Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Toulouse (3-0)

Les Aiglons reprennent leur envol

Très tranquillement, mais en offrant un beau spectacle, Nice a balayé des Toulousains bien inférieurs et récupère la première place avec trois points d'avance. Dante et Belhanda ont été énormes.

Modififié

Nice 3-0 Toulouse

Buts : Pléa (23e), Belhanda (26e) et Seri (65e) pour Nice


20 000. Moins de 20 000 personnes ont répondu présent à l'Allianz Riviera ce dimanche soir, qui peut pourtant en accueillir plus de 35 000. Difficile à comprendre quand on sait que Nice compte quelque 343 000 habitants. Car sur le terrain, son équipe ne déçoit quasiment jamais depuis août 2016 (quatre matchs avec au moins trois buts inscrits). La rencontre de dimanche n'a pas fait exception à la règle. Alors qu'on attendait une confrontation serrée contre un Toulouse qui avait battu cette saison Monaco et Paris, les deux autres membres du podium, il n'en a rien été. En combinant talent, réflexion et efficacité, les Aiglons ont fait le spectacle et assuré rapidement la victoire, reprenant leur place de leader. Pour le plus grand bonheur du bruyant public qu'on aimerait quand même plus nombreux, tant Dante, Belhanda Pléa et les autres le méritent.

Match plié en trois minutes


Dans les premières minutes, ce sont pourtant les hommes de Dupraz qui imposent un pressing intelligent et intéressant ainsi qu'un gros combat au milieu du terrain. Pas obnubilés par la possession de balle, bien au contraire, les visiteurs se forcent à bloquer les transmissions adverses et empêcher la domination territoriale niçoise. Alors les Azuréens cassent les lignes en jouant long, ce qui leur donne les meilleures situations. Avec, souvent, Belhanda à la baguette. Mais c'est Dante qui lance parfaitement Pléa, à la limite du hors-jeu, pour l'ouverture du score. Sur le coup, le bloc du TFC positionné très haut a mal appréhendé l'affaire. Trois minutes et cinq secondes plus tard, bis repetita : la transversale du défenseur brésilien trouve Belhanda, qui offre un magnifique enchaînement pour lober Lafont.

TFC : aucun tir cadré, une première sous Dupraz


KO debout, les Violets n'ont ni le niveau ni la force pour réagir. Et ce n'est pas l'invisible blondinet Toivonen qui peut les aider. Sur son banc, Dupraz semble lui aussi fataliste devant un adversaire aussi maître de la partie. En laissant trop de liberté à Dante et en diminuant l'intensité de leur pressing, ses poulains ont donné la possibilité à Nice de profiter des espaces dans leur dos. Le TFC en paye le prix maximal. Surtout qu'il ne cadre pas une seule frappe. Une première sous Dupraz. Sa mission est désormais de tenir ce score pour ne pas prendre une raclée. Totalement au-dessus, Nice continue de bien jouer au ballon. Sans prise de risque inutile ni empressement puisqu'un 2-0 lui permet de reprendre trois points d'avance en tête de la Ligue 1 et quatre sur le PSG, qu'il rencontre la semaine prochaine. Doucement, les minutes passent et le résultat gonfle, avec un nouveau mouvement superbe, symbolisé par la splendide louche de Belhanda et achevé par Seri (deux buts et cinq passes décisives lors des huit derniers matchs pour lui). Un joli 3-0, en soi.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - 16e journée
    Nice-Toulouse (3-0)




    Dans cet article


    il y a 3 heures Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 32
    il y a 5 heures La finale de la C1 2020 à Istanbul 23 il y a 7 heures Roy Contout en garde à vue 30 il y a 7 heures Ronaldinho va se marier avec deux femmes 80
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    il y a 9 heures Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT)
    Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)
    À lire ensuite
    Les notes de Nice