Italie - Calcio - Bilan - La Juve championne d'Italie

Par Alexandre Pauwels

Les 5 hommes clés du titre de la Juventus

Et de 29. Ou de 31, selon les avis. La Juventus vient en tout cas de rafler le titre en Serie A, au terme d'une saison dominée de la tête et des épaules. Un peu moins impressionnante que l'an passé certes, mais impressionnante quand même. Alors, merci qui ?

Note
8 votes
8 votes pour une note moyenne de 4.13/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Tifosi juventini
Tifosi juventini
Antonio ContePalerme-Palerme. Antonio Conte a bouclé la boucle d'une nouvelle saison grandiose. Revenu de sa suspension liée au Calcioscommesse au Renzo Barbera le 9 décembre dernier, il remporte le titre après une victoire face à ces mêmes Siciliens. Joli. Dans la pratique, Conte n'a pas vécu une saison simple pour autant : sa suspension l'a obligé à mater quasiment la moitié des matchs de son équipe derrière une vitre. Ne pas se fier aux apparences, cela dit : que ce soit Massimo Carrera ou Angelo Alessio, ses deux remplaçants successifs sur le banc, chacun a obéi aux ordres qu'il distillait. Et le mérite de cette saison lui revient. Car Conte est parvenu, comme la saison passée, à se montrer fin tacticien, notamment lorsqu'il s'agissait de jouer avec la forme de ses attaquants – Quagliarella, Vučinić, Giovinco et Matri, désolé pour Bendtner et Anelka – qu'il a toujours utilisés aux moments adéquats. On peut aussi le féliciter d'avoir révélé Pogba, ce milieu auquel Sir Alex Ferguson avait préféré le retraité Scholes la saison passée. Dans la pratique, en tout cas, Conte n'aura surtout connu que deux revers assis sur son banc, face à la Samp' et la Roma. Costaud.
Arturo VidalDéjà auteur d'une première saison remarquable à Turin, Arturo Vidal a encore élevé son niveau de jeu, pour mériter amplement l'appellation « parmi les meilleurs milieux de terrain du monde ». Normal, tant son volume de jeu est impressionnant : au four et au moulin, le Guerrier s'applique autant à la récupération qu'à la relance, et se montre tout aussi décisif, que ce soit par la dernière passe ou le but. C'est simple, le Chilien est le meilleur réalisateur de Serie A à son poste, avec dix pions inscrits. Et pas de petits buts lors de larges victoires, non. Des buts qui offrent des victoires et même un titre. Des buts face au gros : le Milan, la Lazio, l'Inter, la Roma ou l'Udinese figurent parmi ses victimes. Sa grinta, son envie en ont fait un leader naturel de cette Juventus. Le Re Arturo, comme l'ont déjà adoubé ses tifosi, est sans aucun doute LA pièce maîtresse du second titre de la Vieille Dame. Et il devrait le rester : les dirigeants bianconeri ont refusé une offre de 40 millions d'euros émanant du Bayern.
Paul PogbaQuoi, Pogba plutôt que Pirlo ? Bah oui, si on pouvait aussi citer le maître Andrea, force est de constater que Paul Pogba est devenu, dès sa première saison à Turin et en dépit de ses 20 ans, une valeur sûre de l'effectif bianconero. Impeccable remplaçant de maestro en début de saison, il est monté en puissance jusqu'à se voir octroyer une place de titulaire en cette fin de saison. Coach Conte a en effet confectionné un 3-5-1-1 pour ne pas avoir à se priver de son talent. Ce n'est pas Didier Deschamps qui pensera à un mauvais choix, lui qui n'aura eu besoin que d'un entraînement pour le placer titulaire en équipe de France. Alors non, on ne se trompera pas en disant que le Français est la révélation de la saison en Serie A. Sa qualité de frappe, son aisance à la récupération, sans oublier une grande qualité technique, en font un joueur ultra-complet. Et décisif à l'occasion, ses buts face au Napoli ou Bologne ayant par exemple permis à la Juve de rafler les trois points. La Vieille Dame s'est donc trouvé plus qu'un douzième homme avec Pogba : un joueur d'avenir, garant de la pérennité d'un grand milieu de terrain.
Andrea BarzagliAndrea Barzagli, c'est une dégaine pas franchement élégante. Mais un rôle tellement important, dans la défense à trois turinoise. Face à Palerme, le défenseur a joué son 101e match sous les couleurs bianconere. En deux saisons. C'est dire l'importance, et l'exceptionnelle continuité du bonhomme, simplement parmi les plus utilisés par Conte. Carrément le plus utilisé cette saison en Serie A. En vrai, Barzagli est le leader silencieux de la meilleure défense de Serie A (20 buts encaissés, 12 de moins que son dauphin en la matière, le Napoli), assurément l'une des meilleures d'Europe. On l'a d'autant plus remarqué cette saison qu'il y a eu la longue absence de Chiellini : impeccable dans ses interventions et au marquage, le type est une muraille, qui brille par sa régularité.
Gigi BuffonBeckenbauer a dit de lui qu'il était un retraité, après un match de LDC face au Bayern où le portier avait pris deux buts. Ce bon vieux Franz n'a pas dû mater la Serie A, cette année. Car Buffon est encore là. Lui qui n'a pas eu grand-chose à faire la saison passée lors du sacre de l'invincible Juve, a dû sortir la panoplie de sauveur à plusieurs reprises durant cet exercice. Si on devait retenir une rencontre, on citerait celle face au Napoli (1-1) début mars, période où le gardien bianconero a rappelé à tous que les parades folles et décisives, ça le connaît. En sa qualité de dernier rempart, Gigi a prouvé que sa retraite ne se situerait pas à 35 ans. Mais plus loin, bien plus loin encore.



Par Alexandre Pauwels

Parier sur les matchs de Juventus Turin

 





Votre compte sur SOFOOT.com

20 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par La page blanche le 05/05/2013 à 18:21
      Note : 1 

    Pogba fait une excellente saison, grand potentiel... bla bla bla il doit aussi confirmer... bla bla bla. Tout le monde le sait et est d'accord sur le sujet, de la à dire que c'est un des 5 hommes clés pour ce Scudetto de la Juve il n'y a qu'un pas à ne pas franchir.

    Pogba une belle promesse, mais promettre n'a jamais engagé personne

  • Message posté par Marek Hamsik le 05/05/2013 à 18:25
      Note : 3  /

    Je me demande comment il faut interpréter le fait qu'un milieu de terrain (Vidal) soit le meilleur buteur du club, et le fait qu'à part lui, aucun joueur n'est à 10 buts ou plus en Série A. On peut y voir aussi bien le signe d'un effectif rôdé, d'un véritable rouleau compresseur dans lequel tout le monde participe, ou l'illustration d'une faiblesse, le manque d'un attaquant tueur, capable de claquer 20 buts par saison.

    La vraie question est: est ce que cette Juve fonctionne bien comme ça et l'arrivée d'un buteur ne risque-t-elle pas de déséquilibrer ce collectif, ou au contraire, le recrutement d'un grand numero 9 n'est-elle pas le petit plus qu'il manque à Turin pour aller plus haut en Europe ? Vaste sujet...

  • Message posté par Joshua_is_a_tree le 05/05/2013 à 18:37
      Note : 1 

    Cette Juve, d'ici 2 ans et avec un très grand buteur, elle va faire très mal en Champion's !

  • Message posté par Trap le 05/05/2013 à 18:43
      Note : - 2 

    Je suggère à Alexandre Pauwels de se concentrer sur la Fiorentina. Il y a beaucoup de choses à écrire sur cette belle équipe en devenir. (Bien plus belle que ses dirigeants et nombre de ses supporters).
    En écrivant sur la Fio il sera certainement plus pertinent et plus inspiré.

  • Message posté par Madridchestercity le 05/05/2013 à 18:46
      Note : 2 

    Et David Trezeguet c'est du poulet ?

  • Message posté par piùdiunclub le 05/05/2013 à 18:54
      Note : 1 

    C'est tellement injuste de retenir seulement 5 joueurs alors que ce succès s'est fait grâce à l'apport de chacun, et oui même Matri, Quagliarella et Giaccherini ont eu leur moment de gloire qui ont permis à la Juve de s'en sortir. C'est avant tout une victoire du collectif n'en déplaise à ceux qui aiment se palucher sur des leaders.

  • Message posté par Diavolo le 05/05/2013 à 18:58
      

    Même s'il n'y avait rien à faire cette année, ça me fait mal au cul*.

  • Message posté par milanello44 le 05/05/2013 à 19:02
      Note : 3  /

    Et Pirlo vous le compté comme porte clé ?

  • Message posté par milanello44 le 05/05/2013 à 19:04
      

    *comptez*

  • Message posté par riquette le 05/05/2013 à 20:30
      Note : - 5  &


  • Message posté par laudrup all night le 05/05/2013 à 20:50
      Note : 1 

    et le slibard de Vucinic, c'est du poulet ?

  • Message posté par A-Pitchou le 05/05/2013 à 21:04
      

    Message posté par Marek Hamsik


    La vraie question est: est ce que cette Juve fonctionne bien comme ça et l'arrivée d'un buteur ne risque-t-elle pas de déséquilibrer ce collectif, ou au contraire, le recrutement d'un grand numero 9 n'est-elle pas le petit plus qu'il manque à Turin pour aller plus haut en Europe ? Vaste sujet...


    ___________________________________________________________________________________

    Un peu comme le Barca (qui vient de se prendre un but à l'instant là, 1ère minute de jeu ^^) quoi.. est ce qu'ils ont besoin d'un grand attaquant?
    Ils font le forceps pour en trouver un (Anelka, lol ^^) mais bon..

  • Message posté par maxlojuventino le 05/05/2013 à 21:37
      

    Bon au moins cette année Barzagli est dans le Top 5...:) J'avais trouvé ça scandaleux l'an dernier!

  • Message posté par alfadir le 05/05/2013 à 22:17
      Note : 1 

    Big up à Nico Anelka qui chope un nouveau titre de champion avec...19 petites minutes passées sur les pelouses de Serie A pour le moment cette saison!

  • Message posté par Arsenor le 05/05/2013 à 23:23
      

    Bendtner est aussi champion ....

  • Message posté par Joseph Marx le 06/05/2013 à 00:36
      

    Message posté par Joshua_is_a_tree
    Cette Juve, d'ici 2 ans et avec un très grand buteur, elle va faire très mal en Champion's !
    Certes, mais il va falloir remplacer Pirlo car dans 2 ans il aura 36 piges mais pas forcément encore en activité...

  • Message posté par forza-OM le 06/05/2013 à 02:27
      

    Message posté par Marek Hamsik
    Je me demande comment il faut interpréter le fait qu'un milieu de terrain (Vidal) soit le meilleur buteur du club, et le fait qu'à part lui, aucun joueur n'est à 10 buts ou plus en Série A. On peut y voir aussi bien le signe d'un effectif rôdé, d'un véritable rouleau compresseur dans lequel tout le monde participe, ou l'illustration d'une faiblesse, le manque d'un attaquant tueur, capable de claquer 20 buts par saison.

    La vraie question est: est ce que cette Juve fonctionne bien comme ça et l'arrivée d'un buteur ne risque-t-elle pas de déséquilibrer ce collectif, ou au contraire, le recrutement d'un grand numero 9 n'est-elle pas le petit plus qu'il manque à Turin pour aller plus haut en Europe ? Vaste sujet...


    C'est vrai qu'au niveau de la Champions League il leur a manqué ce tueur maintenant avoir un artiste comme Vucinic en 9 c'est quand meme sympa et puis cest un mec altruiste qui sait mettre en bonne position des coéquipiers qui peuvent arriver lancés comme Vidal.
    Le point est aussi que la Juve a beaucoup changé sa paire d'attaquant : Matri, Quagliarella, Giovinco et meme Anelka sans avoir le mec inamovible.
    La plus éfficace étant Quagliarella-Vucinic ou Giovinco-Vucinic.

    En tout cas Vucinic bien que critiqué pour son manque de sang froid devant le but est lui aussi un homme très important dans la conquête du titre, surtout qu'on peut se dire qu'il a plus un profil de 9 et demi 10 que de pur 9.
    Et puis surtout qu'il est agréable à voir jouer.

  • Message posté par Marsellus Wallace le 06/05/2013 à 11:21
      

    cette juve a un jeu atypique en Italie. Elle pratique un pressing haut et constant sur la terrain et asphyxie assez rapidement ses adversaires en les empêchant de jouer. par contre elle a ses limites, notamment lorsque l'adversaire s'appelle le Bayern et lui met à son tour une pression physique très intense.
    Pour améliorer son rendement, notamment en LDC, je ne vois que quelques retouches à apporter à cette équipe.
    1) recruter un très bon défenseur central, de niveau mondial (il ne sera certainement pas italien) pour stabiliser cette défense qui cède facilement à la panique quand la pression est très forte. Bonucci me fait peur à chacune de ses interventions ... Et Masi, jeune prometteur, pourquoi pas?
    2) positionner un véritable meneur de jeu en numéro 10, derrière les deux attaquants pour soulager Pirlo et surtout varier d'avantage le jeu. Snejder aurait eu le profil pour ce poste. Ou alors, repositionner Giovinco, mais je pense que ce dernier est trop juste pour le très haut niveau.
    3) prendre un ou deux milieux offensifs excentrés, de vrais faux ailiers pour passer sur les ailes et soulager Lichsteiner et Asamoah.
    4) pour ce qui du poste d'attaquant, je ne pense pas que la valeur des attaquants actuels soit en cause, mais plutôt leur compatibilité actuelle avec le système de jeu de la Juve, voire leur complémentarité qui serait en cause. En tout cas, ça manque de percussion et de vitesse et c'est de ce côté-là qu'il faudrait se renforcer


  • Message posté par Re_David le 06/05/2013 à 12:57
      

    @ Marsellus W

    Le Bonucci dont tu parles, c'est celui qui m'a fait peur à plusieurs occasions la saison dernière et avait encore un peu tendance à relancer approximativement dans l'axe en début de saison. Par contre il est pour moi désormais devenu indispensable et pour rien au monde je voudrais le voir remplacé. C'est simple, je l'aurais mis dans ce top 5 à la place de Pogba : pour son placement défensif, pour ses relances calmes et dans le tempo (et la précision de ses balles longues) et pour son apport sur les coups de pied arrêtés.

    Entièrement d'accord sur la valeur de chacun des attaquants. D'ailleurs je pense que si l'un ou l'autre va voir ailleurs cet été on risque fort de s'en rendre compte en voyant les matchs qu'il fera la saison prochaine. Cette saison, j'ai été bluffé par ce que pouvait faire un German Denis avec l'Atalanta (il faut croire que l'Udinese ne lui allait pas) et on se souvient tous de Giovinco à Parme.

  • Message posté par ADP le 08/05/2013 à 01:59
      

    C'est le tout le probleme de Giovinco.
    Trop bon pour les petits club mais trop juste pour les gros.
    Et pourtant je continue a croire en lui...


20 réactions :
Poster un commentaire