En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Dijon (2-1)

Les Aiglons s'envolent en tête de la Ligue 1

Dans un match étrange où les deux équipes ont bénéficié d'un penalty, les Niçois, sans impressionner, ont réussi à prendre les trois points. Balotelli s'est offert un doublé.

Modififié

Nice 2-1 Dijon

Buts : Balotelli(32e, 50e) pour Nice // Tavares (37e)pour Dijon

Le dernier but de Mario Balotelli remontait au 30 octobre dernier, c'était à l'Allianz Riviera, là où il a marqué ses six buts en championnat. C'était écrit : après un mois et demi d'absence, Super Mario allait fêter dignement son retour au bercail. On joue la 50e minute lorsque l'Italien enfile enfin son costume de sauveur. Bien qu'en position de hors-jeu, il reprend du bout du pied un centre de Souquet et trompe Reynet pour la deuxième fois de la soirée. Le symbole est là : c'est l'ancien Milanais qui permet à l'OGC Nice de s'assurer un réveil en position de leader demain matin.

Une histoire de penaltys


« À Nice, c’est Noël depuis août » , peut-on lire sur une banderole, dans les tribunes de l'Allianz Riviera. Le père Noël, lui, s'appelle Yunis Abdelhamid. Alors qu’on se demandait comment les Niçois allaient parvenir à faire flancher le 5-3-2 aligné par Olivier Dall’Oglio, le défenseur dijonnais ceinture puis fauche Pléa dans la surface. Benoît Millot n’hésite pas et siffle un penalty que Balotelli se charge de transformer. Mais la distribution de cadeaux n’est pas terminée. Cinq minutes plus tard, rebelote. Cette fois-ci, cela se passe dans l'autre surface. Le pied d'Arnaud Souquet chatouille à peine le bras de Rüfli, qui se tient la tête et obtient à son tour un penalty. Julio Tavarès exécute la sentence d’une mine en plein milieu.

Nice redémarre pied au plancher


L'égalisation de Dijon assomme les Azuréens, et sans une sortie à la Neuer de Cardinale, les Bourguignons auraient pu prendre l'avantage juste avant la pause. Mais, de retour des vestiaires, la causerie de Lucien Favre semble avoir porté ses fruits : les Azuréens sont métamorphosés. Nice met la pression, et est logiquement récompensé par un but de l'inévitable Mario Balotelli, qui profite de l'offrande de Souquet. L'intensité du match retombe alors, et c'est Dijon qui se fait de plus en plus pressant. Nice tremble et le public pousse. Mais c'est bel et bien Pléa qui a la balle du break. Bien servi en profondeur par Walter, l'ancien Lyonnais touche la transversale (87e). En fin de match, les Dijonnais perdent leur calme, et Cédric Varrault est exclu à la suite d'un échange musclé avec l'arbitre et Balotelli. Les deux bourreaux des Dijonnais, en somme.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Corentin Pastoret
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16