Leonardo ni faible ni traître

Modififié
0 0
Plus que vingt-quatre heures. Leonardo prépare ses grands débuts.

Huit mois après avoir quitté la Serie A, revoici le Brésilien, cette fois-ci sur le banc de l'Inter Milan. Et pas le temps de se chauffer : pour son baptême du feu, Leo devra se mesurer à Naples, actuel deuxième du championnat.

« La volonté de bien débuter est énorme. L'Inter a déjà une identité, c'est encore elle la meilleure équipe » a-t-il assuré lors de la conférence d'avant-match.

Le coach compte évidemment sur la détermination et l'expérience de ses joueurs, en faisant abstraction des blessures : « L'Inter sait ce qu'elle doit faire. Elle gagne depuis cinq ans, elle doit avancer en étant consciente de ses propres moyens. Après avoir tant gagné, il faut jouer avec sérénité, sans pour autant se relâcher » . Attention, Benitez disait la même chose.

Depuis son arrivée à l'Inter, Leonardo est évidemment victime des railleries de la part des tifosi du Milan AC, qui auront du mal à pardonner sa trahison.

« Moi un traître ? Je suis tranquille et serein par rapport à ce que j'ai vécu. Si je n'avais pas cette tranquillité, je n'aurais pas pu choisir d'être ici » a-t-il placidement commenté.

N'empêche, le derby, avec Ibrahimovic d'un côté et Leonardo de l'autre, ça va être quelque chose.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Pubalgie pour Boateng ?
0 0