Les chants des supporters iraniens remplacés par des chants religieux

Modififié
2 24
Quand football et religion se rencontrent.

Ce mardi, à Téhéran, l’Azadi Stadium accueille le match Iran-Corée du Sud pour les éliminatoires de la zone Asie pour la Coupe du monde 2018.

Or, on célèbre ce mardi en Iran le martyr de l’imam Hussein, petit-fils du prophète de l’islam Mahomet. Les mollahs iraniens ont donc imposé aux supporters de la sélection nationale de porter le deuil et de remplacer leurs chants par des slogans religieux, tandis que certains responsables du clergé musulman plaidaient pour un forfait pur et simple de l’Iran. Des drapeaux noirs seront même hissés dans le stade.

La rencontre risque d’être d’autant plus tendue que les visiteurs seront obligés de porter un brassard noir et que le capitaine de la Corée du Sud, Ki Sung-yueng, milieu de terrain de Swansea, a récemment comparé la capitale iranienne à une grande prison au micro de la BBC Sport.

Bonne ambiance. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
ça a l'air de rien, mais c'est super grave quand même.
D'un côté on prive les supporters de parole, de l'autre on leur impose une parole, et au milieu, là ou tout se rejoint, il n'y a plus de supporters : ce qu'il restera c'est des téléspectateurs, de la propagande qu'elle soit religieuse ou commerciale, triste futur ...
zinczinc78 Niveau : CFA
"Quand football et religion se rencontrent."

Faites gaffe SF, vous avez mal orthographié "intégrisme"
Rendre hommage à un martyr, bon pourquoi pas.
Le hic (à ne pas confondre avec laïque), c'est d'imposer le brassard noir aux visiteurs
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 24