1. // International Argentine
  2. // Décès de Julio Grondona

Les 10 dates de Julio Grondona

Julio Grondona, président de la Fédération argentine et vice-président de la FIFA, s'est éteint hier, à 82 ans, sur une table d'opération d'un hôpital de Buenos Aires. En 35 ans à la tête de l'AFA, celui qu'on appelait « Don Julio » a tout connu, et tout décidé. Les sélections, les joueurs, l'arbitrage, la violence, les retransmissions télé, les journalistes, les hommes politiques, les dérapages, les accusations, puis la mort. Tout, sauf la prison. Retour en 10 dates sur la vie du Parrain du football argentin.

Modififié

18 septembre 1931, Avellaneda

Il est évidemment descendant d'Italiens, évidemment d'une famille génoise. Né dans la banlieue sud de Buenos Aires, à Avellaneda, Julio Grondona est un fils d'immigré : aîné d'une tribu de six frères et sœurs, mère au foyer, père qui tient une quincaillerie avec son ami, la « ferreteria Lombardi-Grondona » , inaugurée en 1923. Dans ce quartier ouvrier proche du port, Julio Grondona apprend à tenir un livre de compte avec son père, et à jouer au football sur les terrains vagues. Il n'est pas encore « Don Julio » , mais se comporte comme tel. « J'étais un 10 avec un peu de talent et assez fainéant qui n'aimait pas du tout courir, confiera-t-il plus tard. Chaque fois qu'on me mettait une passe un peu longue, j'insultais mes camarades. En plus, je fumais et je buvais. » À 20 ans, alors qu'il est dans la troisième année de ses études d'ingénieur, il abandonne tout. Son père subit une attaque cardiaque, Julio est le fils aîné et ne déconne pas avec la famille : il reprend la quincaillerie. L'employée Nélida Pariani deviendra la seule femme de sa vie, et Julio Grondona ne vivra jamais ailleurs qu'à Sarandi.

11 janvier 56, création d'Arsenal de Sarandi

Julio Grondona a 24 ans. Avec un groupe d'amis, ceux avec lesquels il va au bar, Grondona fonde le club de football de l'Arsenal de Sarandi, dont il prend immédiatement les commandes. Julio est pour la première fois président de quelque chose, et ne cessera de l'être pendant les 58 années suivantes. À la question de savoir s'il avait créé Arsenal, un club qui restera longtemps sans supporter et sans tribune, parce qu'il aimait son quartier ou parce qu'il aimait diriger, Julio Grondona répondait en montrant les poings. « Tous les week-ends, on se cognait dessus comme à la guerre, et après, moi, je me retrouvais derrière le guichet, à la quincaillerie, à devoir servir le type avec lequel on s'était tapé dessus. Ça ne pouvait pas continuer comme ça, alors j'ai proposé aux gars de nous affilier à l'AFA, et on s'est inscrit en "Aficionados", la plus basse division. » 56 ans plus tard, en 2012, Arsenal sera pour la première fois champion d'Argentine. Le président ? Julio Ricardo Grondona, le fils.

1969 : Premier dérapage

Les polémiques, ce fut la vie de Julio Grondona. Polémiques politiques, polémiques avec Maradona, polémiques avec les journalistes, accusations de corruption, de blanchiment d'argent, de fraude électorale, suspicions de clientélisme. Le président de l'AFA a trop été attaqué pour ne pas aimer le combat, l'heure où l'ennemi frappe à la porte et où il faut sortir l'arme sous le bras. Le dernier scandale en date remonte à seulement quelques semaines avant sa mort, au Brésil, quand éclate une affaire de revente illégale de places portant le sigle de l'AFA et le nom d'un de ses fils, Humberto Grondona. Mais c'est en 1969 que Don Julio goûte le sang pour la première fois, quand il est suspendu pendant un an par la FIFA pour avoir frappé un arbitre, Filaccione. Des remords ? Pas de remords. « J'ai purgé mon année comme il convenait : je suis allé au stade comme un petit monsieur, sans utiliser mon abonnement et en payant l'entrée. »

1973 : l'enlèvement du fils

À la fin d'un entraînement d'Arsenal, des hommes sortent en courant d'une auto, et posent l'acier de leurs flingues sur la tête d'Humberto Grondona, 14 ans. L'adolescent est séquestré pendant neuf jours, le temps de mener les négociations pour le montant et la remise de la rançon. Qui est aux manettes ? Julio Grondona lui-même, le Parrain, celui qui ne délègue rien à personne dans son travail, encore moins quand il s'agit de son fils. L'année suivante, il encaisse le coup : rupture d'anévrisme qui le loupe de peu. Il arrête de fumer.

16 avril 1979 : le président de la dictature

L'Argentine est championne du monde, l'Argentine connaît les heures les plus sombres d'une dictature violente qui traque ses adversaires la nuit, les torture et les largue par hélicoptère dans le Rio de la Plata. Le 16 avril 1979, Carlos Lacoste, le militaire qui avait organisé la Coupe du monde 1978, nomme Grondona à la tête de la Fédération. Il est le président de la dictature. Une tâche brune dont Don Julio se défendra jusqu'à la fin, répétant la même formule : « Ce sont les clubs qui m'ont élu, pas l'amiral Lacoste. » Cette année-là, Grondona prend donc ses quartiers au 1366 rue Viamonte, où il se rendra chaque jour pendant 35 ans entre 15h et 16h, dans son bureau du troisième étage sans ordinateur, sans internet, et qu'il quittera comme il l'avait annoncé un jour : « De l'AFA, on ne me sortira que les pieds devant. » Il fut réélu six fois, et un seul homme osa s'opposer à lui, en 1995 : l'arbitre Teodoro Nitti. Sa candidature reçut un vote.

1983 : le refus de la politique

Au cours de sa présidence à la Fédération argentine, Julio Grondona a connu 15 présidents, 4 monnaies différentes, d'innombrables dévaluations, 9 Coupes du monde, 3 papes. En Argentine, très peu de choses ont échappé à Grondona. Il connaissait les journalistes, les chefs d'entreprises, les présidents, les voisins de son quartier, les juges et toutes les personnes qui, un jour, ont croisé son chemin. Il était taillé pour la politique argentine, ses scandales, ses crises, ses clientélismes. Il aurait pu être le grand caudillo, il a dit non. Affilié au Parti radical, il refuse la proposition du parti qui, au retour de la démocratie en 1983, lui offre le poste de gouverneur d'Avellaneda. « Je n'échange l'AFA pour rien au monde » , répond-il. Pas candidat, Grondona saura en revanche naviguer avec les hommes politiques de tout bord. Celui qui a admis avoir voté l'ultra-libéral Menem en 1995, comme Maradona, comprit il y a quelques années son intérêt de s'associer à l'État Kirchner pour nationaliser les retransmissions télé. « Futbol Para Todos » . « Le foot pour tous » . Et toujours avec Grondona.

Coupe du monde 1986 : Grondona sélectionneur ?

Il se disait une chose en Argentine : le sélectionneur propose, Grondona décide. En 1986, le président de la Fédération fait le forcing pour maintenir à son poste Carlos Bilardo, attaqué de toute part. Coïncidence ou non, Bilardo veut emmener Sabella, Grondona souhaite Bochini : c'est Bochini qui part. Au Mexique, Grondona est dans le stade pour voir Maradona marquer le but du siècle, et fête le titre de « son » Argentine. Pendant son règne, Grondona aura connu 10 sélectionneurs - proche de Pékerman, haï cordialement par Marcelo Bielsa – et le football argentin son âge d'or : la Coupe du monde 86, deux finales en 90 et 2014, deux médailles d'or aux J.O 2004 et 2008, les Copa América 91 et 93, et six championnats du monde des – de 20 ans. En 2006, le Grafico a posé une question à Julio Grondona. Y a-t-il un joueur que vous avez voulu emmener au Mondial et qui n'y soit pas allé ? « Non. Si un joueur me plaît et que je le dis, et que l'entraîneur, pour démontrer sa supposée autorité, ne l'emmène pas, je crois que ce n'est pas bien. »

1988 : nomination à la vice-présidence de la FIFA

Julio Grondona ne savait parler qu'une seule langue, la sienne, l'espagnol, il a été mêlé à de multiples affaires, il est tombé dans une fontaine du château de Versailles lors d'une réunion de la FIFA, il détestait les Anglais (déclarant lors de l'élection du pays organisateur de la Coupe du monde 2018 : « Je n'ai jamais rien demandé de ma vie. Mais aux Anglais, si je l'ai fait. Je leur ai dit : "C'est bientôt la fin. Vous avez mon vote si vous me rendez les Malouines, qui nous appartiennent." » ), et pourtant Julio Grondona a été vice-président de la FIFA pendant 26 ans. Pourquoi ? Parce qu'il a été l'homme le plus proche de João Havelange, puis de Joseph Blatter. Les rois se reconnaissent entre eux.

2003 : Julio, l'idiot

En 35 ans, Julio la grande gueule a beaucoup parlé, et dit pas mal de conneries. La plus moche d'entre elles, en 2003 : « Les juifs ne parviennent pas à être arbitres en première division argentine parce que le monde du football est quelque chose de difficile, de travailleur, et que les juifs n'aiment pas les choses difficiles. »

30 juillet 2014 : la fin

Pendant de très longues années, Julio Grondona a fièrement porté, à l'annulaire de sa main gauche, une bague en or sur laquelle était inscrite sa devise : « Todo pasa » . Tout passe. Il n'y avait pas plus concis et pas plus juste pour définir le boss du football argentin. Pendant 35 ans, tout est passé par lui. Les décisions importantes, les décisions moins importantes. Tous sont venus dans son bureau de la rue Viamonte, où Julio Grondona recevait les mains croisées. « Il avait le style des caudillos, confiait il y a quelques années un dirigeant de Boca, anonymement bien entendu. Grondona, il t'accueille et te dit : "Qu'est-ce qui se passe ? Je vais régler ça, je vais t'aider." Après tu as une dette envers lui, tu es dépendant, c'est comme ça qu'il a construit son pouvoir. » Comme le fils d'une famille génoise devenu Parrain. Sous son commandement, la Fédération a été perquisitionnée à plus de 30 reprises. La justice l'a eu dans son viseur jusqu'à hier soir. Des hommes politiques, des journalistes ont passé leur carrière à essayer de le faire tomber. Il est mort sans tomber. Tout passe. Même Julio Grondona.

Par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


la montre Niveau : DHR
Si seulement blatter pouvait le rejoindre rapidement...
"...Il ne parlait qu'une langue,l'espagnol...il est tombé dans une fontaine du château de Versailles...il détestait les anglais..." Kamoulox?
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Bel article!
L'Argentine, une autre culture, d'autres dirigeants...
Maradona, un dieu du football, mais une autre moralité...
"L'adolescent est séquestré pendant neuf jours, le temps de mener les négociations pour le montant et la remise de la rançon. Qui est aux manettes ? Julio Grondona lui-même"

Donc il aurait enlevé son fils?

Monsieur Boisson, il est temps de ralentir
Mourir 100 ans jour pour jour après Jean Jaurès. Le mec aura levé son majeur jusqu'au bout.
Felipão Coutinho Niveau : District
triste,mais ça montre combien cet homme est coriace et sur quoi il a battus sa reputation. Toujours combattus jamais abattus,Hasta siempre Don Julio!!
mackallaway Niveau : CFA2
A la manière de certains joueurs qui "puent" le football, rien qu'à sa gueule, il pue bien la mafia et la corruption
Kit Fisteur Niveau : Loisir
L'égalité de l'être humain devant la mort... Non, TOUT ne passe pas, même les gros mafieux finissent par claquer, même si l'on aurait souhaité une mort plus "juste" qu'à 82 ans sur une table d'opération... Une mort à la Tony Montana aurait peut être été plus appropriée.
Message posté par camaradona
"L'adolescent est séquestré pendant neuf jours, le temps de mener les négociations pour le montant et la remise de la rançon. Qui est aux manettes ? Julio Grondona lui-même"

Donc il aurait enlevé son fils?

Monsieur Boisson, il est temps de ralentir


Moi je trouve ça clair. Il a mené la négociation de la rançon.
Richard_Gotainer Niveau : DHR
C'est quand même autre chose qu'escalette, qui lui aussi porte une bague avec la même inscription,"tout passe", sauf qu'il s'agit d'une bague anale.

On se réjouit jamais d'une mort mais certaine nous déclenche quand même un pti rictus. Salut Julio...
Note : 1
Message posté par Richard_Gotainer
C'est quand même autre chose qu'escalette, qui lui aussi porte une bague avec la même inscription,"tout passe", sauf qu'il s'agit d'une bague anale.


Je lève mon verre en ton honneur, tu m'as bien fait rire avec ta connerie !!!
et toujours ces larbins à applaudir ces grosses merdes de mafieux...pathétique
il y a 4 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164
À lire ensuite
Lille gagne au petit trot