Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. // Coupes d’Europe
  2. // Les bonnes questions

Les bonnes questions de la semaine européenne

N’en déplaise aux euro-sceptiques, la C1 et la C3 nous ont encore offert un sacré lot d’émotions fortes. Entre les provocs de Vardy, les parades de Pereira, les paris de Chicharito ou le menu de Bakayoko, les héros du Vieux Continent ont frappé fort. Voilà encore quelques interrogations.

Modififié

1. Jamie Vardy est-il un homme ?


Michel Fugain peut se marrer. Quarante-cinq piges plus tard, le coffre de Grenoble tient de nouveau son putain de beau roman et sa nouvelle belle histoire. Dans un monde rationnel, qui aurait pu imaginer voir Leicester cogner le FC Séville de Sampaoli et se retrouver en quarts de finale de la Ligue des champions ? Oui, on parle du champion d’Angleterre en titre, mais surtout d’un club qui peine à faire passer sa gueule de bois depuis l’été dernier. On a commencé à s’habituer, avec les Foxes, le rationnel n’existe pas. Donc, ils l’ont fait : après une défaite à l’aller (1-2), Leicester a frappé le troisième de Liga en posant ses tripes sur la table mardi soir. Une victoire autoritaire (2-0), d’autant plus magnifiée grâce au script bordélique. Ce qu’on retiendra, pourtant, c’est certainement ce coup de tête lâché par Samir Nasri sur le front de Jamie Vardy à un quart d’heure de la fin. Mais pourquoi Samir a-t-il laissé de nouveau jaillir sa connerie ? Son excuse est simple : « C’était juste une réaction. Il y a eu faute, il m’a poussé et m’a dit : "Qu’est-ce que tu fais ?" Après, il est venu se coller à mon visage. J’aurais aimé lui parler, mais il y avait trop de caméras. (...) Je pensais que les joueurs anglais étaient plus costauds que ça. J’aurais dû y penser, mais je ne suis qu’un homme. J’aurais aimé qu’il joue ce match, lui aussi, comme un homme. » Alors Vardy, pas un homme ? Si, juste une fouine, un bout de malice et de saloperie. Mais le foot peut aussi, parfois, se résumer à ça et Jamie en avait bien besoin pour rattraper une balle de troisième but croquée comme un cochon.



2. Tom Brady a-t-il flingué la vie de Chicharito ?


Javier Hernández n’a qu’une parole. Le destin d’une partie de sa vie s’est certainement joué le 5 février dernier, à Houston. Face à lui, Sergio Dipp, présentateur sur ESPN et fan assumé des Patriots. Chicharito, lui, en était sûr : le Super Bowl 2017 devait filer entre les mains des Falcons. La règle est simple : le perdant devait se raser le crâne. Tout le monde connaît la suite, les Patriots ont retourné les Falcons (34-28). Dipp n’a pas oublié le pari et l’a rappelé à l’attaquant mexicain du Bayer Leverkusen mercredi soir avant le huitième de finale retour de C1 entre le club allemand et l’Atlético de Madrid, facilement vainqueur à l’aller (4-2) en Allemagne. Vlan, Javier Hernández a débarqué sur Twitter avec un crâne rasé à blanc. Et à Madrid, si le Bayer a tenu pour rien (0-0), le Mexicain a surtout salopé une sale cartouche pour les siens après un triple arrêt immense d’Oblak. Désormais, Chicharito peut croquer sa nouvelle vie et aller se réfugier dans les bras de Sophie Davant.


3. C’est quoi un pari tactique ?


Jeudi matin, la presse anglaise n’avait que ça dans les gants : Pep Guardiola s’est planté à Monaco parce qu’il a manqué son pari tactique. Ce qui est drôle quand on est entraîneur, c’est que quand on tente un truc et qu’on se plante, on se fait mitrailler, si on ne tente rien et qu’on se plante, on se fait mitrailler aussi. Ah oui, si ça marche, on peut devenir un héros, mais là, le Catalan s’est planté. Dommage. Sur les deux manches contre l’ASM, Guardiola avait décidé de montrer ses organes à son adversaire en balançant un onze offensif, presque suicidaire selon certains, mais quitte à ce que ce soit le bordel, autant y aller à fond. Mais à la pause du retour, le coach de City s’est rendu compte que ça ne marcherait pas, pas comme ça, alors il a fait reculer De Bruyne d’un cran et fait remonter Silva d’un autre. Finalement, tout ça s’est joué sur un coup de casque de Bakayoko, sinon la deuxième mi-temps de City était positive. Une qualification se joue souvent à ça, à un détail. Un pari aussi.


4. Tiémoué Bakayoko avait-il mangé Dennis Rodman ?


Mercredi soir à Louis-II, il y avait d'abord un look. Une chevelure bien rasée teinte en jaune canari, sur un maillot aux couleurs rouge et blanche qui a ramené les plus nostalgiques illico-presto au United Center dans les années 90. Et puis il y a eu ce match, ce jeu fait d'engagement maximum, de contacts non retenus, de domination physique rageuse et méthodique. Enfin, il y a eu cette tête. Cette manière d'aller un peu plus haut que les autres, même en n'étant pas le plus grand, et cette volonté de s'arracher dans le money time pour aller chercher ce dernier but indispensable. Oui, mercredi soir, il y avait un Dennis Rodman planqué dans Tiemoué Bakayoko, qui n'a plus qu'à passer chez le tatoueur s'il veut entrer un peu plus dans le rôle. En revanche, attention à ne pas finir en 2050 à 55 ans à serrer des paluches à Pyongyang, en balançant à tout-va qu'il est pote avec Kim Jong-un et que la Corée du Nord est le plus beau pays du monde.



5. Maxi Pereira était-il le meilleur gardien de Juventus-Porto ?


Sans réel suspense après le 2-0 du match aller, le Turin-Porto de mardi soir avait d'autres atouts, à commencer par le duel entre Gianluigi Buffon et Iker Casillas, ces deux légendes dont on ne se lasse pas depuis presque deux décennies. Mais les deux hommes n'ont eu que peu d'occasions pour s'illustrer, et c'était prévisible. Les rares frappes que Buffon a stoppées lui allaient droit dessus, et il a dû sortir deux ou trois fois face à des joueurs qui n'ont pas cadré. En face, Casillas a encaissé son seul but sur un penalty. Oui, mais le penalty en question a été provoqué par une main dans la surface de Maxi Pereira, qui a même mangé son carton rouge après une parade magnifique contre Gonzalo Higuaín. Un face-à-face remporté digne des plus grands portiers de la planète, qui n'a pas plu à monsieur l'arbitre, petit fonctionnaire obtus et incapable d'apprécier la beauté de ce monde, qui a préféré appliquer le règlement à la lettre.

Vidéo


6. Timothy Castagne a-t-il rendu le plus bel hommage possible à Youtube ?


Vingt et une piges, né à Arlon, formé à Genk. Voilà la vie de Timothy Castagne. Mieux, l’international espoir belge a assuré en ouvrant le score jeudi soir pour les siens contre La Gantoise (1-1), tranquillisant ainsi la qualification de son équipe. Parfait. Mais ce qui frappe d’un coup, c’est surtout ce blase fou, magnifique, délirant, qu’on retiendra pour l’éternité. Et parfait pour l’hommage rendu à cette petite pépite du web.

Vidéo


7. Ça ressemble à quoi, déjà, un 0-0 ?


Ceux qui ont suivi les matchs des équipes françaises en Coupe d'Europe cette semaine ont perdu quelques années d'espérance de vie. En effet, pour ceux qui ne s'étaient pas suicidés après le Barcelone-PSG, l'enchaînement Monaco-Manchester City/Roma-Lyon en deux jours a été très violent. Des buts, beaucoup de buts, de l'action de partout, une intensité qu'on n'avait pas connue depuis notre premier visionnage de Usual Suspects, et quelques appels au SAMU pendant les arrêts de jeu du match de l'OL pour les plus sensibles. Qu'arrive-t-il à nos équipes de Ligue 1 ? Depuis quand les Lyonnais jouent-ils la Ligue Europa comme des morts de faim ? Après ces deux soirées complètement folles, les gentils fans du championnat de France qui ne sont pas habitués à tant de dinguerie ont perdu tous leurs repères. Un 0-0 au football, c'est possible ? Ça existe vraiment ? Heureusement que dès ce soir, un alléchant Metz-Bastia est là pour nous faire redescendre sur terre.



8. Babel est-il descendu de sa tour ?


Le Beşiktaş est qualifié, et il le doit beaucoup à un homme. Un peu à Vincent Aboubakar, bien sûr, unique buteur pour les Turcs au match aller et qui a ouvert le score au match retour (4-1). Mais le Camerounais a tout gâché en prenant un carton rouge débile pour un coup de tête. Alors pour se mettre définitivement à l'abri, le club d'Istanbul a compté sur Ryan Babel, attaquant fâché avec le but qui n'avait plus marqué en Coupe d'Europe depuis août 2010. Le Hollandais jouait alors à Liverpool, avant de connaître plusieurs saisons d'un exil qui le mènera aux quatre coins du monde, en vrac à Hoffenheim, à La Corogne ou encore au Qatar. Une vie de voyageur au cours de laquelle il a sans doute appris à parler plusieurs langues, normal pour un homme nommé Babel. Mais hier soir, il est redescendu de sa tour pour planter un doublé et mettre le Beşiktaş sur orbite. Rendez-vous en 2024 pour ses prochains buts européens.



Par Maxime Brigand et Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 23 il y a 2 heures River Plate devrait quitter El Monumental 4 il y a 3 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 28
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9
À lire ensuite
Les notes de l'AS Rome