1. // Amical
  2. // Pologne/France (0-1)

Les Bleus en trompe l'oeil

Une nouvelle fois vainqueurs sans convaincre, les Bleus partent en vacances avec deux victoires et un nul. Pendant que les joueurs se détendront, Laurent Blanc va bien bûcher. Bordeaux va presque lui manquer.

Modififié
0 9
Pologne-France : 0-1


But : Wotjowiak (12eme csc) pour la France

Si l'équipe de France n'était qu'une petit resto grill au fin fond du Texas, Marvin Martin, souriant, aurait sa photo d'employé de la semaine au-dessus de la caisse enregistreuse. Depuis la victoire des Bleus en Ukraine, la pluie d'éloges est incessante, la maudite comparaison à ZZ de retour, le téléphone de l'agent de MM sur messagerie. Après cette flopée de réactions "à chaud", l'heure est à la vérité. Non, le nouveau crack de la Ligue 1 n'est pas mauvais, mais sont mètre soixante-dix fait très clairement office de bonsaï qui cache la forêt en chantier de Laurent Blanc. En plantant un doublé face à l'Ukraine, Martin a joué les illusionnistes. Le match n'était pas abouti, la victoire pas nécessairement méritée. Ce soir, en laissant le rôle du nain feu-follet à Mathieu Valbuena et en profitant d'une position plus reculée, MM a aéré le jeu d'une équipe de France globalement fébrile. Un jeu qui, s'il a déjà flirté avec le néant, n'est pas à la fête, la prestation face à la Biélorussie en atteste. Ce soir, à l'occasion de son dernier voyage à l'Est avant le début des congés, l'équipe de France s'est une nouvelle fois imposée dans la difficulté. Laurent Blanc le sait, les devoirs de vacances sont souvent les plus pénibles.

Choses promises, choses dues. Fier et conscient de sa hype Ligue 1, Laurent Blanc a continué son roulement ce soir en alignant les cancres de sa liste. Carrasso aux cages, Hoarau devant, Cabaye au milieu, pendant que les gros cerveaux de la classe, Menez, Nasri, Ribéry et Benzema, posés sur les strapontins du Stadion Wojska Polskiego comme dans le RER C, déconnent et parlent vacances. En face, Ludovic Obraniak, et pas mal de X, Z ou Y, dont une certaine triplette du Borussia Dortmund, nouveau roi d'Allemagne. A ceux qui se posaient encore des questions sur les réelles aptitudes footballistiques des meilleurs plombiers du monde, les premières minutes donnent une réponse assez claire : la domination est polonaise, l'envie aussi. Un brin brouillons, les Polonais laissent peu à peu le monopole de la balle aux français. Très à l'aise dans un rôle de meneur de jeu reculé, Marvin Martin alterne jeu court et jeu long et dicte le tempo de l'escouade de Laurent Blanc. Les supporters du PSG noteront que le Sochalien est probablement l'un des seuls joueur de l'Hexagone assez doué pour faire croire que Guillaume Hoarau a un sens inné du timing. Après dix minutes de jeu, un coup-franc de Yohan Cabaye trouve le crâne du Réunionais qui cadre mais ne parvient pas à tromper Szceszny.

Sûrs de leurs forces, les polonais betonnent derrière et foncent en contre. Obraniak multiplie les courses et les centres, mais les coéquipiers du Lillois pêchent dans le dernier geste. La rencontre perd en intensité, les espaces se créent. C'est le moment choisi par Martin pour jouer long et trouver Sagna à droite, le latéral d'Arsenal déborde, trouve N'Zogbia derrière lui. Le gaucher de Wigan part en dribble, frappe du gauche à l'entrée de la surface, envoie le ballon dans la face de Wojtkowiak, qui dévie la balle dans le but. Charles est content, premier pion en bleu. Non, CSC. Pas résignés, les Polonais profitent d'une perte de balle de Mathieu Valbuena pour partir en contre. Obraniak trouve Mierjewzski qui centre, Kaboul de la tête s'essaye au CSC façon Abidal. Manqué de peu. A ceux qui croyaient que les Polonais n'étaient que des bourrins, Blaszczykowski répond par un magnifique rateau sur Rami. Légèrement dominés, les Bleus répondent par à-coups. Martin trouve N'Zogbia en profondeur, le joueur de Wigan accélère mais prend Sczesny en pleine face. Un peu KO, le gaucher français est vengé dans la foulée par Guillaume Hoarau qui confond la balle avec la tête du portier d'Arsenal. La mi-temps approche, mais personne n'est dupe. Le match n'a d'amical que le nom. Les contacts sont rugueux et il s'en faut de peu pour qu'Evra et Obraniak en viennent au main. Foutus bi-nationaux.

La mi-temps donne souvent des leçons. Ce soir, Patrice Evra aura appris que les Polonais ont une mémoire supérieure à un quart d'heure et une sens aiguisé de la solidarité. Assez motivé pour en découdre avec Obraniak avant la pose, l'arrière gauche de Manchester United se fait tacler à chaque ballon qu'il touche. La seconde période s'annonce mal. D'ailleurs, le dessein de l'équipe de France s'inscrit dans le même genre que celui de Patrice Evra. Bousculés par des Polonais bien décidés à ne pas s'incliner devant leur public, les coéquipiers de Dudka vont de l'avant. Seul à l'entrée de la surface, Lewandowski envoie un modèle de demi-volée que Carrasso détourne. Pendant ce temps, à la pointe de l'attaque des Bleus, Guillaume Hoarau, trop lent pour recevoir les ballons de Martin, M'Vila et Diaby, défend. L'arrière-garde française est souvent sollicitée, Carrasso visiblement meilleur sur les trajectoire que Mandanda. Adepte du turn-over, Laurent Blanc profite des dernières minutes pour faire jouer Rémy et Gameiro ensemble, au cas où Vincent Labrune, fraîchement élu président de l'Olympique de Marseille, souhaiterait faire un cadeau d'arrivée à ses supporters. Malheuresement pour Blanc, Rémy se troue deux fois dans le dernier geste et prive Gameiro d'un deuxième pion en bleu. Nouvelle victoire pour les Bleus, nouveau malentendu,nouveau casse-tête pour Blanc. Les victoires en trompe l'oeil font mal à la tête. Et au chéquier des clubs les moins prévoyants. Bonnes vacances.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le csc c'est c.on aussi pour Sagna, pour une fois, on aurait pu dire qu'il a fait une passe décisive! :p
Bizarre de jouer avec le seul Hoarau en pointe alors qu'il n'a pas le profil pour, il aurait été de bon ton de jouer en 4-4-2 ou ne pas le faire jouer du tout...
@Nicom47 => mdr, tu vas dire que je m'acharne sur les marseillais, mais :
Valbuena a passé + de tps couché par terre (à pesté contre l'arbitre) que debout à jouer au foot, il a raté pas mal de choses, envie, mais bcp de maladresse !
Remy : 1ère action, il refuse une passe décisive pour Gameiro !!! Ensuite, 2 belles passes avec un bel enchainement, mais dévié par un Polonais, dommage !
Mais franchement, chacun pour sa gueule, faut qu'il(s) comprennent un peu (comme Ribery avant ou Benzema parfois, souvent?) qu'ils sont là pour marquer un but, et gagner, non pas pour marquer soi-mm ou gonfler leurs stats !

Hoarau, quelle quiche, il me faisait plus de la peine qu'autre chose, mm si Lolo me saoule à ne pas prendre Gignac.. que GIROUD je veux dire !!!!
Bon Hoarau aura eu le mérite d'être bon en défense.. mais que de raté, surtout le un contre un, ou soit au lieu de la piqué, soit de la mettre bien enroulé , soit , le plus évident, crocheté le goal qui arrivait trop vite !!.. mais non, ce c** (pas comme Marvin et son 2nd but), il la met bien sur le thorax du goal !!

Bon sinon Rami m'a bien fait rire.... que des truqueurs ces joueurs alala !
Marvin très bon, un peu fantomatique en 2nde mi-tps, hormis la sorte de lobé sur le goal (pas mal d'ailleurs)

Carasso n'a pas pris de but !
Abidal a pris le jaune que méritait Evra...
N'Zogbia très bon..
Malouda, bonne entrée.. à gauche, ca faisait lgtps ! Donc concurrence Ribery-Maloulou à G, Menez-Ben Arfa - N'Zogbia à D !

Bon les autres, pas le tps d'en parler, c'était un match bof bof !

Bonnes vacances ! C'est qd contre le Chili? Je sais juste que c'est à Montpellier..
@Danyelou

c'était un 4/3/3 et contrairement aux bêtises que raconte le journaliste les Français ont bien joué face à des Polonais qui vont en embêter plus d'un. Des 3 matchs c'était l'opposition la plus forte et de loin. Il faut que Blanc continue dans ce schéma et surtout pas en 4/4/2. Avoir des ailiers c'est quand même beaucoup mieux que deux avants-centre dans l'axe.

La seule chose qu'on peut reprocher aux Français c'est de trop se replier quand l'adversaire a le ballon surtout les 2 ailiers.

Maintenant Hoarau ne tient pas le ballon devant comme un Benzéma, c'est sûr. Il manque cruellement de technique.
Non franchement on est a des années lumière en terme de jeu, de circulation de balle que contre la Biélorussie, le Brésil ou le Luxembourg par ex.
J'ai vu que la seconde mi-temps et j'ai été surpris.

L'EdF jouait au foot!

Ca faisait longtemps que je ne l'avais pas vue jouer tout simplement au foot.

Je ne sais pas si c'est la présence de Martin ou quoi mais c'était pas mal. Les polonais aussi ont été pas mal.

Bref, un vrai p'tit match amical avec des débordements, des une-deux et même des centres. Si, si! Sagna a réussi UN centre ou deux!
C'était pas mal, hein, mario! Contrairement à ce que raconte l'article.
Un bon vieux 4/3/3 des familles et on retrouve du jeu.

On a des possibilités au milieu (je verrai bien Diaby en sentinelle avec Martin et Nasri sur les cotés) une attaque avec Malouda, Benzéma, Ménéz et ça devrait le faire sans problème pour un championnat d'Europe réussi. Si L Blanc persiste avec ce schéma il n'y a aucun problème on reverra les Bleus à un excellent niveau.
"pendant que les gros cerveaux de la classe, Menez, Nasri, Ribéry et Benzema" AHAHAHAHHA, bien vu. Ca faisait vraiment fond d'une classe de ZEP de voir cette belle brochette d'intellectuels.

Sinon gros match de Evra hier (parfois trop agressif), Hoarau ne peut rien seul, ce n'est pas un attaquant. Valbuena joue au foot à 4 pattes et n'a clairement pas le niveau. Sagna bon. Martin est court physiquement mais quelle bouffée d'oxygène, il propose toujours.
Sinon rien.
Valbuena en EDF ?

Question de quotas.
C'était une blague Valbuena! Sa petite taille et son manque de physique sont sensés être compensés par de l'explosivité et de la vitesse... mais non!

Sinon comme tu as pu le dire Lou, je crois qu'associer Martin/Nasri ou Martin/Diaby est une très bonne idée. Là ou je ne te rejoins pas, c'est que ça manquerait un peu d'impact physique ou de sens tactique défensif (Diaby a tendance à trop aller vers l'avant selon moi malgré son physique). Associer 2 de ces 3 là avec M'Vila me semble être une très bonne solution. Marvin a beaucoup accéléré le jeu. Il a un assez bon jeu de passe pour jouer en une touche ce que peu de joueurs en EDF savent faire.

Ce qui est le plus intéressant au final, c'est le groupe dans son ensemble (à quelques erreurs de casting près que j'espère ne pas revoir). Laurent Blanc a des profils assez différents à chaque poste et a la possibilité de faire donc de vrais choix. Il pourra aussi s'adapter en cours de match. Et le fait que Blanc fasse tourner pour les matchs amicaux insite les seconds couteaux à montrer de quoi ils sont capables. Vu que ça se passe bien pour eux (Martin, N'zogbia, Menez et Gameiro), ça obligera les titulaires à tout donner pour garder leur place.

Enfin, par rapport aux ailiers, Menez et N'zogbia n'ont pas rien à envier à Ribery et Malouda sur ce qu'on a vu pendant les derniers matchs je trouve. Je ne parle pas de Rémy qui devrait jouer dans l'axe à mon avis.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Dassier prend l'eau
0 9