Mercato
  1. //
  2. // Liga Sagres
  3. // Mercato d'hiver 2013

Falcao, Di María, Hulk, David Luiz...On ne compte plus les pépites issues du championnat portugais. Et comme chaque année, il y a des bonnes affaires à choper sur le marché lusitanien. Rien de bien excitant, à une ou deux exceptions près, mais surtout des joueurs qui pourraient dépanner plus d'un club français. Et il y en a pour tous les goûts.

Modififié
8 14
Jeffren Suárez (Sporting):


Mais que serait devenu l'ancienne promesse du Barça si sa cuisse n'était pas défectueuse ? Censé se relancer au Sporting, l’Espagnol d’origine vénézuélienne vient d’être placé sur la liste des transferts par celui qui l'a fait venir : le président Godínho Lopes, afin d’alléger la masse salariale alors que la crise perdure chez les Leões. Quasi-pur produit de la Masia (il a effectué ses débuts au CD Tenerife), Jeffren semblait promis à un bel avenir. Mais le joueur traîne une faiblesse chronique à la cuisse gauche. Plus d’une dizaine de blessures contractées dans cette partie du corps en l’espace de trois ans, rien que ça. Même les plaques tectoniques du Japon sont plus stables. Pourtant, chacun de ses retours de convalescence donne envie d'y croire. Car malgré son faible temps de jeu, il plante des banderilles à l’image de son doublé en moins de dix minutes, face à Guimarães la saison dernière. Il y a un mois, pour son unique titularisation depuis le début de saison, Jeffren Suárez s’offre une prestation de luxe. Gestes techniques, débordements ultra-rapides, frappes puissantes. Bilan : une barre et un but. Nul doute que l’achat de cet ailier, combiné à une greffe de la cuisse, serait quelque part une excellente affaire…

Youtube
Hélder Barbosa (Braga):

Les accros à Football Manager le connaissent. C'est l'un des plus gros talents issus de la formation portugaise de ces dernières années. Il n'a jamais trouvé sa place à Porto, mais à Braga, il a saisi sa chance malgré la concurrence. À tel point que Paulo Bento l'a sélectionné pour la première fois il y a quelques mois. Il attend un nouveau contrat qui tarde à arriver. Ça pourrait être le vrai bon coup de ce mercato d'hiver.

Youtube
Valentin Roberge (Maritimo):

Valentin connaît l'immigration. Fait assez rare pour être souligné, d'autant que la France est traditionnellement le pays qui accueille les étrangers. Là, c'est l'inverse. À l’image d’un Aly Cissokho, l’ancien joueur de la région parisienne (ESD Montreuil, FC Les Lilas, Paris FC et le PSG) devrait s’envoler après deux bonnes saisons au sein de la défense du Maritimo Funchal. Ses relances propres, sa maturité ainsi que son engagement dans les duels et son placement feraient de lui un bon achat. En fin de contrat, il ne coûtera pas une bille à l'heureux élu. Pas étonnant que de nombreux clubs soient à ses trousses. Coïncidence ou pas, Roberge a marqué contre Bordeaux, lors des phases de poules de l’Europa League. Un vrai but d’hérétique pour réaliser finalement un retour en France ? Possible. Il paraît que les dirigeants girondins ont été convaincus par les performances affichées par le joueur de Funchal lors des deux matchs qu'il a disputés face à Bordeaux. Attention au syndrome Sergueï Semak.



Bruno Cesar (Benfica):


Derrière sa face d’ahuri se cache un énorme talent. Très discret mais efficace la saison dernière, l’ancien pensionnaire du Brasileirão Corinthians et Santo André souffre depuis son arrivée chez les Aguias d’un statut de remplaçant qu’il déplore. En même temps, l’entrejeu benfiquista est plus que bien fourni cette saison. Salvio, Nolito et même Matić ou Carlos Martins lui font de l’ombre. A 24 piges, Bruno Cesar semble donc décidé à lancer pour de bon sa carrière et détient depuis quelque temps un bon de sortie. Véloce et technique, le Brésilien peut faire la différence aussi bien sur les flancs que dans l’axe, notamment grâce à des frappes puissantes et un physique de déménageur. Déjà sélectionné à deux reprises avec le Brésil, Chuta-Chuta serait dans le viseur de l’Olympique de Marseille qui le souhaiterait en prêt. Benfica en demande 9 millions et plusieurs clubs brésiliens seraient sur le coup. Au pire, il pourra toujours essayer le rugby.

Nabil Ghilas (Moreirense):

Eh ouais, Kamel Ghilas (Reims) a un frère. Nabil est allé se perdre en Lusitanie et évolue actuellement à Moreirense, lanterne rouge de SuperLIga. D'ailleurs, à mieux regarder ses matchs et ses statistiques, on se demande ce que little-Ghilas est allé foutre dans un tel merdier. Avec 7 réalisations en 12 rencontres, l’attaquant franco-algérien de 22 ans a désormais la cote. Évidemment, son président ne souhaite pas le vendre cet hiver étant donné que c'est - de loin - le meilleur élément de son effectif. Mais un bon petit chèque pourrait bien le faire réfléchir. On appelle ça la technique Pinto da Costa. Partira, partira pas ? C'est peu probable. Mais les clubs français ont tout intérêt à s'aligner avant qu'il ne finisse chez l'un des trois gros portugais. D'ailleurs, le Sporting suit de près les agissements de Nabil Ghilas. Mais qu'attend donc Kamel pour faire de la pub pour son petit frère ?

Youtube
Rolando (FC Porto):

Rolando en a marre. Victime de l’appétit féroce des Dragons sur le marché des transferts, le Portugais veut se casser. Annoncé à l’AS Roma, qui proposait le tiers de sa clause libératoire (fixée à 30M) l'été dernier, il est finalement resté, malgré lui. Après avoir refusé des offres venant de QPR ou du Galatasaray, l’international portugais devrait profiter du mercato hivernal pour se faire la belle. De toute façon, la défense de la Cidade Invicta affiche complet. Le statut de titulaires indiscutables dont bénéficient Maicon et Otamendi ne souffre d'aucune contestation. Derrière, Mangala – capitaine de l’équipe de France Espoirs – attend son tour et réalise avec brio ses taches de dépanneur sur la gauche ou de remplaçant dans l’axe. Le Sénégalais Abdoulaye Ba a prolongé son contrat et la pépite mexicaine Diego Reyes posera ses valises à Porto en juin 2013. Rolando n'a donc plus d'autre choix que de se casser, et l'Italie devrait être son point de chute. L’Inter Milan et Naples se disputeraient effectivement le défenseur central, qui ne vaut plus que 8 millions d'euros d'après Pinto da Costa. Tiens, ça commence quand les soldes déjà ?


Hillel Soudani et El Adoua (Vitória Guimarães) :


L'année dernière, l'União de Leiria connaissait des problèmes économiques qui ont fini par pourrir le club. D'autres écuries portugaises étaient également concernées, dont Guimarães. Le Vitória s'est pourtant permis d'acheter le meilleur buteur du championnat algérien, Hillel Soudani, lors du mercato estival. Dans ce cas, « acheter » est un bien grand mot. En réalité et à cause de la conjoncture actuelle, Guimarães n'a pas donné un sou sur les 600.000 que réclame l'ASO Chlef. Et les Algériens en ont ras le bol. Du coup, le dossier a été transmis à la FIFA. Si le club portugais ne rembourse pas les 600.000 euros d'ici un mois, la somme à verser à l'ASO Chlef augmentera de 5% à chaque année de retard. Il y a de la marge. Sauf que la sanction ne se limite pas à une simple amende. Si d'ici février, le problème n'est pas réglé, la FIFA pourrait bien retirer des points au Vitória, voire le rétrograder. Du coup, les Minhotos vont sans doute vendre Soudani cet hiver. De nombreux clubs anglais, hollandais et allemands sont déjà sur le coup. El Adoua, coéquipier de Soudani, est aussi en pleine bourre. Le Marocain sera présent à la CAN et pourrait rapporter un peu plus d'argent que prévu s'il part en été. Mais Guimarães peut-il se permettre d'attendre ?

Par William Pereira
Modifié

Bruno Cesar à l'OM... comment t'a réussi à me faire rêver! (oui, même en prêt. j'en suis là)
Note : 5
Sofoot, vous avez encore oublié le portugais le plus redoutable du marché....

SEGA.

Malheureusement on me dit que malgré un prix plus que raisonnable, son comportement sur le terrain ne favoriserai pas sa sortie du C.S.D. Câmara dos Lobos.
Note : -1
Je m'attendais tout de même à y voir jackson martinez,bien que ce soit le seul joueur de liga sagres que je connaisse.
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
8 14