En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Leonardo sème le doute

Ce qui semblait acquis ne l'est en fait pas du tout. Leonardo n'a pas signé pour le PSG, et l'ancien interiste s'offusque même du traitement médiatique réservé par la presse. Selon lui, son premier contact avec les dirigeants parisiens date d'il y a trois jours.

Modififié
« Pour le moment, je n'ai rien à faire à Paris. Pourquoi devrais-je y aller ? » Boum. Silence dans la salle. Leonardo met la pression d'emblée. En effet, entre Leonardo et le PSG, l'affaire est loin, très loin, d'être conclue. L'ancien entraîneur de l'Inter vient en effet de convoquer la presse à San Siro, pour une conférence de presse exceptionnelle. Le but : raconter la vérité. Sa vérité. Beaucoup de choses ont été dites lors de ce dernier mois, sur son éventuel « transfert » au PSG et sa démission du poste de l'Inter Milan. Pour la première fois, Leo est sorti de silence. Et autant dire que ses déclarations ont le chic pour mettre un gros doute dans la tête de tout le monde. « Le PSG a essayé de me joindre plusieurs fois. J'ai répondu « Je ne peux pas, je suis en vacances » . Ce n'était pas une proposition, c'était une invitation pour ce projet. J'ai dit non. Il y a eu un appel, puis un autre appel. En gros, j'ai demandé à parler avec le président Moratti et je lui ai dit que je ne savais pas si je devais accepter » . Voilà comment Leonardo a débuté sa conférence de presse, il y a quelques minutes. Un froid dans la salle. Tout ça ne serait donc qu'une pure invention de la presse ? Pas vraiment.

"Je n'ai rien signé avec personne"

L'ancien joueur du Milan AC, qui était donc censé devenir ces jours-ci le nouveau directeur sportif du PSG, a continué à s'expliquer, en nuançant son entrée en matière. « Après tout ce qui s'est dit, je pensais bon de convoquer la presse. Cela a été un mois agité, et même deux années agitées, mais ce mois-là... La vérité, c'est que la Coupe d'Italie a été remportée, j'étais très heureux. J'avais déjà organisé ma vie : dix jours en Sardaigne, puis vingt au Brésil. Après ça, il devait y avoir une réunion, déjà organisée. Ensuite, j'ai su que l'agent de Bielsa avait été appelé. J'ai tout de même continué à organiser les matches amicaux, j'ai appelé des joueurs pour leur demander de venir à l‘Inter. Il y a eu une véritable incompréhension externe. Je n'ai jamais considéré l'option de partir pour aller ailleurs. Lorsque Gasperini a dit oui à l'Inter, j'ai mis un terme à mon contrat avec l'Inter. Jusque là, et encore aujourd'hui, j'étais libre. Et même en France, on n'arrêtait pas de dire : « il arrive, il n'arrive pas ? » . Mais moi, je n'ai signé avec personne, je ne sais même pas ce qu'il va se passer. Je n'ai jamais rien signé avec le PSG » a-t-il assuré.

Un beau bordel


Apparemment, Leo a commencé à discuter avec le PSG il y a seulement trois jours. Avant cela, il n'y avait jamais eu de proposition économique ou d'offre officielle. « La situation est la suivante : j'ai parlé il y a deux jours avec les propriétaires du PSG et je ne sais pas ce qui va se passer. Je ne pense pas aller au PSG, alors quoi ? Je dois démentir quelque chose qui n'existe pas ? Les choses qui se passent, je ne peux pas les prévoir » a-t-il assuré. En résumé, un beau bordel. Et surtout, rien de réellement défini. Rien ne dit que Leonardo ne finira pas, finalement, par s'engager avec le club parisien. Mais tous ceux qui pensaient que l'affaire était déjà bouclée et que le mercato parisien allait s'apparenter au Festival de Cannes se rendent compte qu'ils sont allés bien vite en besogne. Et maintenant, quoi alors ?

Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9