1. //
  2. // Espoirs
  3. // France-Islande (2-0)

Les Bleuets surclassent l'Islande

Modififié
152 5

France 2-0 Islande

Buts : Tolisso (11e et 62e) pour la France

Suivez le chef. Dominateurs, sérieux et inspirés offensivement, les Bleuets ont souvent gâché avant de se mettre définitivement à l’abri face à des Islandais dépassés. Mais Corentin Tolisso, en bon capitaine, a dégainé deux fois, tranquillisant ainsi les siens (2-0). Au bout, une victoire convaincante, mais une qualification encore loin d'être acquise.

Victoire impérative sous peine d'énième redoublement. Piteusement défaits par l'Ukraine lors de leur dernier match, seulement troisièmes au classement de leur groupe de qualification derrière l'Islande et la Macédoine, les Bleuets doivent battre l'Islande pour entretenir l'espoir de s’emparer de la première place, sésame pour une qualification directe pour l'Euro 2017. Ou bien, à défaut de terminer premiers, de finir parmi les quatre meilleurs deuxièmes de groupe pour participer aux barrages.

Une rencontre sous tension que les hommes de Mankowski entament plutôt bien. Le Guingampais Marcus Coco, aligné sur l’aile droite, multiplie les provocations sur son côté, tandis que Rabiot allume la première mèche d’une puissante frappe du gauche aux vingt mètres. Les Bleuets ont la dalle, et ça se voit. Leurs efforts sont d’ailleurs rapidement récompensés : sur un contre éclair, Rabiot lance parfaitement Tolisso, qui ajuste du droit Runarsson, le gardien islandais (1-0, 11ee). La domination des Bleuets est sans partage et ils se créent plusieurs occasions franches par Cornet, bien trouvé par Tolisso dans la surface (28e), puis par Tolisso lui-même, qui arme du droit à l’entrée des seize mètres (34e). Mais Runarsson s’interpose à chaque fois. Conquérants mais pas assez tueurs devant le but, les Français regagnent les vestiaires avec un but d’avance.

La seconde période débute sur les même bases. Bakayoko fait le café au milieu de terrain en imposant sa puissance physique, Coco est intenable et Tolisso est à deux doigts d'aggraver le score d’une belle frappe qui flirte avec la lucarne adverse (50e). Le sélectionneur islandais, Eyjólfur Sverrisson, pique une colère de Viking sur son banc, mais rien n’y fait, ses joueurs sont largués. Et Haller est lui aussi a deux doigts de marquer d’une frappe en pivot, après un joli centre de Cornet (59e). Mais comme les Bleuets ne parviennent toujours pas à concrétiser, c’est Corentin Tolisso qui endosse une nouvelle fois le rôle du buteur. Après une subtile passe par-dessus la défense de Rabiot, le Lyonnais place une superbe tête lobée qui bat Runarsson (2-0, 62e). Les Français continuent ensuite de dominer outrageusement, mais sans trouver une nouvelle fois le chemin des filets. Victoire facile des Bleuets. Sauf que, dans le même temps, la Macédoine s’est imposée face à l’Irlande du Nord, prenant la tête du groupe 3, alors que l’Islande, désormais troisième et à deux points de la France, a joué un match en moins. Les Bleuets, qui n’ont donc plus entièrement leur destin en main, se sont peut être réveillés bien trop tard. Une fois de plus. Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
"Tolisso est à deux doigts d’ouvrir le score d’une belle frappe qui flirte avec la lucarne adverse (50e)"

Le mec il ouvre le score combien de fois de suite dans le même match ?
RAS en défense, le milieu a joué son niveau, Rabiot et Tolisso, notamment ont été excellents, avec de l'impact et des idées. Coco s'est bien démené, Cornet s'est arraché, parfois de manière brouillonne, seul Haller était en dedans. Match maitrisé, en tout cas.
 //  22:32  //  Passionné de l'Ukraine
Message posté par GhostPsg
"Tolisso est à deux doigts d’ouvrir le score d’une belle frappe qui flirte avec la lucarne adverse (50e)"

Le mec il ouvre le score combien de fois de suite dans le même match ?


LE score c'est une porte revolver c'est pour ça ...
bestclicaraisonpourvalbuenaetnkoulou Niveau : Loisir
Message posté par SpartaFC
RAS en défense, le milieu a joué son niveau, Rabiot et Tolisso, notamment ont été excellents, avec de l'impact et des idées. Coco s'est bien démené, Cornet s'est arraché, parfois de manière brouillonne, seul Haller était en dedans. Match maitrisé, en tout cas.


Un milieu rabiot tolisso c'est très fort pour une sélection espoirs.

Quand je pense que sissoko et cabaye sont en A. Quelle farce ce Deschamps!
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par GhostPsg
"Tolisso est à deux doigts d’ouvrir le score d’une belle frappe qui flirte avec la lucarne adverse (50e)"

Le mec il ouvre le score combien de fois de suite dans le même match ?


Le talent mon vieux, le talent...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
152 5