Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. // Mercato 2015
  3. // Bilan

Les 10 bonnes questions de ce mercato 2015

Le mercato 2015 s'est terminé en beauté le 31 août à minuit. De Jorge Mendes à Olivier Sadran en passant par le mini-bus des Ulis, voici les dix principales questions qu'a posées ce marché estival du foot européen.

Modififié
  • Olivier Sadran peut-il remporter un championnat du monde de bras de fer ?

    « Pour comprendre le bras de fer, il faut sortir du film Over the top ou du bras de fer de comptoir entre copains. » Pour Alain Lanique, président d'honneur de la Fédération française de bras de fer, son sport est un art. Et dans une discipline où le plus petit peut coucher le plus balèze, Olivier Sadran réunit toutes les qualités du champion, énumérées là encore par Alain Lanique : « Il faut des notions de départ, et partir comme après un starter. Mais l'effort est parfois long. Ma dernière finale en championnat du monde a duré 3 minutes. » Attendre et tenir l'effort, Sadran sait faire, il l'a encore prouvé en mordant le mollet de Ben Yedder jusu'à la dernière seconde du mercato. Seul souci, sa stratégie offensive. M. Lanique, toujours : « La meilleure des défenses, c'est l'attaque. Au bras de fer, il faut attaquer très vite, profiter du moment où l'adversaire est entamé. » Bétonner, Sadran sait faire. Balancer la sauce pour démolir l'adversaire, moins. Ce qu'on appelle avoir une volonté de fer, même sans être un gros bras.

  • Les Portugais sont-ils vraiment si bons en économie ?

    Le Portugal a encore très bien vendu cet été. Des voyages à Lisbonne, des joueurs à Porto : Sandro, Danilo, Jackson Martínez, mais aussi et surtout Quaresma refourgué à Beşiktaş. Le comptoir portugais ouvert à Monaco a fait encore mieux : Martial, Abdennour, Kurzawa, Kondogbia... Soit 4 joueurs en moins pour 150 millions d'euros en plus dans les caisses. Des émissaires de l'État portugais et de sa dette de plus de 130% du PIB ? Une assimilation parfaite de la théorie des avantages comparatifs chère à Ricardo, avec le joueur de foot en remplacement du vin ? Las, David est anglais. Ricardo Salgado, lui, est portugais et fondateur de la Banco Espírito Santo dont Jorge Mendes forme une succursale à lui seul. Économiste de l'année en 92, décoré de l'Ordre du mérite et de la Légion d'honneur en France, il est une figure du savoir-faire des Lusitaniens en la matière. Mais, arrêté en 2014 pour « fraude, abus de confiance, falsification et blanchiment de capitaux » , il est surtout une preuve que les « gueshs » sont des escrocs. On ne verse pas dans le recel de Quaresma impunément.


  • Quel est le meilleur mini-bus pour Les Ulis ?

    Avec les 300 000 boules récupérées du transfert de Martial, le club rêve de s'acheter un mini-bus. Sachant qu'un bon VW T5 ne monte guère au-delà des 50 000 € TTC, reste de la maille pour se faire plaisir. En imposer. Bruno d'Oasis Tuning donne des pistes : « On est dans une configuration pas optimale, il n'y a quasiment pas de pièces. C'est une base difficile pour faire quelque chose d'un peu abouti. Moi comme ça, à brûle-pourpoint, je le vois avec 4 belles jantes et des petits rajouts. On va trouver un spoiler avant qui va sur le bas du pare-chocs, si ça veut rigoler hein ! Après, je sais pas si la génération T5 a été reliftée depuis 2009, c'est le problème, trouver des pièces compatibles si la ligne a changé. La sono, c'est un métier à part. Pour les couleurs, on peut partir sur une base bleue avec un rappel de jaune, par covering avec des motifs à leur choix, ça peut être une idée sympa à creuser, en rapport avec les couleurs, l'emblème du club, je le sentirais plutôt bien comme ça. Il faudra teinter les vitres aussi, pour que ce soit joli. » Et mettre Pat' Évra au volant.

  • Comment bien ouvrir un fichier Adobe sur son ordinateur ?

    Ça se passe en trois étapes qu'il faut bien exécuter dans cet ordre précis. Pour commencer, il faut s'assurer qu'Acrobat Reader est bien installé sur l'ordinateur en question. « C'est un prérequis » , explique Idir, informaticien à Paris. « Sans ça, tu ne peux rien faire. » Ensuite, ça peut arriver qu'il faille redémarrer la machine pour certains modèles d'ordinateurs, « mais un message vous préviendra automatiquement » . Et enfin, dernière étape, la plus simple, « un double-clic gauche sur le document que vous voulez ouvrir. Sur Mac, ça peut être double-clic droit, mais vu que c'est vous qui faites ces modifications de paramètres, j'espère que vous connaissez le moyen d'ouvrir un document » . Et voilà, le tour est joué. Du coup, difficile de comprendre comment le transfert de David de Gea à Madrid a pu foirer, comment les mecs ont fait pour ne pas réussir à ouvrir ce PDF : « Normalement, aujourd'hui, tout le monde a Adobe Reader dans les services administratifs, mais peut-être qu'en Espagne »


  • Quels Jordan la Ligue 1 n'a pas encore réussi à refourguer ?

    En pillant la Ligue 1 de trois de ses Jordan (Amavi, Ayew et Veretout) assez rapidement cet été, Aston Villa a fait peur à la France, qui pensait bien finir l'été sans aucun Jordan dans ses rangs. Mais le club de Birmingham est resté sur ce trio, et la Ligue 1 conserve toujours quelques atouts dans sa manche, à savoir cinq fils de fan de Michael : Adéoti, N'Kololo et Leborgne au SM Caen, Ferri à l'Olympique lyonnais et enfin le Rémois Siebatcheu. Suffisant pour constituer une équipe de basket, en attendant le prochain mercato.

  • Monaco est-il devenu un dépôt-vente ?

    Pour le dernier Larousse, un dépôt-vente, c'est quand « le vendeur laisse l'objet dont il souhaite se déposséder dans un magasin et que ce dernier ne lui rétrocède le prix de la vente (moins un pourcentage convenu) qu'après que l'objet a trouvé acheteur » . Dans le dossier Martial, il n'y a aucun doute, la Principauté a donc servi de dépôt-vente. Et même mieux, un dépôt-vente qui fait monter la valeur d'un produit. Les Ulis et l'OL ont pris leur part du gâteau sur un objet dont la valeur a explosé en six ans. « Si tous étaient comme ça, je peux vous assurer que je n'aurais plus rien chez moi » , assure Nicolas, salarié d'un dépôt-vente à Paris. Et vu les nouveaux arrivants cet été, on est en droit de penser que Monaco va continuer dans cette voie-là. En majorité des jeunes dont le contrat stipule obligatoirement qu'un pourcentage de la revente doit être reversé au club formateur. Une fiscalité avantageuse et des placements rentables, aucun doute, Monaco, c'est l'avenir de la Ligue 1.


  • Les Kita sont-ils plus forts que la NBA ?

    Commençons déjà par examiner la verve des deux parties en confrontation. D'un côté, il y a les Kita, à la tête du FC Nantes et aboyeurs hors pair : « Papy a un agent qui ne connaît rien au football. J'aurais pu ne pas le vendre, mais c'est moi qui lui ai trouvé le club, qui ai travaillé dessus et qui ai essayé du mieux possible de négocier le salaire pour lui. » Et de l'autre, il y a Bouna NDiaye, agent de Papy Djilobodji, mais aussi de la plupart des joueurs français en NBA et homme discret : « … » . 1 – 0 pour Franck et Waldemar. Ensuite, comparons un peu les deux portefeuilles. Bouna Ndiaye (Nicolas Batum + Rudy Gobert + Ian Mahinmi). Les Kita (Oswaldo Vizcarrondo + Lucas Deaux + Rémy Riou). 1 – 1. Égalité parfaite, mais il faut bien les départager. Dernier argument : quel est le meilleur sport ? Le foot ou le basket ? Réponse : le foot. Fin de l'histoire. Victoire des Kita.

  • Qu'a réussi à pêcher Jean-Louis Triaud lors du dernier jour du mercato ?

    Pas grand-chose, mais Jean-Louis vous en dit plus ici.

  • Pourquoi les Anglais ont eu droit à une journée de rab ?

    Parce que de la même manière qu'ils ont choisi de conduire à gauche, ou d'avoir des prises de courant toutes chelous, les Anglais ont décidé de faire différemment, comme l'explique l'agent de joueur, Franck Belhassen. « Chaque Fédération décide de la date de fermeture de son marché des transferts. D'ailleurs, il y en a qui sont encore ouverts, comme Israël. » Ainsi, alors que la plupart des fédérations européennes ne pouvaient plus enregistrer d'arrivées de joueurs après le 31 août, les Anglais s'étaient donnés jusqu'au 1er septembre, 19h. En revanche, comme l'impose l'UEFA pour tous ses pays membres, les clubs anglais devaient inscrire leur effectif pour les compétitions européennes avant le 31 août à minuit.


  • Combien Jorge Mendes s'est mis dans la poche ?

    Été 2014, Jorge Mendes participe sans honte à l'officialisation des transferts de James, Falcao, Diego Costa, Di María et Mangala. D'après Le Point, le meilleur agent du monde touche alors un petit 35 millions d'euros. Cette année, le Portugais a renvoyé Falcao et Di María en vadrouille tout en restant très proche des 80 boulettes de Martial, et encore plus des 95 millions dépensés par Valence pour Abdennour, Rodrigo et co. On n'oublie pas non plus le départ de Dos Santos aux States, les arrivées de Cavaleiro et Coentrão sur le Rocher ou encore le soutien aux futurs pensionnés Quaresma (Beşiktaş), Anderson (Internacional) et Simão (NorthEast United, Inde). Sa seule déception : le fail De Gea au Real a priori « pour quelques secondes » . C'est peut-être ce qui va diminuer le revenu estival de Mendes par rapport à l'an dernier. Car si on se base sur les chiffres du Point - 10% sur chaque transaction -, l'ancien gérant de boîte de nuit serait proche des 26 millions d'euros.

    Par la rédaction
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi