Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Bilan
  2. // Ce qu'il faut retenir du week-end

48 heures chrono

Week-end d'hiver, week-end divers. Trois jours qui ont eu le temps de voir passer des élections corses, un concours de lancer de peluches, un homme qui défèque en tribunes, un nouveau tweet de Raquel Garrido et le premier point de Benevento en Serie A. Beaucoup de choses, en somme.

Modififié

Vendredi 1er décembre

19h45 : Quelques heures après le premier vrai rendez-vous du mondial, le CSKA colle un set au FC Tosno (6-0) et le Spartak inflige la première défaite du week-end à un Arsenal grâce au but sur le gong de Glushakov à Toula (0-1). L'œil de Moscou a le sourire.

20h10 : Nando De Colo tient le rythme : double-double pour lui et deuxième victoire du jour pour le CSKA, face au Barça en Euroligue (92-78). Pendant ce temps, le Real Madrid Baloncesto roule sur les traces de son cousin et se plante contre l'Étoile rouge Telekom Belgrade (83-87). C'était le point basket, à vous le football.

20h15 : Le smile du week-end vient de Charleroi : avant leur match face à Ostende, les Zèbres balancent des peluches sur la pelouse pour les enfants défavorisés. En guise de remerciement, Nicolas Penneteau arrêtera un penalty à la 86e et sauvera le point du nul (1-1). Le karma n'est pas (toujours) une bitch.


20h43 : Et le fail du week-end vient de l'ex-insoumise, mais toujours approximative Raquel Garrido. Après le « rapprochement entre le temple du foot-fric qu'est devenu le PSG et le sort terrible des supporters amiénois » un soir de barrière dévissée, c'est cette fois Castorama qui est prié de respecter le championnat des Français. Complètement con : si Casto s'occupait de la Ligue 1, les responsables de la Licorne auraient précisément eu le bon matos pour s'occuper de leur stade. Les ricanements de Bernard Lacombe s'entendent jusqu'à Moscou.


20h58 : La dramaturgie italienne dans ce qu'elle a de meilleur. Un décor incandescent. Un enjeu majeur. Un ancien amoureux, un couteau dans le dos de l'ex, un chambrage du papa De Laurentiis et un suspense complètement relancé tout en haut de la Serie A : grâce au troisième but d'Higuaín en autant de rencontres au San Paolo, la Juve revient à un point du Napoli. Sucré.


21h21 : Il y a à Bordeaux un petit Brésilien de vingt ans qui va rapidement en avoir plein le dos de se faire désosser chez ce collabo de Gaston-Gérard. 36 mètres, 85 km/h, la frappe du Bordelais est une merveille inutile : zéro pointé pour son équipe de Gambardella à l'heure de rentrer en Gironde (3-2).


23h15 : La montagne et la souris, version portugaise : le leader Porto reçoit le troisième Benfica, pour un pauvre 0-0 à une seule frappe cadrée de la part des Lisboètes. Définitivement l'heure de se mettre sérieusement à l'apéro.



Samedi 2 décembre

7h58 : Pendant que tu ronfles comme une KX 450, le Kawasaki Frontale remporte le premier titre de champion du Japon de son histoire. Une libération pour l’idole Kengo Nakamura, quatorze ans et près de 600 matchs avec le Frontale. Stevie G n'aime pas trop ça. Les mascottes, si.


13h45 : Le Dynamo Moscou ne flanche pas : victoire autoritaire sur le FC Rostov (2-0).

14h51 : Deux buts, deux poteaux et deux mois d’absence pour Umtiti : malgré un triple double, l’autre Barça ne prend qu’un petit point face au Celta de Vigo (2-2). En deux mots.


13h30 : Coup de tonnerre à Stamford Bridge : César Azpilicueta n'est pas dans le onze pour la première fois depuis deux ans de Premier League. Autre chiffre fou ? Il avait joué l'intégralité des 74 derniers matchs de championnat. Iron Man.

14h59 : Stats toujours, Eden Hazard transforme le premier penalty de la saison en championnat pour Chelsea, d'une panenka qui monte sa réussite à 21 sur 23 tentatives en Ligue 1 et Premier League. Un chiffre qui ne doit rien au hasard, évidemment.


16h15 : Le grand chelem ! Plus fort que Medvedev (le tennisman, pas le pantin), le Lokomotiv permet à Moscou de faire le quatre à la suite face au Rubin Kazan (1-0). Une performance qui ne pourra pas être rééditée la semaine prochaine, la faute à un alléchant Spartak-CSKA. Faites péter les roubles, les paris sont ouverts.


16h20 : Grosse première mi-temps à Leverkusen : un but et un rouge pour le Bayer, deux blessés pour le Borussia (Philipp et Castro). Deux sorties qui n'empêcheront pas Dortmund de recoller en seconde (1-1). Mental.


17h15 : Pendant que le Bayern ramasse ses trois points hebdomadaires face à Hanovre (3-1), avec un gros Coman, Hoffenheim prend le taureau par les cornes et retourne Leipzig sans sourciller (4-0). Avec un petit plaisir signé Gnabry.


17h40 : On peut avoir un prénom en guise de nom, et réciproquement, et claquer des triplés. La preuve avec Odsonne Edouard, qui dégaine trois fois pour se farcir Motherwell (presque) à lui tout seul (5-1).


17h47 : Sale temps pour Cantona. Entre dessins de gamin et punchlines hasardeuses, le King voit ses muses prendre l’eau face au meilleur ennemi de Manchester United : les Seagulls de Brighton mangent un cinq majeur avec un dernier c.s.c du bien-nommé Dunk (1-5).


17h58 : Le coup de l'ex, acte II. Après Higuaín, c'est au tour de Griezmann de planter son ancien club. Mais il n'a pas célébré, lui.

18h54 : Neuf minutes d'arrêts de jeu plus tard, Strasbourg tient sa très grosse performance du week-end : une victoire face au PSG (2-1) qui trébuche sur la route de Munich. Trois points pour le RCSA et une belle note artistique pour un Liénard aussi actif au sol que solide sur ses guiboles le reste du temps.



18h58 : Le FC Nantes rappelle une chose aux Parisiens : gagner des titres, c'est bien, entrer dans la légende, c'est mieux.


19h : Ce bon vieux Momo Sissoko signe en deuxième division mexicaine, à l’Atlético de San Luis, trois jours après avoir déclaré au Parisien avoir « encore la rage de retrouver le devant de la scène. » « Il faut juste qu’un président ait le courage de penser à moi... un peu comme l’OM l’a fait avec Lassana Diarra. (...) Et quand je regarde des matchs de Ligue 1, sans vouloir manquer de respect à quiconque, je me dis que j’ai encore ma place dans le championnat de France. Pas forcément dans une équipe de haut de tableau, d’accord... » Personne n'a dû appeler, du coup.


19h16 : Dans le derby d'Istanbul, Beşiktaş abat Galatasaray en seconde période (3-0). Mais le plus beau reste le coup de poignet de Pascal Nouma avant le coup d'envoi. « On va vous niquer ! »

19h59 : C'est beau, l'amour. Pogba « adorait » Arsenal dans sa jeunesse et il le prouve à Bellerín en se jetant sur sa cuisse. Rouge direct pour l'homme aux deux passes décisives, qui manquera le derby de Manchester. Bad karma.


20h02 : Falcao lance le multiplex, Angers ne se relèvera pas de son coup de griffe. Victoire 1-0 des Monégasques à 20h02.

20h29 : Metz, et ça repart : après 524 minutes sans marquer, c’est l’éternel Nolan Roux qui fait ficelle à l’Allianz Riviera. Rendez-vous en 2018 pour le prochain but des dragons grenats.

20h33 : Le premier arrêt de la soirée est pour Johnsson. Le gardien guingampais la joue handballeur pour détourner sur la barre la frappe de Grandsir. Allez hop, naturalisation et opération, et Karl-Johan va aider nos Bleues, défaites par la Slovénie pour leur entrée dans le Mondial (23-24). De handball, donc.

20h50 : Oubliez Dupraz et ses discours testostéronés : le patron de l’ACA prend les premiers mots qui lui tombent sous la main pour se faire ses joueurs, coupables d’une élimination au huitième tour de Coupe de France face au Canet, club de National 3. Et le respect pour les ultras ?



21h39 : Delort se fait le maillot : énervé d’être mené à Lille, l’éphémère Mexicain offre une nouvelle coupe à sa tunique d’un geste maîtrisé. The Artist x Hulk.


21h47 : Et deux qui font quatre : en arrêtant son second penalty de la semaine, contre Delort et son maillot neuf, Mike Maignan passe la barre des 50% de réussite sur l’exercice en Ligue 1 (quatre arrêts et un montant pour trois encaissés). Mickaël Maignan ?


22h24 : Et un nouveau record pour le Real de Zidane : avec son 19e carton rouge en Liga, Sergio Ramos devient l'homme le plus expulsé d'Espagne. En 416 rencontres, soit un rouge tous les 21,9 matchs en moyenne. Sergio Rojos.


00h : La soirée avait commencé par un coup de griffe, elle se clot sur un autre. Les Tigres d'André-Pierre Gignac, buteur, se qualifient pour la finale du tournoi d’ouverture mexicain face au CF Monterrey. Un bon vieux remake de l'an passé, remporté par les premiers face aux seconds.



Dimanche 3 décembre

8h : Réveil douceur, lové dans les couettes hivernales sorties la veille. Les yeux mi-clos et le corps encore chaud, un doigt endormi fait défiler les actualités sur l’écran de ce téléphone en fin de vie que l’on a demandé au père Noël de remplacer. Soudain, Éric Cantona débarque en peignoir avec le petit déjeuner au lit. À propos du départ de Sir Alex Ferguson en 2013 et de l’échec de ses successeurs, dans une interview accordée au Mirror : « Ils ne m’ont pas demandé de venir, à l’époque. C’est pour cela qu’ils n’ont pas gagné le championnat. (...) Il n'y avait que moi pour les faire gagner, personne d’autre. Seulement moi. » Allez hop, une vidéo de McFly et Carlito.

10h30 : Mort de Patrick Henry. Encore un tueur en série au double prénom, comme Mireille Mathieu.

11h20 : Le Sunderland Echo rapporte qu’un supporter du club de la cité, peiné par l’avant-dernière place de son club en Championship après une nouvelle défaite face à Reading (1-3), a été surpris dans les tribunes en train de baisser son pantalon pour mieux déféquer sur son siège. Le geste, cru, mais naturel, a fait vomir un petit garçon posté non loin. L’homme a ensuite été remis à la police, après qu’il a bien sûr retroussé son pantalon, pour ce qui restera probablement un hommage à John O’Shea.


12h26 : Peter Stöger, coach de Cologne, lanterne rouge de Bundesliga, est licencié de son poste comme un malpropre malgré un match nul décroché la veille à Schalke (2-2). Stefan Ruthenbeck, coach des U19, va assurer l’intérim jusqu’à la trêve. Pan ! Peter.


14h20 : Il n’y avait qu’un amoureux de Marco Pantani pour faire remonter la pente à son équipe. Benevento égalise contre l'AC Milan grâce à un but à la dernière seconde d’Alberto Brignoli (90e+5), gardien du bonnet d’âne de Serie A, et ouvre par là même le compteur de points de son histoire en Serie A après quatorze journées de fringale.



14h40 : Réaction. Première sur le banc des Rossoneri, premier match nul, premier bonbon médiatique. Du Gennaro Gattuso dans le texte : «  Il aurait mieux valu prendre un coup de couteau qu'un but pareil » , glisse-t-il subtilement en conférence de presse. Pascal Dupraz ?

15h : Saint-Étienne reçoit Nantes dans un maillot noir, en hommage à la Sainte-Barbe, patronne des mineurs, des pompiers et des artificiers, fêtée tout le week-end dans la ville verte. Nantes évoluera donc avec son maillot d’entraînement jaune, avant de montrer qu’effectivement, les hommes de Julien Sablé jouent bien les plots (1-1).


15h43 : Puisqu’il faut bien un deuxième au championnat d’Écosse derrière le Celtic, les Rangers et Aberdeen s’affrontaient pour choper le déguisement de dauphin. Résultats, ce sont les premiers qui sortent la tête de l’eau grâce à Wilson et Windass contre la réduction du score de Ross (victoire 2-1 à Aberdeen). Marche avant pour les Rangers.

16h10 : Choc en Coupe de France ! Lens recevait Reims pour un huitième tour de Coupe étonnamment relevé, remporté par les hôtes devant 11 500 spectateurs. Victoire 3-2 après prolongation grâce à un doublé de Christian Lopez dans le money time (101e et 115e), de quoi se coucher reimsé.

17h30 : Ivan Perišić colle son troisième but pour sceller la manita de l’Inter face au Chievo Vérone, victoire 5-0 pour prendre la tête du championnat, un point devant le Napoli. Rendez-vous la semaine prochaine pour le choc contre la Juventus, si Candreva a décidé d'arrêter de jongler.


18h01 : Fernando Marçal, homme du match. Encore enrhumé par Aït Benasser, il « touche tranquille » l’arbitre assistant, Laurent Stien, mais ne le « pousse pas » . Bruno Génésio, lui, n’a « rien vu » . La LFP va tout de même demander le Hawk-Eye.


18h10 : Pendant ce temps-là, au pays où Gonçalo Guedes est roi, Valence s’incline pour la première fois de la saison, 1-0 à Getafe. Après avoir évolué en supériorité numérique pendant 65 minutes. Sans Gonçalo Guedes, justement.


18h30 : Début du rassemblement sur le parvis de la cathédrale Saint-Charles, place Jean Jaurès à Saint-Étienne, pour fêter la Sainte-Barbe. Jean Imberbe est dégagé sans ménagement du stand cuisine.

18h44 : Lyon s’impose 2-1 à Caen grâce à deux passes décisives de Memphis Depay pour Maxwel Cornet et Mariano, qui adore se sortir les tripes.


20h : Brioches et vin blanc sont offerts au public au Parc Sanguedolce, à Saint-Étienne, pour cette belle fête de la Saint-Barbe. Début, également, du discours très attendu de Christophe Barbier.

20h30 : Reminder : Joshua Guivalogui n'a pas que la voix sous hélium. Ça marche aussi avec ses frappes de balles.


21h28 : Les Nationalistes l’emportent largement au premier tour des élections territoriales de Corse. La liste « Pè à Corsica » (Pour la Corse) totalise 45,36% des voix, soit peu ou prou le pourcentage de votes que devrait recevoir Florian Thauvin pour le titre de joueur du mois, après un nouveau penalty égalisateur à Montpellier (1-1). Huit buts, six passes décisives et 400 000 euros par mois, un bon parti à lui tout seul.


22h49 : Bien placé derrière un quatuor de tête de Serie A, la Lazio dégote trois points importants sur le terrain de la Sampdoria, qui la talonnait au classement (sixième au coup d’envoi et invaincue à domicile). Ouverture du score signée Zapata à la 56e, avant le retournement de situation des visiteurs : Milinković-Savić (80e) puis Caicedo (90e+1). Renversant tout ça, non ?

23h05 : Túlio De Melo vient d’inscrire (de la tête, évidemment), le but de la victoire de Chapecoense face à Coritiba, lors de la 38e et dernière journée du championnat brésilien. Avec cette victoire, le club arrache la huitième place devant l’Atlético Mineiro et Botafogo, dernier siège qualificatif pour le second tour de la prochaine Copa Libertadores, dont Grêmio est tenante du titre. Un an et cinq jours après le crash. Bonne semaine, messieurs.



Par Eric Carpentier et Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:45 Leeds enchaîne 17
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
vendredi 17 août Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 168
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end