1. // Championnat du monde U20
  2. // Finale
  3. // France/Uruguay (0-0 4 tab 1)

Les Bleuets champions du monde !

Signé Alphonse. Après 120 minutes d'un ennui mortel et une séance de tirs au but toujours aussi cruelle, l'équipe de France U20 est devenue pour la première fois de son histoire championne du monde en disposant de l'Uruguay. Le spectacle n'était pas là, mais le résultat, lui, est historique. Les Bleus peuvent remercier Areola.

Modififié
135 133
Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. Ok, ce n'est pas les A, mais quinze ans après, l'équipe de France est de nouveau championne du monde, et c'est à peu près tout ce qu'on retiendra de cette finale disputée sur la pelouse (catastrophique) du stade Ali-Sami-Yen d'Istanbul. Finalement, en U20 ou chez les grands, un Uruguay-France, c'est toujours pareil. Rugueux, compact, tactique, stressant, un peu chiant. Dans un match qu'ils débutaient dans le costume jamais très agréable de favoris, les Bleuets se sont heurtés à la muraille uruguayenne de la première à la dernière minute.

Si Nicolás López, la petite pépite de l'AS Roma, allume la première mèche (4e), Paul Pogba lui répond illico en enrhumant plusieurs adversaires et frappant dans la foulée (8e). Dans le premier quart d'heure, la France domine, la France a le ballon, mais la France n'y arrive pas. C'est même López qui se procure la première grosse occasion du match en profitant d'une énorme double boulette de Naby Sarr (19e). Si un arrêt réflexe d'Alphonse Areola permet d'éviter le pire, le petit Naby a montré sur ce coup-là pourquoi Samuel Umtiti est titulaire à Lyon et lui, non. Après vingt minutes honnêtes, le rythme du match retombe de six ou sept crans et il est alors bien difficile pour le spectateur de s'enflammer comme il le voudrait. Alors que la France se montre étonnamment très fébrile sur corner, l'arbitre renvoie tout ce beau monde aux vestiaires.

Ballon crevé et poudre blanche

Le deuxième acte repart sur les mêmes bases. Mis en difficulté par la mini-Celeste, l'équipe de France n'est pas aidée par son duo de récupérateurs Pogba-Kondogbia, pas dans un grand jour. Les deux tours jumelles ne font pas les bons choix, mais ont au moins le mérite de faire parler l'impact physique. C'est d'ailleurs sur un énième duel que le Sévillan réussit la prouesse de... crever le ballon. Belle perf'. À part ça, pas grand-chose à se mettre sous la dent, même si le petit Laxalt utilise à fond ses quatre poumons. Le tempo déjà très haché du match est encore plus ralenti par les coups de sifflet incessants de M. Garcia Orozco, tout heureux de pouvoir exhiber sa petite ligne de poudre blanche à chaque coup franc. Alors que les deux équipes n'arrivent pas à enchaîner cinq passes d'affilée, le talent individuel prend vite le pas sur le jeu collectif. López et Thauvin amusent la galerie et montrent à tous les recruteurs présents au stade qu'ils ont bien un toucher de balle au-dessus de la moyenne. Les dix dernières minutes du temps réglementaire sont celles des gardiens. Si Areola, encore parfait ce soir, effectue une sortie pleine d'autorité dans les pieds d'Avenatti (79e), son homologue De Amores s'illustre dans la foulée en s'envolant sur une frappe de Veretout et en s'interposant devant Bosetti (84e). Le money time donnait (enfin) des idées aux protagonistes, mais les trois coups de sifflet de l'arbitre mettaient fin à une deuxième mi-temps globalement dominée par l'Uruguay.

Les trente minutes de purge supplémentaires sont l'occasion de voir les traditionnelles crampes au mollet et le fameux « les équipes sont coupées en deux, maintenant !  » des commentateurs en manque d'action. Mais à part ça, que dalle, malgré une sensible domination uruguayenne. Il était écrit qu'aucun but ne serait marqué dans les règles de l'art ce soir. La séance de tirs au but devait alors livrer son verdict. Pogba, Veretout et Foulquier ne tremblent pas. Alphonse Areola, lui, est impérial sur sa ligne et repousse les tentatives de Velázquez et De Arrascaeta, se rappelant au passage au bon souvenir du PSG. Pour cette génération dorée, le plus dur commence maintenant. Les U17 champions du monde en 2001 n'ont jamais réussi à confirmer. À eux de prouver qu'ils peuvent incarner le renouveau du foot français.

Par Benjamin Jeanjean
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Merci Alphonse !!! Pas merci Gravelaine !!!
VIVE LA FRANCE BLACK BLANC BE.... Ah merde y a pas d'arabe ça marche pas :(
Yeaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!
cantor0305 Niveau : CFA
c'est fair play ça ?!? bravo le gardien, j'my croyais pas pourtant.
Alphonse Areola a chanté la Marseillaise. C'est pour ça qu'il a réussi ses arrêts.
Si Mankowski pouvait les suivre ensuite chez les espoirs, ça me le ferait bien.
En tout cas, même si le match a été pauvre, on sent une belle génération, avec de bons gamins.
Bravo à eux et merci Alphonse ! c'est beau !
Areola, homme du match !!!!!!!!!!!!!!! Agréablement surprit par ce joueur.
En espérant que cette génération nous offrira de beaux moments en A !!
CHAMPIONS DU MONDE ! ! ! !
Pogba trois crans au-dessus, il passe vraiment pour un vieux briscard avec son placement et ses retours défensifs... Kondogbia a fait un tournoi affreux, il faudra qu'il montre plus pour prétendre une sélection en bleu. ça fait du bien de voir les bleus gagner! mais surtout pas s'enflammer, tous ces ptits garssont encore en formation! et sinon il a quand même la classe Aréola!
Note : 22
c'est bon ils ont gagné leur pari, maintenant ils peuvent se couper les cheveux.
Beaucoup de Pogba et d'Aréola, un soupçon de Digne, de Thauvin et Zouma et voilà...

Mankowski a réussi là où Domenech a échoué (de peu le con) : être officiellement un escroc.
Comme quoi on est pas Si mauvais les frenchies. Et pogba sera grand!
Alors à chaud, que retenir ;

Paul Pogba est un monstre, il est largement au dessus. Ce soir il était partout, toujours propre. Il prend ses responsabilités en tirant le 1er péno, un vrai patron, il mérite carrément son titre de meilleur joueur du tournoi. Si il continue comme ça, ça va faire très très mal.

Kurt Zouma a été très bon, a part une relance foireuse qui aurait pu couter cher, mais globalement il a dominé. Solide.

Areola, la classe. Après des débuts laborieux dans cette CDM, il enchaine une demi et une finale de manière impeccable. Des sorties décisives, des arrêts rassurants, et évidemment ces deux pénos arrétés qui mettent KO debout les uruguayens dès le début. Par contre attention au jeu au pied.

Thauvin a vraiment un truc, l'action où il élimine 3 joueurs avant de se faire stopper, la classe. Encore un peu brouillon mais le gamin a carrément du talent.

Par contre, dans les points négatifs...

Sanogo...sérieux, j'espère que les fans des gunners regardaient pas le match, le mec a TOUT loupé du début à la fin, impressionant de constance dans la nullité.

Le coaching de Mankowski sinon, avec cette sortie incompréhensible de Bosetti, l'entrée hyper tardive de N'gando...mais bon ça passe donc au final on ne retiendra pas ce coaching que je qualifierai avec euphémisme de "douteux"

Sinon les uruguayens sont des vrais petites putes (le coup de la remise en touche, sympa), l'arbitre a été vraiment très moyen, mais au final seule la victoire est belle.Espérons que les medias ne s'enflammeront pas en mettant une pression de dingues a des mecs qui ont tout juste 20 piges.

Mais putain, c'est quand même bon une EDF qui gagne!
Note : 8
Paul Pogba dire que la Juventus l'a eu gratos... C'est fou
LIGA total! Niveau : Loisir
Quel plaisir de voir Bosetti aka Boso le clown se faire remplacer 20 minutes après son entrée en jeu. D'ailleurs ce joueur n'aurait jamais dû rentrer en jeu.

Il n'a rien pour lui. Pas rapide, pas technique, pas physique ..

Et que dire de son intelligence. Je disais à mes amis avec qui on regardait le match "Lui il va se prendre un rouge" et bien ça a pas loupé avec son coup de pied sur l'Uruguayen comme un gamin.
Nelsondelamare Niveau : District
Félicitations aux joueurs, c'est une grande nouvelle pour le Foot français. La France est le premier pays européen a gagné toutes les compétitions internationales masculines (Euro senior, espoir, U19 et U17, coupe du monde senior, 20 ans, 17 ans, JO et coupe des conf'). C'est tout simplement énorme pour un pays qui aurait soi-disant pas de "culture foot" ;)

Il y a quelques joueurs qu'il faudra retenir pour le futur Pogba (quel joueur, aussi bien dans la récupération, que dans la percussion, la distribution du jeu ou l'attaque), Areola (somptueux sur sa ligne, j'aimerais le voir titulaire pour l'année prochaine), Foulquier (très sous-côté je Thauvin et Digne aussi très bons, ainsi que Kondogbia (qui a certes fait un très mauvais match aujourd'hui dans le placement et avec ses nombreuses passes ratées, mais il a fait un mondial énorme).

Par contre, Sanogo est vraiment trop mauvais techniquement. Alors certes il était seul devant et il a un rôle de pivot, mais manquer tous ses contrôles et ses passes à ce niveau, c'est incroyable. Naby Sarr aussi techniquement très moyen et Bahebeck, à par sa vitesse, il a passé rarement ses vis-à-vis dans cette coupe du monde.

En tout cas merci encore, je vais passer un super été grâce à vous!
Antoine-Griezmine Niveau : District
Dans les écoles de foot en Uruguay ont montre des vidéos du pire de Suarez et les petits l'imitent à merveille
Euh, « ennui mortel », « purge », faut peut-être pas déconner hein.
C'était certainement pas la rencontre du siècle, mais y'a quand même eu de belles de choses. Moi en tout cas, j'ai vraiment bien apprécié le match.

Et putain Pogba je t'aime. D'une sérénité de tous les instants. Et techniquement le type fout une droite - voire même deux – à tous les autres. Pas toujours super précis dans le dosage de ses passes, mais très souvent intéressant dans ses choix/intentions. Sans parler de son gros taff défensif.

Bref, belle équipe. Et belle victoire.
Yeeeeeeesssss !!! J'ai bien aimé suivre cette compétition, j'étais pas confiant après la phase de poules mais bon Champion du monde ! Maintenant il n'y a plus qu'à espérer que la D.T.N continue le boulot et ne se repose pas sur ces laurier, ce titre doit être un commencement et non une finalité ! Maintenant on savoure et ensuite on repart !
Areola taille patron.
Match imbuvable mais on s'en fout, ils ont réussi et ça permet de mettre entre parenthèses le climat dégueulasse de l'équipe A.
D'ici l'Euro 2016, cette génération prometteuse a le temps de progresser.
Bon, c'est vrai qu'il ne faut pas s'enflammer mais un beau parcours à la maison dans 3 ans, ça ferait du bien à tout le monde!
Si les clubs ne courent pas après Areola, c'est qu'ya un problème
Quel gardien !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
135 133