Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Lebœuf balance sur les Sud-Coréens

Modififié
Ce lundi soir, dans Le Vestiaire sur SFR Sport, Frank Lebœuf, Christophe Dugarry et Emmanuel Petit, accompagnés de Philippe Saint-André, sont revenus sur leur match de préparation face à la Corée du Sud, pays hôte de la Coupe du monde 2002, juste avant le début de la compétition.

Un match qui a visiblement marqué les trois joueurs. « C'est l'un des matchs les plus durs que j'ai eu à jouer avec l'équipe de France » , se remémore Petit. « On perd Zizou, on gagne 3-2 à l'arrache » , rappelle Dugarry.

De son côté, Frank Lebœuf, auteur du troisième but français, sait pourquoi les Bleus ont autant galéré et n’hésite pas à balancer. « Les mecs étaient chargés comme des mulets ! Ils sont allés en demi-finales, faut arrêter ! On ne les a pas vus après, on ne les a pas vus avant… L'année d'avant, on les joue en Coupe des confédérations, on leur met 5-0 ou 5-1, je te jure ! Tu ne te poses pas de questions ? Attends ! Ça allait à 2 000 à l'heure, ils faisaient 1m60 » , accuse-t-il.



Un tartare Lebœuf. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
il y a 7 heures Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 il y a 9 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 16 il y a 10 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
À lire ensuite
L'Olimpico sonne creux