1. // Bilan
  2. // Saison 2011-12

Les 32 dates de la saison (2/2)

La victoire de l’Espagne lors de la finale de l’Euro a ponctué une saison qui avait débuté en juillet dernier. Retour sur les 32 moments forts d’une année où on aura vu de belles, de très belles et de moins belles choses. Deuxième partie, de janvier à juillet.

Modififié
1 5
9 janvier 2012 : Messi remporte pour la troisième fois d’affilée le Ballon d’Or

Sans aucun suspense, Lionel Messi remporte pour la troisième fois d’affilée le Ballon d’Or et rejoint ainsi Cruyff, Platini et Van Basten au panthéon des triples vainqueurs de la grosse balle en or. C’est décidément l’année du chiffre 3. Pour la troisième fois, Cristiano Ronaldo termine deuxième et, pour la troisième fois aussi, Xavi termine troisième. La chasse au quatrième est ouverte.

12 février 2012 : Lille perd un match invraisemblable contre Bordeaux, 5-4

Le match fou de la saison en Ligue 1. L’an dernier, c’était Lyon-Marseille (5-5), ce coup-ci, c’est Lille-Bordeaux. Les Bordelais sont exceptionnels jusqu’à l’heure de jeu, instant où ils inscrivent le quatrième but par Gouffran. Mais Lille devient dingue. 65e Hazard, 75e Debuchy, 90e Nolan Roux. Boum ! 4-4, la remuntada est là. Mais non. Alors qu’ils ont fait le plus dur, les Dogues prennent un but à la 92e minute. Le bourreau lillois ? Ludo Obraniak, transféré de Lille à Bordeaux un mois plus tôt…

12 février 2012 : La Zambie remporte la CAN 2012

On attendait la Côte d’Ivoire de Didier Drogba. On attendait le Sénégal de Papiss Cissé. On attendait même le Burkina Faso de Jonathan Pitroipa. Mais cette CAN va déjouer tous les pronostics. Orphelin de l’Égypte, triple vainqueur en titre, la compétition connaît ses premiers coups d’éclat avec les éliminations du Sénégal et du Maroc. C’est finalement la Zambie qui s’impose, en battant en finale la Côte d’Ivoire, aux tirs au but. Drogba rate un pénalty au cours de la finale et se dit, décidément, que les pénos, ce n’est pas son truc…


19 février 2012 : Lors du match au sommet, Montpellier vient chercher le nul à Paris

Montpellier est la révélation du championnat. Si Paris reste le favori dans la course au titre, la rencontre entre les deux leaders permettra de dire si cette équipe montpelliéraine est une hype ou une réalité. La réponse est donnée sur le terrain : l’équipe de René Girard domine l’intégralité de la rencontre, et le PSG réussit seulement à arracher le nul dans les dernières minutes grâce à un exploit de Jérémy Ménez. 2-2, Paris s’en sort bien, mais comprend que Montpellier sera bien là jusqu’au bout.

7 mars 2012 : Messi inscrit le premier quintuplé de l’histoire de la Ligue des champions

Huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le FC Barcelone est opposé au Bayer Leverkusen. Les Catalans ont fait le taf dès le match aller, en s’imposant 3-1 en Allemagne. Au retour, le Barça peut donc s’amuser. Enfin, Messi peut donc s’amuser. L’Argentin, qui vient d’enchaîner un quadruplé contre Valence et un triplé contre la Suisse, pète tous les records et inscrit un quintuplé. Jamais personne n’y était parvenu en C1. Dado Pršo prend, du coup, un sacré coup de vieux.

17 mars 2012 : Fabrice Muamba est victime d’un arrêt cardiaque en plein match

Au cours du match entre Bolton et Tottenham, Fabrice Muamba, le milieu de terrain de Bolton, s’écroule, inerte, non loin du rond central. Il est immédiatement secouru et transporté à l’hôpital. Le match est interrompu. Pendant 78 minutes, Muamba va rester en état de mort clinique. Une immense union sacrée se crée autour de lui en Premier League. Il revient finalement à la vie par miracle. Muamba est aujourd’hui tiré d’affaire et envisage même de rejouer au football un jour. Il aura des choses à dire à Cassano.


1er avril 2012 : Giorgio Chinaglia décède à Naples, en Floride

Ancienne gloire de la Lazio et des New York Cosmos, Giorgio Chinaglia décède aux États-Unis. Exilé là-bas à cause de problèmes avec la justice italienne, il n’aura jamais pu rentrer chez lui, à Rome. Une immense messe est organisée dans la capitale italienne. Le 7 avril, lors du match entre la Lazio et Naples, les tifosi romains lui rendent hommage avec des vidéos, des banderoles et des chants. Le capitaine de la Lazio, Mauri, y va aussi de son petit hommage en inscrivant le plus beau but de la saison. Les petits plats dans les grands.

11 avril 2012 : Le Borussia Dortmund bat le Bayern Munich et s’envole vers le titre

Depuis sa défaite contre Marseille, le Borussia n’a plus perdu le moindre match. Le club de Dortmund caracole en tête du championnat d’Allemagne et affronte le Bayern Munich lors du match au sommet. Déjà vainqueur 1-0 à l’aller, Dortmund s’impose à nouveau sur le même score. Lewandowski inscrit le seul but de la rencontre, tandis qu’Arjen Robben foire un pénalty dans les dernières minutes. Et se fait bien chambrer par Subotić, le défenseur de Dortmund. Le début d’une fin de saison cauchemar pour le Néerlandais.

14 avril 2012 : Piermario Morosini décède d’un arrêt cardiaque

Un mois après Fabrice Muamba, c’est au tour de Piermario Morosini, joueur de Livourne, de s’écrouler lors du match de Serie B contre Pescara. Mais le joueur de 25 ans ne va pas avoir la même chance que Muamba. Moins d’une heure après son arrêt cardiaque, il décède à l’hôpital de Pescara. La journée de championnat italien est annulée. Deux mois et demi plus tard, on découvre que son malaise était dû à un problème génétique.


21 avril 2012 : Le Real Madrid vient s’imposer au Camp Nou

Après avoir fait la course en tête toute l’année en Espagne, le Real Madrid vient couronner son œuvre en s’imposant 2-1 au Camp Nou lors du match décisif de la Liga. C’est Cristiano Ronaldo qui permet aux Madrilènes de s’imposer pour la première fois en terre catalane depuis 2007. C’est la fin du règne despotique du Barça de Guardiola en Espagne. Deux semaines plus tard, l’équipe de José Mourinho est sacrée championne d’Espagne et bat le record de points et de buts marqués. La folie.

24 avril 2012 : Chelsea élimine le Barça de la Ligue des champions

Jours très difficiles pour le Barça. Trois jours après avoir virtuellement perdu leur titre de champion d’Espagne, les Blaugrana sont éliminés en demi-finale de la Ligue des champions. Le tombeur est bleu et se nomme Chelsea. Un match fou, dominé en long, en large et en travers par le Barça, mais qui se termine pourtant sur le score de 2-2, à cause, entre autres, d’une défense anglaise héroïque et d’un pénalty raté par Messi. Chelsea s’offre une nouvelle finale de C1, quatre ans après Moscou. En espérant que personne ne glissera, cette fois-ci.

28 avril 2012 : Le FC Porto conserve son titre de champion du Portugal

Malgré le départ de son attaquant Falcao, le FC Porto est toujours aussi impérial en son royaume. Lamentablement éliminés de l’Europa League, les Portistes se vengent en championnat et remportent le titre pour la deuxième fois d’affilée. Lucho fait un retour triomphal dans le club qu'il avait quitté pour venir à l'OM. Statistique incroyable : le club désormais entraîné par Vitor Pereira a perdu un match de Liga Sagres en deux ans. Très, très costaud.


9 mai 2012 : L’Atlético Madrid de Falcao remporte l’Europa League

Pour gagner l’Europa League, il faut Falcao dans son équipe. L’an dernier, le Colombien était à Porto. Porto gagne la C3 et Falcao est meilleur buteur de la compétition. Cette saison, voilà le chevelu à l’Atlético Madrid. Fastoche à deviner : les Colchoneros remportent la C3, et Falcao est meilleur buteur de la compétition. Ah, oui, il a aussi marqué dans les deux finales. Et pas des buts de merde, hein ! Celui qui veut gagner la C3 la saison prochaine va devoir faire flamber le chéquier.

12 mai 2012 : Dortmund réalise le premier doublé Coupe-Championnat de son histoire

Quelques jours après avoir remporté la Bundesliga, Dortmund retrouve le Bayern Munich pour la finale de la Coupe d’Allemagne. Comme en championnat, les joueurs de Jurgen Klopp sont au-dessus et infligent cette fois une véritable fessée aux Bavarois. Une victoire 5-2, avec notamment un triplé de Lewandowski. Trois matches face au Bayern, trois victoires, et deux titres en poche pour le BVB, qui termine la saison sur une série en cours de 26 matches sans défaite. #valbuenatropbalèze.

13 mai 2012 : Manchester City champion d’Angleterre

Peut-être le jour le plus fou de l’année. Après avoir récupéré la première place du championnat anglais suite à sa victoire 1-0 contre United, City avance en roi vers son titre. Il suffit de battre QPR lors de la dernière journée pour décrocher un titre qui manque depuis 44 ans. Mais contre toute attente, City s’écroule et se retrouve mené 2-1, pendant que United gagne 1-0 à Sunderland. On joue les arrêts de jeu. 91e minute : après un assaut incroyable, Dzeko finit par égaliser pour City. Mais cela ne suffit pas. Il faut encore un but pour être champion. Le but du sacre. 93e minute, Balotelli, dos au but, décale Agüero. Le reste appartient désormais à l’Histoire.


13 mai 2012 : La Juventus termine la saison sans perdre le moindre match, Del Piero fait ses adieux au club

La Juventus est de retour. Six ans après avoir été reléguée en Serie B, l’équipe turinoise est à nouveau championne d’Italie. Saison folle : la Juve d’Antonio Conte dispute ses 38 matches de championnat sans en perdre un seul. 23 victoires, 15 nuls : le Milan AC, champion en titre, doit s’incliner, après avoir pourtant été en tête du championnat à huit journées de la fin. Lors du dernier match de la saison, contre l’Atalanta, le Juventus Stadium chavire lorsqu’il faut dire au revoir à Alessandro Del Piero. Ce n’est pas comme si 705 matches pouvaient s’oublier comme ça, en deux-trois larmes.

19 mai 2012 : Chelsea remporte la Ligue des champions

Enfin, Chelsea est récompensé. Après s’être invité régulièrement dans le dernier carré de la C1 pendant des années, le club d’Abramovich remporte enfin la Ligue des champions. Les Blues battent en finale le Bayern Munich, à Munich qui plus est. Tout se passe dans les dernières minutes : Müller ouvre le score à la 83e minute. Drogba égalise à la 88e. Le duel se décide aux tirs au but. Les Allemands flanchent, et Super Didier permet à Chelsea de remporter sa première C1. Oui : il a bien mérité une retraite dorée en Chine.

20 mai 2012 : Montpellier est sacré champion de France

La Ligue 1 y a cru, Montpellier l’a fait. Malgré ses 82 millions d’euros dépensés au mercato, le PSG doit s’incliner face au collectif montpelliérain. L’équipe de René Girard s’impose 2-0 à Auxerre et remporte le premier titre de champion de France de son histoire. Giroud et Nene se partagent le titre de meilleur buteur. Loulou Nicollin, dans l’euphorie, se fait une crête orange et bleue. Dommage qu'il ne l'ait pas gardé après le printemps.


28 mai 2012 : Stefano Mauri et Omar Milanetto sont arrêtés dans le cadre de l’affaire Calcioscommesse

Saison finie ? Pas vraiment, non. Deux semaines après la fin de la Serie A, l’Italie est secouée (sans jeu de mots) par l’affaire des matches arrangés. Plusieurs joueurs, dont Stefano Mauri (Lazio) et Omar Milanetto (ex-Genoa) sont arrêtés. Domenica Criscito est quant à lui viré de l’équipe d’Italie, car impliqué aussi. D’autres noms, comme celui de Bonucci, sont sur la liste des enquêteurs. On parle déjà suspensions et points de pénalité pour la saison prochaine. L’été va être long.

28 juin 2012 : Mario Balotelli est le roi du monde pour une nuit

L’Euro 2012 bat son plein. L’Allemagne et l’Italie, les deux nations les plus titrées du Vieux Continent, s’affrontent en demi-finales pour s’offrir le droit d’affronter l’Espagne. L’Allemagne est favorite. Mais l’Italie a trois armes. L’Histoire, Pirlo et Balotelli. La première fait peur à Joachim Löw, la seconde invente, la troisième conclut. Deux buts de l’attaquant de City, dont une frappe supersonique, et la Squadra Azzurra se claque une finale d’Euro. Pour les (trop) gentils Allemands, rendez-vous en 2014.

1er juillet 2012 : L’Espagne remporte l’Euro 2012

L’Italie a fait un magnifique Euro. L’Espagne un peu moins. Comme quoi… La finale est à sens unique. L’Espagne déroule son plus beau football et l’Italie, sur les rotules après avoir sorti l’Angleterre et l’Allemagne, ne peut que constater les dégâts. Les Espagnols leur infligent l’une des plus grosses défaites de leur histoire, 4-0, et remportent l’Euro pour la deuxième fois consécutive. Euro 2008, Coupe du monde 2010, Euro 2012. Pas besoin d’aller chercher bien loin pour savoir qui est le favori du Mondial brésilien…


Eric Maggiori
twitter @ericmaggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une saison où les seconds ont pris leur revanche sur les premiers.

Le Real sur le Barça.

City dépasse (d'un cheveu) United.

Dortmund éclate le FC Hollywood.

Montpellier gagne son premier championnat, malgré le QSG.

Et la Juve règne à nouveau sur la botte.

Chelsea déjoue tous les pronos pour enfin remporter la C1.


Seule l'équipe nationale espagnole confirme sa domination.
Si remporter le championnat c'est "régner", je me demande bien ce que c'est d'être champion 5 fois de suite...
Montpellier gagne 2-1 à Auxerre et pas 2-0 lors de la dernière journée. Un détail.
OH! CETTE GANACHE LOULOU!!!

Ca m'régale
OuinOuinOuin Niveau : Ligue 1
Perso le 8-2 entre MU et Arsenal restera un de mes plus beaux moments de cette saison. Et en plus ils avaient bien croqué les mancuniens, on était pas loin de la dizaine!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 5