1. // Les restes du monde
  2. // Europe de l'Est

Le Zénith pète la forme, le Shakhtar tousse encore

Le point mensuel de l'actualité des championnats en Europe centrale et de l'Est, c'est ici. Où il est question de la suprématie du Zénith en Russie, du Shakhtar concurrencé par le Metalist Kharkov en Ukraine, d'un Partizan pas aussi serein que d'habitude en Serbie, d'un Steaua costaud en Roumanie, d'une nouvelle référence en Bulgarie et d'autres joyeusetés.

Modififié
1 3
Russie – Premier-Liga

Auteur pour l'instant d'un parcours frustrant en Ligue des champions, le Zénith Saint-Pétersbourg a en revanche définitivement lâché les chevaux en championnat, avec une série actuelle de dix matchs sans défaite et six victoires de rang, toutes convaincantes. Luciano Spalletti peut compter sur une équipe désormais bien rodée, avec Hulk, Danny et Shatov très performants offensivement et la révélation Yuri Lodygin dans les buts. Le portier gréco-russe, arrivé du Skoda Xanthi cet été, a succédé au vieillissant Vyacheslav Malafeev et vient d'être retenu en sélection par Fabio Capello. Derrière le Zénith, le Lokomotiv et le Spartak ont récemment perdu du terrain et comptent désormais 5 points de retard. C'est pire encore pour l'ancien leader CSKA, relégué à la 5e place à cause d'une série de quatre matchs sans victoire et sans marquer le moindre but ! La blessure de Seydou Doumbia depuis fin août y est certainement pour quelque chose… En milieu de classement, on retrouve le Rubin Kazan 9e, avec Yann M'Vila titulaire et Chris Mavinga en concurrence à gauche de la défense, et le Kuban Krasnodar de Djibril Cissé (buteur le week-end dernier contre Rostov, 2-2) juste derrière au 10e rang. L'Anzhi Makhachkala ferme la marche et n'a toujours pas remporté le moindre match cette saison.

Ukraine – Premier-Liga

Les journées passent et l'impression de départ se confirme : contrairement aux précédentes saisons, le Shakhtar Donetsk va devoir cravacher s'il veut conquérir un nouveau titre national. Plus étonnant encore, ce n'est pas l'habituel rival du Dynamo Kiev qui s'avère être l'adversaire le plus dangereux, mais bien le Metalist Kharkov, LA formation qui monte depuis quelques années en Ukraine. Intraitables à domicile dans le remarquable Metalist Stadium rénové avant l'Euro 2012, les Jaunes de Kharkov ont notamment infligé un 3-0 au Dynamo Kiev le 15 septembre. Seule équipe encore invaincue cette saison, elle se trouvait néanmoins en difficulté le week-end dernier à Dniepropetrovsk, se trouvant menée au score 2-1 par les locaux, avant que le match ne soit interrompu en raison d'une coupure de courant. La ligue ukrainienne de football a décidé lundi que les deux équipes devront terminer la rencontre, à une date fixée ultérieurement. En attendant le résultat final, le Metalist compte 3 points d'avance sur le Shakhtar (qui totalise déjà deux défaites depuis le début de saison), 3 points également sur Dniepr (qui a donc l'occasion de revenir à égalité du Metalist s'il conserve son avantage au score lors du match interrompu), 5 points sur Tchernomorets et 8 points sur le Dynamo Kiev, incapable d'enchaîner deux bons résultats consécutivement depuis le mois d'août. Au moins, le carton 9-1 infligé dimanche au Metalurg Donetsk (avec un triplé de Belhanda) a-t-il permis de soigner le goal average…

Pologne – Ekstraklasa

En 11 journées disputées, le Legia Varsovie n'a cédé son fauteuil de leader que deux fois en août, le temps de concéder deux fâcheuses défaites de suite. Depuis, tout semblait rentrer dans l'ordre, jusqu'à dimanche dernier et une troisième défaite subie à Cracovie lors du choc face au Wisla (1-0). Du coup, le dauphin Górnik Zabrze, vainqueur la veille 4-1 de Pogoń Szczecin, en profite pour revenir à seulement 2 points de la tête. Troisième, le Wisła Cracovie est la seule équipe encore invaincue, mais accumule les nuls.

République tchèque – Gambrinus Liga

Privé d'Europe depuis son élimination (très) précoce de C3 cet été par les Suédois d'Häcken, le Sparta Prague profite de son calendrier allégé pour rayonner en championnat. Tout le contraire du Viktoria Plzeň, relégué déjà à 4 points et qui a bien du mal à assurer sur les deux tableaux, la Ligue des champions et la Gambrinus Liga. Ces 4 points d'écart ont été lâchés lors des deux dernières journées, avec deux décevants résultats nuls… Attention parce que derrière ça revient, avec la surprenante équipe de Teplice positionnée en troisième position, emmenée par un duo offensif de feu : le Bosnien Ajdin Mahmutović et le Congolais Francis Litsingi, arrivé de Hongrie en début d'année. Quatrième, le Slovan Liberec a les mêmes problèmes que Plzeň : une participation à une coupe continentale – la C3 en l'occurrence – et un calendrier trop chargé qui lui fait perdre des points précieux. Mais ces petits tracas ne sont rien à côté de la crise que connaît le Slavia Prague, relégable et qui a déjà changé d'entraîneur mi-septembre.


Hongrie – NB I

Confortablement installé en tête, Videoton n'a pour l'instant connu qu'un seul accroc cette saison : une défaite concédée face à Debrecen il y a trois semaines. Diósgyõr est actuellement second, Debrecen troisième et Ferencváros quatrième. Auteur d'un début de saison calamiteux, Györ ETO grappille du terrain depuis quelques journées et pointe désormais au cinquième rang, mais avec tout de même 9 points de retard sur la tête…

Croatie – Prva HNL

Avec la victoire 2-0 de l'Hajduk Split sur le Dinamo Zagreb, on s'est pris à espérer : enfin il allait y avoir du changement en Croatie ? Peut-être que pour la première fois depuis 2005, le Dinamo allait se faire dominer ? Sauf que ça n'en prend finalement pas le chemin… La formation de Zagreb paraît certes bien moins dominatrice cette saison par rapport aux précédentes, mais elle s'arrache pour garder le leadership, à l'image de la dernière victoire obtenue sur le fil face à Rijeka, avec le seul but du match inscrit de la tête par l'international algérien El Arbi Soudani sur l'ultime coup franc de la rencontre. Tout le contraire d'Hajduk Split, qui ne parvient pas à enchaîner les résultats depuis son exploit face au Dinamo et qui vient de concéder deux pauvres résultats nuls.

Serbie – Super Liga

Comme en Croatie avec le Dinamo, le Partizan Belgrade paraît moins dominateur cette saison en Serbie. Mais le problème, c'est que l'Étoile rouge de Belgrade, l'habituel rival, n'arrive absolument pas à en profiter et a déjà subi 3 défaites en 8 journées. Étonnamment, c'est donc le petit promu Čukarički (stach stach) qui profite de la situation pour partager la tête du classement actuel avec le Partizan, 17 points chacun. Vojvodina complète le podium avec 16 points. L'Étoile rouge est cinquième avec 13 points.

Roumanie – Liga I

Loin au-dessus de la concurrence, le Steaua Bucarest a pris seul les commandes du championnat alors qu'il n'a disputé que 8 matchs depuis le début de saison, contre 9 ou 10 pour la concurrence. Suivent au classement provisoire l'Astra Ploiesti, Petrolul Galati et Botoşani. Auteur d'un début de saison catastrophique, le CFR Cluj essaie petit à petit de remonter la pente et vient de cartonner Otelul Galati 7-2.

Bulgarie – A PFG

Impressionnant en C3 (victoires 2-0 face au PSV et 3-0 face au Dinamo Zagreb), le champion en titre Ludogorets ne tremble pas non plus en championnat et occupe seul la tête du classement, 3 points devant le Litex Lovech. Botev Plovdiv est troisième et le CSKA Sofia, actuellement en pleine bourre (5 victoires de suite sans encaisser un seul but), occupe la quatrième place.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

bobignyinter Niveau : Loisir
Le Partizan Belgrade c'est l'Ajax de l'est
Franck Nausée Niveau : DHR
[moment roumain = on] C'est Petrolul Ploiesti hein.

Le Steaua est vraiment très bon depuis l'année dernière. J'espère vraiment qu'ils montreront un autre visage en LDC. Le Pandurii Targu Jiu (5e) est aussi une équipe sympa. A suivre en Ligue Europa. [moment roumain = off]
My s toboj Zenit, my s toboj vsegda, ty ne boudech' odin nikogda !!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 3