1. //
  2. // 11e journée
  3. // Toulouse/Lens

Lens, tant qu'il y a de la vie…

Dernier du classement depuis sa défaite face au PSG, Lens vit la saison galère annoncée. Antoine Kombouaré n'arrête pas de le répéter, le maintien tiendrait du miracle vu la situation du club. Mais les anciens veulent croire à ce miracle, à cette équipe et son entraîneur.

0 11
À entendre Antoine Kombouaré, l'entraîneur du RC Lens n'est pas loin de saisir la commission de l'église catholique romaine chargée de valider ou non les miracles de Lourdes. «  Si le RC Lens va se maintenir ? Ce serait plus qu'un miracle. Le mot miracle ne serait même pas assez fort  » , lâchait le technicien avant la défaite face au PSG vendredi dernier. Depuis, le Racing a glissé jusqu'à la dernière marche du classement, doit composer avec les suspensions (Gbamin, Kantari, Le Moigne) et les blessures de son gardien Rudy Riou ou encore de son buteur Yoann Touzghar. Forcé de piocher dans la réserve pour le déplacement à Toulouse, Kombouaré voit ses craintes se réaliser au sujet d'un effectif de 19 joueurs dont il ne cesse de répéter qu'il n'est pas taillé en quantité pour la Ligue 1. « Très clairement, beaucoup de joueurs ont atteint l'équipe professionnelle par défaut. Ils évoluent avec nous par la force des choses » , avance le Kanak qui aligne dans les buts le bizuth Valentin Belon à défaut de Samuel Atrous dont le contrat n'a jamais été validé, la faute aux 2,5 millions d'euros toujours réclamés par la DNCG.

« On aimerait bien, mais on ne peut pas dissocier le sportif de ce qui se passe en dehors du terrain » , résume Jimmy Adjovi-Bocco, légende locale du haut de ses 223 matchs avec le RCL. Cette semaine encore, le président Gervais Martel a effectué un aller-retour à Bakou pour essayer d'obtenir le chèque tant attendu de Hafiz Mammadov, actionnaire aussi majoritaire qu'invisible depuis plusieurs mois. Mais l'homme qui ouvrait des Petrus classés au milieu de la nuit pour recevoir les journalistes ne donne plus signe de vie. Malgré l'optimiste forcené de Martel, Lens risque de ne pas pouvoir se renforcer lors du mercato d'hiver. « J'essaye de rester optimiste pour le club même si tout semble ligué contre lui. Il ne peut pas recruter, ni même prolonger des joueurs qui souhaitaient rester » , regrette Mickaël Debève, buteur à Wembley contre Arsenal en 1998. « Il y a du courage et même du talent dans cette équipe » , assure Adjovi-Bocco de son côté.

« Antoine Kombouaré est un être exceptionnel »


Mais interdit de recruter et privé de son stade Bollaert pour la saison, le Racing dispute la course au maintien avec deux boulets aux pieds. Aujourd'hui entraîneur de la réserve du TFC, Debève ne tire pas encore le signal d'alarme. « Ils sont derniers pour l'instant, mais sont loin d'être décrochés au classement. Bien sûr, l'effectif est trop court, mais je trouve qu'il y a de la qualité notamment chez les jeunes. » Cette jeunesse plaît aussi à Adjovi-Bocco, mais le Béninois craint qu'on ne lui en demande trop. « J'ai été agréablement surpris par les jeunes, mais c'est un piège pour eux quand ils se retrouvent à dix dans l'effectif et qu'il manque des joueurs d'expérience pour les encadrer. »

En attendant que Mammadov retrouve son stylo pour signer le chèque derrière lequel Martel court depuis des mois, Lens ne peut que s'en remettre au charisme et à la hargne de Kombouaré. Après avoir menacé de plier bagages cet été, l'ancien défenseur s'est retroussé les manches et mis en mode survie. « Antoine Kombouaré est un être exceptionnel, il est capable d'aller à la guerre avec trois fois rien, vante Adjovi-Bocco Il va gagner des batailles, mais est-ce qu'on va lui donner les armes pour gagner la guerre à la fin ? » Gervais Martel s'en remet aussi au charisme d'un coach qu'il avait sanctionné fin juillet pour avoir zappé la reprise de l'entraînement. « Si on avait aujourd'hui certains entraîneurs que j'ai pu avoir, ce serait complètement différent, même si je ne citerai pas de noms… Antoine, c'est un gars qui assume les circonstances. » Ce n'est pas comme s'il avait vraiment le choix.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Encore un article qui ne parle pas du PSG, donc encore un article sans commentaires.

:D
Ca pue sévère du derche pour eux. Parce que s'ils sont déjà dernier à ce stade du championnat, comment vont-ils faire pour remonter lorsque les blessures et la CAN pointeront le bout de leur nez?
On pourra peut être battre le record de l'équipe la plus jeune de L1. On doit avoir 6-7 joueurs de 20 ans ou moins dans l'effectif cette semaine. Et si il y a encore des blessés/suspendus, on jouera avec les U15 la prochaine fois !
Misère...
(Et je valide avec Le Mans..)
Je ne vois vraiment pas comment ils peuvent s'en sortir. L'effectif de cette année est plus faible que celui de la saison passée, qui ne survolait pas la L2. Le seul point "positif", c'est que les Cyprien, Gbabin, etc. semblent assez bons et laissent espérer des lendemains meilleurs s'ils continuent à progresser.
Pour la CAN c'est pas un soucis, nos joueurs n'ont pas le niveau pour y aller ou leur nation est trop faible pour s'y qualifier.

En début de saison, malgré les défaites, on avait aucun blessé ni suspendu, et d'un coup ça tombe comme des mouches. A une époque j'aurais été content de voir quelques jeunes intégrer les A mais là c'est un peu trop, n'est pas le Barça (ou Lyon) qui veut.
panic-ambiance Niveau : District
@alexMinot : G'Bamin est tellement mauvais depuis l'année dernière qu'il ferait passer Grégoire Puel pour le Willy Sagnol de la grande époque. Pardon je deviens agressif dès que j'entend parler de G'Bamin et pire encore quand je le vois jouer.
volontaire82 Niveau : Loisir
Vous plaignez pas trop tôt à Toulouse on a la facheuse habitude de faire les pères noel avec les équipes dépressives...
francis_kuntz Niveau : Loisir
Et allez, une défaite de plus pour les sans-dents et or!

Francis Kuntz, en direct des ruines du stade Beau Lard
Gbamin, Bourigeaud, Cyprien, Cavaré, Guillaume, Belon, Moore, Faupala, ... Le racing a la chance de pouvoir compter sur un très bon centre de formation, des jeunes prometteurs, mais on sait tous par expérience qu'ils ne concrétiseront pas au plus haut niveau les espoirs placés en eux et ne compter que sur les jeunes pour le maintien, c'est juste impossible! Le club ne va pas sortir que des Varane,Aurier ou Kondogbia de son centre de formation, mais aujourd'hui il ne reste que ça pour espérer un miracle et se maintenir...
Volontaire 82 tu es visionnaire.. !
cette victoire elle est pour Francis Kuntz !! sans rancune vieux dégueulasse!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 11