1. //
  2. // Roumanie/France (0-0)

Les Bleus n'avaient pas plus à offrir

L'équipe de France tirait trop la langue pour ramener autre chose qu'un match nul de Roumanie. Le piteux état de la pelouse n'a pas aidé non plus...

Modififié
0 11


Roumanie/France : 0-0


Diarra, Nasri, Malouda, Kaboul out, Cabaye, Martin, Valbuena et Rami in. Laurent Blanc a fait les changements que le tourbillon médiatique lui imposait de faire ces derniers jours pour un match pas si décisif que ça en Roumanie. A choisir, le “Président” aurait sans doute préféré changer la pelouse. Car au bout de vingt minutes, les Bleus se sont retrouvés à jouer au milieu des mottes de terre, comme sur un circuit de Mario Kart. Pour ceux qui espéraient voir du jeu léché et du redoublement de passes courtes, il faudra donc repasser. A la demi-heure de jeu, l'équipe de France monopolise le ballon, mais elle n'est pas foutue de se procurer une seule occasion. Cabaye joue bien à une touche, avec des ouvertures en forme de clin d'œil pour la Coupe du Monde de Rugby qui démarre bientôt, mais Evra n'a pas les jambes. Comme Ribéry, M'Vila ou Benzema, le Mancunien accuse un peu le coup physiquement. A vrai dire, seuls deux mecs semblent tirer leur épingle du jeu avec ce deuxième match en cinq jours : Lloris, toujours aussi vigilant et spectaculaire dans ses cages et... Éric Abidal qui, à moins courir, semble gagner en lucidité. Et les Roumains ? Ils n'existent que par l'intermédiaire des phases arrêtées. Les coups de pied sont tirés par Nicolita, la nouvelle recrue stéphanoise, une sorte de Dimitri Payet en moche. A la mi-temps, ça fait quand même bien peu pour un match de football, autant d'un côté que de l'autre.

Après la pause, rien ne change. Evra a quand même la bonne idée de plaisanter avec Howard Webb, un arbitre qu'il fréquente outre-Manche. Il est de suite souverain dans les contacts et peut même mettre un coup de pression pour que les locaux prennent une biscotte. Un petit coup de pouce qui ne compense pas les envies héroïques d'Adil Rami. L'ancien Lillois a réellement dû croire que Kaboul représentait un danger et que la concurrence frappait à la porte. Alors, il sort dangereusement balle au pied et enchaîne les montées rageuses. Un vrai camion. Ça dure 30, 40 mètres, et derrière, il y a des occases de contre pas dégueu. Sauf que devant, malgré deux trois friandises de Ribéry, l'équipe de France n'y arrive pas. Dans son couloir droit, Sagna fait peut-être son pire match en bleu, et dans les phases offensives où on a besoin de tout le monde, ça fait tache. Blanc décide donc de faire entrer Loïc Rémy à la place d'un Valbuena très léger, et Nasri à la place de Cabaye. L'ancien d'Arsenal pénètre sur le terrain au petit trot, comme pour bien faire comprendre qu'il n'en a rien à foutre de ce que disent ses détracteurs. Du coup, avec deux bonnes passes, c'est l'attaquant marseillais qui se distingue dans cette fin de partie. Mais sur la première, Benzema tergiverse au lieu de frapper. Et sur l'autre, Ribéry s'effondre tout en regardant l'arbitre. Le match se termine sous les sifflets nourris des Roumains. Entre le contenu du match, la pelouse et l'ambiance, l'espace d'un instant, on s'est retrouvé dans le Stade de France d'il y a quelques années. Et on s'en serait bien passé.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

j'ai trouvé evra ,que j'apprecie très peu, impliqué, conquérant enchainant les aller retours avec beaucoup d'envie

abidal en exemple derriere c'est dailleur lui qui devrait avoir le brassard et non pas lloris qui n'a aucune influence sur le groupe

mention a m'vila qui s'impose comme le patron du milieu de terrain, ribery qui malgré tout a pas mal pris son aile et se confirme comme la meilleure solution a gauche.

Un match qui était prévu pour se dérouler tel quel avec un match nul ennuyeux qui a été trèd largement aidé dans sa médiocrité par la pietre qualité de la pelouse
Ouais, le terrain était lourd et les sangliers avaient mangé des cochonneries !
Y'a pas que le sosie de Payet qui était moche, le terrain aussi. C'était plus un match de football mais une chasse aux trésors. Franchement sur ce match je suis incapable de trouver un joueur qui s'en est sorti. Le seul contrôle réussi du match c'est Blanc qu'il l'a fait. Et c'est moi ou Larqué a pris 10 ans en 1 an ? Là il est devenu vraiment bougon...
Décidément les matchs contre la Roumanie sont de vraies purges. Le dernier en date m'avait un peu dégoûté du football (Euro 2008), celui ci s'inscrit dans la même lignée.

Pelouse impraticable, à partir de là, c'est même pas la peine d'essayer de jouer. J'ai l'impression que c'est en train de devenir la nouvelle arme des nations mineures pour déstabiliser les cadors.
Les bleus ont été au niveau de la pelouse !
Abidal a prouvé par le passé qu'il craquait sous la pression... ( à moins de n'être qu'un pion dans une équipe très très rodée, et encore à gauche). Donc non merci, surtout pas Abidal capitaine.
Lloris a pour lui d'être quasiment le seul indiscutable. Mais c'est vrai que le capitanat résume le pb bleu. Aucun cadre ni dans le jeu, ni dans le mental.

Mettre une pointe (Rémy, Gameiro) avec Benz' en 9 et 1/2.. voila une solution qui apporterait du mouvement et de la profondeur. 3 mamailleurs gauche, centre, droite, c'est largement trop d'autant que Benz' lui-même tripote déjà bcp.

Au milieu, un 6, un relayeur (Diaby qd il est pas blessé), un MO gauche (Ribéry, Malouda quand ils sont en forme ou essayer d'autres joueurs). et un MO droite (Ménez, ??, que sais-je, mais pas Malouda à droite).

Voila, ça irait déjà mieux je pense. On manque de poids dans la surface adverse.

Pour revenir sur le terrain, je ne pense pas que ce soit une excuse acceptable. Une vrai grande équipe aurait gagné quand même. Maintenant je pense que ça ne peut être que volontaire. Avoir un terrain pareil début septembre dans cette région du monde c'est n'importe quoi. En décembre, ils jouent en bottes ?
En passant, l'attitude de Nasri a son entrée en jeu mérite un bannissement à vie des bleus. Joueur non indispensable, mentalité de merde. Dehors.
Lloris capitaine, normal


Y avait un texte à lire donc c'était lui ou Cabaye vu le niveau des autres ds le 11.
"Evra n'a pas les jambes"
C'est fou la différence de niveau qu'il affiche entre Manchester et l'EDF quand même, en plus au même poste...
Se passer de Nasri je veux bien, mais se passer de Gameiro, je ne comprends pas, c'est un vrai 9 ce mec, il faut l'associer à Benzema et ça devrait déchirer. Gameiro va finir meilleur buteur de L1 les doigts dans le nez.
Le terrain , c'est vraiment l'excuse bidon, les grands joueurs disent par exemple vos confrerees journalistes , c'est sur des surfaces difficiles qu'on s'apercoit qu'ils sont aussi capables de gestes de grandes classes. Et puis , une pelouse dégueulasse handicape 22 joueurs ,d'ailleurs Lazard s'est blessé parait-il à cause du terrain . En se remémorant les 45 minutes , on a conscience , que même si ce sont des opportunités avec de la réussite , ce sont les roumains qui les ont eues hier soir , pas les bleux qui ont encore proposé de la "boullie", un football brouillon , un jeu collectif trop moyen . En Albanie ,ou la pelouse était bien moins pire, les bleux ont joué pourtant prèsque pareil qu'hier , premiere période presque indigne ,deuxieme période meilleure, mais loin de nous "transcander". puisque les contre adverses provoquent des inquiétudes .
STOP AUX CO.NNERIES

me dites pas que vous croyez a l'excuse bidon de Blanc sur la pelouse.
l'edf de Blanc est mené de la même façon que celle de domenech

faire confiance a ribéry qui n'a jamais rien fait en Edf, nasri qui est mauvais, diarra qui est sélectionné, jouer avec un seul attaquant.

tout le monde espérer avec Blanc pour une nouvelle époque, un nouveau dynamisme mais en fait il y a rien ..
pour preuve pas capable d'être sur de terminer 1er du groupe largement a la portée
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11