Autres championnats - Europe

Par Régis Delanoë

Les championnats transfrontaliers, c’est pour bientôt ?

Alors que l’organisation d’une BeneLiga réunissant les meilleurs clubs de Belgique et des Pays-Bas en un même championnat est régulièrement évoquée depuis plusieurs années, l’UEFA commencerait à envisager la création d’une Super League à l’Est pour les formations russes et ukrainiennes et d’une Balkan League entre clubs d’ex-Yougoslavie.

Note
6 votes
6 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Nicolas Lombaerts, bientôt dans le même championnat que le Shaktar ?
Nicolas Lombaerts, bientôt dans le même championnat que le Shaktar ?
En Russie, tout est parti le mois dernier d’une brouille entre les dirigeants du Zénith et les responsables de la Premier League locale. Le 17 novembre, le match opposant le Dynamo de Moscou à la formation de Saint-Pétersbourg avait été stoppé prématurément par l’arbitre, le gardien local ayant été blessé par un jet de pétard lancé depuis la tribune visiteur. Moins de six ans avant l’organisation de la Coupe du monde et alors que le pays souhaite se racheter une conduite sur la scène internationale, l’incident fait mauvais genre. Tellement que les instances nationales du foot condamne le Zénith, accusé de laxisme vis-à-vis de ses supporters à la mauvaise réputation, de deux matchs à huis clos.

Vexé de ces accusations, le proprio du Zénith Aleksey Miller, par ailleurs PDG de la très puissante société Gazprom, menace : si le club continue d’être persécuté, il pourrait décider de boycotter le championnat et pourquoi pas d’envisager de s’inscrire dans une autre compétition. Laquelle, ce n’est pas très clair. Jusqu’à ce que, le 13 décembre, trois des plus puissantes formations de l’élite – le Zénith donc, mais aussi le CSKA Moscou et les nouveaux riches de l’Anzhi Makhachkala – annoncent officiellement leur désir que soit créée dans un futur proche une Super League réunissant les meilleures équipes de Russie et des pays voisins, notamment d’Ukraine. Le président du CSKA a même évoqué un démarrage dès la saison 2014-2015. Une échéance rapide qui laisse imaginer que si surprenant qu’il soit, ce projet devait certainement être dans les cartons depuis déjà quelque temps.

Un projet « fou et antipatriotique »

Après tout, ses partisans ont le parfait modèle sous les yeux : la tenue depuis 2008 de la Kontinental Hockey League (KHL), qui réunit en un même championnat les meilleurs clubs de hockey sur glace de Russie, d’anciennes provinces soviétiques et même de Slovaquie et de République tchèque. La formule cartonne et peut constituer une bonne source d’inspiration, du moins jusqu’à un certain point. La KHL, qui s’est elle-même inspirée des sports américains, fonctionne en une Ligue fermée sans promotion ni relégation, avec un système de franchises. Pour les instigateurs de la Super League, il est d’ores et déjà exclu de faire pareil. Mais alors, les championnats nationaux feront-ils figure d’antichambre de la Super League ? Et quels pays seront concernés ? La Russie bien sûr, l’Ukraine aussi, et ensuite ? La Biélorussie, qui émerge ces temps-ci sur la scène européenne avec le BATE Borisov ? D’ailleurs la question des coupes européennes se pose également, chaque pays ayant évidemment dans l’idée de garder son quota d’équipes qualifiées.

Face à toutes ces interrogations, il convient donc de rester prudent sur la faisabilité de la chose. On connaît en tout cas la raison première qui pousse le Zénith, le CSKA et l’Anzhi à vouloir créer un championnat transfrontalier : la mise en place par l’UEFA du fair-play financier à la sauce Platini. En gros, dès 2014, les clubs auront obligation de ne pas s’endetter de plus de 15 millions d’euros par an, sous peine de sanction. Les grosses formations russes, particulièrement dépensières ces dernières années, peuvent légitimement s’inquiéter de cette réforme. Or, la création d’une Super League serait un bon moyen d’accroître leurs revenus, notamment en matière de droits TV et de retombées de sponsoring. C’est pourquoi ce championnat new-look a toutes les chances d’être considéré d’un bon œil par une majorité des clubs de la région. Seul le Terek Grozny, par la voix de son président, a jugé qu’il s’agissait d’un projet « fou et antipatriotique ». La Ligue russe de football semble en tout cas ouverte à la discussion, tout comme l’UEFA, a assuré Evgeny Giner, le président du CSKA.

L’exemple du foot féminin

Que les instances européennes de football donnent leur feu vert à ce genre de compétition transfrontalière, ce serait nouveau. Il y a une dizaine d’années, l’idée de mettre en place une Atlantic League entre clubs d’Écosse, de Scandinavie et du Benelux notamment avait ainsi été gentiment, mais fermement retoquée par l’UEFA. Depuis, pourtant, plusieurs autres projets de la sorte sont régulièrement évoqués. En février dernier, le président du Standard de Liège Roland Duchâtelet avait par exemple évoqué tout le bien qu’il pensait de la création d’une BeneLiga opposant le meilleur des formations belges et hollandaises. Utopique et irréalisable ? Pas forcément quand on sait que l’élite du football féminin des deux pays est depuis cette saison réunie au sein d’un même championnat : la Women’s BeNe League, organisée avec la bénédiction de l’UEFA.

Mais l’autre projet le plus avancé en la matière concerne la possible création d’une Balkan League qui, comme son nom l’indique, regrouperait le haut du panier des clubs de l’ex-Yougoslavie, voire également des voisins hongrois et bulgare. Plus encore que pour les Russes avec la Super League, il est ici question de survie, tant les championnats actuellement organisés dans les Balkans sont en totale déliquescence, que ce soit sur le plan de l’intérêt sportif – ce sont toujours les mêmes qui gagnent –, du niveau de jeu pratiqué – cf. les performances du Dinamo Zagreb en C1 depuis deux saisons – et de l’engouement populaire, avec des affluences bien trop faibles. Imaginer le retour d’un championnat à la mode yougoslave, c’est se prendre à rêver de revenir une vingtaine d’années en arrière, quand l’Étoile rouge régnait sur l’Europe. Là encore, Platini envisagerait la chose plutôt positivement, avec une mise en place envisagée dès la saison 2015-2016. La révolution est en marche.


Par Régis Delanoë


 





Votre compte sur SOFOOT.com

17 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Mainvault le 25/12/2012 à 15:11
      Note : - 1 

    Un Anderlecht Ajax ce serait en effet plus sympa qu'un Louvain-Lierse...

  • Message posté par Marek Hamsik le 25/12/2012 à 16:07
      Note : - 1 

    Evidemment il faut considérer certains désavantages, régler certains problèmes, mais globalement c'est une bonne chose. Après, ça va dépendre des situations selon les pays, on pourrait en effet difficilement envisager une ligue entre la France et l'Italie par exemple, mais pour les championnats en difficultés pourquoi pas.

    On pourrait imaginer dans le même genre une ligue entre la Suisse et l'Autriche par exemple.

    Mais n'y a t-il pas un risque de voir disparaitre certains clubs ? Les "petits" clubs russes ne prenant pas part à une éventuelle super league auraient bien du mal à survivre.

  • Message posté par MTS le 25/12/2012 à 16:49
      Note : 3  /

    Quelle riche idée cette Balkan Ligue ou comment mettre le feu dans l'ex-Yougoslavie. il va sévèrement falloir recruter des policiers. J'imagine déjà un Belgrade-Zagreb entres autres (Pristina, Sarajevo...)

  • Message posté par fernandollorientais le 25/12/2012 à 18:08
      

    ils sont sympa les mecs, ils veulent une ligue Ukraino-Russes (why not après tout), tout en gardant chacun leur quota de qualifiés. A ce jeu-là on donne 7 qualifiés pour la champions aux beefs.

    En plus, ils ont swansea.

  • Message posté par Kymlicka le 25/12/2012 à 18:35
      Note : 1 

    Même remarque que MTS. Presque tous les pays balkaniques se détestent. La haine interethnique, c'est pas une légende. Quand tu vois les agissements des hooligans à l'égard de leurs compatriotes, j'imaginr la tournure que prendraient un déplacement du KF Prishtina à Belgrade.

  • Message posté par Kymlicka le 25/12/2012 à 18:35
      Note : 1 

    Même remarque que MTS. Presque tous les pays balkaniques se détestent. La haine interethnique, c'est pas une légende. Quand tu vois les agissements des hooligans à l'égard de leurs compatriotes, j'imaginr la tournure que prendraient un déplacement du KF Prishtina à Belgrade.

  • Message posté par mirko_1926 le 25/12/2012 à 19:11
      Note : 1 

    la Balkan League c'est ni plus ni moins le retour de la guerre des Balkans.

  • Message posté par Dr. Balotelli le 25/12/2012 à 19:28
      Note : 1 

    Créer une ligue Russo-ukrainienne de footix et mettre des confrontations de légende en plan tel que Karpaty Lviv contre Volyn Lutsk ou Amkar Perm vs Rostov.

    Non merci!

  • Message posté par forza-OM le 25/12/2012 à 19:51
      Note : - 2 

    C'est l'avenir.
    La BeneLiga serait une excellente chose pour les 2 pays, tout en gardant les coupes nationales. Un championnat avec Anderlecht, Standard, PSV, Ajax, Feyenoord, Bruges ca aurait un peu plus de figure.
    Ca permet de relever le niveau de chaque Ligue, on peut aussi imaginer un championnat Scandinave, Baltique... tout en gardant les coupes nationales pour le coté patriotique.

  • Message posté par ankourage le 25/12/2012 à 20:26
      

    ou ils font comme au Brésil: 2 championnats (pays+état).

  • Message posté par Jean-Jean le 25/12/2012 à 20:55
      Note : 2 

    Ouais, merci les frouss pour vos considérations ô combien éclairées. En plus d'être des footix, vous incarner parfaitement l'arrogance française: la perspective d'une "Beneliga" vous emballe, mais une ligue qui lierait la France à un autre pays, c'est juste impensable! En plus du fait, évidemment, que les championnats transnationaux sont des projets politico-éconimiques foireux, qui n'ont aucun sens et qui tuerait l'esprit et la particularité de notre championnat, sachez, bande de nombrilistes incultes, qu'une ligue qui réunirait la Belgique et les pays bas n'a pas plus de sens qu'une autre réunissant la France et l'Italie, puisque historiquement, la Belgique est née d'une sécession vis-à-vis des Pays-Bas et qu'il y a donc une hostilité résiduelle qui se retrouve même dans notre constitution.

    Et je rajouterais qu'on peut voir ici la touche des européistes qui, voulant instaurer de plus en plus une "identité européenne" boudée par les peuples et ne pouvant pas créer un "championnat européen", puisque celui-ci serait rejeté en masse, essayent de créer des montages boiteux que sont ces "unions" de championnats, à plus petite échelle.

    En tant que belge je pisse donc à la raie de tous ces gens et de ceux qui les soutiennent.

  • Message posté par Kigur le 25/12/2012 à 21:23
      Note : - 1 

    comme dit plus haut la "balkan league" c'est a mon avis tres compliqué avec les problemes de hooliganisme actuel dans ces pays.

    @Jean-Jean
    jugement hatif. ce que je vois de bien dans la bene league c'est que certain club historique de ces 2 pays n'ont pas l'exposition mediatique qu'il merite.
    Demain Moustache me dit " Bon en fait en ligue 1 maintenant il y aura L'Ajax, le PSV, le Feyenoord, Anderlecht, Bruge et le Standard" bah il ce pourrais bien que je commences a suivre régulièrement la ligue 1.

  • Message posté par Marek Hamsik le 25/12/2012 à 21:51
      Note : - 2 

    @Jean-Jean

    Pourquoi s'énerver ? Si je dis que la France et l'Italie ne pourrait pas se lier, c'est un exemple comme si je disais l'Angleterre et l'Espagne. Je ne prends pas en compte les rivalités historiques, je dis juste que ce sont des championnats très exposés médiatiquement, au contraire de la Belgique et dans une moindre mesure des Pays-Bas pour lesquels cette alliance pourrait être intéressante.

    Par ailleurs En quoi est-ce nombriliste de s'intéresser à des championnats transfrontaliers dans d'autres pays? Le nombrilisme, n'est ce pas justement le belge qui n'arrive pas à dépasser ses rivalités avec son voisin ? Ensuite sache que je ne suis pas français mais suisse donc merci de pas parler quand on ne sait pas. Et en quoi est-ce foireux économiquement, alors que tant qu'au niveau des droits télés et des affluences cela peut être un boost ?

    Bref c'est bien beau de s'énerver mais respecte les avis des autres au lieu d'insulter, ce qui n'est pas très constructif.




  • Message posté par sissa le 25/12/2012 à 22:06
      

    Bon, je suis pour la préservation des championnats nationaux historiques, parfois centenaires, et donc contre une BeNeLiga qui s'y substituerait. Cependant, on peut imaginer comme dit plus haut une cohabitation entre le vieux championnat (raccourci) et une compétition transfrontalière supplémentaire. Tant que les clubs ne vont pas loin en coupe d'europe, ils ont de la place dans le calendrier... mais bon il faudra certainement passer par un format "coupe" plutôt que "championnat", à voir si c'est financièrement intéressant.

    Pour l'ex URSS-Yougoslavie-Tchécoslovaquie, on ne ferait que recréer le championnat historique et renommé à la place du championnat actuel qui est jeune et peu prestigieux en terme de football. Ca me dérange moins. Les arguments contre ne tiennent plus vraiment du football en fait, on est dans le nationalisme/chauvinisme pur. Pour vaincre certaines animosités dans les balkans on peut imaginer un regroupement limité aux pays qui peuvent à peu près se blairer, mais sur ce cas là j'ai envie de dire qu'il est inutile de frapper une bête qui est déjà au sol ... (à noter l'existence d'une ligue dans les balkans en basket).

  • Message posté par Jean Michel Assaule le 26/12/2012 à 08:47
      Note : - 1 

    Et une ligue de la péninsule ibérique ? Le Barça, le Real, le FC Porto et Benfica dans le même championnat, ça le fait, non ?

  • Message posté par damase le 26/12/2012 à 23:14
      

    Duchatelet a dit des conneries dans sa vie mais aussi des choses intelligentes mais là il a touché le fond.
    Je suis d'accord qu'une Beneligue relèverait le niveau, apporterait plus d'argent etc etc. MAIS un championnat c'est national un point c'est tout.

  • Message posté par 5 Fernando 9 Cavenaghi Fuoriclasse le 27/12/2012 à 00:20
      Note : 1 

    On n'oublie pas non plus que dans 5 ans, papy Platini met en place la Supercouped'europeinutilequiperddesoncharme avec les 6 premiers de chaques championnats...
    Against football businness quoi...
    Ca devient plus compliqué pour gagner des titres,les petits clubs vont disparaitre,et puis le foot perd de son charme...Allez jouer un match de coupe d'europe n'aura plus de sens quand tous les 15 jours tu vas chez le pays voisin...
    Et puis c'est sympa,mais pour avoir des grands clubs,il en faut des petits.Pour que l'Ajax,Anderlecht et le PSV soient en haut de ce super championnat,faut que le Standard,Feyenoord et Genk soient en bas de ce classement a chier...Les supporteurs diront quoi a ce moment?


17 réactions :
Poster un commentaire