1. // Coupe du monde 2014
  2. // Petite finale
  3. // Brésil/Pays-Bas (0-3)

Les Bataves satisfaits de leur parcours

Modififié
0 5
Le verdict est tombé : grâce à leur victoire 3-0 face au Brésil, Louis van Gaal et ses hommes terminent troisièmes de la Coupe du monde.

Le coach, qui prendra les rennes de Manchester United la saison prochaine, s'est dit fier de son équipe et de son staff, satisfait du parcours mené par l'ensemble du groupe : « Ce match est arrivé très vite pour nous. En trois jours, nous avons dû remobiliser l'équipe après la grande déception de ne plus pouvoir jouer le titre, ce qui était notre objectif. Nous avions besoin de voir la lumière au bout du tunnel et c'est chose faite. Malgré la résistance du Brésil, nous avons réussi à nous imposer. C'est merveilleux ! Nous avons inscrit 15 buts lors de cette Coupe du monde et je trouve que notre élimination était injuste. Mais nous avons réussi un super tournoi. Je suis fier de mon équipe et de mon staff. Je tiens à remercier le peuple brésilien, les autorités et la FIFA pour la qualité de l'organisation. Nous avons toujours réussi à faire les choses comme nous l'avions prévu » , a déclaré le natif d'Amsterdam sur le site de la FIFA.

Un sentiment partagé par l'ensemble de la sélection orange, et notamment par Arjen Robben. « J'aimerais remercier le peuple brésilien du soutien qu'il nous a témoigné. C'est un honneur d'avoir pu jouer ici ; c'est une expérience unique. Le succès que nous venons d'obtenir est le meilleur moyen de clore notre parcours. Nous méritions cette troisième place, c'est certain, même si personne ne nous voyait à ce niveau. C'est une belle performance. Nous avons battu 3-0 le Brésil, qui n'avait pas complètement fini de digérer sa défaite 7-1 contre l'Allemagne. Je lui souhaite le meilleur pour l'avenir » , a-t-il affirmé.

D'ailleurs, en parlant d'avenir, le joueur du Bayern Munich a déjà le Mondial 2018 dans un coin de la tête : « Je ne sais pas ce qu'il se passera d'ici à Russie 2018. Il reste quatre ans, ce qui est très long. On verra bien. En ce qui me concerne, si cela m'amuse encore et que mon corps répond bien, je voudrai sans doute en être. C'est toujours une fierté de porter le maillot des Pays-Bas » , a-t-il confié.

Le sentiment du devoir accompli. MN
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Moi aussi, j'espère que tu seras là, Arjen, capitaine et taulier de l'équipe, entouré des jeunes d'aujourd'hui qui arriveront à maturité d'ici 2-4 ans.
Les bataves satisfaits d'eux-même c'est un pléonasme les gars...

Et Van G en mode disque rouillé qui répète encore et encore que l'élimination est injuste, sous-entendu qu'ils étaient meilleurs que les argentins, qu'ils méritaient de passer, etc etc etc...
On en est à un niveau là, qui n'est plus juste de la mauvaise foie, le mec a l'air de pathologiquement y croire !

Tout d'abord, pleurer sur l'incertitude et l'injustice des penaties quand, au tour précédent, ton équipe passe au péno justement c'est juste wtf...
Ensuite sur le match, Romero a UN arrêt à faire en 120 min... là où les argentins ont 3-4 situations de but et Palacio qui leur bouffe, digère et chie la feuille de match en prolong'...

Alors non, ce n'est pas de la mauvaise foie, c'est même pas pathologique, là on est carrément à un niveau de grosse connardise aigüe qui est bien bien triste au vue du talent du mec par ailleurs...
Message posté par Mmm?
Les bataves satisfaits d'eux-même c'est un pléonasme les gars...

Et Van G en mode disque rouillé qui répète encore et encore que l'élimination est injuste, sous-entendu qu'ils étaient meilleurs que les argentins, qu'ils méritaient de passer, etc etc etc...
On en est à un niveau là, qui n'est plus juste de la mauvaise foie, le mec a l'air de pathologiquement y croire !

Tout d'abord, pleurer sur l'incertitude et l'injustice des penaties quand, au tour précédent, ton équipe passe au péno justement c'est juste wtf...
Ensuite sur le match, Romero a UN arrêt à faire en 120 min... là où les argentins ont 3-4 situations de but et Palacio qui leur bouffe, digère et chie la feuille de match en prolong'...

Alors non, ce n'est pas de la mauvaise foie, c'est même pas pathologique, là on est carrément à un niveau de grosse connardise aigüe qui est bien bien triste au vue du talent du mec par ailleurs...


Alala, on sent le mec qui était pour l'Argentine.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Deux Argentins refoulés
0 5