Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Guingamp/Nice (2-7)

Leçon de Gym à Guingamp

Modififié
Ce Guingamp/Nice avait de quoi passer à la trappe, planqué dans un week-end de Clásico, d'Olympico, de Bayern/Gladbach ou de Manchester United/Chelsea. Mais les 22 acteurs ont réussi à résoudre cette équation qu'on pensait impossible, surtout pour deux équipes qui ne présentent pas les meilleures statistiques offensives. Sur ce seul match, les deux équipes ont inscrit autant de buts que Nice depuis les 10 premières journées.

Guingamp ouvre le bal d'une tête plongeante dès la 6e minute. Mais la suite sera un enfer pour les Costarmoricains. « Sur chaque ballon récupéré, sur chaque contre, ils marquaient, tout rentrait. Et nous, on a touché les poteaux. C'est devenu cauchemardesque » , souffle Lionel Mathis, au micro de beIN. C'est simple, jusqu'au dernier quart d'heure de jeu, les Bretons vont ramasser toutes les 10 minutes un ballon niçois dans leurs filets. La faute à des ballons bêtement perdus au milieu de terrain, à un Lössl de nouveau douteux (inefficacité de l'arrêt du regard sur le coup franc égalisateur niçois, un air-ball sur une sortie au pied) et à une réussite maximale du Gym. Comme Lille défait sans jus à Rennes (2-0), Guingamp n'a pas réussi à digérer correctement la rencontre européenne disputée jeudi. « Mais qu'est-ce qu'ils sont allés foutre en Russie ? » peut-on entendre dans les travées d'un Roudourou approximatif en géographie.


Mais la principale vedette de la rencontre restera à coup sûr le Brésilien Carlos Eduardo, meneur de jeu prêté par Porto au Gym, et auteur d'un quintuplé. Tout simplement du jamais vu dans l'histoire de Nice. Du jamais-vu dans les archives de la Ligue 1 depuis 30 ans et un quintuplé de Philippe Anziani avec Sochaux. Carlos Eduardo régalera d'un coup franc parfait pour égaliser et sera à la conclusion de 4 contres éclair azuréens. Guingamp, déjà mené 4-1 à la pause, n'y résistera évidemment pas et reste, au soir de cette 11e journée, tanké dans le fond de Ligue 1, à la dernière place avec une différence négative à deux chiffres (-15). RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Gattuso quitte l'OFI Crête