Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Leicester (0-1)

Leicester braque White Hart Lane

Longtemps dominé par une équipe de Tottenham sans réalisme, Leicester est venu s'imposer ce soir en toute fin de match à Londres grâce à un but de la tête de Robert Huth. Les Spurs peuvent avoir des regrets, alors que les gars de Ranieri recollent à la tête.

Modififié

Tottenham Hotspur 0-1 Leicester City

Buts : Huth (83e) pour Leicester

On joue depuis presque une heure. Malgré les chœurs de White Hart Lane, Tottenham n'arrive pas à faire la différence. Sur son côté droit, Kyle Walker trébuche et offre à Jamie Vardy un face-à-face décisif. Reste que l'international anglais voit surgir dans ses pieds un monstre. Un homme d'un mètre quatre-vingt-huit qui sauve une nouvelle fois son escouade. Hugo Lloris vient de garder au chaud sa famille, à la maison. Comme un symbole de la rigidité défensive de Tottenham, et ce, malgré une attaque sans réalisme. Car les Spurs avaient ce soir l'occasion de frapper un grand coup, de revenir à un point de leurs visiteurs du jour. Mais les Londoniens sont tombés sur plus forts qu'eux. À l'extrême opposé. Lui s'appelle Kasper Schmeichel, est le fils d'une légende et a probablement sauvé son équipe d'une chute terrible ce soir. Car sans lui, Leicester n'aurait pas réussi un braquage parfait dans la course à la Ligue des champions (1-0). Voire la course
au titre ?

Alli, la fête d'un gosse


Au coup d'envoi, tout le monde le sait. Le duel à distance a commencé. Après ce soir, il ne restera que dix-sept cartouches. Dix-sept matchs au cours desquels, de Londres à Leicester, en passant par Manchester et Liverpool, on va se battre pour toucher les honneurs. Mauricio Pochettino sait qu'il a le vent dans le dos, que son Tottenham peut accrocher quelque chose. Le titre ? Il ne veut pas se déclarer candidat, mais aligne ce soir le même onze que celui courageux à Goodison Park il y a dix jours (1-1). Trois jours après avoir laissé la majorité de ses cadres souffler un peu en FA Cup, l'entraîneur argentin des Spurs relance dans la bataille sa défense en or, la meilleure d'Angleterre cette saison, et son quatuor offensif d'artistes (Lamela, Alli, Eriksen, Kane). En face, Leicester et Ranieri récupèrent le recordman Vardy, de retour après une blessure aux adducteurs, et veulent retrouver le goût d'une victoire, perdu depuis près d'un mois. Reste que ces Foxes-là sont moins surprenants et plus vulnérables. Les premières minutes en sont une représentation, avec une première alerte sur une frappe lointaine d'Alli et une détente impeccable de Schmeichel devant Toby Alderweireld.

Le premier acte est largement maîtrisé par Tottenham, guidé par un excellent Dele Alli. Il n'a que 19 ans, vient tout juste de prolonger son contrat jusqu'en 2021, mais dicte la marche à suivre et impose le rythme de la rencontre à un milieu adverse étouffé. Problème, les Spurs n'arrivent pas à faire sauter le verrou, Kasper Schmeichel se montrant une nouvelle fois impérial devant Eriksen à la demi-heure de jeu. Un manque de réalisme qui pousse Leicester à y croire, à trouver des espaces et à inquiéter Hugo Lloris sur une superbe volée de Drinkwater. Personne n'arrive à faire la différence, il y a de la tension. On joue des places au podium, et chaque espace laissé peut être terrible. Claudio Ranieri, sur son banc, le sait. Il ne bouge pas, fixe le jeu derrière ses lunettes rondes et espère à chaque situation. À la pause, le tableau de White Hart Lane n'a pas bougé.

Le show Schmeichel


Reste que Ranieri sait qu'il a dans ses rangs de véritables guerriers. Des mecs capables de s'arracher pour leur rêve malgré des fêtes usantes physiquement. Car, quand Albrighton a les mains sur les hanches, Leicester a le double cœur de Kanté pour compenser. Et quand ce n'est plus du bleu, c'est le noir de Schmeichel, une nouvelle fois décisif devant Kane à l'heure de jeu, avec l'aide de sa barre ou face à Alli à quinze minutes de la fin. Cette équipe a du cœur pour résister face à la furie des Spurs. Lamela est intenable, Harry Kane volontaire, mais ça ne suffit pas. Comme dimanche en FA Cup, Tottenham galère à convertir ses temps forts et est maladroit, à l'image d'un Lamela créateur, mais croqueur. Une situation qui pousse Pochettino hors de ses gonds de l'autre côté de la ligne.

L'Argentin va cette fois changer de visage, quelques minutes plus tard. Au bout de l'espoir, sur un service parfait de Christian Fuchs, Robert Huth, trentenaire revanchard, va déposer une tête parfaite dans la lucarne droite de Lloris. Cette fois, le Français a laissé son costume de sauveur. Il n'y est pour rien, mais vient de tomber. Son regard se vide, Ranieri explose. Le coup est parfait, et un mois après leur dernier succès, les Foxes viennent arracher une victoire au bout de leurs ressources. Trois points qui permettent aux hommes de Leicester de recoller en tête aux côtés d'un Arsenal accroché du côté d'Anfield. Non, la fête n'est pas terminée.


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Le but exceptionnel d'un joueur de Portland en MLS 2 il y a 3 heures Fulham de retour en Premier League 18 Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20
À lire ensuite
Lille au bout de l'ennui