Les adieux de Gillot à Bordeaux

Modififié
8 11
Francis Gillot dit qu’il n’est pas sentimental. Mais ce qu’il a vécu samedi soir face à l’OM (1-1), lors de sa dernière sortie à Chaban-Delmas en tant qu’entraîneur des Girondins, a prouvé le contraire. Confidences en salle de presse, dès le coup de sifflet final.

Acclamé par les Ultramarines dans le virage sud à la 61e minute de jeu (alors que les siens étaient menés), et remercié par une banderole sur laquelle était inscrit « Gillot : votre respect, votre travail, nous ne l’oublierons jamais  » , le coach a été touché en plein cœur.


« Je ne l’ai pas vu, mais on me l’a dit et c’est sympa, déclarait le technicien. Franchement, je ne suis pas étonné car j’avais de bons rapports avec eux, même si je ne leur ai pas frotté la manche cette saison, ni depuis trois ans. Je ne les ai pas invités à manger non plus, mais ça veut dire qu’ils reconnaissent mon travail, précisait-il. Et moi, je reconnais aussi qu’ils m’ont soutenu, malgré une dernière année difficile. Avec mon staff, on a bien travaillé, fait le maximum, malgré une non-réussite cette année, mais on peut être fiers de ce qu’on a fait, poursuivait-il, bien lancé. J’espère évidemment que le prochain fera mieux. On est heureux de partir en bons termes avec les supporters, les dirigeants et les personnes du club. Tout s’est très bien passé et on s’en félicite ; c’est assez rare pour le souligner. »

Quant à son avenir proche… « On parle de Zidane aujourd’hui ici, ça veut dire que quand on parle de lui, on parle d’une personne reconnue mondialement, confiait-il, prolixe. Ça veut dire aussi que le poste que j’avais, c’était un poste important. Et j’ai été fier de le tenir pendant trois ans. J’espère que Bordeaux aura une autre dynamique, parce que je pense que c’est le moment de l’avoir. Et je souhaite au prochain entraîneur beaucoup de réussite. Trois ans dans un club, c’est compliqué, mais c’était la bonne durée et une très bonne expérience. »

Avant de conclure par un : «  Je suis prêt à repartir l’année prochaine » , histoire de faire taire les rumeurs au sujet d’une éventuelle année sabbatique… LB, à Bordeaux.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans une semaine, LB, à Bordeaux va découvrir le chômage et la détresse affective...(sic)
Bon courage LB, à Bordeaux, l'absence de J-Lo sera dure à supporter au début.

Mais bientôt, tu te diras que c'est bienG
Erratum: on dit pas frotter la manche, mais frotter le manche.
Note : 1
Gillot tu veux pas venir pour faire remonter Auxerre en Ligue 1 ? L'effectif est pratiquement du même niveau technique, à part Jussiê.
The Unflying Dutchman Niveau : Loisir
cette banderole c'est LB qui l'a écrite.

(et là je tripe mais "banderole" c'est quand même le mot que t'as envie de prononcer avec l'accent du sud, quoi)
Pas un ptit mot sur l'hommage à Carlos Henrique?
Il ne me manquera pas.. henrique un peu plus quand même
rodillacero Niveau : DHR
LB va etre oblige de demenager. Gillot soit sympa, evites un trou trop perdu !
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Respect à Gillot. Faire son parcours avec l'effectif et la mentalité de certains joueurs c'est pas donné à tout le monde. Pas un mot dans les médias ni pour le départ d'Henrique, on peut pas sucer tout le monde hein messieurs les journalistes.
+1 Laura

Depuis l'arrivée des sugar daddy en L1, la fellation est devenu une pratique hebdomadaire.

Merci Francis Gillot / Réné Lobello / Alain Bénédet
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Dupraz provoque Sochaux
8 11