En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36e journée

Lens dans la danse, le FC Metz champion

À trois journées de son terme, l'homogène Ligue 2 doit enfin séparer ses clubs. Ils seront trois à monter et trois à descendre. Si Caen a sauté dans le wagon en match avancé à Brest (0-1), Lens leur emboîte le pas et Metz s'impose en haut du podium. En bas, par contre, personne n'est sauvé.

Modififié
Lens presque en Ligue 1

Nancy n'y est pas. Niort n'y est pas. Alors c'est Lens qui en profite et fait la bonne opération, enfin, en début de soirée. Très rapidement, le RCL prend l'avantage. Sur un travail de Nomenjanahary côté gauche, Salli coupe la trajectoire. Belote. Et rebelote dès les premières secondes de la seconde période, avec cette fois-ci Coulibaly pour centrer vers Salli. 2-0. Lens sent la Ligue 2 sur sa nuque et rêve déjà d'un bel été. En face, Istres s'est totalement démobilisé dès que Lens a mis le pied sur l'accélérateur et ne semble définitivement plus en mesure de sauver sa peau. Alors Nomenjanahary s'amuse avec Salli. Puis Adamo Coulibaly prend son ticket pour un tour de frappe seul aux seize mètres. C'est un régal en l'absence de Ljuboja et Touzghar. Tardieu y ajoute une main, pour que N'Diaye y aille de son but. Le but de Malfleury n'est qu'anecdote. La Ligue 2 est pliée dans le haut du tableau.

Car dans le même temps, à Créteil et à Laval, ce sont les locaux qui font leur loi. Laval domine toute la rencontre à Francis le Basser et trouve l'ouverture par Toudic, sur un centre qui file au second poteau. Nancy ne réagit presque pas et s'incline. Et si Niort obtient un point dans la banlieue parisienne en fin de match après avoir couru tout le match derrière la belle reprise de Mayi, il est probablement trop tard pour rattraper le trio de tête.

Maintien en suspens

La victoire de Laval pouvait faire des malheureux dans la fin de classement, là où rien n'est fait. Elle rend la situation plus confuse encore qu'avant cette 36e journée. À Auxerre, Jean-Luc Vannuchi a prévenu que « la manière importe peu » . Il est temps de prendre des points. Le motto a été retenu, et bonne nouvelle, le mojo est là. Le Havre touche la barre transversale (32') et le poteau (70'). Pour Auxerre, Sammaritano s'essaye seul, sans grande réussite. Julien Viale, lui, profite d'une montée en masse sur un coup franc lointain pour pousser la balle au fond et ouvrir le score. Pléa lui succède et achève le HAC.

Auxerre peut espérer, mais Auxerre reste dans la zone rouge derrière Nîmes. À Angers, les Gardois font la bonne opération en profitant du relâchement de Grégory Malicki et les Angevins. Menés 1-0 après l'ouverture du score de Frikèche, Nîmes s'impose dans les airs et 3-2. Avec 39 points, la tête est à peine au-dessus de la ligne de flottaison. La mauvaise opération est pour Châteauroux, qui n'a plus qu'une petite marge d'un point sur le duo Auxerre-Nîmes. Progressivement, les hommes de Jean-Louis Garcia sortent de leur match et se mettent en danger tout seul. Dijon en profite, prend confiance et prend l'avantage une première fois, et une deuxième grâce à Diony, entré en jeu quelques minutes avant.

Des nuls et un champion

Dans le reste de la Ligue 2, dans les bons matchs sans enjeu, le spectacle a été mitigé, mais correct. L'opposition entre Tours et Arles a offert quelques beaux passages en début de rencontre. L'ACA commence fort, profitant d'un penalty dans les cinq premières minutes et bouclant le travail dans la foulée par Coulomb. Huit minutes, 2-0 pour les visiteurs. Sauf que Tours a de la ressource. Ketkeophomphone réduit le score et, peu avant à la mi-temps, Andy Delort trouve le cadre sur coup franc. Ce n'est que partie remise à une prochaine tentative, à l'heure de jeu, qui cette fois finit au fond des filets. Pour le plaisir, les deux équipes se séparent à 2-2 et restent bons amis du ventre mou. Au courage, le CA Bastia arrive à décrocher un petit point à domicile contre une bonne équipe de Clermont.

Surtout, le FC Metz profite de cette soirée pour enfin achever sa saison en beauté. Malgré des Troyens toujours aussi joueurs et opportunistes, c'est Eduardo dos Santos qui marque l'unique but de la rencontre, de la tête. Avec dix points d'avance sur Caen, le FC Metz ne jouera pas seulement en Ligue 1. Les Messins sont champions de Ligue 2 pour la troisième fois de leur histoire. Il y a deux ans à peine, ils filaient vers le National après une défaite 5-2 contre Guingamp.

Les résultats :


Angers 2-3 Nîmes
Auxerre 2-1 Le Havre
CA Bastia 1-1 Clermont
Créteil 1-0 Niort
Dijon 2-1 Châteauroux
Istres 1-6 Lens
Laval 1-0 Nancy
Tours 1-2 Arles-Avignon
Troyes 0-1 Metz

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88