En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // International Argentine
  2. // Décès de Julio Grondona

Les 10 dates de Julio Grondona

Julio Grondona, président de la Fédération argentine et vice-président de la FIFA, s'est éteint hier, à 82 ans, sur une table d'opération d'un hôpital de Buenos Aires. En 35 ans à la tête de l'AFA, celui qu'on appelait « Don Julio » a tout connu, et tout décidé. Les sélections, les joueurs, l'arbitrage, la violence, les retransmissions télé, les journalistes, les hommes politiques, les dérapages, les accusations, puis la mort. Tout, sauf la prison. Retour en 10 dates sur la vie du Parrain du football argentin.

Modififié

18 septembre 1931, Avellaneda

Il est évidemment descendant d'Italiens, évidemment d'une famille génoise. Né dans la banlieue sud de Buenos Aires, à Avellaneda, Julio Grondona est un fils d'immigré : aîné d'une tribu de six frères et sœurs, mère au foyer, père qui tient une quincaillerie avec son ami, la « ferreteria Lombardi-Grondona » , inaugurée en 1923. Dans ce quartier ouvrier proche du port, Julio Grondona apprend à tenir un livre de compte avec son père, et à jouer au football sur les terrains vagues. Il n'est pas encore « Don Julio » , mais se comporte comme tel. « J'étais un 10 avec un peu de talent et assez fainéant qui n'aimait pas du tout courir, confiera-t-il plus tard. Chaque fois qu'on me mettait une passe un peu longue, j'insultais mes camarades. En plus, je fumais et je buvais. » À 20 ans, alors qu'il est dans la troisième année de ses études d'ingénieur, il abandonne tout. Son père subit une attaque cardiaque, Julio est le fils aîné et ne déconne pas avec la famille : il reprend la quincaillerie. L'employée Nélida Pariani deviendra la seule femme de sa vie, et Julio Grondona ne vivra jamais ailleurs qu'à Sarandi.

11 janvier 56, création d'Arsenal de Sarandi

Julio Grondona a 24 ans. Avec un groupe d'amis, ceux avec lesquels il va au bar, Grondona fonde le club de football de l'Arsenal de Sarandi, dont il prend immédiatement les commandes. Julio est pour la première fois président de quelque chose, et ne cessera de l'être pendant les 58 années suivantes. À la question de savoir s'il avait créé Arsenal, un club qui restera longtemps sans supporter et sans tribune, parce qu'il aimait son quartier ou parce qu'il aimait diriger, Julio Grondona répondait en montrant les poings. « Tous les week-ends, on se cognait dessus comme à la guerre, et après, moi, je me retrouvais derrière le guichet, à la quincaillerie, à devoir servir le type avec lequel on s'était tapé dessus. Ça ne pouvait pas continuer comme ça, alors j'ai proposé aux gars de nous affilier à l'AFA, et on s'est inscrit en "Aficionados", la plus basse division. » 56 ans plus tard, en 2012, Arsenal sera pour la première fois champion d'Argentine. Le président ? Julio Ricardo Grondona, le fils.

1969 : Premier dérapage

Les polémiques, ce fut la vie de Julio Grondona. Polémiques politiques, polémiques avec Maradona, polémiques avec les journalistes, accusations de corruption, de blanchiment d'argent, de fraude électorale, suspicions de clientélisme. Le président de l'AFA a trop été attaqué pour ne pas aimer le combat, l'heure où l'ennemi frappe à la porte et où il faut sortir l'arme sous le bras. Le dernier scandale en date remonte à seulement quelques semaines avant sa mort, au Brésil, quand éclate une affaire de revente illégale de places portant le sigle de l'AFA et le nom d'un de ses fils, Humberto Grondona. Mais c'est en 1969 que Don Julio goûte le sang pour la première fois, quand il est suspendu pendant un an par la FIFA pour avoir frappé un arbitre, Filaccione. Des remords ? Pas de remords. « J'ai purgé mon année comme il convenait : je suis allé au stade comme un petit monsieur, sans utiliser mon abonnement et en payant l'entrée. »

1973 : l'enlèvement du fils

À la fin d'un entraînement d'Arsenal, des hommes sortent en courant d'une auto, et posent l'acier de leurs flingues sur la tête d'Humberto Grondona, 14 ans. L'adolescent est séquestré pendant neuf jours, le temps de mener les négociations pour le montant et la remise de la rançon. Qui est aux manettes ? Julio Grondona lui-même, le Parrain, celui qui ne délègue rien à personne dans son travail, encore moins quand il s'agit de son fils. L'année suivante, il encaisse le coup : rupture d'anévrisme qui le loupe de peu. Il arrête de fumer.

16 avril 1979 : le président de la dictature

L'Argentine est championne du monde, l'Argentine connaît les heures les plus sombres d'une dictature violente qui traque ses adversaires la nuit, les torture et les largue par hélicoptère dans le Rio de la Plata. Le 16 avril 1979, Carlos Lacoste, le militaire qui avait organisé la Coupe du monde 1978, nomme Grondona à la tête de la Fédération. Il est le président de la dictature. Une tâche brune dont Don Julio se défendra jusqu'à la fin, répétant la même formule : « Ce sont les clubs qui m'ont élu, pas l'amiral Lacoste. » Cette année-là, Grondona prend donc ses quartiers au 1366 rue Viamonte, où il se rendra chaque jour pendant 35 ans entre 15h et 16h, dans son bureau du troisième étage sans ordinateur, sans internet, et qu'il quittera comme il l'avait annoncé un jour : « De l'AFA, on ne me sortira que les pieds devant. » Il fut réélu six fois, et un seul homme osa s'opposer à lui, en 1995 : l'arbitre Teodoro Nitti. Sa candidature reçut un vote.

1983 : le refus de la politique

Au cours de sa présidence à la Fédération argentine, Julio Grondona a connu 15 présidents, 4 monnaies différentes, d'innombrables dévaluations, 9 Coupes du monde, 3 papes. En Argentine, très peu de choses ont échappé à Grondona. Il connaissait les journalistes, les chefs d'entreprises, les présidents, les voisins de son quartier, les juges et toutes les personnes qui, un jour, ont croisé son chemin. Il était taillé pour la politique argentine, ses scandales, ses crises, ses clientélismes. Il aurait pu être le grand caudillo, il a dit non. Affilié au Parti radical, il refuse la proposition du parti qui, au retour de la démocratie en 1983, lui offre le poste de gouverneur d'Avellaneda. « Je n'échange l'AFA pour rien au monde » , répond-il. Pas candidat, Grondona saura en revanche naviguer avec les hommes politiques de tout bord. Celui qui a admis avoir voté l'ultra-libéral Menem en 1995, comme Maradona, comprit il y a quelques années son intérêt de s'associer à l'État Kirchner pour nationaliser les retransmissions télé. « Futbol Para Todos » . « Le foot pour tous » . Et toujours avec Grondona.

Coupe du monde 1986 : Grondona sélectionneur ?

Il se disait une chose en Argentine : le sélectionneur propose, Grondona décide. En 1986, le président de la Fédération fait le forcing pour maintenir à son poste Carlos Bilardo, attaqué de toute part. Coïncidence ou non, Bilardo veut emmener Sabella, Grondona souhaite Bochini : c'est Bochini qui part. Au Mexique, Grondona est dans le stade pour voir Maradona marquer le but du siècle, et fête le titre de « son » Argentine. Pendant son règne, Grondona aura connu 10 sélectionneurs - proche de Pékerman, haï cordialement par Marcelo Bielsa – et le football argentin son âge d'or : la Coupe du monde 86, deux finales en 90 et 2014, deux médailles d'or aux J.O 2004 et 2008, les Copa América 91 et 93, et six championnats du monde des – de 20 ans. En 2006, le Grafico a posé une question à Julio Grondona. Y a-t-il un joueur que vous avez voulu emmener au Mondial et qui n'y soit pas allé ? « Non. Si un joueur me plaît et que je le dis, et que l'entraîneur, pour démontrer sa supposée autorité, ne l'emmène pas, je crois que ce n'est pas bien. »

1988 : nomination à la vice-présidence de la FIFA

Julio Grondona ne savait parler qu'une seule langue, la sienne, l'espagnol, il a été mêlé à de multiples affaires, il est tombé dans une fontaine du château de Versailles lors d'une réunion de la FIFA, il détestait les Anglais (déclarant lors de l'élection du pays organisateur de la Coupe du monde 2018 : « Je n'ai jamais rien demandé de ma vie. Mais aux Anglais, si je l'ai fait. Je leur ai dit : "C'est bientôt la fin. Vous avez mon vote si vous me rendez les Malouines, qui nous appartiennent." » ), et pourtant Julio Grondona a été vice-président de la FIFA pendant 26 ans. Pourquoi ? Parce qu'il a été l'homme le plus proche de João Havelange, puis de Joseph Blatter. Les rois se reconnaissent entre eux.

2003 : Julio, l'idiot

En 35 ans, Julio la grande gueule a beaucoup parlé, et dit pas mal de conneries. La plus moche d'entre elles, en 2003 : « Les juifs ne parviennent pas à être arbitres en première division argentine parce que le monde du football est quelque chose de difficile, de travailleur, et que les juifs n'aiment pas les choses difficiles. »

30 juillet 2014 : la fin

Pendant de très longues années, Julio Grondona a fièrement porté, à l'annulaire de sa main gauche, une bague en or sur laquelle était inscrite sa devise : « Todo pasa » . Tout passe. Il n'y avait pas plus concis et pas plus juste pour définir le boss du football argentin. Pendant 35 ans, tout est passé par lui. Les décisions importantes, les décisions moins importantes. Tous sont venus dans son bureau de la rue Viamonte, où Julio Grondona recevait les mains croisées. « Il avait le style des caudillos, confiait il y a quelques années un dirigeant de Boca, anonymement bien entendu. Grondona, il t'accueille et te dit : "Qu'est-ce qui se passe ? Je vais régler ça, je vais t'aider." Après tu as une dette envers lui, tu es dépendant, c'est comme ça qu'il a construit son pouvoir. » Comme le fils d'une famille génoise devenu Parrain. Sous son commandement, la Fédération a été perquisitionnée à plus de 30 reprises. La justice l'a eu dans son viseur jusqu'à hier soir. Des hommes politiques, des journalistes ont passé leur carrière à essayer de le faire tomber. Il est mort sans tomber. Tout passe. Même Julio Grondona.

Par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 12 heures 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2
il y a 11 heures Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 8 il y a 11 heures Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47
À lire ensuite
Lille gagne au petit trot