Les dix questions de la semaine internationale

Les Bleus qui prennent six points, Verratti qui se troue, Piqué qui prend la mouche : voilà les dix bonnes questions à se poser après cette semaine internationale.

Modififié
998 42

N'aurait-on pas assisté aux deux dernières sélections d'André-Pierre Gignac ?


Oui, l’équipe de France a pris six points sur six possibles lors de cette trêve internationale, c'est super. Mais c'était contre deux équipes qui n'ont pas été foutues de se qualifier pour un Euro à 24, où on a eu le droit à des Islande-Hongrie et des Irlande du Nord-Ukraine. Non, la vraie leçon à tirer concernant les Bleus, c'est qu'on vient peut-être d'assister aux deux dernières sélections d'André-Pierre Gignac. L'ancien joueur de l'OM a eu le droit à dix-huit minutes contre la Bulgarie, et dix contre les Pays-Bas. À chaque fois, il est entré quand le travail de Kevin Gameiro, son concurrent direct au poste d'avant-centre cette semaine, était terminé. Avec les retours probables d'Olivier Giroud, devant dans la hiérarchie selon DD, et d'Alexandre Lacazette, APG devrait logiquement perdre sa place. Surtout que Gameiro a marqué des points. Et dire que ça s'est joué à quelques centimètres.

Youtube


Les buteurs dont le nom finit par «  » arnaquent-ils leur club ?


Jeudi 6 octobre. Sur les trente buts recensés au travers des neuf rencontres de la soirée, onze sont inscrits par des hommes dont le nom termine par «  » . Soit plus d’un tiers du total. Le lendemain, deux autres seront marqués par le même genre d’individus – dont un CSC –, quatre le samedi et le dimanche. Ce qui fait un bilan global plutôt pas mal pour cette population. Problème : on voit rarement autant de ces noms sur les tableaux d’affichage avant ou après les trêves internationales. Les symboles de ce phénomène peuvent être directement pointés du doigt.


Marko Arnautović, deux pions en deux matchs avec l’Autriche, n’en a mis qu’un avec Stoke en championnat cette saison. Même constat pour Aleksandar Mitrović. Pendant ce temps, Mario Mandžukić, aucun but en Serie A, offre quatre caramels et six points à la Croatie. Ne manquerait plus qu’ils se fassent passer pour blessés lorsqu’ils rentrent chez leurs employeurs. Qui l’auraient clairement dans l’os.


Verratti s’imposera-t-il un jour avec la Nazionale ?


Un vulgaire remplaçant de Daniele De Rossi. Voilà ce qu’est, et continuera d’être pour quelques années encore, le véritable statut de Marco Verratti. Oh, le Parisien peut bien faire lever les foules en Ligue 1, Giampiero Ventura n’est pas crédule. Dans la tête du sélectionneur, De Rossi a dix ans d’avance. Et pour prouver à tout le monde qu’il a raison, le successeur d’Antonio Conte a donné un match à chaque joueur. Résultat : De Rossi est l’auteur de l’égalisation salvatrice contre l’Espagne, Verratti coupable d’une vilaine boulette menant à un but de la Macédoine. Puis bon, même dans l’interprétation de l’hymne national, le Romain est loin devant. Marco, ton tour viendra. En 2020, à peu près.

Youtube


Pourquoi l’Espagne s’auto-mutile-t-elle ?


Un nul honnête en Italie, une victoire tranquille en Albanie, quatre points en deux parties et une première place dans le groupe G : tout pourrait aller très bien du côté de la Roja. Oui mais non. Parce que depuis qu’ils ont goûté aux mets les plus délicieux, les supporters espagnols ne se contentent plus de la petite gastronomie. Alors, ils cherchent constamment un cheveu imaginaire dans une soupe pourtant très potable. Le pire, c’est qu’ils le trouvent en le plaçant eux-mêmes dans le breuvage.


Et comme d’habitude, c’est un poil de Gerard Piqué qui est mis en cause. Après le-doigt-d’honneur-de-la-honte pendant l’hymne à l’Euro, c’est le maillot-coupé-pour-ne-pas-porter-les-couleurs-de-l’Espagne-situées-sur-les-manches qui fait polémique. Pas la peine de justifier la chose, ce serait donner raison aux imbéciles. Du coup, le défenseur a tout simplement annoncé que le Mondial 2018 serait sa dernière compétition. Bravo public.



Gareth Bale doit-il dire fuck à la sélection ?


Un but par match. C’est le ratio du Madrilène dans ces qualifications pour la Coupe du monde en Russie. Sauf que ça ne suffit pas à sa nation, qui pointe à la troisième place de son groupe et qui n’a pas été capable de vaincre les pointures que représentent la Géorgie et l’Autriche. Dans ce contexte, Gareth Bale doit-il faire ressurgir l’égoïsme patent logé en chacun de nous et envoyer balader tout le pays de Galles pour ne penser qu’à sa petite carrière en club ? Non, trois fois non. D’abord, parce que cela ferait trop plaisir à Cristiano Ronaldo. Ensuite, parce qu’avec 25 pions en 64 sélections (22 tremblements de filets sur ses 34 dernières capes), il n’est qu’à trois unités de Ian Rush, meilleur buteur de l’histoire galloise. Enfin, parce que s’il veut montrer que Ryan Giggs n’était qu’un escroc, il faudra bien qu’il gagne un titre avec son pays. Allez, on y croit.


Et si l’Islande était finalement bien plus qu’une simple hype ?


FIFA n’a pas voulu allonger les billets pour avoir l’Islande, LA sélection à la mode, dans son jeu ? Qu’à cela ne tienne. Le cœur gros, les tripes énormes et l’esprit indemne, les Bleus ont choisi de montrer qu’ils n’étaient pas des footballeurs éphémères. Mission numéro un : battre des Finlandais qui menaient encore d’un but à la 90e minute. Check. Mission numéro deux : rassurer et vaincre la Turquie en une seule mi-temps. Check aussi. Mission numéro trois : rappeler que le clapping est LEUR célébration. Check encore. Mission numéro quatre : aller en Croatie et faire tomber le favori du groupe. Check ?



Le Portugal aurait-il enfin trouvé son numéro neuf ?


Allez, on oublie. On oublie cette finale au stade de France. On oublie la légère blessure d'Hugo LLoris et le carton jaune de Laurent Koscielny. Et surtout, on oublie Eder. Oui, il a sûrement mis le but le plus important de l'histoire de la sélection portugaise, mais soyons sérieux deux minutes, la Selecção ne peut se contenter de lui dans le rôle du buteur pour les prochaines années. Ni d'une attaque hybride avec Nani et Ronaldo qui ne jouent pas à leur poste.


André Silva, vingt ans, attaquant du FC Porto, semble s'être révélé comme la meilleure alternative dans ce rôle du buteur. Contre les îles Féroé, il y est allé de son petit triplé en 25 minutes. Trois buts loin d'être sublimes, mais qui ont le mérite de mettre en avant ses qualités de renard des surfaces. Parce que Hélder Postiga, ça va bien deux minutes, pas treize ans.


La Belgique, ce serait pas un peu comme « les Galactiques du Real en 2005 » , finalement ?


L'élimination de la Belgique en quarts de finale de l'Euro contre le pays de Galles n'a pas été facile à avaler. Vu la génération dorée des Diables rouges et le tableau ouvert dont ils pouvaient profiter, la défaite a fait office de coup de massue. Surtout pour Thomas Meunier, qui avait déclaré en zone mixte que « tout le monde était super confiant, on est une équipe de super stars. Notre équipe, c’est le Real Madrid de 2005 avec Beckham, Zidane. C’est largement comparable » . Alors forcément, ça a fait rire tout le monde, mais le latéral droit du PSG n'avait peut-être pas complètement tort. En deux matchs, contre Gibraltar et la Bosnie, les Belges ont inscrit dix buts, dont trois de Christian Benteke dans le même match (le premier au bout de huit secondes de jeu) et deux d'Eden Hazard, un dans chaque rencontre. Une force de frappe offensive à faire saliver toute l'Europe. Si, si, « c'est largement comparable » .



Jusqu'où va aller le manque de respect envers Wayne Rooney ?


Depuis quelques semaines, Wayne Rooney en prend plein sa gueule, que ce soit en club ou en sélection. De nombreux consultants et internationaux anglais le taclent et le poussent déjà vers la sortie après un début de saison difficile, José Mourinho n'hésite pas à le mettre sur le banc depuis trois matchs à Manchester United, et Gareth Southgate commence donc à l'imiter avec les Three Lions. Après un match compliqué contre Malte (victoire 2-0) où il a fini sifflé par une partie du public, le meilleur buteur de l'histoire de l'Angleterre s'est retrouvé sur le banc contre la Slovénie. « Ce n'est pas une décision facile à prendre, à cause du respect que j'ai pour lui comme capitaine de cette équipe » , expliquait Southgate pour mettre les formes. Mais, admettons que cette décision soit logique, est-ce que c'était vraiment nécessaire de lui retirer son numéro 10 pour le refiler à Delle Ali, et lui attribuer le vulgaire numéro 18 ? Surtout pour faire 0-0. La notion de respect est subjective.



Comment on fait pour marquer un but à l'Allemagne ?


Un penalty et un petit pointu à l'arrache, y a que ça de vrai. Lors de cette trêve internationale, l'Allemagne n'a absolument pas tremblé, comme d'habitude. Que ce soit face à la Tchéquie (3-0) ou face à l'Irlande du Nord (2-0), les Allemands ont parfaitement maîtrisé leur match. Et ce, grâce à leur défense de fer. En effet, la Mannschaft reste sur trois victoires en autant de matchs, et aucun but encaissé lors des premiers matchs qualificatifs pour le Mondial 2018. Et si on prend en compte le match amical contre la Finlande, il faut remonter à la demi-finale de l'Euro pour trouver trace des derniers pions concédés par les Allemands. La faute à Griezmann. Grâce à la ligne Hector-Boateng-Hummels-Kimmich constituée pour l'Euro, bien protégée par le double pivot Khedira-Kroos et rassurée par la présence du robot Neuer, on ne sait plus comment s'y prendre pour marquer contre les hommes de Joachim Löw. D'ailleurs, pendant le championnat d'Europe, il avait fallu attendre les quarts de finale pour qu'ils craquent défensivement, contre l'Italie. Il est toujours là, le mur de Berlin.

Par Kevin Charnay et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pas sur qu'il faille opposer Verratti et De Rossi, les deux sont des joueurs intelligents et doivent pouvoir évoluer ensemble même si ils doivent changer leurs habitudes.

Ça reste pas bien malin de la part de Ventura d'accorder peu de confiance au petit gros, c'est le meilleur moyen de le faire déjouer comme face à la Macedoine.

Y'a beaucoup à dire sur sa gestion des cas Romagnoli, Bernardeschi et Verratti de toute façon.
"En deux matchs, contre Gibraltar et la Géorgie (...)"

Contre Gibraltar et la Bosnie plutôt, ce qui fait une sacré différence quand bien même celle-ci n'ait pas joué à un meilleur niveau que celui habituel de la Géorgie.
Note : -2
Les buteurs dont le nom finit par « ić » arnaquent-ils leur club ?
=> Il peut y avoir plein de raisons additionnelles ou complémentaires, mais je persiste à penser que les joueurs de pays de l'ex-Europe de l'est trouvent des motivations supérieures quand ils jouent pour leur pays.

Pourquoi l’Espagne s’auto-mutile-t-elle ?
=> Pourquoi Gérard Piqué, indépendantiste assumé, haineux de l'Espagne et de son roi, s'amuse t il à flirter sans cesse avec la ligne rouge tout en venant après chialer son incompréhension et faire la victime? Il n'y avait pas moyen de chopper un maillot à manches courtes plutôt que découper les manches du long? Il doit savoir qu'un geste anodin pour un autre sera pour lui analysé à part, justement parce qu'il affiche sans cesse son dégout de l'Espagne. Qu'il assume et fasse avec, ou alors qu'il fasse gaffe.

Sinon je suis ravi pour l'Islande qui continue son bonhomme de chemin. Où sont les 2-3 ahuris qui me disaient pendant les poules de l'Euro, que jamais cette équipe ne gagnerait un match dans la phase finale et qu'ils disparaitraient rapidement après?
Totti Chianti Niveau : CFA
Note : 1
En tout cas, votre article confirme que la FIFA avantage honteusement les Espagnols. Selon vous, et malgré l'évidence des résultats, ils ont réussi à gagner 6 points alors qu'ils comptabilisent une victoire et un match nul sur les deux matchs qui se sont déroulés cette semaine.
Complot!
OrvalMonOrval Niveau : District
Et toujours personne dans le staff de SOFOOT pour envisager que l'analogie aux galactiques de 2005 n'était peut-être qu'une façon de dire que l'équipe était composée de beaucoup de bonnes individualités mais que cela n'avait pu se traduire en un gros collectif/en résultats probants (bien qu'1/4 de CDM et 1/4 d'Euro d'affilée après des années de disette, même avec des parcours relativement ouverts, ne soit pas si catastrophique). Ah mais non, ils le savent très bien, mais c'est tellement plus drôle de faire son petit boulot de journaliste moderne et de balancer des brèves sans nuance et sans réflexion...
clement6628 Niveau : CFA2
Message posté par toof11
Les buteurs dont le nom finit par « ić » arnaquent-ils leur club ?
=> Il peut y avoir plein de raisons additionnelles ou complémentaires, mais je persiste à penser que les joueurs de pays de l'ex-Europe de l'est trouvent des motivations supérieures quand ils jouent pour leur pays.

Pourquoi l’Espagne s’auto-mutile-t-elle ?
=> Pourquoi Gérard Piqué, indépendantiste assumé, haineux de l'Espagne et de son roi, s'amuse t il à flirter sans cesse avec la ligne rouge tout en venant après chialer son incompréhension et faire la victime? Il n'y avait pas moyen de chopper un maillot à manches courtes plutôt que découper les manches du long? Il doit savoir qu'un geste anodin pour un autre sera pour lui analysé à part, justement parce qu'il affiche sans cesse son dégout de l'Espagne. Qu'il assume et fasse avec, ou alors qu'il fasse gaffe.

Sinon je suis ravi pour l'Islande qui continue son bonhomme de chemin. Où sont les 2-3 ahuris qui me disaient pendant les poules de l'Euro, que jamais cette équipe ne gagnerait un match dans la phase finale et qu'ils disparaitraient rapidement après?


Sur cette polémique, Piqué n'y est pour rien ! Le liseré espagnol est présent sur les maillots à manches courtes, pas à manches longues. Il s'est contenté de couper des bouts de tissus tout blanc. Blanc !
Avec ton raisonnement, je comprends qu'il se barre. Si au moindre "geste anodin", des abrutis partent au quart de tour sur les réseaux sociaux et que des "journalistes" reprennent cela, autant se barrer.
En plus, il n'affiche pas son dégout pour l'Espagne ! Il affiche son dégout pour le Real Madrid ! Tu peux être pour l'indépendance de la Catalogne sans forcément cracher sur l'Espagne. Il a toujours répondu présent avec l'Espagne.
Incroyable Verratti quand même. Le mec est clairement l'un des meilleurs milieux de terrain du monde. Et pourquoi l'opposer à De Rossi? les 2 doivent joueur ensemble, ce n'est pas le même poste.

Mais bon, le prophète, le pays tout ça...
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Mad max
Pas sur qu'il faille opposer Verratti et De Rossi, les deux sont des joueurs intelligents et doivent pouvoir évoluer ensemble même si ils doivent changer leurs habitudes.

Ça reste pas bien malin de la part de Ventura d'accorder peu de confiance au petit gros, c'est le meilleur moyen de le faire déjouer comme face à la Macedoine.

Y'a beaucoup à dire sur sa gestion des cas Romagnoli, Bernardeschi et Verratti de toute façon.


L'association pourrait êtres très bénéfique selon moi.
Je ne vois pas en quoi De Rossi et Verratti ne pourraient pas jouer ensemble.
Ça ressemble assez à son association avec Motta qui a fait le bonheur du PSG il me semble.

Concernant les jeunes, oui, c'est assez étrange.
Bernardeschi qu'il fait jouer à un poste qui n'est pas le sien et dans lequel il ne semble pas à l'aise du tout. En même temps, il n'en a pas les caractéristiques.
Verratti, on l'a vu. Il le fait jouer mais pas forcément dans les meilleurs conditions. Le milieu léger, Verratti + Bernardeschi + Bonaventura, qu'il a lancé contre la Macédoine est une aberration. Aucune protection du milieu et de Verratti notamment. C'était bien mieux contre Israël, d'ailleurs Verratti sort alors un gros match.
Romagnoli, lui, à sa chance et peut progresser rapidement en jouant aux côtés de Bonucci et Barzagli, même s'il n'est pas un spécialiste comme eux de la défense à 3 (donc encore une bizarrerie).

Heureusement qu'il a lancé Belotti en pointe.
Il aurait été capable de le mettre en piston sur le côté à la place de Candreva et/ou Florenzi. ^^
Vous êtes des enfoirés pour la vidéo de la finale...
Je n'avais pas encore revu la moindre image de ce drame.
Trop tôt bordel, trop tôt!
bachounet Niveau : CFA2
Message posté par clement6628
... Si au moindre "geste anodin", des abrutis partent au quart de tour sur les réseaux sociaux...


C'est aujourd'hui le problème majeur des réseaux sociaux, les abrutis et les trolls occupent un tel espace qu'il ne reste guère de place pour l'intelligence et la réflexion...
Message posté par fuzat
Vous êtes des enfoirés pour la vidéo de la finale...
Je n'avais pas encore revu la moindre image de ce drame.
Trop tôt bordel, trop tôt!


J'avoue, ça m'a fait mal aussi. Et dire que sans ce carton... m'enfin bref.
LucasLesPieds Niveau : Loisir
Donc Gérard Piqué serait, en fait, un schizophrène car il ne supporterait pas le drapeau espagnol mais il joue pour la sélection espagnole
Note : -2
Dans l'ordre:

Gignac: Pas sur. Des blessures des autres candidats sont vites arrivées, et son profil de mec qui viendra du bout du monde avec plaisir et envie, même pour être en tribunes, en fait un "23ème homme" tout à fait recevable. D'autant qu'il semble apprécié de tous.

Verrati: la maturité de en sélection, surtout dans un pays qui respecte l'expérience autant que l'Italie, vient plus tard qu'en club. Verrati s'imposera, ça prends juste un peu plus de temps qu'à Paris.

Piqué: parce que la passion des Espagnols pour la polémique est incroyable, et que la polémique au sens large est l'unique fond de commerce de sa presse.

Bale: Non. Il est déjà, et deviendra plus encore dans les nombreuses années qu'il lui reste, une légende de son pays.

Islande: oui. Hype car emballement et découverte du grand public, mais cette sélection a un vrai bon niveau.

André Gomes: la moitié des supporters de l'EDF a cru en la possibilité qu'Hoareau soit une vraie alternative en équipe de France. Donc on est intelligents et on attends un peu.

Belgique: analogie à la con.

Rooney: les légendes méritent le respect. Forcément. Mais la presse anglaise se plaît à ignorer le sens de ce mot.

Allemagne: très bonne question, enfin une de vraiment intéressante.
Doug Wilson Niveau : DHR
Message posté par fuzat
Vous êtes des enfoirés pour la vidéo de la finale...
Je n'avais pas encore revu la moindre image de ce drame.
Trop tôt bordel, trop tôt!


Pareil...
Par contre je ne m'étais pas rendu compte du viol de Dédé Gignac sur Pepe. Son enchaînement est parfait, jusqu'à cette frappe...
Doug Wilson Niveau : DHR
Message posté par OrvalMonOrval
Et toujours personne dans le staff de SOFOOT pour envisager que l'analogie aux galactiques de 2005 n'était peut-être qu'une façon de dire que l'équipe était composée de beaucoup de bonnes individualités mais que cela n'avait pu se traduire en un gros collectif/en résultats probants (bien qu'1/4 de CDM et 1/4 d'Euro d'affilée après des années de disette, même avec des parcours relativement ouverts, ne soit pas si catastrophique). Ah mais non, ils le savent très bien, mais c'est tellement plus drôle de faire son petit boulot de journaliste moderne et de balancer des brèves sans nuance et sans réflexion...


Nan mais tout le monde a compris ce que Meunier voulait dire hein !

Mais intervention déplacée (une nouvelle fois) à la suite d'une élimination grotesque contre le Pays de Galles. Quand je dis grotesque, ça concerne la prestation des diables rouges.

Et puis je persiste, le Réal des galactiques était composé de grands joueurs, je vais pas te les lister hein. La Belgique est composée (à ce jour) de bons joueurs.
OrvalMonOrval Niveau : District
C'est bien l'idée de l'analogie, appliquer un raisonnement similaire à un contexte différent. Selon moi, il ne dit pas que Belgique 2016 = Real Madrid 2005 (déjà, comparer un club et une EN à 10 ans d'écart ce serait ridicule), juste que le problème collectif est similaire.

Et franchement, liste un peu les interventions "déplacées" de ce mec? Une interview déplacée, c'est quand on ne dit pas "on est contents, on a pris les 3 points, on a fait un match sérieux, c'est l'essentiel, maintenant on est déjà concentrés sur le prochain match" ? Ce joueur a justement cela de particulier qu'il amène un peu de vie dans ses interview, c'était déjà le cas en Belgique, mais les médias n'en faisaient pas tout un foin...
1 réponse à ce commentaire.
Note : -3
Message posté par clement6628
Sur cette polémique, Piqué n'y est pour rien ! Le liseré espagnol est présent sur les maillots à manches courtes, pas à manches longues. Il s'est contenté de couper des bouts de tissus tout blanc. Blanc !
Avec ton raisonnement, je comprends qu'il se barre. Si au moindre "geste anodin", des abrutis partent au quart de tour sur les réseaux sociaux et que des "journalistes" reprennent cela, autant se barrer.
En plus, il n'affiche pas son dégout pour l'Espagne ! Il affiche son dégout pour le Real Madrid ! Tu peux être pour l'indépendance de la Catalogne sans forcément cracher sur l'Espagne. Il a toujours répondu présent avec l'Espagne.


J'insiste sur ma question, pourtant simple et limpide : Y AVAIT PAS DE MAILLOT MANCHES COURTES?
Ce serait un geste anodin pour tous les autres joueurs. Pas lui. Parce qu'il l'a mérité avec ses déclarations et ses gestes dont la fameuse "nous avons gagné la coupe de VOTRE roi" après l'avoir effectivement gagnée avec Barcelone. Ca et tout le reste...
Il a répondu avec l'Espagne uniquement parce que ça lui permettait de gagner des titres, ça aussi il l'a clairement dit.
Mais tu as du rater quelques épisodes, ça expliquerait ton ignorance.
@KEVIN CHARNAY ET FLORIAN CADU

C'est bien de se foutre de Th. Meunier pour la xième fois à propos de sa déclaration galactique mais ce ne serait pas mal que vous fassiez votre job de journaliste en n'indiquant pas de grosses bêtises du genre: "En deux matchs, contre Gibraltar et la Géorgie, les Belges ont inscrit dix buts"

Contre la Géorgie, vraiment ???

Tocards
TheGoatKeeper Niveau : National
Message posté par fuzat
Vous êtes des enfoirés pour la vidéo de la finale...
Je n'avais pas encore revu la moindre image de ce drame.
Trop tôt bordel, trop tôt!


Comme disait Guillon: on peut rire de tout, mais faut respecter un un certain delais.

Les crashs d'avion, c'est une semaine.

La finale de l'Euro, c'est dix ans - au bas mot

Et pas d'humour sur les barbus, c'est une question d'assurance vie.
Prêcher pour l'indépendance de la Catalogne et jouer pour la selection ça passe vraiment pas en Espagne pour ceux qui y vivent?

clement6628 Niveau : CFA2
Message posté par toof11
J'insiste sur ma question, pourtant simple et limpide : Y AVAIT PAS DE MAILLOT MANCHES COURTES?
Ce serait un geste anodin pour tous les autres joueurs. Pas lui. Parce qu'il l'a mérité avec ses déclarations et ses gestes dont la fameuse "nous avons gagné la coupe de VOTRE roi" après l'avoir effectivement gagnée avec Barcelone. Ca et tout le reste...
Il a répondu avec l'Espagne uniquement parce que ça lui permettait de gagner des titres, ça aussi il l'a clairement dit.
Mais tu as du rater quelques épisodes, ça expliquerait ton ignorance.


Certainement pas, étant donné qu'il joue uniquement avec des maillots manches longues.

Mais j'en reviens au fait que je ne vois pas en quoi couper des manches blanches (= aucun signe espagnol) ne serait pas un geste anodin pour Piqué ?
Certains gros intelligents ont cru qu'il avait coupé un liseré espagnol mais il n'y est pas. Même les journalistes pro-Real Madrid se sont excusés de s'être emportés (c'est dire) d'avoir polémiqué sur rien. La polémique n'a tout simplement pas lieu d'être. Ce n'est même pas une polémique débile comme 99% des polémiques, là on parle d'une polémique qui n'existe pas car ce qu'on lui reproche n'existe pas en réalité.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le tableau de Deschamps
998 42