Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Monaco-Juventus

Les bonnes questions avant Monaco-Juventus

Après deux tirages parfaits pour son profil, l’AS Monaco va devoir se cogner une Juve qui devrait lui poser de nombreux problèmes. Avant tout parce que tout a changé depuis leur dernière confrontation en avril 2015.

Modififié

  • Qu’est-ce qui rend la Juventus différente ?

  • Tout, tout simplement. Il faut se le dire : cette AS Monaco n’a jamais rencontré une telle équipe cette saison. Sur sa route européenne, la bande à Jardim n’a jusqu’ici affronté que des armées parfaites pour elle. Se cogner Manchester City et le Borussia Dortmund, c’était l’assurance d’avoir des matchs ouverts où la contre-attaque, arme numéro un des Monégasques, serait suffisante. Quand, en plus de ça, la réussite est totale, il ne peut y avoir aucun souci. Bien sûr, il ne faut rien retirer aux performances magnifiques de l’ASM, mais la Juventus sera une marche surélevée. Pourquoi ? Parce qu’elle sait tout faire entre les mains de Massimiliano Allegri et c’est la principale différence, au-delà des hommes alignés, entre celle qui était arrivée en finale contre le Barça en 2015 (1-3) et celle qui sera à Louis-II mercredi soir. Pourtant, les observateurs réguliers de la Vieille Dame sont d’accord sur un point : cette équipe est bizarre et, sur le papier, elle ne semblait pas pouvoir fonctionner ensemble, notamment à cause d’une paire Khedira-Pjanić trop offensive. Et alors ? Allegri en a fait un bloc compact avec un Pjanić complet, un Daniel Alves indispensable dans la sortie de balle et un axe défensif qui est simplement le meilleur d’Europe actuellement. Tout d’un aspirant au titre quoi, ce que n’étaient pas vraiment City et le Borussia.

    Glik, le Toro de Monaco


  • Monaco doit-il vraiment flipper ?

  • Pour ça, il suffit d’abord d’écouter Leonardo Jardim. Après la victoire contre Toulouse (3-1) en Ligue 1 samedi, l’entraîneur portugais de l’AS Monaco a affirmé qu’il « n’échangerait pas cette victoire pour une victoire contre la Juve » . La priorité des princes est nationale et, avec la destruction du PSG à Nice dimanche soir (1-3), le titre semble désormais en belle voie. C’était l’objectif premier de l’ASM cette saison. La Ligue des champions, elle, est un bonus et quand on regarde l’effectif, les dirigeants monégasques n’avaient pas forcément prévu de se retrouver en demi-finale. Jardim tourne avec une quinzaine de joueurs et la faille de son groupe sera avant tout physique. Il ne s’en cache pas, mais pour le reste ? Pour le reste, Monaco doit y croire car, là aussi, le groupe n’a rien à voir avec celui qui avait chuté contre la Juve en quart de finale il y a maintenant deux ans. Oui, l’ASM défend peut-être moins bien, mais offre avant tout plus de garanties offensives. Si elle veut passer, ce sera avant tout par ses transitions offensives, mais aussi dans sa gestion des espaces, ce qui a inquiété par moments lors des tours précédents. Là, Glik et Jemerson seront encore essentiels. Problème : si la Juve veut bloquer un milieu, elle sait le faire.



  • Comment gérer un marathon ?

  • Les chiffres sont clairs : personne en Europe n’a joué plus de matchs que l’AS Monaco cette saison. On parle là d’un marathon de cinquante-sept étapes – soit autant que Manchester United – là où la Juventus pointe à quarante-neuf toutes compétitions confondues. Et cela commence à se ressentir, Jardim le sait et c’est avant tout pour ça qu’il a envoyé des nourrissons en demi-finale de Coupe de France au Parc. Depuis la manche aller à City (3-5) en huitièmes, on a vu que l’ASM ne pouvait envoyer des vagues que pendant une mi-temps ou du moins une heure au maximum. C’est la différence avec une Juve plus fraîche et qui a quasiment validé son sixième Scudetto consécutif. Depuis plusieurs semaines, on voit des trous d’air dans les copies monégasques et ça pourrait commencer à coûter cher.


  • Benjamin est-il le nouveau Bernard ?

  • 20 mai 2004, au Stade de France. « Mendy ? Madre mia, je ne le connaissais pas ce hijo de p... Il a été très rapide. Il était à quoi, deux ou trois mètres de moi ? À cette distance, je ne sais pas comment il a fait pour me prendre de vitesse... » Roberto Carlos n’oubliera jamais sa rencontre avec Bernard Mendy. Mercredi soir encore, la rencontre pourrait avant tout basculer dans les couloirs. Si Alex Sandro semble largement supérieur à Almamy Touré (malgré les bonnes promesses du successeur annoncé de Sidibé), le duel prévu entre Dani Alves et Benjamin Mendy s’annonce bouillant. Et si la patte gauche de Longjumeau était le nouveau poison des Brésiliens ? Pas impossible. En tout cas, Alves a déjà prévenu qu’il était prêt pour la baston. La raison ? « Nous sommes proches du titre, mais je suis venu pour écrire l’histoire, et l’histoire, ce n’est pas seulement le titre de champion d’Italie. »



  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Monaco-Juventus



    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
    Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5