1. // France Féminines
  2. // Tournoi de Chypre

Les Bleues sont bonnes

Le tournoi amical de Chypre, dernière occasion de combler son ignorance sur l'équipe de France féminine.

Modififié
0 6
Quel que soit le résultat, il n'y aura aucune image. Juste quelques brèves dans le meilleur des cas. Mercredi, un gros filet en bas de page dans L'Equipe signé de l'unique envoyé spécial français. Et oui, pas facile de vendre le tournoi de Chypre comme l'évènement du mois. Pourtant, l'équipe de France féminine peaufine là-bas sa préparation pour la Coupe du monde, qui débutera fin juin en Allemagne. L'opération a bien commencé avec un succès contre les petites Suisses (2-0) mercredi. Le sélectionneur Bruno Bini s'essaie en VRP : « A cette époque de l'année, il y a deux tournois majeurs : l'Algarve avec beaucoup de nations scandinaves, et Chypre. Le premier a une grosse cote mais l'autre inverse la tendance peu à peu. Cette année, il y a plus de pays qualifiés pour la Coupe du monde présents à Chypre » . Bon, pas de quoi regretter l'absence de production télé locale. Mais ces dames seront bien les têtes d'affiche du seul évènement foot estival. Alors jeter un œil dans leur direction est assez légitime, non ? « Contre la Nouvelle-Zélande et la Corée, on se frotte à des jeux que l'on connait moins. Le but, c'est de se préparer, je dirais même peaufiner notre organisation vu que le groupe a peu bougé par rapports aux qualifications. Je vais donner du temps de jeu à celles qui ont moins joué » , détaille Bini avec son gros accent et son tutoiement sympa.

Comme pour les gars, il faut profiter un max des dates FIFA car le calendrier des clubs grignote la plus grande partie de l'année. Surtout pour les internationales de Juvisy et de l'Olympique lyonnais qui vont bientôt disputer les quarts de finale de la Ligue des champions. « J'ai l'impression que l'Allemagne est encore loin mais tellement près en même temps » , philosophe Bini.
Laure Boulleau, latérale parisienne, va au contact : « On prend ce tournoi très au sérieux car plusieurs de nos adversaires de la Coupe du monde sont présents. C'est une bonne occasion de les observer. Mais le plus important, c'est notre propre parcours. Ici, la préparation commence, ce ne sont pas des vacances au soleil. J'ai beau ne pas focaliser sur la phase finale, je sais aussi qu'elle va arriver vite et que je n'ai pas ma place assurée dans la liste donc il y a pas mal d'enjeux pour un tournoi amical » .

Message subliminal : assez d'enjeux pour s'intéresser aux résultats et pas aux jolis minois qui, pour leur bonheur autant que leur malheur, composent le groupe. Il y a trois ans, des joueuses agacées d'évoluer dans une totale indifférence, avaient accepté un shooting photo dénudé. Effet immédiat mais à court terme. « Je pense que les photos ont permis de faire passer un message : il faut venir nous voir jouer parce que nous avons une équipe de belles mais surtout une belle équipe » , explique Bini de manière un brin mécanique, à force de répéter ce refrain à forte consonance marketing. A sa décharge, il n'a pas vraiment le choix : faute de signal international, le diffuseur habituel des filles, Direct 8, n'a aucun moyen de montrer les rencontres. D'ici la Coupe du monde, il n'y aura plus qu'un match amical en mai pour voir Louisa Necib ringardiser Zidane. Et ça, on peut déjà affirmer que ce sera joli, sans risquer d'avoir l'air macho.

Mickaël Osganian

Aujourd'hui : France – Pays-Bas (14 heures)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est bien beau tout ça, mais le nom de la joueuse en photo vous comptez le donner ?
Un titre classe et de bon goût. Mais merci de parler un peu du foot féminin...
@amara : Apprends à lire.
Oui, c'est bien Laure Boulleau, mais la photo date de 2009...
Quant aux envoyés spéciaux, il n'y avait pas que l'équipe...

Néanmoins, continuez à vous intéresser au foot féminin. Vous verrez, à force, vous trouverez des titres plus subtils... ;-)
Ouah le titre, un peu plus de finesse please.

Sinon, vous faites genre vous vous intéressez mais au final on apprend pas grand chose dans cet article. On parle juste du fait qu'elles ne soient pas assez populaires.

Bof.
Waouh Danyboy, grosse répartie. Sauf qu'à l'heure où j'ai posté, c'est le titre de l'article qui figurait au bas de la photo. C'est donc surement grâce à moi que ça a été changé. On écarte les cuisses et on dit merci.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 6