En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Man United-Norwich (1-2)

Les Canaries plongent le Pélican sous l'eau

Défaite surprise de Manchester sur son terrain, contre un sang-grade, Norwich, qui se fait du bien dans la lutte pour le maintien (1-2). Les heures du Pélican dans le Nord de l'Angleterre sont vraiment comptées.

Modififié

Manchester United 1-2 Norwich

Buts : Martial (66e) pour les Red Devils // Jerome (37e), Tettey (54e) pour les Canaries

Louis van Gaal tire la tronche, déjà bien longue. Toujours avec son bloc-notes, il part sous les huées des quelques milliers de spectateurs restants. Tout au long du match, le Pélican s'est planqué dans sa guérite d'Old Trafford, laissant même Ryan Giggs diriger les opérations depuis la zone technique dédiée au coach. Et ce qu'a vu Ryan n'est pas très beau. Avant de se mettre en apnée pour le rush anglais de la fin d'année, Manchester United vient d'enregistrer son troisième revers consécutif. Le pedigree de l'adversaire, Norwich, véritablement bon seulement dans les assurances, restait pourtant largement dans les cordes des Mancuniens. Mais il a suffi d'un but du vagabond de la Premier League, Cameron Jerome, et de l'ancien Rennais moyen Alexander Tettey pour plonger Manchester United dans la vraie crise.


Les hommes de Van Gaal ont pourtant démarré assez fort, avec un Anthony Martial toujours remuant, une équipe de Norwich campée dans sa propre moitié de terrain, et un but refusé à Wayne Rooney, dont c'était la 500e, pour une position préalable de hors-jeu de Marouane Fellaini (10e). Mais l'imagination a une nouvelle fois manqué, et le systématisme vers les centimètres du Belge s'est avéré inutile. C'est bien simple, sur les quarante-cinq minutes, Manchester United ne pourra se vanter que de deux occasions plus ou moins dangereuses, par Wayne Rooney (24e, 31e). Et l'enthousiasme du début de rencontre a surtout été douché par des Canaries qui se sont montrés de plus en plus opportunistes, sans être géniaux non plus. Alexander Tettey offre un premier avertissement aux pensionnaires d'Old Trafford sur une frappe hors surface (21e). Un quart d'heure plus tard, son collègue Cameron Jerome profite d'une bonne sortie de balle de Nathan Redmond pour aller défier une défense de MU pataude, comme la conduite de balle de l'attaquant de Norwich, qui finit pourtant par atteindre la surface, résister au tacle de Smalling, au retour de Carrick, pour tromper De Gea de près, en tirant au milieu (37e). Old Trafford est encore parti pour un après-midi galère.

Tettey s'offre son but de prestige


Pire, il n'aura jamais eu le temps d'espérer mieux qu'un nul, car dix minutes après le retour des vestiaires, les relégables de Norwich doublent la mise. Si Tettey n'avait pas cadré en première période, il se règle après un ballon perdu par Rooney, sur un contre lancé par Cameron Jerome, qui a avalé du kilomètre ce samedi. Le Norvégien s'approche un peu plus cette fois-ci, et décoche une frappe étrange et rasante que De Gea n'arrive pas à sortir (54e). Même pas une heure de jeu et Manchester compte déjà deux buts de retard. Par orgueil, les Red Devils vont tenter de donner une issue moins catastrophique à ce match. Les trop seuls Rooney et Martial besognent. L'Anglais s'essaie d'abord à un retourné, non cadré, de peu, sur un centre du Français (61e). L'ancien Monégasque fait encore mieux en réussissant à réduire la marque au tableau d'affichage. Sans paniquer, en contres favorables et en petits crochets, Martial allume aux six mètres et se paie enfin Declan Rudd (67e). L'espoir renaît, un peu, surtout que Norwich commence à piocher physiquement. Les Canaries s'en remettent alors à leur portier, pas impérial au pied, mais qui fait très bien le boulot à la main sur un coup franc menaçant de Juan Mata (78e). Ils défendent plutôt bien, et Rudd se met au niveau de l'événement, avec une belle horizontale sur un coup franc de Mata bien repoussé (78e). Alex Neill changera d'ailleurs ses piles quelques minutes après, avec les entrées d'anciens de Ligue 1, Youssuf Mulumbu et Dieumerci Mbokani. Le duo sera même tout proche de claquer un troisième but. Mais De Gea évite aux siens un plus gros désastre encore (83e). Les premiers spectateurs quittent Old Trafford, encore loin du rêve ce samedi. Malgré une dernière grosse alerte de Smalling dans le temps additionnel (94e), le score en reste là, et Norwich crée la surprise. L'éviction de Louis van Gaal n'en serait en revanche pas une. Surtout avec un José Mourinho disponible, qui a l'air de déjà s'embêter.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport)
il y a 5 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 44 il y a 7 heures Dupraz quitte le TFC 123 il y a 8 heures Robinho en route vers Sivasspor 54 il y a 11 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7