1. // Euro 2012
  2. // France/Roumanie (2-0)

Les Bleus qualifiés, mais...

Équation simple : Groupe faiblard + Français moyens = qualification. La France est première de sa poule avec 6 points. Donc, « y'a d'la joie ! » . Mais y'a aussi du boulot...

Modififié
0 19
Les moins

Évacuons un petit malaise : sur le premier but de l'équipe des Bleus, est-ce que Rémy (buteur) et Benzema ne sont pas un poil hors-jeu ? Un mètre en off-side ? Il semblerait que oui... Ce qui expliquerait qu'il n'y avait pas erreur de Chivu, pris de vitesse ensuite par l'attaquant marseillais, mais plutôt un juste placement du défenseur intériste pour piéger Rémy et Benz. Pas touche à Chivu : Chivu est Grand ! Mais le but a été validé : tant mieux pour les Bleus. Deuxième hic : la reprise sur le poteau de Lloris par Sapunaru sur centre de Deac (71ème). Le score était encore de 0-0 et le hold-up à la biélorusse était en vue... Troisième larsen : Malouda « absent » , décevant. OK, à Chelsea, il a un Ashley Cole en soutien dans son couloir, alors qu'en équipe de France, c'est Clichy, soit la classe au-dessous... Demi-déception : Benzema pas décisif. Piégé en hors-jeu parce que trop speed. Beaucoup de décrochages : certains étaient intéressants quand il reculait et que Nasri prenait alors la profondeur. Sauf que d'autres décrochages laissaient un vide devant... Il s'est aussi pas mal déporté dans le couloir gauche où il a combiné, et joué en soutien dans les 30 derniers mètres. Donc bilan pas si négatif. Mais alors à quoi sert d'avoir un N° 9 « de soutien » en équipe de France, que ce soit avec Raymond ou avec Lolo ? Et c'est pas fini ! Aucun pressing des attaquants français sur la défense roumaine. Incroyable ! Et rageant... Tamas et Chivu dédoublaient tranquillos à partir de leurs 16 mètres et remontaient la chique jusque dans la moitié française sans être attaqués... C'était flagrant en première mi-temps, ce le fut encore en seconde. Pour un match à gagner absolument en prenant l'adversaire à la gorge, il y a quelque chose qui nous échappe encore...

Quoi d'autre ? Un manque de rythme général, manque de tempo, beaucoup de transmissions lentes à plusieurs touches individuelles. Peu de centres, dont la plupart ratés ou pas dangereux... D'ailleurs, l'apport offensif des latéraux n'a pas pesé très lourd... Mini-débat : la condition physique pas terrible des Tricolores passée l'heure de jeu. Laurent Blanc affirme que ses joueurs étaient plus frais sur la fin et que c'est ce qui a fait la différence. Ah, bon ? Ce sont plutôt les trois remplaçants (Rémy Gourcuf et Payet) qui ont re-dynamisé l'équipe, pas ceux qui avaient commencé la partie et qui avaient baissé de pied. La preuve : à l'entame de la dernière demi-heure, les Roumains ont commencé à s'installer dans le camp français et se sont procuré quelques actions sérieuses, dont le poteau de Sapunaru. Sur ce temps fort roumain, les Français avaient dangereusement reculé. A tel point que le bloc des Jaunes était remonté plus haut, à hauteur de la ligne médiane : c'est ce qui perdra les Roumains qui avaient laissé 40 mètres de profondeur dans leurs dos... A ce propos, Lolo Blanc n'a-t-il pas trop tardé pour exercer son coaching ? Rémy qui entre à la 68ème, ça allait. Mais Gourcuff à la 73ème, alors que Nasri, Benz et Malouda avaient déjà disparu des écrans radars... Bizarrement, à plusieurs moments on a senti qu'il manquait quelqu'un au milieu, un métronome qui gère les mouvements, « assume » les temps faibles et initie les temps forts : Abou Diaby, bien sûr ! Donc excuse recevable pour les Bleus, privés de « l'homme qui monte » ... Enfin, redire que cette équipe roumaine pas si mauvaise que ça n'était vraiment pas un foudre de guerre. Sans un grand Chivu qui tient la barque tout seul derrière, le tout est hyper friable...

Les plus

Alors, mauvais, les Bleus ? Non. Une équipe nouvelle se reconstruit. Elle joue encore par à-coups, incapable pour le moment d'imprimer durablement son tempo et son emprise à la manière des grosses sélections. La Roumanie aurait pu décrocher le 0-0 qu'elle était venue chercher en endormant le match, en faisant tourner devant des Tricolores souvent passifs. Il faudra quand même attendre la 39ème pour voir le premier tir cadré pour la France par Valbuena... Reste que les Bleus arrivent à se procurer régulièrement des bonnes occases assez ou très nettes. Souvent durant des temps forts où elle sait acculer l'adversaire. Rapidement, quelques actions fortes... Une reprise de Malouda, trop excentrée aux 6 mètres qui passe de peu à côté sur un bon service de Nasri (18ème), une tête de Diarra au-dessus sur centre de Samir (28ème), une superbe frappe enroulée de Benz qui lèche le poteau extérieur (40ème), une tête dangereuse de Mexès sur corner bien stoppée sur plongeon de Pantelimon (49ème), un tir de Valbuena repoussé d'une manchette sur la barre (56ème), un déboulé de Nasri qui shoote seul face au gardien qui repousse (58ème)... Pas mal du tout. Avec les entrées successives de Rémy (pour Valbuena, 68ème), Gourcuff (pour Nasri, 73ème), puis Payet (pour Benzema, 86ème), l'intensité est montée d'un cran et les Bleus ont fini fort. Un premier but de Rémy (qui réussit ce que Djib Cissé rate 4 fois sur 5), une tête fastoche ratée, toujours Rémy (86ème) et enfin la délivrance, grâce à un deuxième raid incisif de Dimitri Paillette, côté droit, qui offre un but à Gourcuff (90ème + 3). Petit regret : on aurait aimé voir Gourcuff et Nasri évoluer ensemble. Ceci dit, avec un 0-0 persistant, on comprend que Lolo n'avait pas trop envie de s'amuser à « expérimenter » des combinaisons aléatoires...

Une victoire, trois points, une place de leader du groupe, un public satisfait et heureux (aucune moquerie : c'est la vérité), un match contre le Luxembourg qui devrait renforcer les Bleus en tête en cas de victoire plus que probable. Un bon état d'esprit, la bonne attitude : oui, un groupe est en train de naître, de se créer. Constat tarte à la crème dans la foulée d'une victoire qui fait plaisir ? Pas du tout. Car ce quatrième match de l'ère Blanc a sans doute envoyé en enfer (et pour toujours ?) tout un paquet « d'anciens » : Evra et Abidal ? Plus grave pour lui : Toulalan. Qui peut aujourd'hui prétendre que Toul reviendra en titulaire chez les Bleus ? Djib Cissé semble out lui aussi pour longtemps (pour toujours ?). Allons plus loin... Sagna est clairement menacé : Réveillère a été correct, pas plus génial que Baky mais bien « dans la place » . Idem pour Clichy, lui aussi en danger : Aly Cissokho, voire Trémoulinas, seront à coup sûr essayés. Nuages noirs aussi pour Lass Diarra : Alou Diarra, Mvila, Diaby, voire Matuidi, ça commence à faire beaucoup de concurrents pour Lass, qui ne joue pas trop au Real... Enfin, on peut commencer à spéculer sur le cas Ribéry. Francky a une chance énorme que Malouda déçoive, sinon pour lui aussi, plus aussi irrésistible qu'avant avec le Bayern, la fin en Bleu commençait à poindre...

Voilà. Bilan globalement positif, la reconstruction est en marche et les Bleus sont sur la bonne voie. Mais il manque encore ce qui fait la force des grosses sélections : une culture tactique commune. Un système de jeu sur lequel on s'appuie quelles que soient les circonstances, surtout quand l'adversaire se fait plus pressant et que les Bleus reculent, subissent et frôlent le point de rupture. Psychologiquement, on sent un Groupe France encore friable d'où n'émergent pas encore de vrais leaders, hormis peut-être Alou Diarra, justement nommé capitaine. Chaque jour qui passe depuis sa nomination valide le constat implicite initial de Laurent Blanc. Un constat que beaucoup n'ont pas toujours pas saisi : en foot, la France est vraiment devenue une puissance moyenne. Revenir au top prendra du temps. Cette équipe de France ira à l'Euro. Quant à ce qu'elle y fera...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il faudra apprendre à M.Ghemmour qu'un adjectif qualificatif s'accorde avec le nom qu'il qualifie.
"certains décrochages étaient intéressant", j'en passe et des meilleures, ça pique un peu les yeux, et ça fait pas super sérieux quand on veut donner des leçons.

Il faudra aussi lui apprendre (cf article d'hier), un petit moyen mnémotechnique qu'on apprend aux enfants de 8 ans pour savoir si les verbes se terminent en "é" ou en "er" quand on maîtrise mal ses règles de grammaire : "mon petit Chérif, remplace le verbe par vendre ou vendu, et tu sauras s'il faut mettre flasher ou flashé", en l'occurrence dans "l'Américano-sochalien s'est fait flashé". Récurent chez lui, et absolument insupportable à mes petits yeux fragiles.

Il faudra, en outre, lui apprendre à relire ses articles avant de les poster. Florilège ...
Hier : "Les Roumains joueraient en 4-4-1-1, ce qui est montre déjà l'idée d'un milieu renforcé" ...
Aujourd'hui : "Un constat que beaucoup n'ont pas toujours pas saisi" ; "Alou Diarra, Mvila, Diaby, voir Matuidi" ; "un Groupe France encire friable".

Breffons, il serait bon que Chérif Ghemmour refasse un petit tour en CM2 avant de venir pondre ses articles quotidiens, pas toujours mauvais, pas toujours fondamentaux non plus au passage (y a une clause dans son contrat pour qu'il blablate tous les jours ?), mais quoi qu'il en soit toujours truffés de fautes des plus agaçantes et qui donnent un côté "amateur" assez flippant pour une marque de la trempe et de la qualité de So Foot ... Merci les mecs.
"Enfin, on peut commencer à spéculer sur le cas Ribéry. Francky a une chance énorme que Malouda déçoive, sinon pour lui aussi, plus aussi irrésistible qu'avant avec le Bayern, la fin en Bleu commençait à poindre..."

Malouda fait un match pas mauvais mais pas extraordinaire non plus et on pense déjà à le remplacer par Ribéry ? n'importe quoi cette analyse...

Malouda est, c'est pas moi qui le dit, le meilleur joueur français actuel, il était pas dans son match, et on pense déjà à le remplacer...super.
"Cette équipe de France ira à l'Euro. Quant à ce qu'elle y fera..."

Pour l'instant, on peut effectivement se poser la question. Mais dans 20 mois ? N'oublions pas que ce n'est que le 4e match de Blanc, qu'il en est encore à essayer des joueurs, que les gars n'ont pas beaucoup d'expérience, mais que cela fait quand même deux victoires de suite à 2-0. Cela faisait combien de temps qu'on n'avait pas enchaîné deux victoires par deux buts d'écart ?

C'est vrai que cette équipe a encore des faiblesses et que tous les automatismes ne sont pas encore là, mais laissons le temps au temps !
Ca doit être le traumatisme "Rayduc" qui pousse les journalistes à dire tout et n'importe quoi sur l'EDF, on recommence un cycle en partant au plus bas et Chéryl est déjà en train de chicaner sur le fond de jeu alors que ça fait 4 matchs que Lolo a repris l'équipe, la dernière fois que l'EDF avait suscité de l'enthousiasme de la part du SDF c'était France/Italie post Mondial 2006, soit il y a 4 ans. Il serait bon d'être plus objectif et plus pertinent dans les analyses d'après match.
Faut reconnaître que plus M.Gh écrit et plus ça ressemble à rien. En même temps, c'est vrai qu'à force d'écrire des articles dans le style d'une bloggeuse de 14 ans on finit par en adopter également la même qualité orthographique et la même pertinence analytique.
Ghemmour c'est un article de qualité par mois.

Aujourd'hui ça n'est pas le cas. Monsieur se permet de donner des leçons, mais le minimum c'est au moins d'être crédible, et vu les fautes d'orthographes façon élève de 6ème qui peine à avoir la moyenne en français et autres erreurs de syntaxe on repassera pour la crédibilité.

Du coup So Foot fait très amateur. Le pire c'est qu'ils ont l'air de s'en foutre pas mal à la rédac'.
Une seule chose de positif dans cet article c'est la remarque sur l'absence de pressing sur le relance adverse. De toute manière il semble que ce genre de technique collective soit totalement absente dans l'enseignement des entraîneurs français. On aurait envie de leur offrir le Raymond Goethals illustré en 10 volumes ou la défense en ligne expliquée aux tout petits chez Bayard jeunesse.

Mais, à part ce point, l'article ne pisse pas très haut. Dire que les Roumains étaient faibles hier est une vaste connerie. C'est justement la surprise du match. Ils étaient très bien organisés avec un quadrillage du terrain en zone très rigoureux, une défense à plat qui a toujours tenté de jouer loin de ses buts et une application à bien resserrer les lignes pour boucher les espaces. Pas facile de s'exprimer offensivement face à un tel bloc d'aglo. D'autant plus que les joueurs roumains sont loin d'être des billes comme cela est suggéré.

Le manque de leader semble aussi être le graal de la pensée journalistique qui peut expliquer tout et n'importe quoi. On peut rappeler, dans ce domaine, que l'Argentine en possédait au moins deux par ligne en CM et ça ne l'a pas empêché de se prendre une volée par des Allemands qui, eux n'en possédait quasiment pas.
Les Bleus ont été en difficulté? La belle affaire. Quand on est a domicile face à un hérisson et qu'on prend des risques tactiques (4/3/3) n'importe quelle formation peut se faire piéger. Les Roumains n'ont eu, au final, que très peu de possibilités de marquer. Rien qui puisse faire dire que "quand l'adversaire se fait plus pressant et que les Bleus reculent, subissent et frôlent le point de rupture."

Mais le point le plus désolant c'est "il manque encore ce qui fait la force des grosses sélections : une culture tactique commune. Un système de jeu sur lequel on s'appuie quelles que soient les circonstances,"
C'est le 2ème match où les Bleus utilisent le 4/3/3 avec comme résultat 2 victoires, 4 buts marqués aucun encaissé et une qualité de jeu qu'on avait plus vue depuis très longtemps. Ce serait quoi un "système de jeu sur lequel on s'appuie quelques soient les circonstances," le 4/2/3/1 qui nous a valu ce jeu pourri depuis 5 ans et une CM aussi triste? Le 4/4/2 qui brime l'imagination et s'obstine à attaquer plein centre?
C'est justement l'enseignement des deux derniers matchs des Bleus. Ils ont adopté un système qui leur convient très bien en 4/3/3 et les résultats ne se sont pas fait attendre.

La France est une puissance moyenne? C'est déjà un progrès car si on se rappelle toutes les âneries journalistiques qui ont déferlé pendant la CM l'équipe de France était alors située au niveau du Bangladesh. Qui y a t-il au dessus d'eux en Europe? L'Espagne c'est sûr, la Hollande et l'Allemagne il faut voir et basta. Toutes les autres équipes n'ont pas franchement démontré un talent supérieur aux Bleus des deux derniers matchs.

C'est dans le journalisme, en fait, qu'il y a une absence cruelle de leader. J'ai toujours le sentiment que chaque article est formaté et, quelque soit le canard, ce sont toujours les mêmes thèmes (le mental, les leaders, la forme d'un joueur ou autres notions individuelles) qui expliqueraient la vérité du terrain.
Fautes d'orthographes lamentables, analyses discutables... Certes. N'empêche que sofoot.com est le seul journal de foot en ligne GRATUIT qui mérite d'être lu. Le reste, sans exception, c'est de la daube illisible.
Nan mais sérieusement, il s'y connait en Foot celui qui écris cet article ? Il sait ce qu'est l'Euro ?

Ca fait plusieurs articles de suite de cet auteur, qui sont imbuvables, et surtout totalement faux.
J'aime bien cherif au moins lui il tente une analyse tactique, on est dans le subjectif quelquefois, mais il est loin d'avoir tout faux bien au contraire. Et quand on lit la concurence sur le web c'est plutot pauvre je vise notamment yahoo ou le grand surmediatise n'ecrit pas ses articles, ou l'Equipe ou un vieux routier de l'audio visuel nous pond une video entierement improvise d'une banalite affligeante. Alors cherif continue, puis pour l'orthographe il y aura toujours un maitre capello pour te corriger.
"demi deception:Benzema pas décisif"...deja ça montre a quel point l'"auteur" de cet article est perdu....Benzema n'a pas ete decisif depuis Lyon,au meme temps etre decisif dans le championnat Français,c'est pas franchement un exploit.
Faut vous calmer un peu sur l'auteur... les gars. Si rien ne vous plait, passez votre chemin. Moi, je suis assez d'accord avec la conclusion finale. La France est reconstruite de très loin. Y a du mieux mais il y a encore du boulot. Pour moi, il est difficilement envisageable d'être déjà en course pour le titre à l'euro (le mondial est 1 objectif plus cohérent).

Quand aux commentaires sur les leaders, il est juste. Être un leader, c'est deux choses : 1 - être indiscutable dans la composition de l'équipe. 2- Exercer une influence positive sur le mental des coéquipiers par une prise de responsabilités, sur et en dehors du terrain. Actuellement, seul Lloris est réellement sûr de sa place à chaque match. Tous les autres sont contestés (et contestables). Mais L. Blanc travaille là-dessus, en ne modifiant pas sa charnière, en donnant des responsabilités à Diarra et Malouda, espérant qu'ils deviennent des leaders. Et puis les derniers qui ont essayé d'être leader en EDF ont conduit le bus dans le mur... donc attendons les leaders qui vont mettre quelque temps à s'affirmer.
Quand j'ai vu l'Argentine jouer, je n'ai pas vu 2 leaders par lignes... Des joueurs incontestables, oui, mais qui peinaient à prendre leurs responsabilités. Par exemple, personne n'a influencé Maradona sur la façon de jouer. A la moindre difficulté, tout s'est écroulé. Le capitaine, noyé, en phase de possession adverse dès les poules, n'a pas su faire évoluer la tactique sur le terrain. Personne n'a su réagir. Quand à l'Allemagne, si Schweinsteiger n'est pas un leader...

A mon avis, Blanc est sur la bonne voie, mais il y a certains postes où on manque bcp de certitudes et il ne faut pas hésiter à voir encore d'autres joueurs pour former le groupe qui sera dans le bon wagon pour 2014. Donc prendre des jeunes comme il a su le faire avec M'Vila. Je pense aux latéraux notamment.
Article intéressant.

Pour les quelques fautes d'orthographes ou de frappe, franchement on s'en cague on est pas sur lemonde.fr...

Mais le point de vue de l'auteur est très pertinent, en effet si à la 71ème les poteaux avaient été carrés, lequipe.fr aurait partagé le point de vue ! Et football365.fr aurait fait un article complet sur Rami-Mexès pour dire que c'est pas solide.

Bref, au moins sofoot.fr ne rame pas dans le sens du courant, et est largement plus objectif que la "concurrence" entre guillemets.
@luckystar
C'est grâce à un ou des leaders que la Grèce remporté le titre de champion d'Europe? C'est parce qu'il manquait des leaders dans les autres équipes?
Je pense que vous confondez football professionnel et camp scout. Essayer d'expliquer les victoires ou les défaites avec ce genre d'argument ne repose sur absolument rien de concret. Qu'on parle d'expérience, de talent au dessus de la moyenne de certains joueurs qui font la différence peut se comprendre. Mais ces histoires de mental ou de leader ne veulent strictement rien dire et sont surtout improuvables (vous êtes dans les vestiaires ou dans la vie des joueurs, vous?).

En revanche l'aspect tactique explique beaucoup mieux la renaissance du jeu tricolore. 5 ans en 4/2/3/1 avec un jeu pourri (dont les deux 1er matchs de L Blanc avec 2 défaites et un jeu lamentable) et une résurrection du jeu et des résultats comme par hasard avec le 4/3/3.
C'est là et pas ailleurs qu'il faut chercher l'amélioration du jeu des Bleus. Le reste n'est que réflexions à deux balles.
Un peu dur avec Chérif les gars.L'article met en lumière les hauts et les bas du match de Samedi.Si vous voulez lire d'autre articles sympas sur le foot ya un nouvo site sympa: www.avalemonfoot.com
le foot qui te reste en travers de la gorge
@Lou : Les Grecs je ne les connais pas suffisamment pour savoir s'il y avait des leaders. En tout cas, reste que Rehaggel était suffisamment un leader pour faire adhérer tous ses joueurs, même les bons manieurs de ballons, à son schéma défense et sacrifice. Là ou tu as raison, ce qu'on est pas dans le vestiaire... donc tout est à prouver dans ce domaine. Mais par exemple, comment expliquer la réussite d'un joueur comme Deschamps : sa technique ? son physique ? les schémas tactiques ? Moi, je crois que c'est ses qualités mentales et son leadership sur les équipes. Sa présence a permis à d'autres joueurs plus talentueux de s'exprimer sereinement (Zizou par exemple).

Pour l'aspect tactique... bof. Samedi, j'ai plus vu un 4-2-3-1 qu'autre chose. Que le groupe commence à être cohérent, soit... mais Nasri n'a pas joué comme Diaby en Bosnie, donc faut pas non plus chercher dans la stabilisation de la tactique pour expliquer le succès. Blanc a su s'adapter et c'est une qualité. Maintenant, le groupe se forme et va dans la bonne voie. Mais s'il y a but sur l'action du poteau roumain, ils ferment boutique. Et à 0-1, on nous aurait dit que décidément le 4-2-3-1, ça marche pas. D'ailleurs, Domenech avait tenté le 4-3-3 avec le succès qu'on connait, preuve que ce n'est pas le schéma en lui-même qui est la solution ultime.

Il ne faut pas oublier que le foot reste un sport très aléatoire et que la France n'a plus de grande marge de manœuvre sur ce genre d'adversaire. Etre serein, en confiance... grâce à des qualités morales (dans lesquelles tu peux parler de leader) est important pour augmenter ses chances de réussite.
Juste au passage pour ceux qui me renvoient que les cahiers ne sont jamais objectifs (Arsenic si tu m'entends). Voilà un article analysant le jeu des bleus sur le match de samedi dernier :

http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=3809

Chacun se fera son opinion
@luckystar

Je ne vais pas revenir sur la notion de leader. Comme je l'ai dit, pour moi c'est une notion tellement vague qu'on peut lui faire dire ce qu'on veut.

En revanche sur l'aspect tactique de la compo c'est une autre histoire.
Contre la Roumanie c'était bien un 4/3/3 et pas un 4/2/3/1 et la différence ne peut être minimisée. Le 4/2/3/1 c'est 5 joueurs au milieu et deux défensifs dans l'axe avec pour principe d'attendre l'adversaire pour le contrer. La CM en est l'illustration la plus éclatante avec des équipes incapables de remporter un match après avoir encaissées le 1er but. Sur quelques 36 matchs 2 voir trois équipes ont réussi cela. Et encore sur un exploit individuel, une erreur de l'adversaire (le goal brésilien contre la Hollande) ou une erreur d'arbitrage. J'ajouterais que c'est aussi ça qui explique le petit nombre de buts.

En tout cas, l'animation qui en découle est très différente d'un 4/3/3. Deux véritables ailiers de débordement en pointe (Malouda, Valbuena) ce n'est pas deux milieux offensifs placés au niveau du milieu de terrain. L'occupation du terrain qui en découle est vraiment différente et permet bien autre chose. Il y a encore beaucoup à expliquer et je ne vais pas me lancer dans un texte trop long.
En tout cas 2 matchs de L Blanc en 4/2/3/1 (voir en 4/4/2 à certains moments) c'est 2 défaites, un jeu pourri, 3 buts encaissés, un seul marqué.
En 4/3/3, 2 victoires, 4 buts marqués, aucun encaissé.

Pour les essais de Domenech en 4/3/3 (Serbie, Tunisie, Chine) Il y a beaucoup à dire aussi.
Contre la Serbie les Bleus, avec ce système et même réduit à 10, sont parvenus à revenir au score. Ce que n'a pas réussi l'Allemagne en CM contre la même équipe.
La Tunisie et la Chine: 2 matchs de prépa, une domination étouffante, un jeu bien meilleur que les habituels matchs bidons de Domenech, face à des équipes qui ont passé leur temps dans leurs 16 mètres. La seule différence avec L Blanc, et elle est de taille, c'est que Domenech avec tous les systèmes c'était le "vite devant" sans construction.
On a vu aussi que contre le Mexique qui jouait en 4/3/3 les Bleus n'ont pas existé. Mexique qui a été volé par l'arbitrage contre l'Argentine au tour suivant.

On verra la suite des événements avec L Blanc puisqu'il parait qu'il veut revenir au 4/4/2 notamment contre le Luxembourg. Chose totalement aberrante. Choisir un schéma de contre avec deux attaquants dans l'axe contre une équipe qui a décidé de passer 90 mn dans son camp est assez drôle. Contre le Luxembourg ça sera sans doute sans problème. Contre un adversaire un peu plus huppé ce sera une autre histoire. Sans compter qu'on ne peut pas se plaindre du manque de temps pour parfaire le jeu collectif en sélection et d'un autre coté changer de schéma de jeu à chaque match. C'est totalement contradictoire.
@Vincent

L'article des Cahiers est comme d'habitude, confus, de mauvaise foi et à coté de la plaque. Le plus intéressant aux Cahiers ce sont les forums.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 19