En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lens/Angers (1-3)

Lens n'y arrive pas

Battu sur sa pelouse par des Angevins joueurs, Lens perd une occasion en or de revenir sur le wagon de tête. Jusque-là invaincus, les hommes de Jean-Louis Garcia ont loupé le coche. Dominateurs stériles, ils s'inclinent 3-1.

Modififié
RC Lens – SCO Angers : 1-3
Buts : Pollet (76e) pour les Lensois. A. Touré (13e c.s.c), Keserü (68e) et Diers (90+3e) pour le SCO.

Ils y ont cru jusqu'à la fin. Menés 2 à 0 à un quart du terme de cette 6e journée, les Lensois ont tout tenté. En vain. Lens s'incline logiquement pour la première fois de la saison. 3-1. Avant ça, Pierrick Valdivia, la recrue débarquée dans le Nord en provenance de Sedan, avait déclaré : « Si on continue comme ça, on peut vraiment faire peur dans ce championnat. » Vraiment Pierrick ? En fait, s'ils continuent comme ça, les Lensois vont surtout perdre des points déjà cruciaux sur leur chemin vers l'élite. Avec une seule victoire et quatre matches nuls, les hommes de Jean-Louis Garcia comptaient déjà sept longueurs de retard sur le leader dijonnais avant ce match. Invaincus certes, mais pointant à une modeste 11e place. Un peu léger pour un club qui vise la montée. Mais les Artésiens pouvaient profiter des faux pas de certains gros vendredi (Monaco, Nantes, Auxerre, Caen) pour recoller au classement. D'autant qu'en face, c'était Angers. Une équipe qui reste sur trois défaites de suite en championnat. D'autant que les Sang et Or jouaient à Bollaert.

Bollaert, un lundi soir

Dès les premières minutes, ce sont les Angevins qui prennent le jeu à leur compte, pressant et jouant haut. Du coup, les Lensois n'ont pas d'autre solution que de balancer des longs ballons en profondeur vers Pollet ou Touzghar. Sans trop de succès. Après une ou deux petites alertes, les Angevins ouvrent plutôt logiquement le score. On joue depuis 13 minutes quand Férébory Doré décale une vieille connaissance de la Ligue 1, Claudiu Keserü. Le Roumain centre fort et voit son ballon, dévié par Alassane Touré, finir au fond des filets de Rudy Riou. 0-1. Sonnée, la bande à Yoann Demont tente de réagir. Sur un long ballon, Pollet dévie de la tête sur Pierrick Valdivia dont la volée passe à gauche de la cage de Grégory Malicki. Lens s'enhardit, joue plus haut et combine bien. D'autant que Valdivia monte en puissance. Le meilleur Lensois depuis le début de saison élimine un, deux, trois joueurs, accélère, entre dans la surface et centre en retrait pour Pollet qui ne trouve pas mieux que la barre. Côté angevin, Doré a la lourde tâche de succéder à Gaëtan Charbonnier, meilleur buteur du club la saison dernière et parti cet été s'essayer à la Ligue 1 du côté de Montpellier. Le géant congolais en fait voir de toutes les couleurs à Alaeddine Yahia. Finalement la mi-temps arrive, les hommes de Jean-Louis Garcia rentrent tête basse aux vestiaires, légèrement sifflés par un stade Bollaert très clairsemé.

Fricadelle et cacahuète dans la lucarne

Après la pause, les deux équipes repartent tranquillement, histoire de digérer la fricadelle achetée à la buvette. Dans les tribunes, le kop lensois déploie une banderole « Oui au foot le samedi » . Comprenez : « La Ligue 2, c'est sympa, mais bon, nous aussi, on veut voir Zlatan, Barton et Mutu. » Pendant ce temps-là, Yoric Ravet fait frissonner les dix supporters angevins qui se sont déplacés. Excentré, le milieu prêté par Saint-Étienne déclenche une frappe de mule aux 25 mètres qui vient mourir sur le poteau de Riou. Les Nordistes ont du mal à jouer juste et laissent beaucoup d'espace derrière. 68e. Doré et Keserü s'amusent dans la surface, le premier déborde et centre pour le second qui pousse au fond. 0-2. C'est le troisième but de la saison pour l'ancien Nantais. Moins de dix minutes plus tard, David Pollet relance son équipe. Dos au but, l'attaquant nordiste contrôle, se retourne et envoie une sublime frappe dans la lucarne de Malicki. 1-2. La pression monte sur le but du SCO. Pollet, encore lui, s'infiltre dans la surface et voit sa frappe détournée en corner. Les cinq minutes de temps additionnel n'y changeront rien. Pire même. Angers aggrave le score. Charles Diers inscrit le troisième en contre (90+3'). Le SCO tient son exploit.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1