En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Supporters

Lens-PSG : enfin la fin du match pour un ultra parisien

Modififié
Jeudi 29 janvier, un supporter parisien comparaissait devant le tribunal de Bobigny suite aux événements du match Lens-PSG programmé au Stade de France le 17 octobre 2014.

Il lui était reproché d'avoir organisé une manifestation non autorisée sur la voie publique avant le match, puisqu'un groupe de plusieurs centaines de supporters contestataires avait tenté de se rendre au stade en cortège depuis une station de transports en commun voisine. Deux autres supporters suspectés d'être responsables de ce cortège avaient déjà été jugés fin octobre : le tribunal avait alors décidé de ne pas les poursuivre. Le troisième supporter jugé le jeudi 29 janvier a bénéficié de la même décision.

Selon leurs avocats Maîtres Cyril Dubois, César Ghrenassia et Thomas Heintz interrogés par So Foot, « le tribunal a décidé la nullité de la procédure, la considérant attentatoire aux droits de la défense. Les faits reprochés à ce supporter ont été jugés imprécis. Nous avons notamment demandé quelle auraient été la ou les voies publiques empruntées sans autorisation ce soir-là, alors que de nombreux supporters lensois se sont rendus en groupe de leurs bus au stade et que des milliers de supporters des deux camps ont fait le chemin du RER au stade sans être inquiétés. Aucune réponse n'a pu nous être apportée, ce qui montrait bien l'absence de fondement de l'accusation. »


Dans un communiqué publié mercredi sur sa page Facebook, l'association ADAJIS (Association de défense et d'assistance juridique des interdits de stade), formée notamment par des anciens membres de Liberté pour les abonnés souhaitant proposer une alternative au plan Leproux, se réjouit de « voir la raison et la justice l'emporter » et souligne que cette décision « soulage l'ensemble des acteurs de prévention de la violence dans le football en France et en Europe, puisque l'organisation de « cortèges » pour regrouper les supporters est l'outil privilégié du maintien de l'ordre public lors des matchs de football » .
QB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18