Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // HORS SERIE
  3. // Le 16 décembre

Les Bad Boys du foot

SO FOOT consacre son hors-série 2016 à tous les salopards et aux bad boys du football... 132 pages d'articles réédités et d'inédits - En kiosque le 16 décembre.

Modififié
Au sommaire

  • Entretiens

    Cyril Rool, Patrick Colleter & Luigi Alfano. Entretien croisé avec trois joueurs qui ont traîné leur réputation sur les terrains de France entre les années 1980 et 2000 : une réputation de mauvais garçons.
    Marco Materazzi. Toute sa carrière, le défenseur italien a été l’un des joueurs les plus détestés dans le monde du football. Méritait-il tant de haine? Suffit de lui demander. Poliment, ça va de soi. + L’abécédaire de Marco Materazzi (p.42).
    OM-Monaco : l’affaire du tunnel. La bagarre mythique de l’an 2000 entre Marcelo Gallardo et Christophe Galtier racontée par ceux qui l’ont – plus ou moins – vue.
    Vinnie Jones. L’ancienne tête de mule et machine à tacles de Wimbledon revient sur l’ensemble de son œuvre. Sans parler de ses films.
    Joey Barton. À défaut de marquer l’histoire du football, il a marqué le visage d’Ousmane Dabo. Rencontre avec l’un des derniers bad boys d’outre-Manche.
    Cyril Jeunechamp. 98 jaunes, 16 rouges, une condamnation pour agression d’un journaliste... Mais pourquoi était-il aussi méchant ?

  • Portraits

    Roy Keane. Joueur teigneux par excellence, aboyeur en chef de Manchester United, l’Irlandais a forgé son caractère de merde et développé son goût pour la castagne dans les quartiers modestes de Cork et sur ses rings de boxe.
    Pepe. Avant de devenir un joueur respectable et capable d’emmener le Portugal au titre de champion d’Europe, le défenseur du Real Madrid était surtout connu pour sa faculté à désosser ses adversaires. S’agirait de ne jamais l’oublier.
    Diego Costa. Honni de tous, des supporters autant que des joueurs, Diego Costa est aussi détesté dans son pays natal, le Brésil. Le plus gros salopard encore en activité, c’est lui. Sans contestation possible.
    Luis Suárez. Luis Suárez insulte, il met la main, il simule, il frappe, il mord... Si son sens du but est au-dessus de la moyenne, sa folie aussi. Et dans le football d’aujourd’hui, ça fait un bien fou. Enquête en Uruguay, sur les traces de l’enfant sauvage.

  • Légende

    Le Crazy Gang de Wimbledon. Ils s’appelaient Dennis, Vinnie, John ou Lawrie, mais on les appelait le Crazy Gang. Parce qu’ils étaient littéralement cinglés. C’était le bon vieux temps du foot anglais.
    Peter Storey. Des sommets avec Arsenal aux geôles lugubres de Londres, en passant par l’alcool, les putes et le porno, le défenseur Peter Storey vivait comme il jouait : salement.
    Bastia. Du milieu des années 90 au début du XXIe siècle, le Sporting Club de Bastia de Jurietti, Pérez, Rool, Casanova ou Valéry traînait une étiquette d’équipe rugueuse, pour ne pas dire ultra-violente. Qui lui correspondait divinement bien.
    Stig Tofting. Derrière ses tacles et ses coups de boule, la boule de nerfs du football danois cachait une histoire tragique. Et le mot est faible.
    Toulon. De la virilité, de la mafia, des insultes, un public d’excités, de l’argent sale et Rolland Courbis : entre 1983 et 1993, le football pratiqué par Toulon ressemblait à un sport de voyous.


    + plein de tops sanglants + la star des bouchers qui explique l'art de la découpe + le guide du parfait salopard + Harald Schumacher + Éric Di Meco + des coups de boule + des paroles de victimes + beaucoup d'autres choses...

    EN KIOSQUE DÈS LE VENDREDI 16 DÉCEMBRE




  • Également en kiosques : SO FOOT et SO FOOT CLUB 100% CRISTIANO RONALDO
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié



    Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 79
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible