Leroy Sané, 50 millions d'euros et des interrogations

Pour 50 millions d'euros, Manchester City s'est acheté les services de Leroy Sané, 20 ans et du talent plein les pieds. Après seulement une cinquantaine de matchs disputés en championnat, l'ailier quitte donc déjà la Bundesliga. Un départ précoce qui interpelle.

Modififié
1k 10
Il n'aura fallu qu'un match à Leroy Sané pour débarquer dans la cour des grands. C'était il y a un peu plus d'un an, le 10 mars 2015, à Madrid. Ce soir-là, Schalke 04 n'a rien à perdre. Battu (2-0) sur sa pelouse lors du huitième de finale aller de C1, le club de la Ruhr, privé d'un bon nombre de joueurs dont Julian Draxler, sait qu'il n'a quasiment aucune chance de se qualifier face au Real. Le match paraît joué d'avance, surtout que depuis l'arrivée de Roberto Di Matteo, le beau jeu n'est pas vraiment au rendez-vous du côté des Knappen. Mais contre toute attente, ce qui devait être un match sans intérêt se transforme en une des rencontres les plus folles de ces dernières années en Ligue des champions. Huntelaar et ses copains se la donnent et ne passent pas loin de l'exploit. Jusqu'à la dernière seconde, le S04 semble en mesure de se qualifier grâce à une envie de fou donc mais aussi, et surtout, à une jeunesse dorée qui n'a pas oublié d'avoir du ballon. Parmi les gamins en vue, Leroy Sané. Rapide, technique, adroit devant le but, le jeune Allemand, fils de l'ancien international sénégalais Souleymane Sané, semble avoir tout pour lui. Rentré à la 29e minute en lieu et place d'Eric-Maxim Choupo Moting (blessé), il martyrise la défense menregue au point de finir par lui coller un superbe but d'une frappe enroulée du gauche. Au coup de sifflet final, Schalke repart sans la qualification mais avec une nouvelle certitude : Leroy Sané a tout d'une star. Et l'Europe n'a pas fini d'entendre parler de lui.

Youtube

Un espoir qui doit confirmer



Est-ce que le souvenir de ce match incroyable a joué un rôle dans la somme conséquente que City a déboursé pour s'acheter ses services ? Sans doute un peu. Car depuis cette rencontre, Leroy Sané n'a pas réellement confirmé. Certes, il y a eu quelques buts magiques, dont celui inscrit face à Wolfsburg après un solo de plus de 70 mètres, et quelques passes bien senties. L'an passé, pour sa première saison complète en Bundesliga (33 matchs disputés), le jeune international a inscrit 8 buts et délivré 6 passes décisives. C'est bien. Mais pas foncièrement mieux, voire moins bien, que ce que proposent un Max Meyer ou un Julian Brandt. Si Leroy Sané semble sur le papier avoir encore plus de talent que ces deux-là, ses passages à vide laissent songeur. Cet hiver, alors que les tabloïds européens l'envoyaient déjà aux quatre coins de l'Europe, il avait connu une sacré baisse de régime et semblait avoir du mal à accepter cette nouvelle notoriété. Le marché des transferts est aujourd'hui fait d'une telle manière que les grands espoirs du foot valent souvent plus cher que les joueurs confirmés. En cela, il n'y a plus rien d’aberrant à ce que Leroy Sané soit dorénavant le joueur allemand le plus cher de l'histoire devant Mesut Özil. Du talent, il en possède. Mais le fait que Schalke ne se soit pas vraiment battu pour le garder n'augure pas forcément le meilleur. Après le départ surprise de Draxler pour Wolfsburg l'été dernier, le club aurait pu décider de faire le forcing pour prolonger son joyau (ce dernier possédant une clause de départ de 37 millions à l'été 2016), pour le garder encore un peu, mais aussi pour le revendre encore plus cher. Mais Sané a vite fait comprendre que son avenir ne s'écrirait pas en Königsblau et le club n'a pas trop cherché à le faire changer d'avis. Pour des raisons financières (Schalke est toujours légèrement endetté), mais aussi pour des raisons sportives. Leroy Sané, bien que très talentueux, est remplaçable.

Youtube

Le choix de Guardiola


À seulement 20 ans, un âge où rien n'est impossible, Sané sait qu'il a du temps pour confirmer les espoirs placés en lui et ne se soucie guère du montant de son transfert. En février dernier, il avait déclaré dans les colonnes de 11 Freunde qu'il « ne pouvait rien faire si les gens estimaient [qu'il valait] 50 millions d'euros » . Son but est clair : progresser. Pour cela, il a donc choisi City mais surtout Guardiola. « C'est lui qui m'a convaincu de venir à Manchester. J'ai suivi ce qu'il a fait au Barça et au Bayern et je sais qu'il est très fort avec les jeunes joueurs. Je pense qu'il peut faire de moi un joueur plus complet » , a-t-il expliqué lors de sa présentation officielle. Évidemment, il y a quelques contre-exemples à cette affirmation. Mario Götze, alors âgé de 21 ans, avait lui aussi choisi de rejoindre Guardiola au Bayern dans le but de franchir un palier, avec les conséquences que l'on connaît aujourd'hui. Mais à la différence de Götze, Leroy Sané semble vraiment avoir été choisi par le Catalan. Ce dernier n'a eu de cesse de vanter les mérites du prodige de Schalke. Les discussions entre City et la famille Sané, qui gère les intérêts du fiston, se sont enclenchées très rapidement après l'annonce de l'arrivée prochaine de Pep en Angleterre. Ce départ ne ressemble donc pas un coup de tête mais à un acte réfléchi. « Je pense que je vais avoir besoin d'un peu de temps, parce que c'est un autre championnat avec un style de jeu différent, mais je vais m'adapter très rapidement  » a promis Leroy Sané aux supporters des Citizens. Espérons pour eux que Guardiola ne se soit pas trompé.

Par Sophie Serbini
Modifié

Dans cet article

PierreFanFanJoséKarl Niveau : DHR
Il est pas meilleur, pas moins bon qu'un Dembélé par exemple. Si on te propose 50 briques, c'est normal de le vendre.

Surtout Schalke qui a un centre de formation de ouf et qui pourra facilement le remplacer (et possiblement se le faire repréter à la fin de la saison quand il aura joué 6 matchs de cup avec City...).
Après KDB ,Gündogan ,Sterling et en attendant Gabriel Jesus , City fait plutôt dans l'acquisition de jeunes talents ces deux dernières saisons .

Il est sans doute temps de renouveler l'effectif quand 60 % de celui-ci à quasi ou bien plus de 30 ans
50 mio pour Sané et y'en a qui chialent parce que Morata a coûté 20 mio ou Jesé 25 mio (avec option de rachat, il est vrai)...
Zimedine Zimdane Niveau : CFA2
50 briques pour ce mec, aussi talentueux soit-il

Il a encore rien prouvé il coûte déjà un bras

le football part vraiment en sucette
Toon Eastman Niveau : National
Pigeons, je crois que le mot que vous cherchez c'est pigeons.

Mes respects a Schalke (ça n'arrive pas souvent). Vendre aussi cher un gamin avec si peu d'expérience, aussi prometteur soit il, 50 millions, c'est un joli coup. On est pas encore au niveau de Monaco et Martial, mais ça tape quand même assez haut
Vahiruascz Niveau : DHR
Note : 2
Sané pas donné
Son prix est de 40M avec 10 bonus, arrêtez un peu vos titres racolleur a la noix.
Syr_Odanus Niveau : CFA
Message posté par Galtieri
Son prix est de 40M avec 10 bonus, arrêtez un peu vos titres racolleur a la noix.


Même 40 millions, c'est excessif
padawanesque Niveau : District
Oh my god !!!

Je regarde vite fait l'article et je vois L.Sané vendu 50 millions ! Moi supporteur bordelais je me dis putain Triaud est trop fort, Lamine Sané vendu 50 millions... on va pouvoir s'acheter des joueurs.

Ben non, je rêverai plus tard, quoi que Menez et Toulalan ça peut le faire...
Message posté par Toon Eastman
Pigeons, je crois que le mot que vous cherchez c'est pigeons.

Mes respects a Schalke (ça n'arrive pas souvent). Vendre aussi cher un gamin avec si peu d'expérience, aussi prometteur soit il, 50 millions, c'est un joli coup. On est pas encore au niveau de Monaco et Martial, mais ça tape quand même assez haut


En soi Martial n'a pour l'instant coûté "que" 50 millions, et vu les conditions des 30 millions bonus, il va coûter plus.
Donc Schalke rejoint l'ASM dans ton palmarès

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 10