Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ouverture du marché des transferts

Les bons plans du mercato en Ligue 1

Il est venu le temps des folles rumeurs, des coups de poker et des offres mirobolantes : le marché des transferts a ouvert ses portes ce jeudi à minuit. On va encore pouvoir spéculer sans fin sur l’identité de la prochaine star que va s’offrir le PSG, sur les destinations probables de Lacazette, Ben Arfa ou Mahrez, ou sur le shopping de Mourinho à Manchester. Mais comme tout le monde n’est pas assis sur une montagne de pétrodollars, on a dressé une petite liste des joueurs abordables qui devraient bouger cet été.

Modififié

Nicolas de Préville & Aïssa Mandi (Stade de Reims)




C’est un grand classique : dès l’ouverture du mercato, les recruteurs se précipitent chez les relégués comme les adolescentes s’entassent dans les rayons de chez Jennyfer le premier jour des soldes. Et cette année, la première boutique à se faire dévaliser sera très certainement le Stade de Reims, qui abrite quelques sémillants espoirs qui ne demandent qu’à franchir un palier. Déjà sur les tablettes d’un paquet de clubs de Ligue 1, Nicolas de Préville, 25 ans, au club depuis 2013, devrait être l’un des premiers à quitter le navire. Tout le monde ne pourra pas mettre sur la table les 4 ou 5 millions réclamés par Reims, mais on parle déjà de Toulouse (qui va se prendre quelques billets avec la vente de Ben Yedder), de Rennes et de Lille comme potentiels points de chute pour le joueur formé à Caen.

Parmi les autres articles très prisés en magasin, on trouve le capitaine Aïssa Mandi, qui chiffre 24 ans et déjà 24 capes en sélection algérienne. Auteur d’une excellente saison et de 5 buts malgré la relégation rémoise, Mandi est pour l’heure pressenti à l’étranger. Middlesbrough est évoqué avec insistance, et pourrait doubler Málaga et Saint-Étienne sur ce dossier, qui étaient venus aux renseignements. Un défenseur central aussi jeune, talentueux et expérimenté (126 match de Ligue 1), ça ne court pas les rues.

De nombreux autres joueurs rémois devraient susciter de l’intérêt (Prince Oniangué, Diego Rigonato, Grejohn Kyei) et laisser le club bien dégarni pour son retour en L2.

Jessy Pi & Aloïs Confais (ESTAC)




Une fois qu’ils auront liquidé le Stade de Reims, les recruteurs pousseront leur caddie jusque dans l’Aube… L’ESTAC, malgré sa saison calamiteuse, a permis l’éclosion de quelques pépites qui aimeraient sûrement voir à quoi ressemble le foot quand on ne prend pas une branlée chaque samedi. Inutile de lorgner sur Corentin Jean, que Monaco s’est déjà réservé l’été dernier (achat puis prêt immédiat à l’ESTAC). À moins que l’ASM ne compte pas vraiment sur lui en fin de compte ? Mais il n’est pas le seul à valoir le détour…
Jessy Pi (22 ans) n’est pas seulement le blase le plus improbable de Ligue 1 : le milieu de terrain prêté également par l’ASM depuis 2 ans a montré de belles choses, mais devrait tout de même galérer pour s’imposer dans le onze monégasque aujourd’hui, ce qui en fait une belle affaire à saisir. Dans le même genre, et peut-être plus prometteur encore, l’international U20 Aloïs Confais est déjà courtisé comme il se doit par des clubs de L1 (Nice, Nantes ?). Confais quoi alors ?

Mohamed Larbi (Gazélec Ajaccio)




S’il y a un joueur du Gazélec qui ne devrait pas avoir de mal à trouver un point de chute, c’est bien l’international tunisien Mohamed Larbi. Celui qui a découvert le plus haut niveau à presque 28 ans sort d’une saison impeccable (30 matchs, 9 buts, 2 passes dé) et a déjà annoncé son souhait de poser ses valises dans un club plus huppé. Une occase à saisir, donc, d’autant que le prix demandé devrait être assez raisonnable (au vu de son âge et de son expérience somme toute réduite). L’ennui, c’est que Villarreal est déjà sur les rangs…

Dennis Appiah (Stade Malherbe)




L’excellente saison des Caennais (7es) ne s’explique pas seulement par les performances des joueurs les plus en vue de l’effectif, tels qu’Andy Delort ou Julien Féret – qui marchaient sur l’eau lors de la première partie de saison. D’ailleurs, c’est le jeune Dennis Appiah (23 ans) qui a été élu MVP de la saison par les supporters normands. Un défenseur droit meilleur joueur de l’année, ça devrait prêter à réfléchir… Formé à Monaco, le latéral a réalisé l’exploit de ne pas louper une seule minute de jeu de toute la saison, en enchaînant des performances XXL et en progressant dans le secteur offensif. Il paraît qu’il est difficile de trouver un arrière droit potable ? En voilà un qui ne devrait pas coûter bonbon…

François Kamano (SC Bastia)




Il vient d’avoir 20 piges, et il compte déjà une cinquantaine de matchs pros sous le maillot bastiais, et une petite dizaine de capes sous le maillot de la sélection guinéenne. François Kamano est en avance sur tous les gamins de son âge. Après une blessure qui l’a privé de trois bons mois de compétition, le gamin a retrouvé son niveau en fin de saison (comme en atteste son doublé contre Rennes lors de la 38e journée), et aspire désormais à d’autres horizons. Le LOSC et le Stade rennais sont déjà sur le coup.

Issa Diop (Toulouse)




Il est né en 1997. Il est passé par toutes les catégories de jeunes en équipe de France. Il a été élu « homme du match » pour sa première apparition en Ligue 1 en novembre dernier, et il a marqué son premier but en pro 4 jours plus tard. À ce rythme-là, on ne parle pas de progression, mais de véritable explosion. Comme Mozart, le jeune Toulousain est tellement précoce qu’il fait tout avant tout le monde, y compris empiler les cartons rouges (2 récoltés lors de ses 10 premiers matchs en L1, excusez du peu). Le jeune Issa Diop est promis aux sommets, ça ne fait aucun doute. Il paraît que le FC Porto est déjà sur ses traces, mais le gamin serait bien avisé ne pas griller les étapes. Toulouse a-t-il les moyens de garder le joyau ? Pas sûr. En attendant, le jeune Diop est l’une des pépites de notre championnat, et la garantie d’une plus-value sans doute monumentale à la sortie.

Benjamin Jeannot (Lorient)




Encore un qui a connu toutes les sélections jeunes de l’équipe de France. Désormais international espoir, et affichant déjà 70 matchs de L1 (et 21 buts) à seulement 22 ans, Benjamin Jeannot a méchamment la cote en Ligue 1. D’autant plus qu’il sort d’une saison très réussie (29 matchs, dont 19 en tant que titulaire, pour 7 buts) malgré une forte concurrence dans le secteur offensif (qui compte également Waris et Moukandjo). Lorient, conscient que Raphaël Guerreiro va sans doute enfin plier bagages cet été (sans doute à Dortmund), souhaiterait apparemment blinder Jeannot. Pas sûr que ça suffise à refroidir les ardeurs des Toulousains, qui sont prêts à claquer 3 millions. Et nul doute que d’autres clubs vont venir aux renseignements.

Henri Bedimo (Olympique lyonnais)




Le plus beau, c’est encore de dégoter un joueur pour pas un rond. Et quand le joueur en question affiche sur son CV un titre de Ligue 1 et deux places de dauphin sur les quatre dernières années, il vaut mieux ne pas trop réfléchir et sauter sur l’occasion, et tant pis si c’est une seconde main… Moins utilisé à Lyon cette saison (14 titularisations seulement), Henri Bedimo a encore la cote dans le championnat de France, où Marseille et Monaco ont aussitôt levé la main pour se porter candidats. Sauf que le Camerounais, qui n’a connu que le championnat de France et qui affiche déjà 32 balais au compteur, ne va sans doute pas cracher sur un contrat plus juteux à l’étranger – Beşiktaş voudrait boucler l’affaire au plus vite.

Par Julien Mahieu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 34 minutes Jeu : Entrez dans le vestiaire des Bleus il y a 34 minutes Jeu : Connaissez-vous vraiment l'histoire des Bleus ?
Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10