Les à-côtés de Calciopoli

Le plus célèbre des scandales footballistiques n'est pas qu'une question de mathématiques concernant le nombre de Scudetti de la Juventus, il est fait aussi de procès adjacents qui apportent leur lot de réponses sur cette sombre affaire.

Modififié
12 35
On avait quitté le procès Calciopoli à la fin mars avec les sentences de prescription et culpabilité prononcées par la Cour de cassation. Rappelons que suite à cette affaire, la Juventus fut reléguée administrativement à l'été 2006, en plus d'être destituée de ses Scudetti 2004/05 et 2005/06. Le premier fut laissé vacant, le second réattribué à l'Inter. Si on attend toujours de savoir quelles rencontres ont été truquées, d'autres procès dérivant de Calciopoli se sont déroulés depuis, apportant probablement quelques éléments de réponse sur les zones d'ombre de cette affaire.

Un arbitre espionné pour ses pneus ?


En septembre 2006 explose un vaste scandale d'espionnage d'industriel opéré par Giuliano Tavaroli, chef de la sécurité du groupe Telecom-Pirelli, Marco Mancini, numéro 2 des services secrets italiens (la SISMI) et Emanuele Cipriani, détective privé florentin. Des dizaines de personnalités ont été illégalement mises sur écoute de 2002 à 2004. Le rapport avec le football ? Dans le lot, Christian Vieri qu'on ne présente plus et Massimo De Santis, arbitre de Serie A. Durant cette période, Marco Tronchetti Provera, proche de Massimo Moratti et, à l'époque, actionnaire de l'Inter via Pirelli (le sponsor historique du club) est à la tête de Telecom. Véritable gorge profonde de ce procès, Tavaroli révèle que ces mises sur écoute des personnes du monde du sport furent ordonnées par l'Inter via Moratti et le défunt Giacinto Facchetti. Concernant Bobo, l'historique président n'eut aucun problème à admettre ses erreurs, et effectivement la justice a donné raison à l'ancien buteur qui avait porté plainte contre son ancien club, obtenant au final 80 000 € de dommages et intérêts (sentence en appel du 22 juillet dernier).

Le cas de l'ancien arbitre est beaucoup plus délicat. D'ailleurs, si son nom vous dit quelque chose, c'est parce qu'il est le seul ancien homme en noir à avoir été définitivement condamné dans le cadre de Calciopoli, mais pour des rencontres ne concernant pas la Juventus. Lui aussi s'est adressé à la justice pour obtenir des dommages et intérêts en portant plainte contre Telecom et l'Inter, mais contrairement à Vieri, la sentence de la Cassation (troisième et dernier degré de justice) lui a donné à moitié tort : « Il n'y a aucune preuve que le recueil d'informations soit imputable à la FC Internazionale, les enquêtes illicites furent matériellement mises en place par les dirigeants responsables dudit groupe Pirelli-Telecom. » Mais pas Tronchetti Provera, blanchie de toute accusation. Qui a demandé ces écoutes ? Pour quelles raisons ? Des pneus non conformes ? On ne sait pas. À noter que la justice sportive avait classé cette affaire sans suite en 2007, mais parmi les personnes sur écoute de 2002 à 2004 pour ce qui fut appelé « Opération gros voleurs » , on retrouve Moggi (lui aussi a intenté un procès contre l'Inter), Giraudo et d'autres personnages finis dans le trou noir du Calciopoli.

Moggi blanchi… pour une fois


Le 15 juillet dernier, l'ancien dirigeant de la Juventus a enfin pu fêter une victoire dans un procès, même s'il ne s'agit que du jugement en première instance. Les justifications de cette sentence ont été publiées mardi et ont fait plus ou moins parler de l'autre côté des Alpes selon les accointances des médias. Léger résumé de l'affaire : se basant sur des écoutes dénichées par sa propre défense et passées entre les mailles des filets des enquêteurs de Calciopoli, en direct tv, Moggi rappelle à Javier Zanetti que son ancien président (Giacinto Facchetti) n'hésitait pas à demander des aides arbitrales. Ni une ni deux, Gianfelice Facchetti (le fiston) porte plainte pour diffamation. Mal lui en a pris, vu les mots du juge Magi : « Les appels constituent un élément important pour qualifier une sorte d'intervention de lobbying de la part du président de l'Inter de l'époque envers la classe arbitrale, significatif d'un rapport amical et préférentiel atteignant des sommets pas vraiment louables. » Plus loin : « Les accusations de Moggi contenaient avec certitude une bonne vérité. »

Là encore, la justice sportive avait récupéré le dossier, son procureur Stefano Palazzi dressant de lourdes accusations envers le club milanais et ses dirigeants, mais attendant la prescription au jour près pour les publier et éviter de s'engager dans un procès. Le juge Magi, toujours, tient cependant à préciser que « les circonstances de Facchetti sont moins graves que celles de Luciano Moggi » . Effectivement, cette sentence ne peut absoudre ce dernier des péchés qu'on lui a attribués à tort ou à raison, là n'est pas la question, d'ailleurs la motivation vient de sortir après six mois d'écriture. Toutefois, reste que pour les comportements de ses supérieurs, une équipe (blanchie par la suite au pénal) a fini en Serie B avec deux titres en moins, l'autre en a récupéré un. La fameuse disparité de traitement dont parlent les dirigeants de la Vieille Dame et sur laquelle ils continuent de baser leurs actions judiciaires.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"se basant sur des écoutes dénichées par sa propre défense et passées entre les mailles des filets des enquêteurs de Calciopoli"

Pas tout à fait exact, ces enregistrements ont été notés et classés par importance notés par les gendarmes qui épluchaient chaque écoute, transmis aux juges et à partir de là, mis de côté, soustraient à l'enquête.
Il a fallu une action en justice de Moggi pour obtenir communication des 170.000 enregistrements, puis plus d'un an d'attente parce qu'"on" ne retrouvait plus le mot de passe des CD protégés (!!), puis que Moggi paye de sa poche écoute et transcription des enregistrements, on ne lui avait transmis que les fichiers audio.

En ce qui concerne Tronchetti Provera, chacun peut s'interroger sur la vraisemblance du fait que Pirelli fasse mettre sur écoute un arbitre de football qui ne travaille ni dans le secteur du pneu, ni dans celui des câbles, les deux activités du groupe.
Ou sur la vraisemblance du fait que Tronchetti Provera sponsor et membre du CDA de l'Inter n'ait jamais parlé à son ami et associé Moratti, président de l'Inter des écoutes clandestines qu'il commanditait.

Enfin ne pas oublié que la cassation ne juge que la validité d'un procès, aucun nouvel élément n'y est apporté et par exemple les enregistrements occultés lors de la première enquête.

Il a fallu 26 pour que la police britannique admette avoir falsifiée l'enquête après Hillsborough, il faudra du temps aussi pour arriver au même résultat concernant Calciopoli.
Chouette article, ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de cette glorieuse affaire. J'espère qu'une équité sera trouvée au niveau du traitement des différents clubs protagonistes parce que personnellement je commence à en avoir ras la quéquette dans voir certain donner des leçons et ce la jouer vierge effarouchée alors qu'ils sont tout sauf innocent dans cette histoire...

Non je ne supporte pas la Juve... 1995 est encore coincé au fond de ma gorge.
* et par exemple PAS les enregistrements occultés lors de la première enquête.

* Il a a fallu 26 ANS.


Comme quoi, il n'y a pas que les stagiaires So Foot qui ne se relisent pas...
Ah ce fameux FARSOPOLI........
L'inter et Moratti me répugnent.

Cette façon de cracher sur la Juve comme le font les dirigeants de l'Inter en rabachant sans cesse que s'ils ne gagnaient rien en Italie avant, c'était à cause du système Moggi...... alors qu'en réalité ils étaient mouillés jusqu'au cou.

Et la beauté de tout ça est qu'ils récupèrent le titre sur tapis vert.

Ce club mérite de crever en Serie C.
@EternaJuve: Comme c'est mignon un juventino qui souhaite le pire à l'Inter. So classic. Ce club n'a jamais connu autre chose que le top niveau en Italie, le voir au fond de la botte pour cette histoire typiquement italienne ce serait bien dommage.


Toute cette histoire n'a qu'un but: montrer que la colombe noir et bleue est tout aussi saaale que la vieille dame. N'empêche qu'on m'enlèvera pas de la tête ces nombreuses erreurs d'arbitrage en faveur de la Juve lors de ces saisons 2004/2005 & 2005/2006. Je me souviens d'un Juve-Lecce incroyable avec des décisions arbitrales scandaleuses en faveur de la signora vecchia. Ce qui faut comprendre? Qu'en coulisse beaucoup de personnes étaient au courante des pratiques de Moggi. Les dirigeants intéristes ont voulu les faire sortir au grand jour.

15 ans sans Calcio pour l'Inter, un nombre de deuxième place incroyable...avec souvent des scandales de dernière journée contre le club nerazzurro, avec la Juve dans le coup. Faut les comprendre un moment, ils ont tout fait pour que ces bruits de couloir puissent avoir une valeur aux yeux du public. Maintenant ils n'ont pas été dans la règle non plus, notamment en terme de méthodes employés. Moratti a fait mener sa propre enquête avec plus ou moins le soutient des autorités italiennes c'est folklo.
Note : 3
N'importe quoi, y a jamais eu des fautes d'arbitrage scandaleuses uniquement pour la Juve. D'ailleurs c'est le club pour qui il y en a le moins en général Specter.

Tout ce que je vois, c'est qu'en 2004-2005 et en 2005-2006, on a la meilleure équipe d'Italie sur le papier, et on a besoin de personne pour en prendre 3 face au Milan AC en début de championnat, comme on n'a besoin de personne pour gagner à la fin. Et pour que vous soyez convaincus, j'vous refais l'effectif 2005-2006 tiens :
Buffon, Birindelli, Chiellini, Vieira, Kovac, Pessotto, Emerson, Ibrahimovic, Del Piero, Nedved, Chimenti, Balzaretti, Criscito, Camoranesi, Trezeguet, Mutu, Zambrotta, Blasi, Thuram, Bonnefoy, Giannichedda, Olivera, Zalayeta, Gladstone, Zebina, Cannavaro (ballon d'or), Abbiati, Paolucci, Marchisio.

Allez pour le kiff 2004-2005 (encore plus forte sur le papier) :
Buffon, Ferrara, Tacchinardi, Montero, Tudor, Legrottaglie, Pessotto, Emerson, Miccoli, Ibrahimovic, Del Piero, Nedved, Chimenti, Iuliano, Birindelli, Camoranesi, Trezeguet, Appiah, Zambrotta, Blasi, Thuram, Bonnefoy, Kapo, Olivera, Zalayeta, Zebina, Cannavaro, Mutu, Masiello, Volpato.
Message posté par Specter
@EternaJuve: Comme c'est mignon un juventino qui souhaite le pire à l'Inter. So classic. Ce club n'a jamais connu autre chose que le top niveau en Italie, le voir au fond de la botte pour cette histoire typiquement italienne ce serait bien dommage.


Toute cette histoire n'a qu'un but: montrer que la colombe noir et bleue est tout aussi saaale que la vieille dame. N'empêche qu'on m'enlèvera pas de la tête ces nombreuses erreurs d'arbitrage en faveur de la Juve lors de ces saisons 2004/2005 & 2005/2006. Je me souviens d'un Juve-Lecce incroyable avec des décisions arbitrales scandaleuses en faveur de la signora vecchia. Ce qui faut comprendre? Qu'en coulisse beaucoup de personnes étaient au courante des pratiques de Moggi. Les dirigeants intéristes ont voulu les faire sortir au grand jour.

15 ans sans Calcio pour l'Inter, un nombre de deuxième place incroyable...avec souvent des scandales de dernière journée contre le club nerazzurro, avec la Juve dans le coup. Faut les comprendre un moment, ils ont tout fait pour que ces bruits de couloir puissent avoir une valeur aux yeux du public. Maintenant ils n'ont pas été dans la règle non plus, notamment en terme de méthodes employés. Moratti a fait mener sa propre enquête avec plus ou moins le soutient des autorités italiennes c'est folklo.


Tiens ! Comment... Quoi ??? Que vois-je ? Un article sur le Calciopoli où on laisse un avis "non-juventinien" s'exprimer ? Y a vraiment plus de morale dans notre France...

Heureusement Trap que tu es là pour nous rappeler, anecdotes après anecdotes, pieu chapitre de la Bible du Très Saint Culte Moggique après versets de l'Ancien Testament selon l'Avvocato Agnelli, combien la Juventus a souffert de voir sa blanche image et son trésor de scudetti patiemment et tous fort honnêtement remportés être salis par le sombre complot ourdi, au fin fond d'une ruelle moite et obscure, par Facchetti le Couard (et oui, ce lâche s'est certainement laissé mourir pour éviter d'avoir à répondre devant la justice quand, ENFIN, elle reconnaîtra son erreur, la parfaite innocence du preux Moggi et que l'Inter sera justement condamné à rétrocéder la ligue des champions 2010 à la Juve [pas con comme idée non ? Me remerciez pas, hein, enfin une solution pour que vous l'emportiez, le coût de l'arbitre européen étant trop élevé pour vous... ou déjà payé par le Barça... c'est gratuit mais ça me fait plaisir!]).

Heureusement que tu connais et a observé, avec une distance miséricordieuse, une clarté de vue, et une honnête impartialité telles que je n'oserai les mettre en doute, chaque minute, chaque écoute, que dis-je chaque virgule du minuscule dossier concerné...

Plus sérieusement, cher Trap (je dis cher, parce qu'en dehors de ce sujet qui nous divise depuis longtemps et probablement encore pour longtemps... je lis souvent tes coms sur le calcio, où tu écris plus souvent que moi, qu'il m'arrive de partager tes avis ou de trouver tes arguments intéressants), ne trouves-tu pas que ça fait un peu gosse pris la bouche, le pull, les chaussettes détrempés par le pot de miel, pot gisant vide en dessous de lui, et accusant son pote de s'en être fait une tartine ?
Note bien, je ne nie pas, encore une fois, que Facchetti ou autre aient pu goûter au miel... mais de là à sanctifier Moggi! Bizarrement, là-dessus, on entend pas un des autres clubs pris dans l'affaire. Pourtant si injustice il y avait, comme la Juve n'a pas été la seule à voir ses résultats et surtout son image salie, il est étrange que les autres se taisent.
Enfin, tu rétorqueras que c'est facile en étant intériste (mais je te dirais alors qu'à ce compte là je pourrais, moi, continuer à brailler pour réclamer les multiples scudetti peu clairs que Fio, Roma, ou Inter ont selon mes théories, toutes aussi précieuses que les tiennes, vu s'envoler en fumée), mais peut-on passer à autre chose ???

Je m'explique une nouvelle fois:

Depuis bien longtemps (Superga on peut dire...) la juve domine le calcio de la tête et des épaules (31 titres, 33 si ça te fait plaisir, quand les milanaises tout aussi anciennes et historiquement puissantes n'en ont que 18 chacune). Cette domination historique a des raisons qui ne sont pas toutes sportives ou économiques comme essaient de vous le rappeler l'ensemble des tiffosi des autres équipes.
Le club appartient à un groupe industriel (Fiat) et à une famille (Agnelli) longtemps considérés comme les plus puissants de la botte... un groupe et une famille qui ont fait et défait des gouvernements dans la période de la démocratie chrétienne comme l'ont montré de nombreux historiens contemporains. Quand allez-vous, chers juventini, assumer cela, accepter l'idée que si l'on fait ce qu'on veut d'un gouvernement cela est encore plus aisé de le faire de la FIGC (la fédé italienne)...
Ce n'est pas une honte, c'est ainsi, le calcio et le foot en général ne sont pas qu'honnêteté et purs résultats sportifs, c'est un phénomène social comme se tue à l'expliquer SF par ailleurs, et les rapports de force sociaux (la domination agnelli dans ce cas) l'influencent. Il n'y a là-dedans aucun reproche de ma part contre le fait d'être juventino, je comprends très bien (et c'est mon cas) de la même manière que les Argentins assument la "main de Dieu" de Diego.
Bref, le "farsopoli" comme vous dites, se pose dans ce contexte complexe et ancien. Vous avez pris dans la gueule la rancœur d'une justice et d'une opinion bien trop contente de coincer enfin celle qui était depuis longtemps appelée la Rubentus ("robare" = voler, dérober) et vous n'avez certainement pas été eu complétement à la régulière comme c'est souvent le cas avec les procès en Italie (se souvenir des procès des années de plomb, encore plus irréguliers que de notre côté des Alpes...). Bref, elle vous est tombée dessus, ça fait mal, c'était sale mais bon vous n'y perdez pas tant que ça, ne serait-il pas donc temps de s'en foutre ?
Juventine7 Niveau : CFA2
Message posté par Biscione


Tiens ! Comment... Quoi ??? Que vois-je ? Un article sur le Calciopoli où on laisse un avis "non-juventinien" s'exprimer ? Y a vraiment plus de morale dans notre France...

Heureusement Trap que tu es là pour nous rappeler, anecdotes après anecdotes, pieu chapitre de la Bible du Très Saint Culte Moggique après versets de l'Ancien Testament selon l'Avvocato Agnelli, combien la Juventus a souffert de voir sa blanche image et son trésor de scudetti patiemment et tous fort honnêtement remportés être salis par le sombre complot ourdi, au fin fond d'une ruelle moite et obscure, par Facchetti le Couard (et oui, ce lâche s'est certainement laissé mourir pour éviter d'avoir à répondre devant la justice quand, ENFIN, elle reconnaîtra son erreur, la parfaite innocence du preux Moggi et que l'Inter sera justement condamné à rétrocéder la ligue des champions 2010 à la Juve [pas con comme idée non ? Me remerciez pas, hein, enfin une solution pour que vous l'emportiez, le coût de l'arbitre européen étant trop élevé pour vous... ou déjà payé par le Barça... c'est gratuit mais ça me fait plaisir!


Si, il est clairement le temps d'arrêter de remuer la merde de Farsopoli.
Rend nous les deux scudetti et on oublie tout.
Encore le Calciopoli ? On fêtera le 10ème anniversaire et on en parlera encore et encore. Il faut croire aussi que Monsieur Pauluzzi en a fait son livre de chevet... L'Italie adore les polémiques sans fin et le plus drôle dans l'histoire c'est qu'après ça, la Juve n'a jamais aussi bien réussi en championnat et en Europe (bon là le maximum qu'elle puisse faire c'est perdre en finale, c'est son habitude).

Bref, ça rabache toujours la même chose, et on apprend toujours le fait que c'est des histoires de combinazione pour tous ! Pratiquement tous les clubs de série A ont eu à un moment donnée une affaire sur le dos durant son histoire. Il n'y a pas de colombes, mais des crapauds. Voilà pourquoi ce championnat stagne, il est incapable de regarder vers l'avant. On a ce qu'on mérite après tout.
Message posté par Biscione


Tiens ! Comment... Quoi ??? Que vois-je ? Un article sur le Calciopoli où on laisse un avis "non-juventinien" s'exprimer ? Y a vraiment plus de morale dans notre France...

Heureusement Trap que tu es là pour nous rappeler, anecdotes après anecdotes, pieu chapitre de la Bible du Très Saint Culte Moggique après versets de l'Ancien Testament selon l'Avvocato Agnelli, combien la Juventus a souffert de voir sa blanche image et son trésor de scudetti patiemment et tous fort honnêtement remportés être salis par le sombre complot ourdi, au fin fond d'une ruelle moite et obscure, par Facchetti le Couard (et oui, ce lâche s'est certainement laissé mourir pour éviter d'avoir à répondre devant la justice quand, ENFIN, elle reconnaîtra son erreur, la parfaite innocence du preux Moggi et que l'Inter sera justement condamné à rétrocéder la ligue des champions 2010 à la Juve [pas con comme idée non ? Me remerciez pas, hein, enfin une solution pour que vous l'emportiez, le coût de l'arbitre européen étant trop élevé pour vous... ou déjà payé par le Barça... c'est gratuit mais ça me fait plaisir!


Put.. c'est bien écrit!! Tu devrais poster plus souvent, c'est ce genre de commentaire qui différencie Sofoot du reste des sites de sport en France. Ceci étant dit, ne crois-tu pas que le fait de récupérer le scudetto (en ayant fait la demande putain de merde) et en plus d'avoir le culot de l'appeler "scudetto degli onesti" suffise à trouver la position de l'inter ridicule voir pathétique. Le tout revendiqué par le porte-parole le plus classe du football, le George Abitbol du Calcio, j'ai nommé Marco Materazzi.

A la question d'un journaliste : Quel est le plus beau souvenir de votre présidence?
Moratti : "Le scudetto 2005/06, après je mettrais la Champions"

Troll-level : Jean-Michel Aulas exposant 10.

Pour faire court, la Juve faisait comme les autres elle cherchait à se faire le moins baiser possible (seuls l'inter et le Milan on fait des choses susceptibles dêtre sanctionnées par une rétrogradation si je ne m'abuse!!) et comme tout ce qu'elle fait, elle le faisait mieux que les autres.
Tiens! Un 2156ème article de Pauluzzi sur Calciopoli suivi des mêmes sempiternels commentaires qui vont avec.
Rien de bien nouveau sous le soleil.
Message posté par Biscione


Tiens ! Comment... Quoi ??? Que vois-je ? Un article sur le Calciopoli où on laisse un avis "non-juventinien" s'exprimer ? Y a vraiment plus de morale dans notre France...

Heureusement Trap que tu es là pour nous rappeler, anecdotes après anecdotes, pieu chapitre de la Bible du Très Saint Culte Moggique après versets de l'Ancien Testament selon l'Avvocato Agnelli, combien la Juventus a souffert de voir sa blanche image et son trésor de scudetti patiemment et tous fort honnêtement remportés être salis par le sombre complot ourdi, au fin fond d'une ruelle moite et obscure, par Facchetti le Couard (et oui, ce lâche s'est certainement laissé mourir pour éviter d'avoir à répondre devant la justice quand, ENFIN, elle reconnaîtra son erreur, la parfaite innocence du preux Moggi et que l'Inter sera justement condamné à rétrocéder la ligue des champions 2010 à la Juve [pas con comme idée non ? Me remerciez pas, hein, enfin une solution pour que vous l'emportiez, le coût de l'arbitre européen étant trop élevé pour vous... ou déjà payé par le Barça... c'est gratuit mais ça me fait plaisir!


Mon cher Biscione,(Je dis cher car tu prends la peine d'exposer des arguments et non pas de t'esquiver),

Je commencerais par rectifier une légère erreur de ta part, probablement inconsciente chaque tifoso ayant tendance à effacer de sa mémoire les hauts faits des autres équipes, la Juventus a commencé à sinon dominer, du moins marquer le calcio bien avant Superga puisque dans les années 30 (1931 à 1935), l'équipe a remporté 5 titres de suite.

Si j'admets bien volontiers pouvoir manquer quelque peu de distance sur le sujet du calciopoli, je réfute complètement l'accusation de vouloir sanctifier Moggi. J'ai plusieurs fois résumé ici mon sentiment à propos du personnage, un requin qui nageait au milieu d'autres requins, qui a été le plus gros à un moment mais surement pas le plus malin.

Tu serais bien en peine par ailleurs de trouver quelques lignes naïves sous ma plume qui feraient de la Juventus uniquement une innocente victime de sombres complots.
Mais tu ne m'empêcheras pas de rappeler aux benêts ou aux ignorants qui par exemple crient dopage, dopage chaque fois qu'on parle de l'équipe de Lippi que seules 2 équipes en Italie et aucune autre en Europe ont été perquisitionnées et entendues à l'époque.
A tous ceux-là, je voudrais aussi demander ce qu'il mette comme quantité sous la notion de "plus de médicaments que dans la pharmacie d'un petit hôpital" et s'ils sont surs que les autres clubs, la grande majorité des autres clubs n'ont pas une pharmacie similaire ?

Quand à "Farsopoli", je ne suis pas partisan du complot interiste, plutôt d'une communauté d'intérêts à un moment précis entre une branche des Agnelli (Elkann) et ses affidés et effectivement Moratti, chacun mû par des raisond différentes.
Les uns voulant écarter les descendants d'Umberto Agnelli et ceux qui pouvaient les appuyer (Giraudo président de la Juve etpersonnage important de la sphère FIAT), l'autre voulant enfin égaler ou surpasser son père dans l'histoire de l'Inter.
Mais rien de prouvé, rien de sur, uniquement des traces, des présomptions, des déductions, des témoignages, des zones d'ombres.

L'unique chose qui reste insupportable à mes yeux c'est l'autosatisfecit, le diplôme d'honnêteté auto-décerné que brandit Moratti à chaque occasion.
C'est la sanctification de Facchetti, l'incroyable lettre de Moratti à la mort de Facchetti alors qu'il connaissait lui les coups de fil, les diners avec les arbitres, les invitations à passer au siège du club pour "retirer un cadeau qui t'attend".
Sur ce sujet, les tifosi interistes sont passés de "nous sommes honnêtes nous" à "on ne touche pas à Fachetti" puis à "oui mais §Fachetti ne téléphonait pas aux arbitres" puis à "mais c'était seulement pour se défendre" puis encore à "mais tout le monde le faisait".

Tout le monde le faisait et les écoutes téléphoniques montrent d'énormes différences dans la teneur des conversations. Tout le monde le faisait mais une seule équipe est descendue en B, a été ruinée par une affaire qui n'a duré que 4 mois entre le début du scandale et le jugement, tout le monde le faisait mais une seule équipe en a tiré profit, non, il n'est pas temps encore, de s'en foutre.
Message posté par Rebrov

Ceci étant dit, ne crois-tu pas que le fait de récupérer le scudetto (en ayant fait la demande putain de merde) et en plus d'avoir le culot de l'appeler "scudetto degli onesti" suffise à trouver la position de l'inter ridicule voir pathétique.


Clair. Même ces gros nazes du PSG ne s'y sont pas abaissés pour notre titre de 93.
@Briscione

Je sais que tu ne t'adressais pas à moi et en lisant ton commentaire il est très clair que tu connais bien mieux l'histoire de la Juventus en Série A, mais ton commentaire est intéressant. J'admets que passées ces 10 dernières années j'étais bien trop jeune pour avoir un quelconque souvenir d'un match de la Juve.

Ce que je remarque néanmoins, c'est que malgré la longueur de ta tirade (très bien construite en effet), tu n'utilises pas une seule des lignes que tu écris pour nous expliquer ton point de vue sur les nombreux contre exemples venant démonter la thèse d'une conspiration turinoise vieille de plusieurs décennies. Par exemple, comment expliques-tu le Scudetto de 2000 et la piscine de Perugia, ou encore comment une Juve truqueuse peut-elle se retrouver en 2005, victime de la demande d'un dirigeant intériste à un désignateur des arbitres (« Tu comprends ils ont déjà 15 points d'avance au classement, il en va du suspens de la Série A »…)? Que penses-tu aussi du cas d'espionnage cité par Trap ? Il y a tellement d'autres cas...

Mais tu fuis la contre argumentation, pourtant étayée de faits avérés.

Là où on peut aussi légitimement être en désaccord avec toi c'est lorsque tu affirmes, grosso modo, : « la Juve s'est faite chopper, certes pas entièrement de façon régulière, mais avec le poids de son histoire, la puissance de ses instances dirigeantes / de ses propriétaires et son lourd passif (-lequel ?-), il est normal qu'elle finisse par payer certaines irrégularités commises auparavant, quelle que soit la véracité des faits pour laquelle elle est condamnée ».

Les hommes de droit devraient prendre leur retraite, après cette lecture.

La vérité est tout simplement que tous les grands clubs sont avantagés par les arbitres, et ce, dans tous les championnats. Le Milan a obtenu d'innombrables faveurs ces dernières années, pourtant personne n'en parle. D'ailleurs tu attaques frontalement la famille Agnelli, mais je ne suis pas sûr que son pouvoir et son influence soient si éloignés de ceux de Berlusconi. N'oublions pas que nous parlons là d'un homme enchaînant procès sur procès, mais qui, dans le milieu de football, aurait donc toujours été habité d'une honnêteté et d'une vertue sans faille.

Et puis relativisons aussi : je ne vois aucun juventino sanctifier Moggi. L'impression générale reste, à mon sens, que les juventini estiment avoir payé trop cher pour des actes irréguliers, oui, mais commis par tous les autres clubs et appartenant aux usages de l'époque. Soit tout le monde est puni, soit personne ne l'est. Une justice à 2 vitesses est tout ce qu'il y a de plus scandaleux (je sais, je vie dans un monde utopiste...)
hamma clubiste Niveau : Loisir
Message posté par Specter


15 ans sans Calcio pour l'Inter,


Cette phrase ne veut rien dire..
Sinon pour l'Inter c'est bien parti pour battre le nombre de saison sans scudetto! Tout est revenu dans l'ordre*.. La Juve gagne et les autres prennent les miettes quand elle en veut plus.
* Big up à Milan et leurs conquêtes européennes.. Le vrai autre club de foot rital.
hamma clubiste Niveau : Loisir
Message posté par Biscione


. Bref, elle vous est tombée dessus, ça fait mal, c'était sale mais bon vous n'y perdez pas tant que ça, ne serait-il pas donc temps de s'en foutre ?





Non.. on a vit 6 ans d'enfer (entre 2006-2011). on a perdu beaucoup..
Passer du deuxième plus grand club de la planète à l'époque (après le Real) à un club de la Serie B, c'est beaucoup.. je sais pas comment tu peux le minimiser..
@Hamma: Je voulais dire que l'Inter n'avait plus connu de Scudetto depuis 1989. T'enflammes pas trop sur la déchéance intériste du moment...puis sans vouloir faire l'analyste de bas étage l'Inter a un palmarés national de second club italien. Bien que dans les coeurs et l'âme de la botte il peut prétendre au trône. Grande Inter
Message posté par Specter
@EternaJuve: Comme c'est mignon un juventino qui souhaite le pire à l'Inter. So classic. Ce club n'a jamais connu autre chose que le top niveau en Italie, le voir au fond de la botte pour cette histoire typiquement italienne ce serait bien dommage.


et la Juve avant Calciopoli elle avait connu quoi d'autre que le top niveau en Italie, dis-moi stp j'ai une grande soif de connaissances nouvelles apportées par des érudits
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
12 35