En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Top 50
  2. //
  3. // #5
  4. // Ronaldinho

Les 10 moments forts de Ronaldinho au PSG

Ronaldinho n'est resté que deux ans au PSG (2001-2003), il n’a rien gagné et n'a même pas évolué en Ligue des champions avec le club de la capitale. Le Brésilien découvrait simplement l’Europe et pourtant, déjà, il semblait destiné au panthéon du football. En dix actions, voici le « Ronnie » de Paname.

Modififié

10 - La ficelle de Rennes


Formidable tireur de coups francs, il a profité de son voyage au stade de la route de Lorient pour nettoyer la lucarne rennaise. Pas besoin d’une longue prise d’élan ni de trop de puissance : une caresse travaillée et hop, la toile d’araignée dégage. Génie.

Vidéo

9 – L’ouverture bordelaise


Première mi-temps de demi-finale de la Coupe de France 2003, le PSG presse haut les Girondins de Bordeaux. Sur une récupération, le Brésilien s’en va défier la défense. Fixation, dribble de dégagement, frappe imparable. Ça a l’air simple alors que non... Et le meilleure reste à venir dans ce match.

Vidéo

8 – La valse de Vienne


Match de Coupe UEFA, pas forcément la scène la plus regardée à l’époque, mais suffisant pour voir le Brésilien s’amuser de la défense autrichienne. Sa prise de balle et ses petits crochets sont trop rapides pour la défense adverse. Plat du pied, petit filet, merci, au revoir.

Vidéo

7 - Le premier 3-0


On connaît mieux le retour, mais lors du match aller face à l'OM, lors de la saison 2002-2003, à Paris, le PSG l’emporte déjà 3-0. Cet après-midi-là, Ronaldinho marque deux fois : coup franc et penalty, mais fait surtout le spectacle sur le terrain. Tout y passe : virgule, passe aveugle, râteau, crochet. Les Harlem Globe Trotters de Paname.

Vidéo

6 – L’accélération à Monaco


Malgré la défaite (1-3), Ronaldinho a été le Parisien du match. À l’image de son but – l’ouverture du score – où son contrôle orienté fait la différence avant d’accélérer par un crochet extérieur dans la foulée. Une frappe tendue dans les ficelles plus tard, voici le Brésilien sur orbite. Durant sa seconde saison parisienne, même si les rapports avec Luis Fernandez n’ont pas toujours été parfaits, il s’est rarement manqué dans les grandes affiches.

Vidéo

5 – Le festival au Vélodrome


Sans doute sa plus grande folie. Pour beaucoup, il est auteur d’un doublé alors que le second but est finalement attribué à Jérôme Leroy. Quoi qu’il arrive, ce soir-là, saison 2002-2003, le numéro 10 va marcher sur l’OM. Notamment en seconde période où, sur deux raids, il ridiculise toute l’arrière-garde olympienne et offre un succès de prestige au PSG chez le rival : 3-0. Le même score qu’à l’aller.

Vidéo

4 – Trop rapide pour Metz


Cette fois, l’homme va au bout de son action. Là où d’autres auraient imaginé le ballon perdu, Ronaldinho y croit. Il s’amuse du portier messin, le contourne, rentre dans la surface et bat les défenseurs restés sur la ligne. Vitesse, sang-froid, précision, justesse. Ronaldinho n’était pas qu’un simple dribbleur, c’était une arme de destruction.

Vidéo

3 – La promenade de Lorient


Pas de but, mais quelle vitesse de course. Quelle rapidité d’exécution. Dans une démonstration offensive (5-0), Ronaldinho passe tout le monde en revue et s’offre même un grand pont sur le dernier défenseur dans la surface. Dribbles courts, coups de rein, changements de direction, tout est beau. Ne manquait que le but...

Vidéo

2 – Le plaisir solitaire de Guingamp


Ce but sera gâché par le résultat du match puisque Paris s’incline 3-2 au Roudourou après avoir mené 2-0. Ce but, c’est le premier du match. Et sans doute le plus beau. D’ailleurs, il sera élu but de la saison. Un caramel sucré-salé. Le numéro 10 récupère la balle au milieu de terrain et, malgré le piètre état du terrain, il remonte toute la défense adverse et s’amuse de Le Crom d’un petit piqué final.

Vidéo

1 - Le lob qui tue contre Bordeaux


Demi-finale de Coupe de France 2003, le PSG reçoit Bordeaux et mène depuis l’ouverture du score de Ronaldinho. Dans un état de grâce, le champion du monde 2002 remet le couvert en seconde période et fait définitivement basculer le match du côté parisien. Une prise de balle qui lui ressemble et cet amour de ballon piqué qui termine dans les ficelles girondines. Une caresse. Match important, Ronnie sort un doublé. Clutch.

Vidéo

  • Nos meilleurs articles sur Ronaldinho


  • Les 10 moments forts de Ronaldinho au PSG
  • Quand Ronaldinho enflammait le Parc face à l’OM
  • Quand Ronnie dansait la samba au Vélodrome
  • Le jour où Ronaldinho a marché sur Bordeaux
  • Ronaldinho-Okocha, la fausse promesse




    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9