Mercato
  1. //
  2. // Primera División
  3. // Mercato d'hiver 2013

Jeunes ou moins jeunes, chers ou moins chers, le championnat argentin a, comme toujours, un paquet de joueurs à vendre. D’autant plus en ces temps difficiles. En voici une petite dizaine à s’être particulièrement distingués en 2012.

Modififié
4 17
Ricardo Centurión (20 ans) et Luciano Vietto (19 ans)

Les deux révélations du dernier championnat. Le premier a une gueule de braqueur de banques, le second pourrait dire qu’il est en 3e que tout le monde le croirait. Pourtant, à eux deux, ils ont éclairé le jeu du Racing pendant six mois et mis un peu de folie dans un championnat pas flamboyant. Centurión par ses dribbles, débordements et accélérations, à droite comme à gauche, Vietto par son sens du but, du placement et sa qualité de frappe. Comme souvent lorsque l’on parle de promesses sud-américaines, les Portugais sont les premiers sur le coup. «  Ricky  » a d’abord été approché par Porto, avant que Benfica ne fasse une offre de 15 millions pour la doublette Centurión-Luis Fariña (l’autre jeune espoir du Racing). Vietto, lui, est officiellement dans le viseur de Liverpool. Pour l’instant, le club d’Avellaneda a assuré qu’ils resteraient tous à la maison pour six mois supplémentaires.

Prix estimé : 8/10 millions chacun.

Sánchez Miño (23 ans)

En attendant d’en savoir un peu plus sur Leandro Paredes, «  le successeur de Riquelme  » , la valeur sûre de Boca Juniors, c’est lui. Un des rares joueurs de la planète à pouvoir jouer aussi bien arrière-gauche que meneur de jeu. Polyvalent, intelligent, doté d’un pied gauche ultra-précis, Sánchez Miño a fini par s’imposer comme une évidence à Boca, que ce soit derrière pour suppléer Clemente Rodríguez et envoyer des centres caviars, ou au milieu pour faire admirer son sens du jeu et sa qualité de passe. Pas de chance, il a été coupé en plein élan en se blessant à l’épaule lors du Superclásico. Deux contraintes pour son achat : il est fan de Boca, où il voudrait s’imposer avant de partir, et il coûte cher. Ce qui n’est pas un problème pour tout le monde.

Prix estimé : 10/12 millions.

Youtube
Facundo Ferreyra (21 ans) et Lucas Pratto (24 ans)

La paire d’attaque du Vélez champion d’Argentine. Relégué cet été avec son club de Banfield, double F était convoité par Anderlecht, la Juve et le FC Séville. Finalement, il a choisi de rester au pays en rejoignant le meilleur club argentin actuel, et il ne le regrette pas. Treize buts en 15 matchs, champion et co-meilleur buteur de l’Inicial, Ferreyra a flambé avec le Fortín. Pratto, son compère de l’attaque, a une toute autre trajectoire. Passé par la Norvège, le Chili puis l’Italie, au Genoa, il a finalement été prêté à Vélez début 2012. Avec grand succès. Surnommé «  le chameau  » ou «  l’ours  » , le mec trimballe le plus gros cul du football professionnel, ce qui ne l’empêche d’être d’une efficacité maximum. Le mec prend tous les ballons de la tête, va beaucoup plus vite que ce que l’on croit, est endurant, joue juste et marque (7 pions dans l’Inicial). Le plus beau rapport inélégance/qualité du championnat.

Prix estimés : 6/8 millions et 3/4 millions.

Ignacio Scocco (27 ans)

Le Mexique, la Grèce, les Émirats arabes unis, puis retour au bercail, à Newell’s Old Boys. Retour gagnant. Co-meilleur buteur (13 pions) de l’Inicial, plus beau but du championnat et élu deuxième meilleur joueur d’Argentine derrière Riquelme en 2012, Nacho Scocco s’est distingué. Ses points forts : sa lourde frappe, son inventivité dans les 30 derniers mètres, sa capacité à marquer dans n’importe quelle position, son expérience. Un type qui a vu du pays, mais qui en a encore dans les jambes. Et qui ne coûte pas cher, pour les clubs de Ligue 1 en manque d’argent et d’attaquant.

Prix estimé : 4 millions.

Youtube
Lisandro López (23 ans)

L’autre. Le défenseur d’Arsenal de Sarandí, champion l’été dernier et récent vainqueur de la Supercoupe face à Boca Juniors. L’Argentine peine à sortir de bons défenseurs centraux, alors autant les signaler. Solide dans le jeu aérien et à l’aise avec le ballon dans les pieds, Lisandro López est un central complet. Très bon toute l’année en championnat, il a confirmé au niveau supérieur en tenant Neymar lors des supercommerciaux Argentine-Brésil. Boca le verrait bien remplacer Schiavi, mais Licha bis pourrait bien préférer traverser l’Atlantique.

Prix estimé : 4 millions.

Denis Stracqualursi (25 ans)

Ne pas s’arrêter à ses faux airs de Voldemort et son expérience couci-couça à Everton la saison dernière. «  Tracagol  » , comme on le surnomme, n’est certes pas une lumière, mais un bon numéro 9. Prêté cet été à San Lorenzo par les Toffees, Denis a relancé le club de Boedo presque à lui tout seul, usant de son mètre 91 pour faire le ménage dans les surfaces argentines. Puissant, habile et renard, il semblait avoir de quoi s’imposer en Premier League. Un joueur qui mériterait une seconde chance en Europe.

Prix estimé : 3 millions.

Carlos Andrés Sánchez (28 ans)

En début de saison, les fans de River Plate attendaient Trezeguet, Ocampos et Lanzini. Le premier s’est blessé et a divorcé, le deuxième est parti à Monaco et le troisième a passé beaucoup trop de temps sur le banc. Du coup, ce sont les Uruguayens qui ont brillé. Devant, Rodrigo Mora a éclipsé Funes Mori, tandis que dans son couloir droit, Sánchez a foutu un sacré boxon. Petit (1m70) mais rapide et puissant, «  la tortue ninja  » a été le dynamiteur du River Plate de retour en Primera. Un joueur qui prend son temps, mais qui s’améliore chaque année.

Prix estimé : 2/3 millions. Par Léo Ruiz
Modifié

Skoblardinho Niveau : DHR
Footmercato ou comment faire une video de presque 2 minutes avec seulement 3 buts
Note : 1
Je ne sais pas d'où vous sortez vos valeur mais les Sud Américain c'est comme pendant tes vacances à l'étranger, on t'applique le tarif touriste ...
 //  Aficionado del Argentina
Antzyk , tu veux pas les acheter contre un verre d'eau non plus ?
A ce prix la ils sont tous cadeaux vu la marge de revente !( les Portugais ont un bon flair )
mieut vaut que tu continues a t'intéresser au marché européen vu ta remarque .

Benfica pourrait augmenter son offre a 18 millions et prendre l'un des deux en janvier et l'autre en fin de saison !
( bonne affaire fiancière pour le Racing , mais les deux pibes sont beaucoup trop jeunes pour partir et n'ont pas encore assez joué en Primeira )

Pour Lisandro Lopez el Chelo Simeone en a parlé pour el Atleti , cependant rien de concret et pour le marché local il est trop chère donc impossible que ce soit le remplaçant de Schiavi !
quand a Sanchez Mino une prolongation de contrat lui sera adressé d'ici peu , et avec el Virrey de retour il y a peu de chance de le voir d'ici peu en Europe !

Guillaume Hoarau, blague à part Inter : mais pourquoi Rocchi ?
4 17