1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe D
  3. // Italie/Uruguay

Les 10 coups tordus que Suárez pourrait faire contre l'Italie

Luis Suárez est un immense joueur, dont le vice n'est pas la moindre des qualités. Ses buts sont aussi fameux que ses coups tordus. Luis a déjà arrêté un but de la main et mordu son adversaire, mais pourtant, on le sait tous, on n'a encore rien vu. Petit inventaire des saloperies que l'homme qui n'a que mépris pour Pierre de Coubertin ne se refuserait certainement pas si les circonstances l'exigeaient.

Modififié
473 16
Sortir une montre en or de son short et corrompre l'arbitre
Luis aime faire le pressing et prendre son rôle de premier défenseur à cœur. Après une première biscotte pour avoir craché sur les cheveux de Pirlo, il essuie ses crampons sur l'autre idole, Gigi Buffon. Antićipant un deuxième jaune, il prend l'arbitre par la main pour l'isoler et, de son slip, sort une montre en or qu'il lui passe au poignet. L'arbitre sort le carton mais Suárez, en pleurs, refuse de sortir sans avoir récupéré l'objet : « C'est mon grand-père qui me l'a donné sur son lit de mort » , expliquera-t-il en conférence de presse.

Des pochons de sang pour faire expulser un adversaire
Luis a compris depuis longtemps que l'accessoire préféré des réalisateurs de films d'horreur peut débloquer des situations compromises. Lors d'un choc avec Chiellini, Luis se fait exploser lui-même l'arcade sourcilière. Le défenseur de la Squaddra est expulsé malgré de longues protestations pendant lesquelles Luis se fait recoudre en moins de dix secondes, et exige un bandage à la Olivier Merle.

Pisser aux six mètres pour marquer son territoire
Quand tous les joueurs profitent d'une blessure pour s'hydrater, Luis reste sur le pré, dans la surface de décision très exactement. Et pendant que les autres boivent, lui s'accroupit et urine discrètement, dans l'indifférence générale. Ce n'est que deux jours plus tard qu'une télévision italienne, après analyse des images, révélera le forfait. Luis s'en expliquera sans rougir : « Etre un buteur, c'est être un chien, je voulais juste marquer mon territoire. »

Lancer le poteau de corner en javelot sur un adversaire
Il reste cinq minutes à jouer, et le nul qualifie l'Italie. Sur un corner à la rémoise avec Pirlo, Luis voit Verratti effacer son adversaire direct et partir en déboulé le long de la ligne de corner. Luis connaît trop bien le foot pour rester les bras croisés. Il se saisit donc du piquet de corner et d'un geste expert vise pile au milieu du 23. Verratti s'écroule, Luis file au vestiaire : « Un centre en retrait dans une forêt de jambes, à ce moment du match, c'était une occasion de but. Je m'excuse auprès de Verratti, mais il doit comprendre que je n'ai pas agi contre lui, mais pour mon pays. »

Avoir un maillot italien sous son maillot pour qu'un Italien lui fasse la passe
Luis Suárez n'est pas de ces ravis de la crèche qui dissimulent sous leur maillot un message plein de cœurs pour leur maman, Jésus ou leur ami forfait. Non. Par contre, Luis Suárez peut très bien entrer sur la pelouse de l'Arena das Dunas de Natal avec un maillot de la Nazionale sous celui de la Céleste, pour, lorsque la situation l'exigera, tromper l'adversaire en se faisant passer pour l'un des leurs en soulevant sa tunique. Un maillot italien qui sera évidemment une contrefaçon.

Se mordre lui-même pour faire croire que Chiellini l'a agressé
En avril 2013, Luis Suárez se signalait en mordant Branislav Ivanović jusqu'au sang. Depuis, tous les adeptes de la loi du talion attendent que l'Uruguayen subisse à son tour une agression buccale. Et ça, Luis Suárez le sait très bien. Sur l'ultime corner la partie, l'Uruguayen plantera ses incisives dans son propre avant-bras, avant d'accuser le défenseur chargé de le marquer. Penalty, expulsion, qualification, édito d'Attali. La carré magique.

Scalper Pirlo
Comme tout le monde, Luis Suárez a du mal à définir ce qu'est un hipster, mais les hipsters l'énervent. Pas une bonne nouvelle pour Andrea Pirlo, sa barbe et sa chevelure tout en volume. Un souci auquel la teigne uruguayenne remédiera à la pause en scalpant l'homme de Brescia à la machette, sous les yeux effarés de Marco Verratti. Qui tentera sans succès de se faire greffer la perruque de son meneur de jeu.

Utiliser la bombe de l'arbitre pour mettre le point de penalty plus près
Profitant d'une diversion magistralement orchestrée par son capitaine Godín, Luis s'empare de la fameuse bombe, trace un rond à trois mètres du but, planque l'objet de son larcin dans son short, et demande à Cáceres de se placer sur l'ancien point de penalty. Le sens du détail.

Baisser le short de son adversaire avant un duel de la tête
Une technique bien connue des salopards de cours d'école qui tend à prouver que Luis Suárez a su garder son âme d'enfant. Et si, par malheur, la méthode s'avère insuffisante, le Pistolero uruguayen peut toujours dégainer sa botte secrète. Une petite olive, ni vue ni connue, qui explique aussi le strap autour de son pouce.

Faire un trou dans le petit filet du but adverse
Luis Suárez est un homme qui aime un peu trop les frappes croisées au premier poteau. Pourquoi ? Parce qu'il cache un cran d'arrêt sous son protège-tibia et découpe systématiquement quelques mailles du petit filet pendant le toss. Un tour de passe-passe malicieux pour un pourcentage de réussite maximal.

Par Paul Bemer, Mathias Edwards et Vincent Riou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Putain c'était de la bonne celle la les gars !
NouveauEnVille Niveau : District
Les photos sont toujours bien choisies c'est ouf
pointu_du_gauche Niveau : DHR
Il est en train de lui clouer le bec.
Perceval de Galles Niveau : Loisir
Petit feedback pas méchant aux journalistes de Sofoot

Depuis hier, j'ai l'impression de voir énormément de mots manquants dans les articles ou en-têtes. On kiffe vos articles, mais prenez votre temps les mecs, ça gâche beaucoup le plaisir de lire.
Après ok c'est la coupe du monde, donc il faut traiter 4 matches par jour, mais quand faut réfléchir 3 secondes á ce qu'á voulu écrire l'auteur, c'est dommage.

J'espère avoir été constructif
Perceval de Galles Niveau : Loisir
Vu que je m'étais arrêté á l'en-tête, maintenant je peux le dire: très bon article! Le passage sur le javelot a l'air assez réalisable :)
bobobo-bo bo-bobo Niveau : District
Hristo Stoichkov a déjà fait tout ça il y a 25 ans !
Note : 10
"Se mordre lui-même pour faire croire que Chiellini l'a agressé"

Presque.

Il est vraiment dérangé ce mec c'est pas possible... Un rat.
Bien vu pour la morsure aha. Dommage que c'eût été dans l'autre sens
jean-registre Niveau : CFA2
Bon bah finalement il a mordu Chiellini hehe
Vous êtes médiums les gars ? Ahah ce joueur est un génie, on aime ou on aime pas moi j'adore. Tout l'esprit So Foot dans un joueur !!
Se mordre lui-même pour faire croire que Chiellini l'a agressé
En avril 2013, Luis Suarez se signalait en mordant Branislav Ivanovic jusqu'au sang. Depuis, tous les adeptes de la loi du talion attendent que l'Uruguayen subisse à son tour une agression buccale. Et ça, Luis Suarez le sait très bien. Sur l'ultime corner la partie, l'Uruguayen plantera ses incisives dans son propre avant-bras, avant d'accuser le défenseur chargé de le marquer. Penalty, expulsion, qualification, édito d'Attali. La carré magique.

SoFoot presque visionnaire...
LibidoPostToxico Niveau : National
Note : 1
Il a une putin de tete de castor
Ben voilà. C fait!!!! Incroyable .... Bravo Luis.
soviosionnaires sur ce coup la ! ce mec écrit la légende pendant que les autres pensent carrière !
magique
signé un riton du plat pays !
cet enflure m'a fait vibrer !
Message posté par bobobo-bo bo-bobo
Hristo Stoichkov a déjà fait tout ça il y a 25 ans !


en même temps si on ne devait "vibrer" que pour de l'inédit on se ferait chier naaaannnnnnnnnn ?
c'est pour ça que j'aime le foot !
merde quoi ! match certes pas légendaire , mais faits de match , polémiques ! c'est plus fort que moi je vibre !
Est-ce que Dame Nature ne l'avait tout simplement pas prédestiné à ce genre de pratiques quand on voit ses chicots ?! Honnêtement...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
473 16