1. // FIFA
  2. // Arbitrage

Les arbitres se préparent

Modififié
0 14
Silence, ça bosse ! Dans l’intimité du siège de la FIFA, à Zurich, c’était un camp d’entraînement un peu particulier qui se déroulait cette semaine. Ils étaient cinquante-deux arbitres internationaux à suivre un stage intensif. Sur ce contingent, seuls vingt-quatre officieront lors du Mondial brésilien dans deux ans.

Selon Mario Bizzini, le toubib responsable de la formation médicale de la Coupe du monde, ce stage vise à « rendre ces officiels parfaits. Il ne faut pas oublier qu’ils prennent plus de 130 décisions dans chaque match et doivent donner le meilleur d’eux-mêmes. Ils doivent être prêts. » Pour ce faire, une batterie d’exercices (courses, test d’acuité visuelle et tout le toutim) a été proposée aux arbitres. Pour s’étalonner, certains dirigeront des rencontres de la Coupe des confédérations de l’été prochain. C’est également lors de cette compétition que les premiers tests d’arbitrage vidéo devraient avoir lieu. Enfin, serait-on tentés de dire.

Étant donnés les enjeux du foot moderne et les bévues, dont ils sont responsables ou non, les « hommes en noir » seront donc attendus au tournant. Responsable de cette formation, Alejo Pérez le sait mieux que quiconque : « Il est de plus en plus difficile et complexe d’arbitrer. La vitesse du jeu a tellement augmenté. Le besoin de performance est énorme, mais les arbitres sont mieux préparés que jamais. » On demande à voir.

Sinon, on pourra encore ajouter d'autres juges autour du pré. Les arbitres de surface ayant déjà prouvé leur extrême utilité. PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

malgré le second degrés flagrant, il est intéressant de lire de temps en temps des nouvelles concernant les arbitres.

même si cela reste superflu j'apprécie .

si toi aussi rendez vous ici :

http://skf.webr.ly/
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
La Coupe des Confédérations ? Sa existe encore ?
Il parait que les journées sont chargées, j'ai eu le planning en exclu là :

8h : introduction par Sepp Blatter sur le thème de "la vidéo : la grande illusion, ses dérives, ses errances"
9h : atelier "hors-jeu non signalé"
10h30 : pause
10h45 : atelier "arbitrer alors qu'on est essoufflé et à 40 mètres de l'action"

12h : déjeuner

13h : atelier : " penalty imaginaire"
14h : cas pratique : "vous êtes à la fin d'un match de C1 où vous avez commis 5 grossières erreurs, qui coutent la victoire au favori du match. Vous donnez le coup de sifflet final. Comment parvenez vous jusqu'à votre véhicule sans encombres?"
16h : pause
16h30 : épreuves sportives : lever de carton, fouetté de drapeau, prise d'air autoritaire
17h : atelier élocution : la déresponsabilisation, comment refuser de reconnaitre ses erreurs et rejeter la faute sur les joueurs/le club/la ligue

18h : apéritif dansant pour clôturer la journée avec un concert exceptionnel des " siffloteurs ", quator irrévérencieux d'arbitres allemands et autrichiens reprenant les standards de le chanson bavaroise au sifflet.
André Matos, tu as oublié l'atelier de 17h "Comment se faire contacter discrètement par un des frères Karabatic"
Il n'y a rien de plus facile que chercher le bouc émissaire et lancer polémique sur polémique côté arbitrage, je recommande le film "Arbitres" qui donne une autre vision sur ce que vivent ces hommes pendant une compétition majeure (Euro 2008 dans ce cas), et comment il est facile de balancer des polémiques et chercher des coupables.
http://www.coupfranc.fr/2009/09/27/un-o … e-referee/
André t'as pas retourné le dépliant.

18h30 : Témoignage exclusif de Tom Henning Ovrebo et Anders Frisk : " Ma vie d'après"
19h15 Séance de dédicace avec Pierluigi Collina pour son livre "Chauve, oui, mais pas aveugle"
19h45 Initiation Krav maga. (atelier réservé au arbitres sud-americains)
20h30 Séance cinéma. Projection d' "A mort l'arbitre" de Jean-Pierre Mocky
med78 :

1. il ne s'agit pas de créer des polémiques, chercher des coupables ou taper sur les arbitres, juste de faire des vannes débiles :D
2. le reproche majeur que tout le monde leur fait est qu'ils se foutent eux même une balle dans le pied en refusant d'être aidés par la vidéo en pro. C'est dit dans l'article, le jeu va immensément plus vite ajd, ils ne peuvent plus suivre et faussent parfois des matchs (voire des compétitions?!) entiers par leurs erreurs. Ne pas accepter qu'on les prenne pour seule cible, d'accord. Ne pas accepter de reconnaitre qu'ils sont de plus en plus dépassés, qu'ils sont humains et qu'ils ont besoin d'aide pour faire cesser leurs erreurs, c'est autre chose, c'est de l'arrogance je trouve.

après on est bien d'accord, la décision n'est pas la leur, et la fifa comme l'uefa baissent leurs frocs devant des intérêts économiques surpuissants (vidéo = ça devient tt de suite bcp plus difficile de truquer les matchs, et dans certaines zones du monde du foot c'est un sport supranational, je pense notamment aux championnats asiatiques).

mais bon, la fédération des arbitres a-t-elle déjà pris position commune là dessus ? demandent-ils cette vidéo ? ben non, et c'est de la connerie#. Y a bien une raison qui fait que le foot est le SEUL grand sport où la vidéo n'est pas utilisée dans l'arbitrage. Donc qu'ils s'offusquent pas qu'on les bâche, ils ne font RIEN pour changer les choses ou se rendre plus sympathiques...
Au lieu de dépenser de la thune bêtement a les former a Zurich en les logeant dans des hôtels 5 étoiles etc...
Investissez dans des cameras c'est sans état d’âme et pas besoin de psychologie et tout le monde sera content !!!!!
André, je savais pour les vannes et je ne postais pas pour ça.

Par ailleurs, je suis plutôt sceptique sur les bienfaits de la vidéo, déjà son usage est ultra encadré dans les autres sports (par ex au rugby c'est limité aux cas d'essais à valider), par ailleurs, je constate que même avec des images vidéo dans tous les sens, les polémiques sur l'arbitrage durent des jours et des semaines: non y'avait pas péno, le carton rouge n'y était pas, et j'en passe. En général, je constate que les cas d'erreurs d'arbitrage, où la vidéo aurait tranché le débat en 10 secondes sans que toute l'atmosphère du match parte en vrille, reste minoritaire. Par ailleurs, introduire la vidéo ne peut pas ne pas avoir d'impact sur le déroulement de matches (demandes de visionnage de vidéo à chaque péno, hors-jeu limite, etc.).

Après, je suis conscient que ma position est ultra-minoritaire, c'est pour ça que je pense qu'il faut en passer par une phase où on utiliserait l'arbitrage vidéo, histoire que les gens se rendent compte des vrais effets derrière...

Allez, je viens de lancer une polémique :-)
André MAtos, dans ton argumentaire tu oublies juste tout les arguments recevables pour être opposés à la vidéo:

- l'impact sur la durée d'un match, le football est un sport fluide avec peu d'interruption, utiliser la vidéo hors temps réel (technologie pour la ligne de but qui va être mise en place), risque de poser de gros problèmes pour l'animation du jeu. Je vais donner un exemple à la con, cette année j'ai vu à la télé un match où lors d'un remplacement le panneau que tient le 4ème arbitre est tombé en panne, il a fallu à peu près 30 secondes de plus pour que le changement se fasse (le temps de retaper les numéros de joueurs), résultat bronqua du public. Le football est un sport animé rapide qui ne souffre pas de ralentissement (le rugby en comparaison est plus lent et il est plus simple d'utiliser la vidéo pour les essais (parfois certains en avant sont oubliés), et on peut malgré tout entendre l'impatience du public lorsque l'arbitre vidéo met un peu de temps à prendre sa décision. Donc ne pas perdre de vue le fait que augmenter la fiabilité des décisions (qui intrinsèquement est déjà élevée) c'est imputé sur l'aspect spectacle et sur le jeu...

- Dans beaucoup de cas litigieux, après deux ou trois ralentis on n'est pas encore certain. Et que parfois même les interprétations sont diverses. Le plus flagrant étant le hors jeu, ou présentateur TV et télé spectateurs rivalisent d'inventivité pour définir quelle est la partie du corps dont il faut tenir compte, alors que celle-ci n'est pas mentionnée par le règlement (à mon avis volontairement), et que de surcroit on n'ait aucune certitude que l'image est était arrêtée à l'instant t, où le pied du passeur entre en contact avec le ballon... dans le même genre les fois où l'on juge une sortie du ballon sans être sur la ligne (exemple en date, le corner de Lyon, désolé mais la caméra n'est pas sur la ligne de sortie de but, et notre perception de la phase est tronquée par un effet de perspective). Un autre bon exemple la main (dans la surface surtout), le règlement est on ne peut plus claire: une main est sanctionnable si il y a une intention délibérée de toucher le ballon de la main. Et là vidéo ou non le débat reste entier qu'est ce qu'une intention délibérée de toucher le ballon de la main? En France récemment on s'est mis à penser que les bras devaient rester le long du corps, ce qui est absurde tant cela s'oppose à l'équilibre du corps humain en mouvement. Donc avec ou sans vidéo, le problème de l’interprétation existe toujours et les gens ne seront pas toujours d'accord (cetains inventant des règles qui n'existent pas dans le règlement)

- l'impact sur les décisions arbitrales: toute décision qui pourrait être appuyée par la vidéo amènera forcément consciemment ou inconsciemment l'arbitre à demander la vidéo, et ce alors que le taux de bonnes décisions des arbitres est supérieur à 95% lors du dernier Euro (même 97% je crois, voir interview de Collina sur le sujet). Car qui serait assez fou pour prendre une décision tranchée au risque de se tromper si il peut avoir une confirmation vidéo. Et dans ce cas l'usage ponctuel de la vidéo, ne risque-t-il pas de dériver vers un usage systématique...

Sommes toute c'est comme tout problème, avant de décider d'une solution, il faut s'assurer que la solution en elle même ne fait elle pas simplement décaler le problème, voir pire entraine de nouveaux problèmes, ou changent radicalement le contexte (en l’occurrence l'allure d'un match).


Sinon il est vrai que la corruption est sans doute un peu plus simple sans vidéo (et dieux c'est que j'ai râlé pour la Belgique et pour l'Italie en 2002...).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Terry prend quatre matchs
0 14