Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan
  3. // Questions

Les bonnes questions de la semaine européenne

Des talismans turcs, Leicester qui annonce une percée de Jean Lassalle, Zlatan avec un genou en moins, des équations et des boxeurs, et plein d'autres. la semaine européenne a encore été riche en enseignements.

Modififié

1. Jackie Chan était-il à la recherche de Talisca ?


Dans le dessin animé génial qui portait son nom, Jackie Chan avait du pain sur la planche. Supporter les taquets de l'oncle, surveiller sa peste de nièce Jade, s'occuper de la Main noire et accessoirement partir à la recherche des douze Talismans. Pas une mince affaire quand Valmont et ses sbires les traquent eux aussi de leur côté.


Et tout ça pour quoi ? Pour quelques vulgaires amulettes qui donnent des pouvoirs un peu rigolos, mais sans plus. Le talisman du coq permet de flotter dans les airs ? Sur son deuxième but, Talisca l'a fait sans aucun souci, en allant chercher un centre très haut de la tête. Celui du lapin permet d'aller très vite ? Et la vitesse à laquelle Talisca s'est retourné sur l'ouverture du score, c'est quoi alors ? La vérité, c'est que Talisca est sans doute un Talisman lui-même. Un talisman encore méconnu, dont tous les pouvoirs n'ont pas encore été révélés, mais dont on sait déjà qu'il est capable de pourrir la soirée des Lyonnais. Autre effet du talisman Talisca : il vous donne une coupe de cheveux abominable.

Vidéo


2. Leicester annonce-t-il un gros score de Jean Lassalle à la présidentielle ?


Leicester et la Ligue des champions, c'est fini. Enfin, pour cette saison, mais il y a fort à parier que les Foxes ne reverront pas la C1 de sitôt. Mais il s'agit de rendre un hommage bien mérité à ces guerriers que l'on disait enterrés, finis, ratatinés il y a encore quelques semaines. Relégué au fin fond des sondages, on ne donnait pas cher de la peau de Leicester lorsque Ranieri s'est fait virer. Mais changer de directeur de campagne est parfois une bonne stratégie, et Leicester est remonté peu à peu dans les intentions de vote. Résultat, en championnat, les Foxes obtiendront sans doute un résultat qui leur permettra de se maintenir, un peu comme ces candidats qui rêvent d'atteindre les 5% pour se faire rembourser leurs frais de campagne.


Au niveau européen, ils ont réussi à arriver jusqu'en quarts de finale de Ligue des champions, et y sont tombés avec les honneurs. Un peu comme un candidat qui se bat pour l'idéal européen dans une monde où tous les autres semblent eurosceptiques. En lisant un peu entre les lignes, on ne peut qu'y voir le signe qu'une belle surprise nous attend au premier tour de l'élection présidentielle de dimanche. Et un candidat qui se bat pour sortir des tréfonds du classement et qui aime bien cette Europe que tous veulent abattre, le tout avec un côté campagnard non dissimulé, ça ressemble fort au portrait-robot de Jean Lassalle.



3. Combien de temps pour que Kyky soit le meilleur buteur français en phase finale de Ligue des champions ?


Mercredi soir, l'AS Monaco a encore sorti une performance exceptionnelle contre le Borussia Dortmund. Vainqueurs 3-1, les hommes de Leonardo Jardim ont aisément validé leur ticket pour les demi-finales de la Ligue des champions. Et ce, encore, grâce à Kylian Mbappé. En ouvrant le score dès la troisième minute de jeu, le gamin de 18 ans a inscrit son cinquième pion de la compétition. Ce qui fait de lui le septième meilleur buteur français de l'histoire en phase finale de C1. En seulement quatre rencontres. À ce rythme-là, il devrait rejoindre Franck Ribéry, David Trezeguet et Sylvain Wiltord dès le prochain match.


Pour dépasser Zinédine Zidane, auteur de huit buts en 31 matchs, Mbappé devra patienter jusqu'à son septième match de Ligue des champions, soit la finale de cette année si tout se passe comme dans le meilleur du monde. Et enfin, pour atteindre les deux leaders du classement, Thierry Henry et Karim Benzema, respectivement à 12 buts en 36 matchs et 13 buts en 38 matchs, Kylian va devoir prendre son mal en patience. Il faudra attendre la dixième rencontre pour dépasser Henry et le onzième pour mettre Benzema dans le vent. En gros, vers novembre 2017.


4. Comment être une bonne béquille pour Zlatan Ibrahimović ?


La fin du match a été compliquée pour Manchester, et c'est un bel euphémisme de le dire. Après une deuxième mi-temps sans que personne n'arrive à marquer, les hommes de Mourinho ont voulu utiliser cette recette éternelle du foot anglais : le kick and rush. En gros, on balance des longs ballons à soixante mètres devant, et on attend qu'un attaquant - qui fait généralement au moins 1m90 - l'attrape et en fasse quelque chose. À la toute fin des arrêts de jeu, Carrick a donc balancé une longue passe à Ibra qui s'est blessé en retombant. Pas de but, United et Anderlecht étaient bons pour la prolongation, et Zlatan pour rejoindre l'infirmerie et soigner son genou droit. Et pour l'escorter, un homme a été désigné pour lui servir de béquille. Une mission impossible, au moins autant que défendre sur le grand Suédois. Niveau pratique, l'homme-béquille doit avoir une taille bien particulière, pour que le mètre 95 d'Ibra puisse tenir dessus de façon équilibrée. Niveau gabarit, il faut un gaillard capable de supporter le quasi quintal de l'attaquant de Manchester. En bref, pas une mince affaire. D'autant que, si le patient n'est pas satisfait, même sur une jambe, il peut vous balancer un coup de pied de taekwondo en pleine tronche à tout moment.



5. Combien de temps la Juve pouvait jouer sans encaisser un but ?


Pendant que Monaco s'amusait contre Dortmund, le Barça tirait la tronche au Camp Nou. Giflés 3-0 à l'aller par la Juventus, les Catalans devaient encore accomplir un exploit pour se qualifier. Un exploit qui n'est jamais arrivé puisque le score est resté bloqué à 0-0. Pourtant, Barcelone a juste manqué d'un peu de temps pour nous refaire le coup de la remontada. Il manquait exactement 510 minutes.

En 90 minutes, les hommes de Luis Enrique ont frappé quinze fois au but pour seulement trois cadrés. 15 divisé par 3 = 5. Barcelone a donc un taux de précision de un pour cinq. Ce qui veut dire qu'il fallait cinq tirs cadrés pour obtenir un but.

On applique donc la règle de trois. S'il a fallu 90 minutes pour que le Barça cadre trois fois, il en aurait fallu donc 150 pour qu'il cadre cinq fois, et marque un but. (90 x 5) / 3 = 150.

Pour se qualifier, le Barça avait besoin d'inscrire quatre buts. 150 x 4 = 600. Avec un but toutes les 150 minutes, il aurait donc fallu un match de 600 minutes pour que les Catalans obtiennent leur ticket pour les demi-finales. Soit 10 heures de jeu. Voilà.



6. Manuel Neuer et Cristiano Ronaldo nous jouent-ils le remake de Rocky 4 ?


Bras en l’air, sourire aux lèvres, Cristiano Ronaldo jubile sur la pelouse du Santiago Bernabéu. Face à lui, son adversaire du jour, Manuel Neuer, reste au sol, encore sonné par cette victoire par K.O. du Portugais.


Pourtant, le combat fut une nouvelle fois très disputé. À gauche, le robotique Manuel Neuer a.k.a. Ivan Drago. À droite, l’acharné Cristiano Ronaldo, a.k.a. Rocky Balboa. Comme dans le film fabuleux réalisé par Sylvester Stallone himself, le gardien allemand a d’abord pris l’ascendant dans le combat en utilisant sa puissance de bras et son physique hors norme. En face, motivé à l’idée de venger son ami Mesut Özil, foudroyé par la tornade allemande au tour précédent, CR7 résiste et continue d’armer son pied en attendant que son adversaire baisse sa garde. Un acharnement qui paiera à la 76e minute de jeu et cette tête de l’attaquant du Real Madrid. Sonné, Neuer encaissera une gauche et un uppercut du droit qui finira par le mettre à terre. K.O. pour le reste de la saison. Un combat qui a un bel air de déjà-vu puisque le Portugais en est à neuf buts en six confrontations face au portier bavarois en club. À l’image du plus grand boxeur de tous les temps, Ronaldo est, lui aussi, pour la paix dans le monde et s’interdit de marquer des buts à Neuer lorsqu'il porte sa tenue de la Mannschaft. Classe.

Vidéo


Par la Team Questions
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 27 minutes L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 1
Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 14:00 Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 13