1. //
  2. //
  3. // Leicester/West Ham (2-2)

Leicester s’offre un ascenseur émotionnel

Dans cette rencontre entre deux des hypes de la Premier League, la folie et la déraison ont pris le pas sur tout le reste. Au final, et non sans l'intervention de l'arbitre, Leicester et West Ham se quittent sur un nul (2-2) plutôt logique.

Modififié
484 28

Leicester 2-2 West Ham

Buts : Vardy (18e) et Ulloa (92e sp) pour les Foxes // Carroll (84e sp) et Cresswell pour les Hammers

Ils chantent encore. Pourtant, ils se sentent doublement lésés depuis que le penalty généreusement accordé à West Ham est venu s'ajouter à l'expulsion de Jamie Vardy - un deuxième jaune - suite à ce que l'arbitre a considéré comme une simulation. Mais si elle ne sourit pas toujours aux audacieux, la chance sourit aux optimistes que sont les fans de Leicester. Alors qu'ils sont menés (1-2) depuis que Creswell a décidé d'envoyer une volée superbe dans la lucarne de Schmeichel, les hommes de Ranieri profitent d'une nouvelle décision douteuse de l'arbitre de la rencontre, pour emmerder un peu plus Tottenham dans la course au titre. Bénéficiaire d'une compensation flagrante - Huth subissait une faute d'Ogbonna dans la surface quelques minutes auparavant - le leader de Premier League transforme le penalty offert par Carroll grâce à Ulloa, auteur d'une entrée exemplaire. À défaut de gagner, les Loups ne perdent pas. Et si ce point fait chanter le stade, c'est peut-être parce qu'il sera celui du titre...

Une action à « montrer dans toutes les écoles de football »


Pas le temps de niaiser. Les streaming bancales de Rojadirecta sont à peine activés que le cuir flirte déjà deux fois avec les montants de Kasper Schmeichel après un coup de casque de Kouyaté. Les hommes de Vichai Srivaddhanaprabha, propriétaire thaïlandais des Foxes, ont décidément le cul bordé de nouilles. Et l’amour du beau jeu. Au quart d’heure de jeu, le portier danois du LCFC s’envole pour capter le ballon, relance parfaitement en profondeur pour Mahrez, lequel temporise avant de servir N'Golo Kanté. Le Frenchie accélère et décale Jamie Vardy, qui trompe facilement Adrián d’une frappe pied gauche. On se croirait sur FIFA en vitesse rapide, bordel. Et les fans bleus du King Power Stadium entrent en transe. Les chants « We shall not be moved, we shall not - we shall not be moved ! » ou encore « We’re gonna win the league » descendent à l’unisson des travées de l’enceinte. Les quelque 30 000 supporters de Leicester exultent à chaque interception de Robert Huth, chambrent les mouvement manqués par West Ham et gueulent comme des poissonniers au moindre tacle appuyé des visiteurs. Beaucoup d’intensité physique dans cette première période, globalement dominée par des Foxes plus tranchants, entre la rudesse de la paire Morgan-Huth et l’intelligence du duo Drinkwater-Kanté - et d’à peu près toute l’équipe de Ranieri, en fait.

Leicester plus fort que la théorie du complot


La seconde mi-temps reprend sous le soleil toujours aussi éblouissant des East Midlands. Avec l’entrée à la pause d’Andy Carroll, West Ham fait monter son cran d’un bloc. D’autant que Leicester est réduit à 10 à la 55e après que John Moss inflige un second carton jaune à Jamie Vardy, pour simulation. L’exclusion est clairement litigieuse, si ce n’est inexpliquée, puisque le numéro 9 des Foxes semble porté par son élan plus qu’autre chose. Malgré l’entrée d’Ulloa, Leicester recule, recule et recule encore. Mais le King Power Stadium chante, encourage et donne toujours plus de force à ses protégés. Alors tous les joueurs vêtus de bleu courent jusqu’à choper une crampe ou leur 3e souffle. Même Dimitri Payet, pourtant idéalement placé avec un coup franc aux 25 mètres, se troue complètement. À croire que Ranieri est capable de bouleverser les lois de la gravité. Les Hammers poussent et tentent de planter leur clou sur corner, d’un cafouillage dans la surface ou d’une frappe lointaine, mais c’est finalement sur penalty que Carroll égalise, la faute à une béquille sanctionnée de Wes Morgan. Sans laisser le temps à Leicester de respirer, Cresswell envoie une chiche sous la barre d’un Schmeichel battu. Alors que les Renards pourraient être au fond de leur trou, Schlupp accélère, entre dans la surface et est fauché par Carroll. Le reste n’est qu’Histoire. Un coup de sifflet, quelques pas d’élan d’Ulloa, un contre-pied. Deux points sauvés. Et encore quatre finales à disputer.


  • Classement et résultats de la Premier League Par Eddy Serres
  • Modifié

    Dans cet article

    Les similitudes avec Montpellier sont dingues. Beaucoup de 1-0 dans le sprint final et le match fou qui sort de nulle part : nous c'était le match contre Evian à la Mosson, 35 ème journée, 2-2 aussi, Belhanda qui prend un rouge comme Vardy, et un penalty à la dernière minute (raté cette fois c'était pour passer devant).

    Bref allez Leicester. Arbitrage comique sinon.
    Ravière Pastauré Niveau : CFA
    Hahahahah.
    L'arbitre est totalement parti en couilles. Merci à lui, au moins on s'est bien marré. Rassuré (ou pas) de voir qu'il y a pas qu'en France ou l'arbitrage est pourri.
    Sinon Leicester... Bah c'est la chance du champion.
    Veni vardy vici Niveau : Loisir
    Arbitrage nullissime qui rappelle les plus grandes heures du "fergie time "ou la façon dont est arbitré arsenal cette année.

    Payet inexistant, carroll qui passe son temps à chambrer la foule et ses adversaires et confirme qu'il est aussi bête qu'il en a l'air.

    Bref il suffit d'un incompétent avec un sifflet pour gâcher la fête.
    Encore un match pipé au pays des books....
    Hölderlin Niveau : DHR
    Emmanuel Petit dans l'air ou bien ?
    "Avec l’entrée à la pause d’Andy Carroll, West Ham fait monter SON CRAN D'UN BLOC". Relisez vous sérieux les mecs...
    Qu'on me parle pas de Vardy sur ce match s'il vous plait. J'ai trop craché sur Ashley Young à l'époque de Ferguson pour ne pas détester sa simulation de voleur.
    @Shin Beth

    Ce serait bien que tu nous offres de la lecture concernant les matchs pipés dont tu parles à longueur de posts. Je ne dis pas que tu as tort et je ne veux pas te faire passer pour un hérétique. Je suis même persuadé que le fléau est plus grave qu on ne le croit. Mais il arrive un moment où il faut se taire OU étayer ses propos darguments ou de lectures, sinon cest trop facile.

    Les arbitres francais pechent surtout dans la gestion relationnelle avec les joueurs, gestion qui est dautant plus difficile quil existe un vrai irrespect de la part des joueurs qui passent parfois leur temps a gueuler sur larbitre.
    Tant aue labces ne sera pas crevé, le cercle vicieux sera de mise et on verra toujours des joueurs raleurs qui simaginent incompris se confronter a des arbitres qui surjouent et ont du mal a trouver un juste milieu dans la maniere darbitrer (lune des raisons primordiales qui expliquent selon moi le parfois manque duniformité darbitrage dans un meme match par le meme arbitre [luniformité sur toute une saison, le grand co mbat de dugarry, etant forcement impossible car les sensibilites des arbitres et latmosphere des matchs etant a chaque fois differents et heureusement])
    Xavlemancunien Niveau : CFA
    Note : 1
    Etonnante cette simulation pour un mec comme Vardy qui a tant arpenté les ligues inférieures anglaises ou ce genre de trucs te vaut des gros coups de pression
    Alors là, vraiment, c'est n'importe quoi... Le seul truc rassurant, c'est qu'à 11 contre 11 avec un arbitre normal, ils me paraissent invincibles... Mais attention, encore un match sans Vardy du coup...
    Balaise Matuidi Niveau : Loisir
    Note : 1
    Message posté par Xavlemancunien
    Etonnante cette simulation pour un mec comme Vardy qui a tant arpenté les ligues inférieures anglaises ou ce genre de trucs te vaut des gros coups de pression


    La simulation n'est pas évidente du tout, Vardy se fait retenir par le bras dans un premier temps puis dans un second temps il y a contact au niveau des jambes, de plus Ogbonna ne touche le ballon à aucun moment. A la limite qu'on ne siffle pas penalty parce que c'est léger, ok, mais carton rouge pour simulation c'est du grand délire
    ballondeplomb Niveau : CFA
    Note : 1
    arbitre risible, à jeter, la star du match
    ballondeplomb Niveau : CFA
    Message posté par Paic
    Les similitudes avec Montpellier sont dingues. Beaucoup de 1-0 dans le sprint final et le match fou qui sort de nulle part : nous c'était le match contre Evian à la Mosson, 35 ème journée, 2-2 aussi, Belhanda qui prend un rouge comme Vardy, et un penalty à la dernière minute (raté cette fois c'était pour passer devant).

    Bref allez Leicester. Arbitrage comique sinon.


    je me rapelle bien de ce match contre evian
    Le niveau general est quand meme effrayant...
    5 points d'avance (en considérant Tottenham vainqueur demain), Vardy out au prochain match et devoir encore jouer Man United, Everton et Chelsea, c'est pas encore acté pour les Foxes.

    Tottenham peut encore y croire.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    484 28