1. // Top 50
  2. //

Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire du PSG (du 40e au 31e)

Ils ont écrit le roman du PSG, ses plus belles heures, son palmarès, mais aussi ses moments de doutes et ses années creuses. De Zlatan Ibrahimović à Stéphane Pédron, de David Ginola à Daniel Kenedy, de Luis Fernandez à Reinaldo, voici les 50 joueurs qui ont vraiment marqué l'histoire du club de la capitale.

Modififié

#40: Youri Djorkaeff

Une seule saison a suffi au Snake pour marquer l’histoire du PSG : 1995-96. À Paris, l’ancien Monégasque confirme son rang de cador du championnat de France, aux côtés de Patrice Loko. Mais c’est surtout dans la défunte Coupe des coupes que l’attaquant international tricolore régale le public parisien. Buteur à l’aller et au retour contre les Norvégiens de Molde, puis au tour suivant face au Celtic, il permet au PSG d’arracher la victoire sur la pelouse de La Corogne en demi-finale aller de la C2. En finale, c’est encore lui qui décale Bruno N'Gotty pour un coup franc magique face au Rapid Vienne. Et le Snake peut alors soulever la Coupe d’Europe sous les yeux de son père, Jean, surnommé « Tchouki » , qui fut la première vedette du PSG à sa création en 1970.



Youtube

#39: Amara Diané

«  Tin-tin-tin-tin-tin-tin-tin... But à Sochaux !  » N’importe quel supporter parisien sur cette planète se rappelle forcément où il était ce 17 mai 2008, à 22h30, le souffle coupé devant le multiplex de Canal Plus. Le Paris Saint-Germain joue alors sa survie en Ligue 1, à Sochaux. Quelques minutes auparavant, les Lionceaux ont égalisé à 1-1, et un deuxième but sochalien enverrait le club de la capitale en Ligue 2... Alors ? Alors, c’est Paris qui marque ! Amara Diané s’arrache du bout du pied face à Teddy Richert, et comme si le temps s’était figé, le ballon file lentement, si lentement, derrière la ligne. Lens descend, Paris libéré ! Amara, un attaquant quelconque, devient à jamais le héros de Bonal, grâce à une inspiration de Grégory Bourillon. Ça, c’est Paris !


Youtube

#38: Mario Yepes

Qui a dit que les grands défenseurs restaient debout ? Sûrement des gens qui n’ont jamais vu un tacle glissé de Mario Yepes, alias Jesus pour les fidèles du Parc des Princes. Alors OK, il a tiré des maillots, pris des cartons jaunes, des rouges, parfois, concédé des penaltys... mais quel guerrier ! «  C'était un vrai capitaine, le genre sur qui tu peux compter pour aller à la guerre, confiait Bernard Mendy, avec qui il a remporté la Coupe de France 2006. Il parlait tout le temps pour replacer les gens. Il nous parlait de concentration, rappelait notre rôle à chacun, disait tout le temps qu'il fallait faire les efforts pour les autres et ne pas penser qu'à soi. (...) Dès qu'il y avait une faute, il courait vers l'arbitre pour lui gueuler : "Mé kes tu fé là, mé kes tu fé !" Perso, je l'ai toujours appelé "Caliente", parce qu'il a le sang chaud et qu'il est toujours là quand y a embrouille.  »


Youtube

#37: Nicolas Anelka

C’est l’histoire d’une idylle ratée. Le premier chapitre s’ouvre le 20 septembre 1996, lorsque Nicolas Anelka, dix-sept ans, marque son premier but en Division 1 face au RC Lens, au Parc des Princes. Mais le grand espoir du football français ne finit même pas sa première saison à Paris. Il rejoint Arsenal dès l’hiver, pour revenir à Paris par la grande porte deux ans et demi plus tard, quand Pierre Lescure, président de Canal (et actionnaire du PSG) va le chercher au Real Madrid pour 215 millions de francs – record du club à l’époque. Pour sa présentation, le président Laurent Perpère l’accompagne faire un tour d’honneur du Parc des Princes : Perpère en costard-cravate, Anelka, à ses côtés, avec un pull sans manches en peau de mouton... Perpère veut faire du titi parisien «  un chef de bande  » de la génération banlieue. Une stratégie qui va vite tourner au fiasco. Anelka s’en va à Liverpool un an et demi plus tard. Un énorme gâchis.


Youtube

#36: Daniel Bravo

De 1989, à 1996, Daniel Bravo a passé sept saisons sous les couleurs rouge et bleu. Quand le PSG soulève la Coupe des coupes à Bruxelles en battant le Rapid Vienne, il est, avec Francis Llacer, l’un des derniers rescapés de l’ère Borelli. Milieu relayeur, celui qui s’est révélé à Nice se fait une place de titulaire, puis de joker, dans l’équipe d’Artur Jorge et de son successeur Luis Fernandez. Longtemps connu comme ayant été le buteur le plus précoce en équipe de France (à dix-neuf ans, lors d’un France-Italie, en février 82), Bravo a tout gagné au PSG : Coupe d’Europe, championnat, deux Coupes de France et une Coupe de la Ligue. Surtout, il était des grandes soirées européennes, à commencer par ce fameux match contre le Real, où il décale David Ginola. Le Petit Prince du Parc.

Youtube

#35: Jean-Pierre Dogliani

Et si les hommes de Just Fontaine n’avaient pas renversé la situation face à Valenciennes lors du barrage d’accession de 1974 ? Nul ne sait ce qui serait advenu du destin du PSG. Mais ce jour-là, Jean-Pierre Dogliani a planté un doublé salvateur. Avec ses faux airs de Mick Jagger, le meneur de jeu brille par sa technique et s’impose comme la figure – rebelle – des premières années du club. Il y a cette photo mythique où le capitaine parisien pose, complice, aux côtés de Johan Cruyff – maillot Hechter sur les épaules – lors du tournoi de Paris 1975. Après trois saisons au club, une embrouille avec son ami et entraîneur Just Fontaine précipite la fin de son aventure à Paris. Jean-Pierre Dogliani est décédé d’une longue maladie en 2003, à l’âge de soixante ans.


Youtube

#34: Thiago Silva

«  O Monstro  » . «  Le Monstre  » . Patron de la défense parisienne depuis 2012, Thiago Silva figure parmi les trois meilleures recrues de l’ère qatarie, avec Zlatan et Verratti, malgré une fin de règne qui s'annonce plus compliquée. Un roc qui allie puissance physique devant les attaquants adverses et aisance technique à la relance du jeu. Le capitaine qui soulève les trophées, mais qui a aussi «  donné la possibilitaie à Papouche Camara de monter la cope  » lors du titre de 2015. Celui, enfin, qui a porté Paris vers l’exploit contre Chelsea en mars 2015, avec son coup de tête gagnant au bout de la prolongation à Stamford Bridge. Vingt-deux ans après : Thiago Silva, l’autre Casque d’or.



Youtube

#33: Sylvain Armand

380 matchs au compteur avec le PSG, ça pose un taulier. Mais Sylvain Armand n’aura eu besoin que d’une dizaine de matchs pour faire partie de la maison. Novembre 2004, PSG - OM : le latéral gauche cisaille les chevilles de Fabrice Fiorèse, passé à l’ennemi l’été précédent. Le Parc célèbre le tacle par derrière comme si c’était un but. «  Je n’en suis pas fier  » , déclarera plus tard Armand. L’as du barbecue aura donc connu à la fois l’époque de Sergueï Semak, Branko Bošković & co et le PSG de Beckham & Zlatan. Avec, entre-temps, la lutte pour le maintien lors de laquelle, à la fin d’un entraînement, il retrouve sa Porsche décorée par une barrière à travers le pare-brise.


#32: Mamadou Sakho

Mamadou Sakho hérite du brassard de capitaine pour sa première titularisation chez les pros à l’automne 2007. Il a dix-sept ans. Un choix de Paul Le Guen pour piquer son groupe, certes, mais aussi la preuve que le pur produit de la formation parisienne a toujours été un leader. Gamin, le natif de Paris a connu la misère, en dormant sous des tentes sur la pelouse de Reuilly et plus tard dans des hôtels sociaux ; le jeune Sakho est ensuite devenu chef de famille à quatorze piges quand son père est décédé. «  On rêve d’un destin à la Paolo Maldini pour lui  » , lâchait le président Robin Leproux en 2011. Pendant six saisons, le stoppeur va apporter sa hargne jusqu’à l’aboutissement de son rêve parisien : le titre de champion de France en 2013.


Youtube

#31: Paul Le Guen

En 1991, Artur Jorge, tout juste débarqué au PSG, n’a pas oublié ce défenseur central de talent qui jouait à Brest à l’époque où il entraînait le Matra Racing. Défenseur ou milieu, Paul Le Guen passe sept saisons au PSG et complète aujourd’hui le podium des joueurs les plus capés du club, derrière Jean-Marc Pilorget et Sylvain Armand. Au-delà des titres, le Breton se rappelle d’une «  vraie histoire d’hommes qui se sont trouvés, qui sont devenus amis  » – Roche, Guérin, Fournier, Lama, Bravo, Kombouaré, Colleter... Faits d’armes notables : un corner direct marqué à Geoffroy-Guichard et quelques mines pour honorer son surnom : «  la Patate de Pencran  » .


Youtube
philfrenhie Niveau : CFA
sans aucun doute un de mes joeurs preferes au PSG...et meme 20 ans apres tu sens qu'il est toujours amoureux du parc....
philfrenhie Niveau : CFA
je parlais de daniel Bravo
 //  16:09  //  Fidèle de Laval
Joueur de devoir, certes.
Mais avant de devenir milieu relayeur, il jouait milieu offensif et c'était vraiment lamentable (d'autant plus qu'il perdait confiance : il marchait sur le ballon, tentait des trucs improbables qui foiraient..).
Bref, je le détestais mais j'avais 15 ans.
Aujourd'hui, je chercherais systématiquement à le défendre.
Je suis passé de petit con à vieux con.
Je me souviens bien de son but face à mon FC Nantes,
en Décembre 1995:
 //  16:18  //  Fidèle de Laval
Note : 1
Il y avait des pubs Domino's Pizza déjà.
C'était évident que ça allait se payer quelques années plus tard...
Barton_fink Niveau : Ligue 1
Donc tu n'as pas oublié la lulu de Madar à la beaujoir en 99? :)
Tu parles du PSG en maillot gris qui gagne 4-0 à 10 contre 11 ?
Barton_fink Niveau : Ligue 1
Exact bro.. Je me rappelle du "Oh ca c'est beau" que tu pouvais lire sur les levres de Madar quand il met ce but
7 réponses à ce commentaire.
 //  14:34  //  Aficionado de la Thaïlande
On est d accord, comme dans tous les top, l ordre est aléatoire, c est ca ? En hommage à nos virages ? Non parce que Djorkaeff...Diane en 45 ème je veux bien mais voila quoi...
Ils ont mis apoula en 50 donc à partir de là...
 //  14:50  //  Aficionado de la Thaïlande
A la rigueur, pour commencer avec une vanne. Mais tu mets pas Everton-Souza ensuite. En fait vu que c est le premier top qui me concerne vraiment (parce que les top francais, européen bon ouais, sud am ou africain là je dis joker vu que j'apprends en lisant) du coup je comprends les frustrations des Alain Proviste et autres "connaisseurs".
Armand mérite d etre bien classé, devant Sakho, après Djorkaeff aussi haut c est nawak
Ce commentaire a été modifié.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 2
Note : 1
Mais c'est pas un classement des meilleurs joueurs passés au PSG, c'est un top des mecs ayant marqué l'histoire.

Et ouais c'est malheureux mais Apoula ou Everton & Santos représentent bien une certaine époque du PSG. C'est plus un symbole, tout le monde se souvient d'eux alors qu'ils n'ont quasiment pas joué.

De même que Diané est connu de part son but contre Sochaux pour avoir permis au PSG de se maintenir. C'est le symbole qui est marquant, pas le joueur en lui même.

Djorkaeff mérite sa place, tout comme l'ensemble de l'équipe qui a gagné la C2.

À l'inverse, même s'ils étaient bons et que je les adoraient je n'aurais pas mis les Leroy, Robert ou Dhorasso dans le TOP 50.
Hool and the Gang Niveau : District
Djorkaeff 40ème c'est n'importe quoi?

Voyons l'ami, il nous a régalé, fait parti d'une des équipes les plus flamboyantes que le parc ait connu, et a fort contribué (comme le rappelle l'article) à nous faire gagner notre seule compétition internationale.

Certes, il n'est pas resté longtemps, mais Ronaldinho non plus, et pourtant...
 //  15:51  //  Aficionado de la Thaïlande
J entends bien, mais meme "qui a marqué l histoire" excuse moi mais Everton et Santos on sen souvient car c est "récent" mais ils n ont rien marqué du tout ! Mettre Edel, qui au delà du PSG a une histoire sympthomatique des magouilles entourant le foot des pays du Sud, ok, mais les deux transferts ratés, c était drole sur le moment et puis voilà. Y en a eu des bides, on va pas tous les mettre. Armand je comprends, Yepes, bon en 48 eme, mais bref, les top sofoot c est sympa d y revoir des joueurs mais faut pas y preter attention quoi
 //  15:52  //  Aficionado de la Thaïlande
Djorkaef devrait d ailleurs etre devant Ronnie...
PhoenixLite Niveau : Loisir
Non.

Ronnie représente tellement pour le PSG... Il est l'homme du Grand Huit, l'homme qui a ramené une étincelle au Parc qui s'est ensuite tuée d'elle-même par une gestion absolument dégeu.

A mon avis, pour tous les mecs des années 90s, ayant grandi avec le PSG des 00s, Ronaldinho est avec Pauleta, THE icône du PSG.

Etant moi-même de cette génération, je crois que t'as pas idée de l'impact qu'a eu Ronaldinho sur le PSG et ses supporters (or c'est bien de ça dont il est question dans ce top).
StephanePorato Niveau : District
Supporter de l'OM, je me souviendrai toujours de cette soirée où il a fait l'amour à toute l'équipe. 3-0, c'était pas cher payé. Il etait flamboyant
 //  20:48  //  Aficionado de la Thaïlande
Je suis de la même mais j étais fan de Djorkaeff quand j étais gosse ! J ai bien compris pour Ronnie à chaque fois je vais contre le sens du vent et je me le prend en pleine poire , le brésilien
pedro mi guêpe pauleta Niveau : CFA2
Tu dois être née en 1988 comme moi pour t'exprimer ainsi. Ronnie ca nous a fait rêver, c'était l'espoir, la fougue, le talent, le génie, les chaussettes blanches Nike au dessus des chaussettes de foot, Le but contre Guingamp, les classicos... Mon premier match au parc c'était PSG Bordeaux, il sort un lob sur Rame... memorable.
Ce commentaire a été modifié.
 //  23:38  //  Aficionado de la Thaïlande
1984, juste que 199(3)4-1996 reste particulier pour moi autant au niveau de l EDF que du reste. C'est là que j ai mes premiers souvenirs de foot. Je ne sais meme pas pourquoi j aimais bcp Djorkaeff, peut etre le nom, tout simplement. Bref.

(et n'étant pas parisien je ne suis pas allé au Parc avant assez tard, une saison et demi ap le départ de Ronnie en fait.Du coup ben pas pareil)
Je peux pas laisser dire qu'Everton et Santos n'ont rien marqué du tout.
C'est le symbole le plus net d'un club totalement à la rue (avec Hakan Yakin...) Peut-être la preuve qui montre que c'était pas simple tous les jours de supporter le PSG dans les années 2000.
C'est important de se souvenir d'où on vient, comme il est important de se souvenir qu'on avait déjà pris 6-1 en coupe d'europe en 01/1997...
12 réponses à ce commentaire.
Allah Babar Niveau : Loisir
Les mecs ont osé mettre Djorkaeff derriere Anelka et Armand......

Ca va etre nawak ce classement je sens...
Ce commentaire a été modifié.
Barton_fink Niveau : Ligue 1
Il a fait qu'un an. Anelka y a été formé et Armand y a passé des années. C'est pas censé etre un classement des joueurs les plus forts ou les plus techniques, mais de ceux qui ont marqué le club meme avec des fortunes diverses. Je me souviens d'ailleurs qu'a l'epoque Youri avait quitté le club sans trop d'elegance disant que le PSG etait un tremplin.
Allah Babar Niveau : Loisir
Un an, une coupe d'europe

Anelka a eté un fantome, meme pas sur qu il meriterait le top 50

M'enfin bref quand on voit Pastore derriere Everton et Souza.......un classement sofoot quoi!
 //  16:12  //  Fidèle de Laval
So Foot font ce qu'ils veulent, et ils ont bien raison.
Mais je suis d'accord pour dire qu'Anelka n'a pas marqué outre-mesure le PSG (en tout cas, pas plus qu'Amara Diané ou Paul Le Guen).
Anelka ne serait-il pas la plus belle "enfilade" de l'histoire du foot francais?
Parti pour meme pas un million d'euros a Arsenal (ou sa vente a permis de financer le centre d'entrainement et de faire venir Henry) il revient en porte drapeau du "projet banlieue" pour plus de 200m de francs avant de repartir pour moitie moins a City. On parle d'une gouffre de quasiment 50m a cheval sur les deux transferts ce qui est proprement astronomique pour l'epoque.
Rien que pour cela il merite d'etre dans le classement.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Anelka incarne à lui seul l'échec d'une politique sportive et humaine.
Bien sûr qu'il est bcp plus important dans l'imaginaire collectif qui entoure le PSG que Djorkaeff, même si dans l'apport purement sportif, il n'y a jamais photo.
 //  20:42  //  Fidèle de Laval
Je vois où vous voulez en venir, mais là on est même plus sur des critères sportifs mais uniquement financier.
Au moins Souza ou Reinaldo, il étaient nuls et ça impactait directement le jeu parisien. Anelka... Bof.
C'est pas le classement des meilleurs joueurs du PSG, c'est le classement de ceux qui ont écrit l'histoire du PSG, en bien ou en mal. Apoula Edel m'a autant marqué qu'un Juan Pablo Sorin.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 2
Merci!

C'est exactement ça.
Toujours relire l'intitulé de la question avant de commencer la rédaction.
9 réponses à ce commentaire.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA2
Mario Yepes?
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 2
Note : 1
Lui il pourrait être dans le XI de légende du PSG.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA2
Vraiment?
 //  16:13  //  Fidèle de Laval
Devant Ricardo et Kombouaré ?
Casque d'or n'était qu'un joker. C'est Roche qui était titulaire aux côtés de Ricardo.
 //  18:57  //  Fidèle de Laval
Tout à fait.
Mais Kombouaré est une légende alors qu'Alain Roche, malgré son super niveau à l'époque, restera un grand joueur du PSG.
Tout ça à cause d'un carton rouge à l'aller à Madrid. Sans ça, pas de casque d'or au retour.
Roche il avait quand même le record de victoires en CdF à l'époque.
6 réponses à ce commentaire.
 //  14:49  //  Hooligan du Népal
Amara? Ce but, cette accélération, et cette démarche <3
Merci pour tout Amara Diane ! *coeur avec les doigts*
@Nik Da

Oui évidemment, l'idée directrice, c'est faire un article à cliques, la qualité ou non passe après. Ensuite on est pas obligé d'être âgé pour s'intéresser à l'histoire et aux joueurs des années précédentes d'un club. Alors un top 100, je veux bien qu'on parle de quelques ratés, de recrutement bidons, mais en top 50...vla la gueule du top quoi, déjà dans les 10 premiers qu'il nous sort, il y a déjà cinq boulets. ET donc Everton et Souza auront plus marqué le club que Pastore..mais bref quoi.
J'ai jamais connu le PSG pre-canal+, mais ça m'empêche pas de connaitre l'histoire du club et de nommer des Dogliani, Bathenay, Jeannol ou même Jean-Pierre Adams qui est dans le coma depuis 36ans suite à une opération bénigne. Mais lire des Talal, Everton Souza, Edel..non je suis pas d'accord.
Ce commentaire a été modifié.
Effectivement, en voyant le reste du top, ca laisse un peu songeur.
J'ai l'impression qu'en fait c'est surtout un top des "50 joueurs sur lesquels on a des anecdotes à raconter" !
Mais ca risque d'être toujours les memes blagues : loko qui la montre aux flics, fiorese qui devient un traitre, roni le génie incompris par luis etc...

(et je dis pas que je suis d'accord avec le choix éditorial pour autant hein!)
1 réponse à ce commentaire.
Note : 2
C'est beaucoup à cause de Mario que j'ai laissé poussé mes cheveux à l'époque, c'était la mode (Totti, Méxès etc) donc ça décomplexait le truc aussi. Puis la calvitie est venue.
pousser*
 //  15:06  //  Aficionado de la Thaïlande
Te reste plus qu'à la jouer comme Bobby Charlton
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA2
Ou Marouane Chamakh.
Ou Johnny Depp dans Las Vegas Parano. Mais bon c'est derrière que ça se défraîchi.
4 réponses à ce commentaire.
Bartolinii
Bon article <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5gas20_wyprzedzanie_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Amara Diane, 17 mai 2008, à 22h30 :

Chez une amie avec d'autres potes (dont 2 supporters marseillais), dans un bled de ma Marne natale, assis sur un canapé marron avec au sol un tapis effet "peau" verdâtre, à boire quelques bières devant le multiplex.

Quelle folie, et quelle angoisse...
Au Brésil, probablement du côté d'Ilha Grande, avec une "amie". Dans l'après midi, après un repas copieux, sûrement une bonne feijoada et quelques Skol bien fraîches.

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté"
 //  16:16  //  Fidèle de Laval
Tiens marrant, pour moi le "souvenir domestique", c'est le croissant au jambon de mamie lors du PSG-Real, devant la télé du salon.
La béchamel au porto, à jamais les premiers.
Devant un streaming, en train de faire des doigts d'honneur à Stéphane Guy à chaque fois qu'il disait: "et ça c'est rien que pour vous les abonnés canal".

Ah non, c'était pas encore lui à l'époque
Je me souviens également très bien du lieu et des gens présents, par contre je m'avancerai pas sur la fin de soirée. Si on m'avait dit qu'un but d'Amara Diané pouvait me conduire à me prendre une tôle de ce calibre...
 //  00:17  //  Aficionado de la Thaïlande
Tout seul à 4h du mat en Asie à moitié bourré, dans le salon de la coloc avec mon casque en train d etre en trance devant un streaming préhistorique.
Coloc américains qui m ont dit le lendemain que j avais fais du bruit et que je chantais tout seul, un peu taré quoi.
5 réponses à ce commentaire.
Si vous êtes cohérent dans votre top, Serge Aurier devrait bientôt arriver, non ? :D
Ce commentaire a été modifié 3 fois.
touchefresh Niveau : Ligue 1
 //  16:04  //  Passionné du Paris S-G
Note : 1
Diané mérite d'être plus haut! Loin d'être le meilleur joueur passé par le PSG, mais ce 17 mai 2008 restera gravé de nos mémoires!

Quant à Armand, il a su se faire aimer après son tacle contre fiorese
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
touchefresh Niveau : Ligue 1
 //  16:06  //  Passionné du Paris S-G
bon les codes forum, c'est pas pour moi :p
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Ce tacle de boucher bordel… :
https://www.youtube.com/watch?v=GrQxOuZXwdY

J'avais 15 ans à l'époque (ça vous donne mon âge par la même occasion) et avait eu une pointe de satisfaction. Aaah l'âge bête...
 //  17:26  //  Hooligan du Népal
Note : 1
Et M'Bami qui envoie Déhu se faire enculer par la même, c'était beau.

Bon, on a le même âge
Quand on parle de Diané, n'oublions pas non plus ce but dantesque contre Rennes. Sans doute le slalom le plus moche de l'histoire du foot:

http://www.dailymotion.com/video/xkc52_ … iane_sport
4 réponses à ce commentaire.
Par contre mettre Thiago Silva c'est un peu un crime nan ? Ou alors on explique bien que c'est une bille qui a fait partie du pire fiasco de l'histoire du PSG nan ?
Dans ce cas là faut enlever tous les joueurs qui ont pris part à ce match. Il n'empêche que sa tête contre Chelsea est le plus beau moment de l'histoire du PSG depuis son rachat (voire même depuis un bon bout de temps du coup).

Et il a ligne des excellentes perf quasiment tout le temps avec le PSG depuis qu'il est là. Le retirer du classement parce que Marquinhos donne deux buts et demi à l'adversaire ça me paraît un peu dur.

A ce compte-là, tous les mecs qui ont fait partie du Milan de 2005 c'est des pipes que tu rayes de l'histoire du club
Note : 1
T.Silva nous a apporté énormément et devrait être classé bien plus haut selon moi.

Ce qu'il a raté ne pèse pas bien lourd par rapport à ce qu'il nous a fait gagner jusqu'à maintenant, et je pense que c'est l'essentiel surtout à son poste.

Après pour l'utilisation du terme fiasco je pense qu'on peut oublier, rater une rencontre de coupe d'Europe ne constitue pas un fiasco pour moi.

Ce qui serait un énorme fiasco, ce serait de se retrouver à lutter pour le maintien avec notre effectif, ce n'est pas le cas.
Thiago Silva est une bille ? Tu es sérieux ?
3 réponses à ce commentaire.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Visiblement ça se passe plutôt sur cet article pour les coms.^^
Du coup, je me lance pour les 30 restants (dans le désordre) :
Susic, Rai, Pauleta, Ibra, Weah, Dahleb, Ginola, Rocheteau, Valdo, Fernandez, Lama, Bats, Verratti, Guérin, Ronaldinho, Roche, Kombouaré, Pilorget, N'Gotty, Toko, Calderon, Bathenay, Bianchi, M'Pelé, Simone, Fournier, Rothen, Surjak, Ricardo, Cavani, Nenê, Sène, Leonardo, Baratelli, Heinze

Bon finalement ça fait 35 mais je sais pas trop qui enlever, sachant qu'il manque encore Pochettino, Arteta, Okocha, Perez, Jeannol, Xuereb, Poullain, Llacer, Bocandé, Assad, Sandjak, Benarbia, Giuly, Simba, Déhu, etc...
Barton_fink Niveau : Ligue 1
Arteta peut etre pas indispensable? Mais Alonzo merite quand meme
Attention tu oublies DI MARIA et son record historique de passes décisives!

Si on doit mettre dans la liste des joueurs qui ont marqué l'histoire du club, on doit penser à lui au moins pour cette remarquable performance.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Certes mais si on parle d'écrire l'histoire du PSG, Di Maria est quand même loin d'égaler les Rai, Susic, Dahleb, Valdo, Pauleta, Ginola, Bianchi, Rocheteau, Weah (ou même Ronaldinho malgré ses deux seules saisons assez contrastées)...
Après, peut-être y arrivera-t-il mais pour l'instant, ce n'est pas (encore) le cas.
3 réponses à ce commentaire.
Tannya
Êtes-vous célibataire ce soir? Beaucoup de belles filles vous attendent à http://bit.ly/2nHsbHR
Barton_fink Niveau : Ligue 1
Essaye http://www.lequipe.fr/

Je t'assure que tu auras bien plus de succes.
Et toi même , tu as l'air de beaucoup faire appel aux "membres" du forum, peut être qu'en vrai c'est TOI qui est célibataire, saches que beaucoup d'hommes t'attendent à http://Dans-Une-Cave.gouv.fr/2nJspBRk
2 réponses à ce commentaire.
Paul Le Guen avec des étoiles qui brillent, "Season Leader", entre mon premier paquet de cartes de foot et des princes au chocolat. Cette nostalgie.

https://pmcdn.priceminister.com/photo/S … 7421_L.jpg
ce match 2-2 contre Chelsea à 10 contre 11. l’ascenseur émotionnel.
cedoukeita Niveau : DHR
quand est-ce qu'on va arreter avec le slogan "amara diané sauveur du psg " ? que je sache il fesait parti du groupe parisien depuis le début de saison. il à juste fait son taf, marquer .
cedoukeita Niveau : DHR
mon classement sofootien.

1 SUSIC
2 Luis
3 RAI
4 DAHLEB
5 GINOLA ET WEAH
6 LAMA
7 BIANCHI
8 PAULETA
9 ROCHETEAU
10 BATS
11 ZLATAN