1. // Euro 2016
  2. // Finale
  3. // France-Portugal

Les 15 choses que vous devez savoir sur Laurent Koscielny

Un studio, du Scrabble, de la terre... Laurent Koscielny est finalement un homme normal à la vie extraordinaire. Six ans après avoir quitté la France, un peu plus de deux après avoir giflé Olkesandr Kucher, voilà le Kos' en finale d'un championnat d'Europe. Voilà l'antisèche pour briller ce soir autour de la table.

Modififié

1. Il est né le même jour que Guy Ritchie


10 septembre. Un bout d'histoire. Celle du réalisateur britannique de Snatch : Tu braques ou tu raques (2000). Mais donc aussi celle du patron de la défense française, Laurent Koscielny. Un homme normal né il y a maintenant trente ans à Tulle où son père, Bernard, était venu poursuivre sa carrière d'attaquant anonyme de la région. Mais aussi un fil de l'histoire des mines françaises. Bernard Koscielny, d'origine polonaise, raconte : « Mon grand-père travaillait dans les mines, mon père aussi. Quand je suis né, ça commençait à s'éteindre. Laurent est différent car il sait d'où il vient. Dans le Nord, ce n'était pas toujours facile, pas évident. L'éducation à la dure. Et j'ai rendu la même chose à mes enfants. » Au point de refuser un jour que son fils rejoigne la Gaillette, le centre de formation du RC Lens. « C'était le luxe au milieu des corons. »

2. Gamin, il était supporter de l'OM


Les années 90, les premiers cris, le premier maillot. Enfant, Laurent Koscielny était un amoureux de l'Olympique de Marseille, un club avec qui il a longtemps été en contact au moment de son explosion à Tours mais qu'il refusa finalement de rejoindre. Comme une note dans la carrière d'un homme qui a toujours refusé la lumière, la facilité et le calme. Tout serait définitivement trop simple.

3. Son surnom était alors « la Rapiette »


Aujourd'hui, à Tulle, Laurent Koscielny joue des coudes avec l'autre star locale, François Hollande, un homme qu'il a d'ailleurs battu un jour lors d'une séance de tirs au but et à qui il donne maintenant dans le « tu » . Sa trace est partout : dans les vitrines des commerces, autour du stade de Pounot et à travers ses maillots présents dans le club-house du Tulle FC. Lors du transfert de Koscielny de Lorient à Arsenal en juillet 2010, le petit club de Corrèze a d'ailleurs touché 1% de la transaction, soit 20 000 €, à un moment où il était dans une situation financière compliquée. Mathieu Fanthou, un ami d'enfance, se souvient du gamin : « On a joué ensemble en poussins et en U13. On était avant tout un groupe de copains. Il avait un an de moins, avec un gabarit assez petit, on l'appelait "la Rapiette". Son truc, c'était les petites blagues mais ça lui a valu quelques rappels à l'ordre. Il avait déjà un gros niveau mais c'était surtout un gros compétiteur. » Le coach de l'époque ? Bernard Koscielny.

4. Il était au marquage de Valbuena en 2001


L'histoire raconte que lors d'un rassemblement de l'équipe de France, Mathieu Valbuena s'est amusé à chambrer Laurent Koscielny sur de multiples petits ponts passés quelques années plus tôt. Le défenseur n'en a plus le souvenir alors il décroche son téléphone. « Laurent m'a appelé pour me demander de regarder dans mes fiches. J'étais son entraîneur en Nationaux à Brive au début des années 2000 lorsqu'il était en moins de 17 ans., se rappelle l'ancien coach et proche de la famille, Jacky Rantian. En regardant, j'ai retrouvé une défaite contre Bordeaux 2-1 le 11 novembre 2011. Il était alors au marquage de Valbuena ce jour-là dans un 3-5-2 où Laurent était mon 6. C'était une machine. » Brive sera relégué cette saison-là. Direction Limoges.

5. À Limoges, il vivait chez le président du club


C'est là que tout a explosé, un jour de quart de finale de Gambardella contre l'OL (1-2). C'est aussi l'histoire d'une confiance donnée par Bernard Koscielny à Robert Divry alors président de Limoges. « Il faisait partie d'une sélection des meilleurs joueurs régionaux qu'on avait ciblés pour renforcer notre équipe. Il est monté nous rencontrer deux fois avec son papa. On mettait les enfants dans de bonnes écoles donc Bernard a rapidement adhéré au projet. La seule condition, c'était l'hébergement. Alors j'avais aménagé un studio à l'étage de ma maison. Il était indépendant, libre de faire ce qu'il voulait. » , se rappelle Divry. Et il y a eu cette rencontre contre Lyon au cours d'une saison où Laurent Koscielny était peu utilisé. C'est le jour où Guingamp l'a repéré devant 3500 spectateurs au stade de la Plaine des jeux de Limoges gonflé par plusieurs recruteurs. Le recruteur breton, Yvon Schmitt, raconte : « J'ai fait trois aller-retours pour le voir jouer. Il avait déjà l'intelligence du défenseur, il jouait arrière-droit. Son père connaissait la vie, c'était important pour moi. Tout a été très rapide. »

6. Noël Le Graët lui a dit non


Voilà le récit d'une romance ratée entre Laurent Koscielny et l'En Avant Guingamp. Recruté pour ses promesses, Kos' en repartira trois en plus tard à cause de son manque d'expérience. « Je pensais qu'on lui donnerait sa chance, reprend, amer, Schmitt à qui l'EAG doit notamment le recrutement de Stéphane Guivarc'h. C'était une conviction personnelle. Chez nous, il n'a jamais voulu marcher sur la tête de son voisin. Le groupe pro était en Ligue 2, expérimenté, alors il jouait à gauche, à droite, dans l'axe. Après, des choix ont été faits sur l'expérience, le contexte avait changé. Ma déception n'a pas été de le voir partir mais plutôt qu'il n'ait pas pu matérialiser ce qu'il était capable de faire mais j'étais certain qu'il allait rebondir. La déception était infime par rapport à l'optimisme que j'avais par rapport à lui. » Tout se terminera sur un chèque de 30 000 € signé par Le Graët.

7. C'est un gros fêtard


La phrase revient souvent au-delà des impressions générales. Oui, Laurent Koscielny est un « bon vivant » et cela a toujours été le cas : à Tours, dès qu'il revient à Tulle et même à son mariage, tout en conservant une simplicité rare dans le milieu. Comme si Kos' avait signé à vie pour être une fracture dans le paysage du foot français.

8. La Bretagne lui a offert sa femme


Si on parcourt le portfolio des WAG tricolores, on tombe forcément sur Claire Koscielny. L'éloge de la simplicité mais aussi celui de l'amour d'une vie : Claire, rencontrée lors du passage à Guingamp. C'est un autre côté de la personnalité du patron de la défense française. « C'est impossible de se fâcher avec cette famille. Ils sont ce qu'on appelle chez nous des personnes de la terre. Ils connaissent la vie et ont le coeur sur la main. » , note l'ancien entraîneur briviste, Jacky Rantian.

9. Il a refusé un deuxième rendez-vous avec Kita


Dans l'histoire de Koscielny, Daniel Sanchez, son entraîneur à Tours et homme ayant décidé de le replacer définitivement dans l'axe, est un pilier fondateur. Son passage en Touraine a été le succès que l'on connaît. Ce que l'on sait moins, c'est que Laurent Koscielny aurait pu ne jamais aller à Lorient mais plutôt à Nantes, un club qui avait déjà un oeil sur lui depuis son explosion à Limoges. « Il y a eu un repas entre les dirigeants nantais, Laurent, ses représentants et Claire. Quand il en est sorti, il n'était pas emballé. Au téléphone, Baup avait réussir à le séduire mais Kita l'a refroidi en lui faisant comprendre qui était le patron. Ce n'est pas ce qui fonctionne avec un mec comme Laurent » , explique un proche des négociations. À Kita double.

10. C'est un dingue de Scrabble


Laurent Koscielny a toujours voulu se battre contre la défaite. Jusque dans ses passions les plus profondes. « Il est toujours en train de jouer au Scrabble. Sur son portable, en famille, c'est un dingue des jeux de réflexion » , se marre son père. Un accro qui va jusqu'à souvent provoquer en duel son beau-père. Même pas peur.

11. Le Bayern lui court après depuis des années


Koscielny a toujours été courtisé depuis Tours : Monaco, Nantes et... le Bayern. Cela dure depuis presque six ans. Chaque mercato, le défenseur français se retrouve dans les petits papiers du monstre allemand. Une rumeur qui tient encore aujourd'hui.

12. Il a sauvé Brandao


Bon, pas le vrai hein mais Régis. C'était il y a maintenant deux ans : Laurent Koscielny a alors mis la main à la poche pour sauver la dernière manufacture d'accordéons de France, à Tulle. Régis Brandao, nouveau responsable de l'entreprise Maugein, a ensuite pu relever le groupe et assurer sa survie. Une visite du défenseur d'Arsenal est prévue dans l'été.

13. Il est voisin d'Hugo Lloris à Londres


Depuis son arrivée à Arsenal, Laurent Koscielny vit dans le quartier de Hampstead où Thierry Henry possède encore une villa et Pirès une maison. Aujourd'hui, le défenseur des Gunners vit à côté de Hugo Lloris, son capitaine en sélection, et rival en club. La tradition, toujours.

14. Il n'est pas si méchant


Tout le monde est resté sur la gifle contre l'Ukraine ou sur ses penaltys concédés à ses débuts en Angleterre. Les statistiques parlent pourtant plus que les réputations : en six saisons à Arsenal, Koscielny n'a reçu que deux rouges et 24 jaunes. Alors, dans les colonnes de France Football, en février dernier, il a tenu à se défendre : « C'est une fausse réputation à mon sens. Certains parlent et essayent de me coller une étiquette. Ils préfèrent avoir cette image de moi. Ça doit aussi les arranger. » Les vrais savent Lolo.

15. Il pourrait faire couler des larmes dimanche soir


Les émotifs sont nombreux sur le parcours de Laurent Koscielny. Il y a, déjà, Jacky Rantian, qui ne peut s'empêcher de s'accrocher sur son canapé pendant les matches de « Lolo. Je ne supporte pas les critiques contre lui. » Et aussi Daniel Sanchez qui a confié cette semaine au Figaro ceci : « Si avec Olivier Giroud, ils sont champions d'Europe, je ne pourrais m'empêcher de pleurer. »

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Allez mec t'es à un match d'un Euro parfait !!

Il est énorme jusqu'à maintenant, ce sera sa réussite aussi si tout se passe bien en finale.

Il est en train de s'installer dans l'histoire des défenseurs français avec ce tournoi.

Juste pas de connerie en finale.
C'est clair que c'est le patron en defense pour le moment, j'oublierai pas la soufflante qu'il met a Rami contre l'Irelande qd celui ci est completement depassé...
Et puis enorme face a l'Allemagne!
Le Kosc' a quand même fait un Euro de patron. Le mec me rendait serein même avec un Rami à ses côtés. C'est son Euro, de la même manière que Lloris, Payet et Griezmann.
Claude_Corti Niveau : DHR
Bravo à lui, il est monté en puissance après toutes ces années en équipe de France.

C'est un mec fiable.

Allez Laurent un but de la tête sur le premier corner ce soir et terminé bonsoir !
Le niveau de cet Euro est tellement faible, quand pourrait croire que c'est un grand défenseur... :-)
Message posté par AJTS
Le niveau de cet Euro est tellement faible, quand pourrait croire que c'est un grand défenseur... :-)


L'un des meilleurs défenseur de PL qui reste costaud dans les grands rendez-vous, c'est vrai que ce doit être horrible d'avoir un garçon comme ça dans son équipe.
Message posté par AJTS
Le niveau de cet Euro est tellement faible, quand pourrait croire que c'est un grand défenseur... :-)

tient encore un gland juste capable de dénigrer de manière low cost
Message posté par pezronf
tient encore un gland juste capable de dénigrer de manière low cost


si t'as trouvé le niveau bon lors de cet euro, c'est un autre problème...
Message posté par Primal
L'un des meilleurs défenseur de PL qui reste costaud dans les grands rendez-vous, c'est vrai que ce doit être horrible d'avoir un garçon comme ça dans son équipe.


vu le niveau de la PL...même Kompany sur une jambe tient la route...
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4