Lemaître : « Une place dans les dix premiers »

Dur de mettre la main sur un Nancéien. Après des dizaines de coups de fil passés, le charmant Reynald Lemaître rappelle. Classe.

0 0
L'Uruguay qui va en demi-finale de la Coupe du Monde, votre coach Pablo Correa a dû être fier !

Franchement, on a un peu parlé du Mondial mais pas spécialement de l'Uruguay. On a aussi eu une petite réunion rapide de cinq minutes sur l'épisode de l'équipe de France. Mais à Nancy, on est proches de nos supporters, ils peuvent venir nous voir quand on sort de l'entraînement, entre les vestiaires et nos voitures. Pas besoin d'interdire les casques de musique comme dans d'autres clubs.


Nancy a terminé 12e de L1 l'an passé. L'objectif est de faire mieux ?

On va d'abord jouer le maintien comme d'habitude. On mérite une place dans les 10 premiers, ce qu'on n'a pas réussi en mai. L'année dernière, on a manqué de constance et on a surtout encaissé trop de buts.


Le recrutement 2009 avait été axé sur un fort renouvellement du groupe avec pas mal de joueurs de L2. C'est un semi-échec ?

Si c'est un échec alors que dire des clubs qui ont terminé derrière nous au classement ! Bon, c'est vrai que beaucoup de joueurs n'avaient jamais évolué en L1 et ont dû découvrir le haut niveau. Mais tous étaient de qualité.


On a quand même l'impression qu'il manque des cadres. Et Abdeslam Ouaddou qui a été obligé de partir, en conflit avec l'ASNL...

Cette histoire le regarde lui et le club. Mais je ne suis pas d'accord sur l'absence de leaders. De nombreux joueurs sont à Nancy depuis des années. Et l'an passé, c'est tout le groupe qui a été fébrile. On a par exemple beaucoup balancé le ballon sur certains matches clés.


Autre problème : pourquoi Nancy a terminé 18e équipe à domicile ?

On n'a pas trop d'explications. D'ordinaire, le club est réputé pour être bon à Marcel Picot et pour galérer à l'extérieur. L'an passé, ça a été l'inverse. Notre public se mettait à nous siffler, il nous mettait dedans. C'était un peu le jeu du chat et la souris (sic).


Un point positif, c'est la position de force du club dans la région avec le retrait de Metz ou Strasbourg.

On est la seule équipe en L1. Ça tombe bien, Nancy a de l'ambition et veut devenir le club phare de la région. Et le projet de rénovation du stade va dans ce sens.


Sur quoi le staff a insisté pendant cette préparation estivale ?

C'est clairement plus physique et plus intense. Dans l'ensemble, c'est éprouvant. En plus, on touche beaucoup moins le ballon.


Nancy disputait la Coupe d'Europe en 2008-2009. C'est possible un retour sur la scène européenne ?

Bien sûr que c'est envisageable. Alors oui, il reste pas mal de travail. Mais qui aurait pensé que Montpellier puisse accrocher l'Europa League ?!


Bon, vous attendez beaucoup de coups de pagaie de votre nouvel attaquant, Marama Vahirua ?

C'est clair, il a intérêt à pagayer sur le terrain ! C'est un super buteur, qui joue à l'instinct et c'est ce qu'il nous faut. Il a déjà marqué deux fois en matches amicaux. Et pour avoir joué contre lui, je sais que c'est pas facile du tout de le marquer !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Que se passe-t-il au PSG ?
0 0