1. // Euro 2012
  2. // Luxembourg/France

Les Bleus ont un match

Vampirisée par le retour de Franck Ribéry et Patrice Evra, la semaine bleue nous ferait presque oublier que l'équipe de France a un match à jouer au Luxembourg, qui n'est « un match à la con » que pour les cons. Alors pas de blague, hein.

Modififié
0 12
On ne sait pas s'il y avait de bon moment parce qu'on n'a pas la certitude que c'était une bonne idée. Mais si le retour des deux derniers bannis de l'équipe de France (mettons de côté le cas quasi définitif d'Anelka), Franck Ribéry et Patrice Evra, devait se faire, alors mieux vaut que ce soit dans un match avec un danger minime et loin du public français de préférence. Il n'empêche, comme on l'imaginait, ces deux come-back ont réveillé les souvenirs obscurs de Knysna, ceux que Laurent Blanc s'est soigneusement appliqué à planquer sous le tapis tricolore depuis sa prise de fonction il y près de neuf mois, sans s'en débarrasser vraiment. Et cette troisième semaine de mars, qui a célébré le printemps, a aussi imposé le ménage qui va avec. Oui, il était l'heure de soulever le tapis pour exhumer les traces enfouies du naufrage humain de la dernière Coupe du monde. Ou comment une parenthèse internationale qui aurait dû être d'un ennui profond entre un déplacement au Luxembourg et un amical face à la Croatie, a été la plus scrutée depuis le Mondial. On ne sait pas s'il faut s'en réjouir ou le regretter...

Une préparation folklo

Car le danger lié aux convocations d'Evra et Ribéry est de bouleverser l'équilibre nouveau et donc fragile trouvé par les Bleus. Après, c'est le coup du verre à moitié vide ou à moitié plein suivant que l'on estime que le retour des « meneurs » (capitaine et vice-capitaine en Afrique du Sud) est de nature à bousiller le travail fait, faute de consolidations suffisantes, ou que l'on considère que c'est justement le bon moment de réintégrer deux individualités majeures de deux grands clubs à un moment où l'aventure « Euro 2012 » est bien lancée pas encore totalement verrouillée. Comme souvent en football, un sport qui se constate plus qu'il ne s'analyse, c'est la réussite ou l'échec de ce double choix de Laurent Blanc qui le valideront. En revanche, ce que l'on peut craindre, en toute neutralité par rapport à cette décision polémique, c'est qu'elle n'ait bouffé une énergie dingue à l'équipe de France. Entre les deux conférences de presse assez surréalistes des deux revenants, l'entrevue entre Ribéry et Gourcuff (sous l'œil de Jean-Louis Gasset, sans que l'on sache s'il s'agissait d'être là en tant que témoin ou en tant que protecteur de l'un des deux joueurs), les signes ostensibles, et un tantinet surjoués, de bonne humeur et de bonne entente (le check Ribéry-Gourcuff est déjà dans la légende), on doute que ça ait été la préparation idéale pour un match de qualification.

Méfiance les gars, méfiance...

Evidemment, on entend déjà les arguments quant à ces réserves : ce n'est que le Luxembourg en face. Pas faux. Mais dire ça c'est aussi dire que les joueurs du Grand Duché n'ont pas paumé chez eux depuis trois matches, une série inédite depuis quinze ans et pas établie face à des peintres qui plus est : deux mondialistes (Algérie 0-0 et Slovaquie 2-1) et le tombeur des Bleus au Stade de France (0-0 face à la Biélorussie). Et beaucoup ont oublié que la France n'avait collé qu'un tout petit 2-0 à Jeff Strasser et ses potes. En clair, il faudra quand même faire le job. Et bien, tant qu'à faire. Car dans l'idée d'une reconstruction en bonne et due forme, après une constance installée et une solidité à peu près retrouvée dans les pas d'une charnière Mexès-Rami de plus en plus complémentaire, il faut désormais du jeu. Il y a eu de belles choses face au Brésil en février ? Oui mais seulement à onze contre dix, alors qu'à égalité numérique, Robinho and Co avaient gentiment promené les Bleus. Et puis forcément dans le prolongement des interrogations que l'on a sur cette vie de groupe, on guettera avec attention les comportements individuels, et éventuellement la relation technique, des deux ex-bannis et de ceux que leur retour pourrait perturber, suivez notre regard.

Gourcuff (aussi) dans l'œil du cyclone

Car il ne faut pas se cacher derrière son petit doigts : si Ribéry et Evra seront scrutés soigneusement, il en va de même pour un Yoann Gourcuff, très décevant depuis vingt mois, et désormais lui aussi soumis à une exigence de performance. Probablement repositionné en tant que numéro 8, aux côtés de M'Vila, le Lyonnais a le volume, le sens du sacrifice et la technique pour bonifier cette fonction inhabituelle, mais plus suffisamment de confiance et de charisme pour assurer son rôle naturel, meneur de jeu, désormais confié à Samir Nasri qui a de plus en plus la gueule d'un futur capitaine de la sélection. Et peut-être même dès le rendez-vous luxembourgeois, en atteste la présence de l'ancien Marseillais en conférence de presse la veille du match, traditionnellement dévolue au porteur du brassard. C'est une émergence légitime, au regard de la dimension prise par le Gunner cette saison et de son goût pour le leadership, et des insuffisances sportives d'Alou Diarra, le skipper nommé par Blanc sur les dernières sorties. Et pourquoi ne pas le dire, une émergence souhaitable pour juguler le poids du retour de celui qui aspirait publiquement à l'être et celui qui n'avait rien demandé mais à qui on l'a confié quand même. Pour des comportements que tout le monde connaît. Oui, quel que soit le bout par lequel on prend ce Luxembourg-France, on y revient encore et toujours.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pour l'humour et la causerie d'avant-match que cela promettait, j'aurais bien aimé que Ribery soit capitaine...Juste un match.
C'est cve que Blanc voulait faire à la base, mais il a surprit le petit Francky à envoyer "Foot Messi" au 7 23 23 hier soir ...
il a l'air à l'aise le gourcuff à côté de kaiser :) Un bon duo comique qu'ils feraient en salles
Si Ribery n'a pas plus de 3 neurones, on lui demande d'être bon en EDF et il semble bien revenir avec le bayern donc (coupe du monde à oublier) convocation en EDF légitime a priori.

S'il y a bien un mec qui n'a rien à faire en EDF c'est Gourcuff et je trouve ça dingue que le sujet ne soit pas vraiment traité! Le retour des "mutins" éclipse la titularisation d'un fantôme qui n'aligne pas 2 matchs corrects depuis le titre de champion de Bordeaux!

D. Appadoo est un des premiers à consacrer plus de 2 lignes à ce qui s'apparente à une belle imposture! Alors oui il est sympa, pas trop con pour un footeux mais Laurent Blanc, qui nous vend "je compose mon équipe en fonction de la forme des joueurs", perd en perspicacité...

Alors oui ça passera pour ce soir Gourcuff fera 2 passes contre une équipe assez faible c'est dommage de ne pas faire confiance à des mecs qui peuvent apporter beaucoup plus.

Visiblement Gourcuff en EDF c'est acté et ça reste à mes yeux un bon scandale
Clichy aussi en fait une belle imposture...
Et sur ce qu'il montre cette année en terme de finition, Hoarau pourrait être remis en cause lui aussi. Mais il est grand, il pèse parait-il, c'est un point d'appui, c'est la pointe du système de Blanc, tout ça tout ça...
@Wagneau : je suis d'accord avec toi, mais l'imposture est moins flagrante sachant que derrière il ne reste que Gomis comme attaquant français tandis que derrière Clichy y'a du monde
@ RVN, à mon avis Lolo ne fait pas compo en fonction de la forme de chacun, mais en fonction d'un groupe tel qu'il aimerait le voir pour aller loin. Il a donc décidé que certain joueurs avaient du talent et que c'est ceux-là qu'il faut en EDF. SF Karim Benzema titularisé plusieurs fois hors de forme. Je pense que d'après lui Gourcuff est forcément un joueur d'avenir, au dessus du lot et qu'il va se reprendre un jour ou l'autre et retrouver son niveau. En attendant il est prêt à l'aider en le gardant dans son groupe. Moi je préfère ça à ce qui se faisait avant, où tu voyais des joueurs lambda de L1 apparaître au grès de bonnes perf. sur trois semaines dans des matchs sans enjeux. c'est également à mon avis le sens des titularisations constantes de la même "charnière centrale". En fait Lolo fait tout sauf du "sur la forme du moment", il table plutôt sur le talent et l'expérience des joueurs. Et si ce soir on a Evra, Malouda, Nasri, benz, Gourcuff, Ribery et Sagna en forme, vont rendre cher les Luxembourgeois !!
Cette article est bidon.
@Mudiya

Tes arguments sont cohérents je te l'accorde mais pour Gourcuff on parle d'une méforme de 20 mois et il joue à Lyon où tout est mis en oeuvre pour qu'il joue correctement. Benzema joue au Real avec un coach qui met en concurrence ses joueurs, joueurs qui font un tour sur le banc s'ils n'apportent pas satisfaction. Ce n'est pas le cas de Gourcuff et je doute vraiment de ses qualités.

Après dans les joueurs que tu cites "Evra, Malouda, Nasri, benz, Gourcuff, Ribery et Sagna" ils se sont imposés dans de grands clubs (Benz s'est imposé à Lyon chose que ne fait pas Gourcuff) même si comme vous Sagna me rend fou.

Donc garder une ossature oui mais une ossature de mecs performants en EDF. Gourcuff ne l'est pas du tout. J'ai en mémoire ses matchs catastrophiques en barrage contre l'Irlande. Il n'a jamais rien montré ni en EDF ni en club depuis une éternité. Je suis vraiment sceptique sur la valeur intrinsèque de ce joueur
d'accord avec elyh: mais c'est quoi cet article pourri??? Faut arrêter les "journalistes" avec ribery et evra! On a l'impression qu'on parle de deux criminels! Les mecs c'est des footeux c'est pas des assassins, ils vont pas profiter de leur retour en bleu pour essayer de mettre la merde mais pour taper dans une baballe! Il ne me semble pas que ces deux joueurs qui jouent au plus haut niveau depuis des années soient critiqués dans leur club et mettent une ambiance de merde. Ça va, ils ont déconné cet été et ce sont excusé. En attendant les journalistes ne se sont pas excuser pour leur comportement quasi-général déplorable durant le mondial.
Et Dave "a été la plus scrutée depuis le Mondial. On ne sait pas s'il faut s'en réjouir ou le regretter..." Tu veux le fond de ma pensée? Il faut s'en foutre ou changer de métier. L'emballement médiatique, la pression, les pseudos affaires entre joueurs... C'est vous les "journalistes" TF1 et l'équipe en tête qui ne pensent qu'à ça et qui ne ressasse que ça en permanence. En attendant effectivement il y a un match ce soir mais les journalistes ne doivent pas juger utile de nous parler des tactiques mises en place à l'entraînement, de qui devrait débuter ou pas et éventuellement pourquoi, de parler de foot en fait.
C'est plus Sofoot, c'est Sopeople là...
Oui RVN, on est d'accord sur le niveau de Gourcuff. J'essaie d'expliquer ce que je crois être le point de vue de Blanc. À mon avis il tente le tout pour le tout avec ce joueur pour essayer d'aider Lyon à le faire revenir à son niveau "Bordeaux" par affection, et dans l'intérêt de l'EDF dans le futur. Bon après il a annoncé lui-même que sa patience a des limites et que (j'ai oublié la date, peut-être décembre, ou en fin de saison) il faudrait faire des bilan, sans pitié pour personne.
Toujours pareil, sur la forme du moment, Malouda n'est pas indispensable ou indiscutable sur cette sélection. Mais à mon sens faire le paris de joueurs talentueux et les garder indépendamment de pics de forme ou de méforme est une bonne stratégie (Goucurff, encore une fois, avec sa longue méforme pose problème jsuis d'accord).

Bref, moi je boude pas mon plaisir, cette équipe à quand même plus de gueule qu'avant, avec devant pratiquement que des stars (parce que quand même la blague Gignac en EDF....) !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 12