Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Coupe du monde 2018

Les Anglais contre le Mondial russe

Modififié
Les appels au boycott du Mondial russe n'en finissent plus. Après l'Allemagne, voici le tour de l'Angleterre, sur fond de désaccord politique voire diplomatique envers Vladimir Poutine sur la question du conflit russo-ukrainien.

C'est par le biais de leur vice-Premier ministre que les Britanniques ont fait savoir leur mécontentement. « Vous ne pouvez pas avoir ce jeu magnifique entaché par l'horrible agression de la Russie contre la frontière ukrainienne, a déclaré Nick Clegg au Sunday Times. Vladimir Poutine ne peut pas pousser en permanence la patience de la communauté internationale à son point de rupture, déstabiliser un pays voisin, protéger les séparatistes armés dans l'Est de l'Ukraine, pour ensuite conserver le privilège et l'honneur de recevoir des accolades en tant que pays hôte de la Coupe du monde 2018. »

Toujours selon l'homme politique anglais, disputer ce Mondial en Russie serait un signe de faiblesse : « Il n'y a pas seulement le fait que Vladimir Poutine exploiterait l'affaire, je pense que le reste du monde apparaîtrait d'une grande faiblesse et serait accusé de manque de sincérité si nous ne sommes pas prêts à lui couper l'herbe sous le pied. »


Première nouvelle : il y a de l'herbe en Russie.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom