Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Match Amical
  3. // France/Serbie (2-0)

Les Bleus ont joué une mi-temps

Opposés à une équipe serbe bien terne, les joueurs de l’équipe de France, très bons en première période, décrochent un succès facile (2-0). Grosse frayeur pour Yann M’Vila, victime d’une entorse de la cheville, dont la gravité doit être évaluée dans les prochaines heures.

Modififié
France - Serbie : 2-0

Buts : Ribéry, Malouda

21h01. La France du sport a tout juste le temps de quitter Paul-Henri Mathieu sur le court central de Roland-Garros qu’elle doit courir au chevet de Yann M’Vila. On joue les tout premiers instants de ce France-Serbie quand le Rennais, pressé de manière assez anodine par un adversaire, se tort assez violemment la cheville. À terre, le milieu de terrain de l’équipe de France grimace, puis se relève, avant de retomber une poignée de secondes plus tard.

Les Bleus sont à peine entrés dans leur match, mais voient l'un des piliers de l’ère Blanc quitter la pelouse en larmes. Et pas à cause de l’entrée d’Alou Diarra. L’inquiétude plane et les examens sont attendus, mais assez étrangement, ce sentiment amer est assez vite remplacé par de la satisfaction. Les leçons de l’Islande bien retenues, les coéquipiers de Hugo Lloris ont montré un visage très séduisant en première période, qui leur a permis de rapidement mener au score. Une bonne victoire.

Un bon Malouda

Il y a pas mal de changements dans le onze de départ de Laurent Blanc, mais les yeux des observateurs sont braqués sur un homme : Gaël Clichy. Titulaire à la place d’un Patrice Évra en grande difficulté la semaine passée, le latéral gauche de Manchester City pénètre bien dans son match. Un tacle appuyé, de l’envie et, surtout, de l’aide offensive. Beaucoup d’aide offensive. C’est d’ailleurs de ce côté gauche que va arriver la première occasion des Bleus. En bonne forme ce soir, Franck Ribéry percute, lève la tête, et trouve Clichy qui dédouble comme Alaba au Bayern Munich. Le bon centre de l’ancien Gunner est repoussé par Brkić dans les pieds de Ribéry, qui ouvre le score d’une volée bien sentie.


La timide réaction des Serbes donne l’occasion à un bon Laurent Koscielny de montrer qu’il n’a pas grand-chose à envier à Adil Rami. La France domine et, pour la première fois depuis 2007, va mener 2 à 0 au bout d’un quart d’heure de jeu. Suite à un bon pressing de Réveillère, Florent Malouda hérite de la sphère aux trente mètres, et envoie un missile (98km/h) dans la lucarne serbe. Excellent dans une position de milieu axial ce soir, le joueur de Chelsea en a bluffé plus d’un. Très actif, le duo Ribéry-Benzema multiplie les une-deux et les occasions dangereuses, mais pèche dans le dernier geste. Grand perdant de la soirée, Samir Nasri touche beaucoup de ballons, mais n’en fait pas grand-chose. L’arbitre siffle la mi-temps et, à Reims, toujours pas de nouvelles des Serbes.

Une deuxième mi-temps plus terne

Une bonne première période, et puis c’est tout. Les Bleus lèvent le pied mais ne souffrent pas face à des Serbes méconnaissables. Lloris a beau faire sa première parade, Ivanović tente bien une mine sur coup-franc, les hommes de Mihailović peinent à faire mieux qu’un vulgaire sparing partner. On s’ennuie ferme à Reims quand arrive la grande attraction des matchs amicaux : l’heure de jeu et sa pluie de changements. Giroud, Martin, Ménez, Ben Arfa et Rami, participent à une bien triste seconde période. Ben Arfa gagne à l’applaudimètre, Giroud se donne toujours autant et Martin ne perd pas de ballons. Finalement, la bonne nouvelle de la seconde mi-temps ne vient pas de la pelouse. Boitillant-boitant, mais sans béquilles, Yann M’Vila, à l’aise dans sa paire de Air Max, revient s’asseoir sur le banc des Bleus. Il est 22h45, le match est terminé. La France du sport reprend espoir.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)