1. //
  2. //
  3. // Blessure de Víctor Valdés

Les 10 dates de Valdés au Barça

Une mauvaise réception en guise d’adieu. En quittant le Camp Nou sur une civière, Víctor Valdés a arrêté les compteurs à 607 matchs, cinq trophées Zamora, trois Ligues des champions et six Ligas avec le maillot du Barça. Retour en dix dates sur une carrière blaugrana loin d’être linéaire.

Modififié

1) 1er juillet 1992 : L’arrivée reportée

Première signature, et premier couac. Alors qu’il évolue depuis son enfance au club-peña « Cinc Copes » , Víctor Valdés s’engage avec le Barça le 1er juillet 1992. Une idylle brève. Car en septembre de la même année, les parents Valdés doivent prendre la direction de Tenerife : sa mère, souffrante, doit déménager vers un climat plus doux. Ce sont donc les couleurs du Tenerife Sur Ibarra qu’il portera pendant trois ans. Marcial Martin, alors président du club, se souvient d’un garçon de 10 ans « éduqué, intelligent et mature » . Mais aussi caractériel : « Une fois, il travaillait avec son entraîneur, Chanito. Valdés s’est plaint qu’il l’entraînait comme un bébé et a protesté. Son coach me l’a envoyé et lui a dit de l’oublier pour toujours. » Dommage, le bougre sera surclassé. Avant de quitter l’île.

2) 1er juillet 1995 : L’an I

Trois ans plus tard, la famille Valdés revient en Catalogne et Victor s’engage avec le Barça. Au sein de la Masia, aux côtés de son pote de sélection Pepe Reina, il apprend les bases du poste de gardien. Un poste « que je n’aimais pas jusqu’à mes 17-18 ans » , avouera-t-il un jour en interview. En cause, « la souffrance d’être gardien, un poste où tu souffres beaucoup psychologiquement » . Petit à petit, le gamin de l’Hospitalet se fait un nom et grimpe les échelons. En 2002, alors qu’il occupe déjà les cages du Barça, un émissaire de Tenerife (pas du Sur Ibarra) va à sa rencontre. Le reste, c'est Marcial Martin qui le raconte : « Ils ont envoyé un émissaire qui a parlé directement au joueur sans passer par le club. Ils se sont plantés. » Et Valdés est resté souffrir sous le soleil de la Méditerranée.

3) 14 août 2002 : Les débuts

Lors d’un match du tour préliminaire de Ligue des champions face au Legia Varsovie, il prend pour la première fois place dans les cages du Camp Nou. Avec des cheveux, du gel, mais le même regard sombre. Le 1er septembre de la même année, c’est au tour de la Liga de connaître le nom du double V catalan. Face à un Atlético Madrid de retour parmi l’élite, il doit s’incliner à deux reprises (2-2). Une première année où il partagera les cages avec l’Argentin Bonano.

4) 10 novembre 2002 : Une grenade dégoupillée

« Le club punira avec la plus grande sévérité l’acte d’indiscipline commis, sans précédent dans l’histoire de l’entité. » Le 10 novembre 2002, Víctor Valdés est envoyé par Louis van Gaal en équipe B. Une sanction que ne comprend ni n’accepte le portier titulaire. Sitôt, il prévient son entraîneur qu’il ne souhaite pas revenir jouer en filiale. Pendant trois jours, il ne donne même aucun signe de vie. Le malaise est profond, son futur indécis. Le 28 janvier 2003, le ciel s’éclaircit. Louis van Gaal est démis de ses fonctions, Victor récupère par la même sa place de titulaire.

5) 29 mai 2005 : Premier trophée Zamora

Critiqué, sifflé, moqué, Víctor Valdés n’en glane pas moins son premier trophée Ricardo Zamora récompensant le gardien ayant encaissé le moins de buts en Liga. Avec 25 pions encaissés en 35 matchs, son ratio est meilleur que celui d’Iker Casillas, le bilan du Barça meilleur que celui du Real Madrid. Champion d’Espagne pour la première fois, il remportera à quatre nouvelles reprises ce trophée personnel. Un total qui fait de lui le portier espagnol le plus distingué, avec Antoni Ramallets, également gardien blaugrana de 1947 à 1962. Une légende, une vraie.

6) 17 mai 2006 : La muraille de Saint-Denis

Arsène Wenger hait Víctor Valdés. Le 17 mai 2006, en finale de la Ligue des champions, le portier barcelonais croque toutes les offensives anglaises. Thierry Henry, à de multiples reprises, bute sur le dernier rempart barcelonais. Le FC Barcelone, finalement vainqueur 2-1, doit sûrement beaucoup plus à son gardien qu’aux réalisations d’Eto’o et Belletti. La preuve en images.

Vidéo

7) 19 juin 2009 : La dernière prolongation

Fort du triplé acquis pour la première saison de Guardiola, Víctor Valdés et ses représentants rentrent en guerre avec la direction catalane. En cause, une prolongation qui tarde à être officialisée. Fort de son statut, il demande un salaire égal à celui d’Iker Casillas. Autrement dit, 11 millions d’euros à l’année. Malgré des sollicitations venues d’Angleterre, il accepte finalement une « petite » offre à hauteur de 7 patates, jusqu’en juin 2014. Lors de la signature, il déclare : « C’est comme un rêve devenu réalité, entre guillemets, de prendre ma retraite dans ce club. » Laporta en parle comme d'un « exemple fondamental pour l’identité et le modèle du club » .

8) 28 avril 2010 : La corrida avec Mourinho

« Valdés, comme les autres, s’attendait à passer ce tour. Ils avaient eu une sacrée surprise à San Siro. Et quand nous avons vu le cirque qu’ils avaient fait avec leurs T-shirts spéciaux et le public survolté, nous avons compris qu’ils avaient peur. » En conférence de presse, José Mourinho jubile. Il vient de faire tomber le Barça en demi-finale de C1, chez l'ennemi, au Camp Nou. Il n'a d'ailleurs pas attendu les micros pour le faire savoir. Dès le coup de sifflet final, le Portugais court vers ses supporters, le doigt levé. Une insulte pour le portier barcelonais, qui part à sa poursuite et tente par tous les moyens de l'arrêter. Une scène qui marque à sa manière le début de la rivalité Mourinho-Barça.

Vidéo

9) 23 août 2010 : La boulette

Mais Víctor Valdés laisse également derrière lui quelques petites boulettes. La faute à un jeu au pied qui lui a longtemps fait défaut. Comme en ce 23 août 2010. Pour ce match aller de la Supercoupe d’Espagne face au Real Madrid, le Barça a le match en main. 85e minute : Lionel Messi a l’occasion de donner un avantage définitif. Après son face-à-face raté contre Casillas, la chique revient dans ses pieds. Valdés tente alors de dribbler Di María. Encore raté. L'Argentin ne tombe pas dans le panneau et remet les compteurs à 3-2. Le Real, lui, s’imposera au retour et s’adjugera cette Supercoupe d’Espagne.

Vidéo

10) 26 mars 2013 : Une sortie ratée

Dans un Barça que beaucoup annoncent en ‘fin de cycle’, Víctor Valdés signe l’une des meilleures saisons de sa carrière. Déterminant, il enchaîne les miracles. Et fait gagner des points aux Blaugrana. Après son dernier Clásico, il a donc le smile au moment d'entrer sur la pelouse du Camp Nou pour affronter le modeste Celta Vigo. Sur un coup franc inoffensif, sa prise d’appui est mauvaise. Le genou tourne, Valdés est à terre. Diagnostic : rupture des ligaments croisés et une absence de plus de six mois. Sorti sur civière, il ne refoulera plus jamais cette pelouse avec la liquette azulgrana. Un maillot sous lequel il aura donc joué 607 matchs et remporté 21 titres.

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Malgrés tes boulettes monumentales, Graciès Valdes !
FourFourTwo Niveau : CFA
Note : 10
Point 2) ... j'ai rien pigé
Point 4) ... j'ai rien pigé

J'ai mal lu ? le retour du déjeuner me joue des tours ?
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Quand je lisais ou entendais des critiques de toutes parts sur lui je comprenais pas, je n'avais gardé en tête que sa performance en finale de la Ligue des Champions 2006.

Mais je vois quasiment jamais jouer le Barça donc mon opinion a peut-être été faussée.
Message posté par FourFourTwo
Point 2) ... j'ai rien pigé
Point 4) ... j'ai rien pigé




Idem.
Le numéro 9 (la boulette), je crois plutôt que c'était pendant la coupe d'espagne 2012
Note : 2
Aller c'est partie pour 100 commentaires de louanges , après lui être tomber dessus pendant plus de dix ans !
Je vais pas faire l'hypocrite, je l'ai toujours trouvé nul. :)
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 1
Ces cheveux ... une dégaine a jouer dans " Phone Game "
Bravo pour ses trophées Zamora mais combien d'intervention Valdes doit faire sur un match au Barça aussi? Je serais curieux de voir les résultats d'un club comme l'OM avec Valdes dans les buts, je ne suis pas certains que se soit mieux qu'avec Mandanda
Je vais pas faire l'hypocrite, je l'ai toujours trouvé excellent. :)

(et ce, depuis juillet 92)
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par tidjegwada
Bravo pour ses trophées Zamora mais combien d'intervention Valdes doit faire sur un match au Barça aussi?


Les gardiens de but ont coutume de dire que les matches où ils sont peu sollicités sont plus difficiles à négocier pour eux
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Jamais été un grand fan, mais faut savoir tirer son chapeau aux artistes! Déçu pour lui, la pire façon de quitter son club.
Arthur-FAFI Niveau : DHR
On peut lui reconnaître le courage de quitter le Barça pour se trouver un nouveau challenge. D'ailleurs, un peu comme Guardiola qui avait quitté le club après avoir tout gagné.Ce sont de vrais compétiteurs qui ont besoin de se remettre en question et qui cherchent à ne pas tomber dans la facilité. Des exemples intéressants.

Celui d'Abidal aussi. Il n'avait qu'une infime chance de reprendre la compétition après sa greffe.
On parle beaucoup d'argent mais c'est aussi cela le sport, des joueurs motivés par le dépassement de soi, comme peuvent l'être tous les sportifs et même au plus petit niveau!
26 mars 2014 les mecs, 2014 !
Message posté par FourFourTwo
Point 2) ... j'ai rien pigé
Point 4) ... j'ai rien pigé

J'ai mal lu ? le retour du déjeuner me joue des tours ?


C'est toi sur la photo ? ...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 6
Animo i Graciès Valdes ! Personne n'a oublié tes hauts faits dans les grands matches. Finale de C1 2006 où il sauve la baraque. En 2009 quand il refroidit un CR7 chaud bouillant. Oui malgré 1-2 boulettes à la saison c'était aussi beaucoup de parades décisives sur le peu d'actions qu'il avait à négocier. Encore plus cette saison où il était vraiment fantastique. Quelle fin de merde quand même.

J'espère qu'il s'en remettra sans séquelle, tant le genoux est important pour les appuis d'un goal.

Avec pareille blessure, je serais curieux de savoir quel club viendra à la porte pour lui proposer près de 8 millions (City et Monaco peut être et encore...)

J'espère secrètement que personne se manifestera et qu'il restera à Barcelone faute de prétendants. Comme ça avec la concurrence de Ter Stegen, on aura une doublette compétitive dans les cages pendant un petit moment de la saison vu que Pinto se barrera lui aussi.

@stankogus: C'est bien en Supercoupe d'Espagne mais pas le 23 Aout 2010 mais plutôt 2012 !!!. Personnellement pour moi, sa dernière boulette s'est sur la frappe toute pourrie de Matuidi quand il se troue je ne sais comment alors qu'elle n'est pas dévié de la mort et qu'il y a moyen de plonger encore ^^
HaaalaMadrid Niveau : District
9) 2012
10) 2014
Gardien au style parfois peu conventionnel mais charismatique, tonique et imposant dans les face à face, qui a du s'employer souvent dans le jeu aérien pour soulager une défense dont ce n'était pas le point fort, garant de l'esprit catalan, qui a su rester serein face aux critiques acerbes qu'il a pu subir, coupable de quelques boulettes parfois certes mais dans l'ensemble avec un jeu aux pieds très sur pour participer aussi à la maîtrise de balle de son équipe ... triste et injuste sortie eu égard à ses états de service qui se combine avec une absence au mondial au brésil, rêve de tout footballeur j'imagine .. Dur dur dur !
Et puis je le déteste car sans lui Titi aurait sans doute gagné le ballon d'or en 2006 ..
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16