Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00 beIN Sports
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00

Leroy Sané, 50 millions d'euros et des interrogations

Pour 50 millions d'euros, Manchester City s'est acheté les services de Leroy Sané, 20 ans et du talent plein les pieds. Après seulement une cinquantaine de matchs disputés en championnat, l'ailier quitte donc déjà la Bundesliga. Un départ précoce qui interpelle.

Modififié
Il n'aura fallu qu'un match à Leroy Sané pour débarquer dans la cour des grands. C'était il y a un peu plus d'un an, le 10 mars 2015, à Madrid. Ce soir-là, Schalke 04 n'a rien à perdre. Battu (2-0) sur sa pelouse lors du huitième de finale aller de C1, le club de la Ruhr, privé d'un bon nombre de joueurs dont Julian Draxler, sait qu'il n'a quasiment aucune chance de se qualifier face au Real. Le match paraît joué d'avance, surtout que depuis l'arrivée de Roberto Di Matteo, le beau jeu n'est pas vraiment au rendez-vous du côté des Knappen. Mais contre toute attente, ce qui devait être un match sans intérêt se transforme en une des rencontres les plus folles de ces dernières années en Ligue des champions. Huntelaar et ses copains se la donnent et ne passent pas loin de l'exploit. Jusqu'à la dernière seconde, le S04 semble en mesure de se qualifier grâce à une envie de fou donc mais aussi, et surtout, à une jeunesse dorée qui n'a pas oublié d'avoir du ballon. Parmi les gamins en vue, Leroy Sané. Rapide, technique, adroit devant le but, le jeune Allemand, fils de l'ancien international sénégalais Souleymane Sané, semble avoir tout pour lui. Rentré à la 29e minute en lieu et place d'Eric-Maxim Choupo Moting (blessé), il martyrise la défense menregue au point de finir par lui coller un superbe but d'une frappe enroulée du gauche. Au coup de sifflet final, Schalke repart sans la qualification mais avec une nouvelle certitude : Leroy Sané a tout d'une star. Et l'Europe n'a pas fini d'entendre parler de lui.

Vidéo

Un espoir qui doit confirmer



Est-ce que le souvenir de ce match incroyable a joué un rôle dans la somme conséquente que City a déboursé pour s'acheter ses services ? Sans doute un peu. Car depuis cette rencontre, Leroy Sané n'a pas réellement confirmé. Certes, il y a eu quelques buts magiques, dont celui inscrit face à Wolfsburg après un solo de plus de 70 mètres, et quelques passes bien senties. L'an passé, pour sa première saison complète en Bundesliga (33 matchs disputés), le jeune international a inscrit 8 buts et délivré 6 passes décisives. C'est bien. Mais pas foncièrement mieux, voire moins bien, que ce que proposent un Max Meyer ou un Julian Brandt. Si Leroy Sané semble sur le papier avoir encore plus de talent que ces deux-là, ses passages à vide laissent songeur. Cet hiver, alors que les tabloïds européens l'envoyaient déjà aux quatre coins de l'Europe, il avait connu une sacré baisse de régime et semblait avoir du mal à accepter cette nouvelle notoriété. Le marché des transferts est aujourd'hui fait d'une telle manière que les grands espoirs du foot valent souvent plus cher que les joueurs confirmés. En cela, il n'y a plus rien d’aberrant à ce que Leroy Sané soit dorénavant le joueur allemand le plus cher de l'histoire devant Mesut Özil. Du talent, il en possède. Mais le fait que Schalke ne se soit pas vraiment battu pour le garder n'augure pas forcément le meilleur. Après le départ surprise de Draxler pour Wolfsburg l'été dernier, le club aurait pu décider de faire le forcing pour prolonger son joyau (ce dernier possédant une clause de départ de 37 millions à l'été 2016), pour le garder encore un peu, mais aussi pour le revendre encore plus cher. Mais Sané a vite fait comprendre que son avenir ne s'écrirait pas en Königsblau et le club n'a pas trop cherché à le faire changer d'avis. Pour des raisons financières (Schalke est toujours légèrement endetté), mais aussi pour des raisons sportives. Leroy Sané, bien que très talentueux, est remplaçable.


Vidéo

Le choix de Guardiola


À seulement 20 ans, un âge où rien n'est impossible, Sané sait qu'il a du temps pour confirmer les espoirs placés en lui et ne se soucie guère du montant de son transfert. En février dernier, il avait déclaré dans les colonnes de 11 Freunde qu'il « ne pouvait rien faire si les gens estimaient [qu'il valait] 50 millions d'euros » . Son but est clair : progresser. Pour cela, il a donc choisi City mais surtout Guardiola. « C'est lui qui m'a convaincu de venir à Manchester. J'ai suivi ce qu'il a fait au Barça et au Bayern et je sais qu'il est très fort avec les jeunes joueurs. Je pense qu'il peut faire de moi un joueur plus complet » , a-t-il expliqué lors de sa présentation officielle. Évidemment, il y a quelques contre-exemples à cette affirmation. Mario Götze, alors âgé de 21 ans, avait lui aussi choisi de rejoindre Guardiola au Bayern dans le but de franchir un palier, avec les conséquences que l'on connaît aujourd'hui. Mais à la différence de Götze, Leroy Sané semble vraiment avoir été choisi par le Catalan. Ce dernier n'a eu de cesse de vanter les mérites du prodige de Schalke. Les discussions entre City et la famille Sané, qui gère les intérêts du fiston, se sont enclenchées très rapidement après l'annonce de l'arrivée prochaine de Pep en Angleterre. Ce départ ne ressemble donc pas un coup de tête mais à un acte réfléchi. « Je pense que je vais avoir besoin d'un peu de temps, parce que c'est un autre championnat avec un style de jeu différent, mais je vais m'adapter très rapidement  » a promis Leroy Sané aux supporters des Citizens. Espérons pour eux que Guardiola ne se soit pas trompé.

Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 19 il y a 3 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger