Les Anglais au rendez-vous

Si les clubs anglais ont snobé les demi-finales de la Ligue des Champions, ils seront deux dans le dernier carré de l'Europa League. Liverpool et Fulham affronteront au prochain tour respectivement l'Atletico Madrid et Hambourg, également qualifiés hier soir.

Modififié
0 0
Liverpool/Benfica : 4-1

Le feu d'artifice de la soirée avait lieu à Anfield. Après une courte victoire 2-1 à l'aller, le Benfica s'emploie dès le début du match à priver autant que possible les Scousers de ballon. Peine perdue : à la 26ème, Gerrard dépose un corner sur la tête de Kuyt pour l'ouverture du score. Les Reds sont alors qualifiés mais ce n'est pas le genre de la maison de défendre un avantage maigrichon : à la suite d'une rapide remontée de balle collective, Lucas, parfaitement servi par Gerrard, s'en va crocheter Julio Cesar pour le 2-0 à dix minutes de la pause. La tournure des évènements pousse logiquement les Portugais à se découvrir en seconde période et à la suite d'un corner mal négocié, Mascherano lance un contre éclair. En trois passes, les Reds ont porté le cuir de leur surface à celle de Benfica, Kuyt y sert Torres plein axe et ça fait 3-0. Cardozo réduit le score sur coup franc direct à la 70ème mais les Portugais n'ont pas vraiment le temps d'y croire : Torres plante son deuxième pion personnel dix minutes plus tard et envoie les Reds en demies pour de bon.



Standard de Liège/Hambourg 1-3

Les Allemands étaient attendus de pied ferme dans l' « enfer » du Sclessin. Vainqueurs 2-1 à l'aller, les Hambourgeois ne se contentent pourtant pas de gérer leur maigre avantage et mettent d'entrée le pied sur le ballon. Tactique payante puisque Mladen Petric place une tête gagnante à la suite d'un centre en cloche de Ze Roberto à la 19ème minute. Le plus dur est fait pour l'actuel sixième du championnat allemand qui n'a pas oublié que la finale se jouera dans son stade. Un sursaut d'orgueil belge voit néanmoins le capitaine du Standard De Camargo égaliser d'une tête de roublard à un quart d'heure de la mi-temps. Tout le stade y croit à nouveau ...pendant deux minutes, soit le temps qu'il faut à Petric pour envoyer un ciseau retourné dans le soupirail de Bolat, le gardien turc du Standard. Un chef d'œuvre. Le troisième but de Hambourg (Guerero 93ème) met définitivement fin aux espoirs belges.



Atletico Madrid/Valence : 0-0

Le duel 100% espagnol de ces quarts de finale n'aura pas offert un sommet d'intensité technique. Après le 2-2 du match aller à Mestalla, les joueurs de l'Atletico se sont contentés d'attendre une furia de Valence qui n'est jamais vraiment venue. Bien en place, les « matelassiers » madrilènes ont attendu les coéquipiers de David Villa, se contentant de placer quelques contres ça et là : Forlan par deux fois (47ème et 75ème sur le poteau) aurait pu soulager les siens mais ce sont surtout les joueurs de Unai Emery qui peuvent nourrir des regrets. David Villa fracasse la barre à la 80ème et un péno évident est refusé aux siens à la 85ème, le maillot déchiré de Zigic en pleine surface peut en témoigner.

Wolfsburg/Fulham : 0-1

Le champion d'Allemagne en titre doit gagner 1-0 pour effacer le 2-1 du match aller à Craven Cottage mais les anglais n'ont plus grand chose à espérer en Premier League et jouent l'Europe à fond : Zamora ouvre le score pour les visiteurs dès la vingtième...seconde. Idéal pour se mettre en confiance. Wolsburg répond par quelques banderilles inoffensives mais ce sont bien les anglais qui s'offrent les meilleurs actions en contre. Le score ne change cependant plus et Fulham entre dans le dernier carré d'une compétition européenne pour la première fois depuis sa création en 1879, et ça c'est classe.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0